Josette, 92 ans : " l’Islam est une religion qui ne change pas contrairement aux autres religions.. "

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  8 Janvier 2014, 20:49

Josette, 92 ans : " l’Islam est une religion qui ne change pas contrairement aux autres religions.. "

Josette Marie, une belge qui a embrassé l’Islam à 92 ans, a été invitée dans la région de Sharqiya à l’est de l’Arabie saoudite lors de sa visite à la Mecque. Celle qui est probablement la convertie la plus âgée du monde a pu rencontrer près de 300 femmes qui l’ont accueillie comme une reine au cours d’une soirée pleine d’émotion, de fraternité et d’amour. Les hôtes de Nour n’ont pu retenir leurs larmes à l’écoute de son histoire hors du commun.

Elle qui affirme que sa vie a réellement débutée en 2010, l’année ou la lumière de la foi est entrée dans son coeur :

« Malgré mes nombreuses connaissances musulmanes, je n’avais jamais pensé qu’un jour j’embrasserais l’Islam. Je connaissais pourtant bien les occasions et les cérémonies religieuses qui rythment la vie des musulmans et je ressentais un profond respect pour leurs coutumes. J’évitais par exemple de les visiter pendant les journées du mois de Ramadan, connaissant la considération et l’attention qu’ils ont pour les invités, je ne souhaitais pas les mettre dans la gêne.

La cause principale de ma conversion est avant tout le fait d’avoir côtoyé des musulmans, je les connaissais et je savais d’eux qu’ils portaient une attention particulière aux personnes âgées. Surtout qu’en Europe, c’est bien souvent le contraire, les enfants ont tendance a mettre leurs parents vieillissant dans des maisons de retraite afin de se décharger de cette responsabilité. Et j’ai vu également en eux de l’amour et du respect pour moi, ils me portaient assistance alors que j’étais encore chrétienne et ce sans me demander quoi que ce soit en échange. Ce qui m’a marquée aussi c’est cette hospitalité notamment celle d’une marocaine qui m’accueillait à son domicile. Elle, son mari et ses quatre enfants étaient tous au petit soin et ils ne me demandaient rien en retour. C’est sûrement ce qui m’a fait aimer l’Islam et m’a poussée a prononcer la chahada (la double attestation de foi) »

A propos des difficultés vécues après sa conversion à l’islam, Nour raconte :

« Ce qui m’a le plus blessé, c’est quand ma fille unique âgée de 74 ans, qui vit avec son mari et ses 4 enfants en France, m’a reniée après avoir appris que j’étais devenue musulmane. Elle m’a accusée d’avoir une déficience intellectuelle due à mon âge et qu’il serait mieux pour moi d’aller en maison de retraite. Alors que c’est totalement faux, je suis encore dans la capacité de me souvenir des évènements qui se sont passés en 1930 et je peux même les énumérer. Quant à ma famille qui est issue d’un milieu aristocratique et bourgeois, elle a coupé les liens avec moi et m’interdit tout héritage. »

« Pour revenir aux causes de ma conversion, c’est certainement Allah qui m’a guidée vers cette saine nature et qui m’a permis d’aller au Maroc en compagnie de mon hôte Fatima. A cette occasion j’ai vécue des moments qui m’ont beaucoup touchée et m’ont fait pleurer. En particulier le fait de voir une famille entière composée d’un grand-père, d’une grand mère, d’enfants et de petits enfants, tous réunis avec tant d’amour et de respect profond pour les anciens. Les enfants embrassaient la tête et les mains de leurs parents par respect. »

A propos de sa fille :

« J’invoque Allah pour qu’Il guide ma fille comme il m’a guidée vers l’Islam alors que je suis âgée [...] Auparavant j’ai aussi été nourrisse pour une famille juive et j’ai eu la possibilité de voir qu’il y a une grande différence entre l’Islam et le judaïsme; l’Islam est une religion qui ne change pas contrairement aux autres religions »

Après sa conversion :

« Après ma conversion, j’ai effectué mon hajj et j’ai refusé d’utiliser un fauteuil roulant, j’ai tout fait à pied car je ne suis pas malade [...]. En plus du pèlerinage, Allah m’a permis de jeuner deux mois de Ramadan. » Puis elle ajouta : « Je regrette ma vie passée avant d’être musulmane, mais vraie naissance a eu lieu en réalité en 2010 quand j’ai embrassé l’Islam, ceci est la vraie vie »

Son dernier espoir :

« J’espère retourner à la Mecque un jour pour faire une omra et mourir dans cette terre pure afin d’être enterrée dans un cimetière avec les musulmans »

Traduction et adaptation : Le journal du Musulman.