Ceux qui sont excusés pour ne pas avoir accompli Al-Hijrah ..

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  17 Octobre 2013, 19:20  -  #hijra rappel

Ceux qui sont excusés pour ne pas avoir accompli Al-Hijrah ..

Ainsi, ceux qui sont excusés pour ne pas avoir accompli Al-Hijrah alors qu'elle leur est obligatoire, sont ces gens, ceux qui ont des excuses, ceux qui ne sont en aucun cas capables de faire Al-Hijrah. Ces gens sont donc ceux sur lesquels exception est faite, et cette incapacité dépend de certaines circonstances:

1. Cela peut être dû à la maladie. Soit parce qu'il est malade d'une maladie qui le force à rester au lit, et cette maladie l’empêche d’emprunter quelque moyen de transport que ce soit pour quitter le pays dans lequel il se trouve. Cet individu est alors excusé. De même s'il a une maladie dont il ne peut trouver le traitement pour rester en vie, excepté sur la terre de mécréance sur laquelle il se trouve, cet individu est également excusé.

2. Cette incapacité peut être due à un empêchement, le prisonnier par exemple, ou encore certains pays qui empêchent leurs citoyens de se rendre ailleurs, si ce n’est avec des mesures extrêmement contraignantes, comme nous en avons été témoins dans le Sud du Yémen, à l'époque du Communisme.

3. Ou encore, en raison d’une faiblesse, comme les femmes et enfants qui sont incapables de voyager d'un pays à l'autre à cause de leur faiblesse et de leur manque connaissance. Ceux-là aussi font partie de ceux dont exception est faite.

Cependant, s'il y a des femmes saines d’esprit et résolues, douées de clairvoyance et de compréhension, et capables de voyager et de quitter le pays de mécréance afin de se rendre dans un pays d'Islam, et qu'elles se sentent à l'abri de la tentation (fitna), alors Al-Hijrah devient obligatoire, et ce qu'il y ait un mahram (un homme qui, du fait du lien de parenté, elle ne pourra jamais épouser) n'est pas une condition, à cause de la Parole d'Allah :

«
Ô vous les croyants! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées,” éprouvez-les, Allah connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants» (Al-Mumtahana : 10).

Umm Kulthum Bint 'Uqbah Ibn Abi Mu'ayt a émigré, et Zaynab la fille du Messager d'Allah  aussi; elles émigrèrent toutes deux sans mahram. De même, beaucoup de femmes quittèrent la Mecque pour Médine sans mahram. Ainsi, les hadiths mentionnant la condition d'avoir un mahram pour la femme qui voyage ne s'appliquent pas au cas particulier de Al-Hijrah.

4. Cette incapacité peut être due à des obstacles mis en place de nos jours, comme les visas et autres choses de ce genre. Ainsi, s'il est incapable d'entrer dans les pays d'Islam à cause de ce genre d'obstacles, mais il est rare que tous les pays islamiques ferment leurs portes à celui qui vient d'Europe et d'Amérique et d'autres pays de mécréance. Cependant, quel que soit le cas, si une chose de ce genre venait à arriver à un Musulman, cela serait une excuse pour lui.

5. De même, il y a des cas extrêmement rares où la personne doit fuir un gouverneur Musulman oppresseur qui veut le tuer, ou qui veut lui faire quelque chose qu'il ne peut supporter, et il n'a pas pu trouver de pays où il est en sécurité face au mal de cet oppresseur autre que la terre de mécréance. Ceci est un cas rare, et les pays Musulmans sont nombreux, cependant, on trouve malheureusement beaucoup de ces gens qui fuient leurs gouverneurs oppresseurs choisir les pays de mécréance par rapport aux pays Musulmans, et ce sans nécessité. Ils ne désirent que la vie facile et le luxe, et nous recherchons l'aide d'Allah.

Quoiqu’il en soit, il est du devoir de ces gens qui sont excusés d'éviter le faux et les gens du faux, et de rester éloignés des tentations (fitan) autant qu'ils le peuvent, et il est de leur devoir de s'accrocher fermement à la vérité et à la Sunna dans ces pays dans lesquels ils sont forcés de rester. Nous demandons à Allah la grâce.

Il est aussi du devoir des Musulmans d'aider leurs frères qui ne sont pas capables de faire Al-Hijrah, alors qu'ils sont dans le cas où elle est obligatoire, [de les aider] avec tout ce qu'ils peuvent, afin qu'ils les sauvent de la situation dans laquelle ils se trouvent. Allah dit dans Son Noble Livre:

« Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est dur en punition! » (Al-Ma-idah : 2).

Et le Prophète -paix et salut sur lui- 
 a dit: « Aucun d'entre vous ne sera véritablement croyant tant qu'il n'aimera pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même » (Al-Bukhari et Muslim), d'après le hadith de Anas.

De même, dans le Sahih Muslim, d'après Abu Hurayra, le Prophète -paix et salut sur lui- 
 a dit: « Quiconque soulage le croyant d'une peine parmi les peines de cette vie, Allah le soulagera d'une peine parmi les peines du Jour de la Résurrection, et quiconque facilite les choses pour le mu'sir (celui qui a des problèmes financiers et est incapable de payer ses dettes), Allah lui facilitera les choses dans cette vie et la suivante, et Allah vient en aide au serviteur tant que le serviteur aide son frère. »

1. Quant aux conditions pour résider dans ces pays : qu'il ait la capacité de pratiquer ouvertement sa religion, d’en pratiquer les rites et de la professer ouvertement sans entraves.

2. La seconde condition est qu'il se sente en sécurité pour sa religion, et qu'il ait assez de science et de clairvoyance, de force de foi, de satisfaction, de certitude, de fermeté et de calme qui l'aideront à rester ferme sur sa religion.

En ce qui concerne la première condition, c'est celle sur laquelle les Musulmans se concentrent afin de justifier le fait qu'ils résident dans les pays de mécréance, et la plupart de leurs questions tournent autour de cela, alors qu'ils négligent la seconde condition. Si la première condition est d'être capable de pratiquer ouvertement la religion d'une manière qui te libère de toute culpabilité, la plupart des gens qui vivent dans ces pays ne la remplissent pas.

Par exemple, l’appel à la prière, le faire publiquement à haute voix, cela est interdit là-bas comme cela est bien connu, or cela fait partie des grands rites de notre religion.

Le Comité permanent des Savants (d’Arabie Saoudite) a émis la Fatwa que: “Quiconque est incapable de faire l’appel à la prière à voix haute n’a pas pratiqué ouvertement les rites de la religion; et il est de son devoir de faire Al-Hijrah”.

De même, la seconde condition, qui est que le résident se sente en sécurité au niveau de sa religion, croyons-nous réellement qu'il y ait quelqu'un qui soit capable de se sentir à l'abri pour sa religion, et de rester ferme dessus, avec toutes les énormes causes de corruption qui existent là-bas?

En résumé, résider sur la terre de mécréance est un grand danger pour la foi du Musulman, pour sa religion et son comportement. Là-bas, les causes de mécréance et de péchés sont fortes, nombreuses et variées, ajoutez à cela la faiblesse que les Musulmans ont à s'attacher à leur religion. Regardez comment lui et sa famille sont élevés parmi les mécréants et comment ils acquièrent leur comportement détestable et leurs mauvaises habitudes, et ils sont même influencés par eux dans leurs croyances et leurs adorations. Ainsi, celui qui vit dans ces sociétés corrompues et bestiales, ne s'intéresse pas à sa religion et n’y accorde aucune importance, il ne montre aucune attention envers ses ordres et ses bonnes manières.

Malheureusement, comment son âme peut-elle se sentir à l'aise dans le fait de résider sur la terre de mécréance, sur laquelle les rites de mécréance sont exposés publiquement, et les choses interdites sont permises, et sur laquelle le pervers est considéré comme bon, et sur laquelle les actes interdits sont pratiqués, l’intimité est dévoilée au grand jour, et où tout mal et abomination est à portée de main. Comment l'âme du Musulman peut-elle se sentir à l'aise dans le fait d'être dans un pays dans lequel le commandement est pour autre qu'Allah et Son Messager -paix et salut sur lui-  . Il entend cela et en est témoin, il l’éprouve, et il persiste à rester là-bas avec ses enfants.

Il est du devoir du Musulman de prendre garde aux ruses, conspirations, machinations et stratagèmes des ennemis de l'Islam qui ont pour but de détourner les Musulmans de leur religion et d'affaiblir leur suivi (de cette religion). Nous devons faire attention et nous demander: pourquoi les ennemis de l'Islam ouvrent-ils leurs pays aux Musulmans? Afin qu'ils y résident, y travaillent, étudient, s'y amusent et flânent? Ont-ils fait cela par amour pour les Musulmans? Ont-ils fait cela en désirant leurs richesses et dans leur besoin de main-d'œuvre ouvrière?

La réponse est Non! Par Allah! Ils n'ont pas fait cela par amour pour les Musulmans, car ils ont dans leurs coeurs haine et inimitié. Aussi, ils ont ouvert leurs pays aux pauvres et aux faibles parmi les Musulmans, cela nous montre qu'ils ne désirent pas leurs richesses. De même, il est bien connu qu'ils ont du chômage, donc ils ne sont pas en besoin de main-d'œuvre ouvrière. Plutôt, le but de cela est une tentative de détourner les Musulmans de leur religion, et de corrompre les Musulmans, et d'annihiler l'identité des Musulmans là-bas. Par Allah, ô mes frères en la religion d'Allah, ils nous envient à cause de cette religion, et à cause de ce bien dans lequel nous vivons, et ils veulent avidement que nous tombions comme eux dans la mécréance, l’égarement et la décadence.

Allah dit dans Son Noble Livre: « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru. » (An-Nisa : 89).

« Les Juifs et les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. » (Al-Baqara : 120).

« Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion » (Al-Baqarah
: 217).

Ainsi ils veulent faire le mal et toucher les Musulmans. Ils sont attristés par le bien qui touche les Musulmans, et ils se réjouissent quant aux calamités qui les atteignent.

Allah les a dévoilés dans Son Livre, et Il a dévoilé au grand jour ce qu'ils cachent dans leurs coeurs. Il dit:

« Ô vous les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes: ils ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. La haine certes s'est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous vous exposons les signes. Si vous pouviez raisonner » (Ãli 'Imran : 118).

« S'ils vous dominent, ils seront pour vous des ennemis et étendront en mal leurs mains et leurs langues vers vous; et ils aimeraient que vous deveniez mécréants » (Al-Mumtahana :
2).

Donc, ô mes frères dans la religion d'Allah, ils n'ont pas laissé les Musulmans tranquilles dans leurs propres pays (les pays Musulmans) et dans leurs propres maisons, alors comment le feraient-ils avec quelqu'un qui vit parmi eux, et qui va vers eux ! Nul doute qu’ils ne laisseront aucun moyen ou voie pour les détourner de leur religion sans le mettre en pratique. Ils ont des machinations pour cela, des ruses et des moyens secrets et apparents. Il y a une guerre contre l'Islam et les Musulmans, et il y a des machinations, nuit et jour. Ainsi, ils mettent en œuvre ces stratagèmes contre les Musulmans avec tout le pouvoir qu'ils ont, et ils dépensent de très grandes sommes d'argent, et de très grands efforts afin d’y parvenir.

Ils ont également l’ambition de convertir les gens au christianisme chez eux et dans les pays musulmans. Ils ont dévoilé ces ambitions dans de nombreux pays musulmans tels l'Indonésie, les Philippines, le Soudan et le Bangladesh, l'Ouganda, et d'autres pays musulmans. Ils utilisent comme moyen pour y parvenir les oeuvres caritatives qui donnent aux musulmans faibles en construisant des écoles, des hôpitaux, et aussi en formant ce qu'on appelle des organisations humanitaires, mais leur but n'est pas de rendre service aux Musulmans, ni de développer les sociétés musulmanes, leur but n'est que de détruire l'identité des Musulmans et l'intellect des Musulmans, et de briser la relation que les Musulmans ont avec leur Seigneur Allah, et de donner libre court à leurs passions. Nous devons donc être sur nos gardes face à ces ruses.

En résumé, résider sur la terre de mécréance a des conséquences mauvaises, et a des effets nocifs sur la religion des Musulmans, et cette religion est la richesse capitale du serviteur pieux dans cette vie. Je vous demande donc au nom d'Allah, y a-t-il qui que ce soit vivant sur la terre de mécréance qui ait pu réaliser la taqwa (piété et crainte d'Allah), et qui soit parmi les muttaqin (ceux qui sont dévoués et craignent Allah), et qui ait ainsi accomplit les obligations, et qui soit resté à l'écart des interdits dans sa nourriture, sa boisson, son habillement, sa maison, sa rue, son marché, son école, et son travail ?

Il est rare de trouver quelqu'un qui ait réalisé la taqwa et qui soit véritablement parmi les muttaqin, ceux qui s'empressent d'accomplir les ordres et de s’éloigner des interdits. Au contraire, combien sont nombreux les péchés dans lesquels vivent les Musulmans là-bas, l'attrait et l'amour de la vie d’ici-bas, le fait d'y être attaché, et de la placer avant l'obéissance à Allah et Son Messager -paix et salut sur lui-  . Il est connu qu’on a donné la splendeur de cette vie aux mécréants, cependant, c'est un plaisir futile, et un plaisir court, une tentation (fitna) et une épreuve. Allah dit:

« Que ne t'abuse point la versatilité (pour la prospérité) dans le pays, des mécréants. Piètre jouissance! Puis leur refuge sera l'Enfer. Et quelle détestable couche » (Ãli 'Imran : 196/197)

« Pensent-ils que ce que Nous leur accordons comme biens et enfants, (soit une avance) que Nous nous empressons de leur faire sur les biens (de la vie future)? Au contraire, ils n'en sont pas conscients » (Al-Mu’minun : 55/56).

« Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte par des voies qu'ils ignorent. Et Je leur accorderai un délai, car Mon stratagème est solide » (Al-A'raf:182-183)

« Laisse-Moi avec ceux qui traitent de mensonge ce discours; Nous allons les mener graduellement par où ils ne savent pas! Et Je leur accorde un délai, car Mon stratagème est sûr » (Al-Qal
am : 44-45).

Le Musulman là-bas est ébahi, ébloui par la civilisation des mécréants, ainsi que par les biens matériels des mécréants, ce qui mène à les glorifier.

Egalement, la tentation des femmes. Il est connu de ces sociétés bestiales, la nudité des femmes, la décadence, le manque de morale et de valeurs. Ils n'ont pas de religion, de pudeur, de morale, pas d'entraves, rien qui les empêche d'accomplir les choses interdites, et le Prophète (r) a dit, comme cela a été rapporté dans les deux Sahih d'après Ussama: “Je n'ai pas laissé de tentation (fitna) plus nocive pour les hommes que les femmes”.

Et le hadith de Abi Sa'id rapporté par Muslim, le Prophète -paix et salut sur lui-  a dit: “Certes, la vie d’ici-bas est douce et délicieuse, et certes Allah vous a rendus successeurs les uns des autres et regarde comment vous agissez, alors prenez garde à cette vie, et prenez garde aux femmes, car la première fitna des enfants d'Israël fut les femmes”.

Et sa parole : “ Je n'ai pas vu, parmi les femmes déficientes dans leur intellect et leur religion, plus apte à détourner le coeur de l'homme raisonnable que l'une d'entre vous”.

Ce qui est à souligner est que le Musulman là-bas est dans un sérieux danger, lui, sa famille et ses enfants. Cela devrait vous étonner, comment le Musulman peut-il se sentir à l’abri pour ses enfants, garçons et filles, dans ces sociétés, les écoles, les rues, et les différentes parties de la ville, sur les routes, partout! Ces petits qui sont comme des mites (mot utilisé par le shaikh), ils ne font pas la distinction entre ce qui est bénéfique et ce qui est mauvais, entre la guidée et l'égarement, entre ce qui est permis et ce qui est interdit, plutôt, quiconque les dirige sur la voie du bien, ils la suivront par la Grâce d'Allah, et de même, quiconque les dirige sur la voie du mal, dans la plupart des cas, ils s'y précipitent, excepté pour ceux qu'Allah a protégés.

Ainsi l'enfant là-bas, depuis son enfance, est dirigé vers ce qui contient du mal en soi, la corruption, la décadence, à être détaché de la religion, des bonnes morales et de la modestie; de la maternelle jusqu'aux niveaux supérieurs. Il est du devoir de leurs tuteurs de craindre Allah dans leur manière d'agir avec leurs enfants et leurs familles. Ils doivent prêter attention à la responsabilité à laquelle font face leurs enfants et leurs familles, et ils doivent leur montrer le chemin du Paradis, et les aider à suivre ce chemin, et il est également de leur devoir de les mettre en garde contre la voie menant au Feu, de les mettre en garde contre ces chemins, et de les aider à délaisser ces chemins, et de les aider à rester loin d'eux. Il est aussi de leur devoir d'élever leurs enfants selon une éducation pieuse, de les élever d'une bonne manière, de leur ordonner de suivre les rites islamiques et leurs codes de conduite. Fait également partie de leur devoir de leur interdire toute forme de comportement détestable ainsi que les choses interdites et tous les moyens qui y mènent; et ceci n'est possible qu’en les éloignant des mauvaises fréquentations, des assemblées perverses et des lieux de corruption.

Tout ceci doit être fait en accord avec la Parole d'Allah:

« Ô vous les croyants ! Préservez vos personnes et vos familles, d'un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande, et faisant strictement ce qu'on leur ordonne. » (At-Tahrim : 6)

De même, le Prophète -paix et salut sur lui- 
a dit: « Chacun d'entre vous est un berger, et chacun d'entre vous est responsable de son troupeau ».

Je vous demande donc, par Allah, est-ce que celui qui réside là-bas est capable d'accomplir cela avec sa famille et ses enfants, ou bien la réalité n'est-elle pas que le Musulman là-bas est tributaire des systèmes des mécréants et des lois des mécréants?

Là-bas, il n'a pas de véritable autorité sur eux (sa famille et ses enfants). Au contraire, comme sont courants les actes de rébellion, les disputes, les querelles entre l'homme et sa famille. S'il ne répond pas à leurs demandes, les force de police mécréantes seront juge, ainsi, il voit l'abomination et l'indécence régner et sein de sa famille, mais il est incapable de faire quoi que ce soit. Comme cela est pénible! Comme cela est malheureux!

Parmi les dangers (potentiels) est aussi la présence d'une interaction totale avec les mécréants, ce qui va l'entraîner, lui et eux, à devenir proches, et engendrer (entre eux) l'amour dans le fait qu'ils le perçoivent comme étant un de leurs concitoyens, et c'est une chose dangereuse car il est du devoir du Musulman de détester les mécréants car ils sont les ennemis d'Allah et les ennemis de Son Messager -paix et salut sur lui-
, et les ennemis de l'Islam et des Musulmans.

Allah a ordonné cela et Il a mis en garde contre le fait de les aimer et de les prendre en amitié. Il dit:

« Tu ne trouveras pas un peuple qui croit en Allah et au Jour dernier, prendre pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Voilà ceux dont Il a écrit la foi dans le coeur et qu’Il a secourus. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Ils sont le parti d’Allah. N’est-ce pas que le parti de Dieu est celui de ceux qui réussissent » (Al-Mujadalah : 22)

« Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des mécréants, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d'Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux. Allah vous met en garde contre Lui-même. Et c'est vers Allah que se fera le retour. » (Ali 'Imran : 28)

« Ô les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes: ils ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté » (Al ‘Imran : 118)

« Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » (Al-Ma'ida : 51)

« Tu vois beaucoup d’entre eux s’allier aux mécréants. Comme est mauvais ce qu’ils ont préparé pour eux-mêmes : la colère d'Allah, et le supplice éternel » (Al-Ma'ida : 80)

« Certes, vous avez eu un bel exemple (à suivre) en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple: "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d'Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul
» (Al-Mumtahana : 4)

S’il les aime, il ne fait aucun doute qu’il va être d'accord avec eux, emprunter leur voie,les suivre et les imiter aveuglément, alors que le Prophète -paix et salut sur lui-  a dit: “Quiconque imite un peuple en fait partie”.

Parmi les maux résultant du fait de résider dans les pays des mécréants, est qu’en agissant ainsi, leur nombre s'accroît , leurs sociétés sont fortifiées, cela renforce leur économie, alors qu'il nous est ordonné de les irriter, et de leur montrer de l'inimitié.

En résumé, il est pratiquement impossible pour le Musulman de se sentir à l’abri pour sa religion dans la plupart des terres de mécréance. En plus de cela, les ennemis de l'Islam là-bas sont prompts à susciter le doute chez le Musulman sur sa religion, sa croyance, sa foi en son Seigneur et Son Messager (r). Or il est connu que la foi ne tolère pas le doute, la foi est une croyance ferme; donc si le Musulman est emprunt de doute, d'incertitude, d'irrésolution sur ce dont il doit être fermement convaincu, et bien, et nous recherchons l'aide d'Allah, il devient mécréant.

Ils propagent leurs arguments fallacieux, leurs mensonges et leurs doutes partout, et par tous les moyens. C’est pourquoi, fait partie des conditions pour résider dans ces pays de se sentir à l'abri pour sa religion, et ceci ne se produit que s'il apprend sa religion avec les preuves, arguments et démonstrations, ainsi il sera capable de la défendre, et il pourra réfuter les arguments égarant des mécréants qu'ils ont propagés partout.

Oui, il est de son devoir de connaître la législation et de connaître ce qui va le rendre apte à distinguer entre le vrai et le faux, afin qu'il ne soit pas abusé par le mensonge et les gens du faux, et afin que la vérité ne lui soit pas cachée.

Il est donc impératif que le Musulman possède de la science afin de le protéger contre les arguments fallacieux, et qu'il puisse se protéger contre la mécréance et la désobéissance. Il est connu que les cœurs sont faibles, et les arguments trompeurs puissants et saisissants, et comme la plupart des gens qui se sont rendu là-bas et y ont résidé n'étaient pas fortement ancrés dans leur religion, et manquaient de science et de clairvoyance, beaucoup d'entre eux sont revenus vers nous avec autre chose que ce avec quoi ils étaient partis. L'un revenait égaré dans sa religion, ses manières et son comportement. L’autre revenait pécheur, égaré, et certains d'entre eux revenaient, et nous recherchons l'aide auprès d'Allah, apostats, reniant leur religion, la religion de l'Islam. Au contraire, ils se mettaient à croire aux autres religions tout en étant dans la mécréance totale, et ils se moquaient des musulmans. Ils revenaient imitant les idéologies destructives des mécréants, en suivant leur mode de vie, d'habillement, leur apparence, et (ils les suivaient) dans toutes leurs affaires, et ils devenaient alors porte-parole des ennemis de l'Islam dans les pays des Musulmans.

Il est donc du devoir de chaque Musulman de lutter afin de résider dans les pays d'Islam dans lesquels les abominations sont moins nombreuses en comparaison des pays de mécréance. Certes, en cela réside le bien pour lui, ainsi que la sécurité et la protection pour sa religion. Néanmoins, nous voudrions souligner qu'il est possible qu'il existe de rares pays de mécréance dans lesquels le Musulman est capable de pratiquer ouvertement sa religion, et de pratiquer ses rites tout en se sentant en sécurité pour lui-même face aux tentations. Donc s'il y a de tels pays, Al-Hijrah est mustahab (recommandée) pour le Musulman, et y résider est makruh (détestable). Cependant, il est connu que la plupart des pays de mécréance en occident et en orient ne sont pas comme cela.

Partie de la question 6 : http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10085