Les chiites : leur haine des sahabas, et d'aisha !

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  26 Janvier 2014, 04:31  -  #chiisme chiites ali iran ayatollah irak khomeiny

Avant de voir leurs désaveux de la plupart des compagnons, je poste un rappel sur l'obligation pour le musulman de les aimer tous - radhiAllah anhoum-

 

Les hadiths démontrant les mérites des compagnons sont nombreux, parmi eux :

« Les meilleurs des gens sont ma génération, puis ceux qui viendront après eux, puis ceux qui viendront après eux. » [Rapporté par Al Boukhary et Muslim]

« N'insultez pas mes compagnons, car je jure par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains que si vous donniez en aumône l'équivalent du Mont Uhud en or, cela n’équivaudrait même pas à une poignée, ni une demi-poignée d’une de leurs aumônes. » [Rapporté par Al Boukhary et Muslim]

« Attachez-vous à ma Sunna et la Sunna des Califes bien guidés, mordez-y avec vos molaires » [Authentifié par Cheikh Al Albani]

« Les Ansars, personne ne les aime si ce n’est un croyant et personne ne les déteste si ce n’est un hypocrite. Celui qui les aime, Allah l’aime et celui qui les déteste, Allah le déteste. » [Rapporté par Al Boukhary et Muslim]

Calomnie, mensonges et médisance sur les meilleurs des créatures après les prophètes !

Ils renient un hadith authentique qui est la parole de naby et insultent les compagnons promis au paradis !!

Exemples d'interprétations du Coran que les Chiites utilisent afin de prouver qu'Abu Bakr, Omar et Uthman usurpèrent le califat :

 

1. Allah vous a fait aimer la foi...

Mais Allah vous a fait aimer la foi et l´a embellie dans vos coeurs et vous a fait détester la mécréance, la perversité et la désobéissance. (Coran 49.7)

Kulayni et Ali Ibn Ibrahim ont rapporté le commentaire du Verset : l'expression « la Foi » désigne Amir Al-Mu'minin Ali ; « l'incrédulité » désigne le premier tyran usurpateur ; « la perversité » désigne le second tyran usurpateur ; enfin, « la désobéissance » désigne le troisième tyran usurpateur.

 

2. Il interdit la turpitude, l´acte répréhensible et la rébellion...

Certes, Allah commande l´équité, la bienfaisance et l´assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l´acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. (Coran 16.90)

Il a été rapporté du Cinquième Imam Mohammed Al-Baqer le commentaire suivant : « L'équité »exprime le Double Témoignage (la chahada), « la Bienfaisance » désigne le fait de donner son plein assentiment à la Wilayat d'Amir Al-Mu'minin Ali ; que les expressions « la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion » font référence dans l'ordre au premier usurpateur, au second usurpateur et au troisième usurpateur.

 

3. Ils préparent une ruse...

Kulayni a rapporté le commentaire de l'Imam Sadiq concernant le Verset : « Ils préparent une ruse », (Coran 86.15). - L'Imam : Les personnes entendues dans ce Verset sont le premier et le second hypocrites, ainsi que tous ceux qui ont comploté contre Sa Sainteté le Messager, contre Amir Al-Mu'minin Ali, contre Fatima Zahra et que : « et, Moi aussi, Je prépare une ruse », (Coran 86.16), signifie que dans ce Monde « Je » les ai assujettis aux Commandements de l'Islam, et dans le Monde de l'Au-delà, « Je » les jetterai en Enfer en compagnie des transgresseurs et « Je » leur remettrai la récompense digne de leurs actes coupables d'impiété. Quant au Verset : « Accorde donc un délai aux incrédules, accorde-leur un court délai ! » (Coran 86.17), il signifie que lorsque réapparaîtra l'Imam Qaïm - le Mahdi - il prendra notre revanche sur les tyrans et les pseudo-dirigeants issus des Qouraïches, sur les Béni Umayyah et tous les ennemis.

 

4. Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants...

Ceux qui ont cru, puis sont devenus mécréants, puis ont cru de nouveau, ensuite sont redevenus mécréants, et n´ont fait que croître en mécréance, Allah ne leur pardonnera pas, ni les guidera vers un chemin (droit). (Coran 4.137)

L'Imam Sadiq dit : Il s'agit ici des premier, second et troisième qui se détournèrent de la foi après avoir donné leur plein assentiment à la Wilayat d'Amir Al-Mu'minin Ali.

 

5. Le livre des libertins sera dans le Sijjin...

Non...! Mais en vérité le livre des libertins sera dans le Sijjin. (Coran 83.7)

L'Imam Mohammed Al-Bâqer dit : Ici, l'expression coranique "libertins - Al-Foujjar" désigne les premier et second usurpateurs et tous leurs partisans ; « Malheur, ce jour-là, aux négateurs, qui démentent le jour de la Rétribution. », (Coran 83.10/11), il s'agit, ici, des premier et second usurpateurs ; « Or, ne le dément que tout transgresseur, pécheur qui, lorsque Nos versets lui sont récités, dit : [Ce sont] des contes d´anciens ! », (Coran 83.12/13), « ensuite, ils brûleront certes, dans la Fournaise », (Coran 83.16), tous ces Versets désignent les premier et second usurpateurs.

 

6. Si seulement je n'avais pas pris un tel comme ami...

Kulayni a rapporté de l'Imam Mohammed Al-Bâqer un Sermon attribué à l'Imam Ali ayant dit : Les deux plus grands tyrans m'ont arraché l'habit du Califat de mes épaules, ils se l'ont offert l'un l'autre et tenté de débattre avec moi d'un sujet pour lequel ils n'avaient reçu aucun droit ; puis, l'ignorance et l'errance les ont poussés à commettre des actes coupables d'impiété. Alors, ils décidèrent pour eux-mêmes du choix de la pire des places et, ce faisant, ils se destinaient au pire des châtiments ; ils s'accuseront l'un l'autre allant jusqu'à se détester l'un l'autre ; le second tyran dira au premier tyran, qui fut son ami et son confident, lorsqu'ils se rencontreront :

« Lorsque cet homme vient à Nous, il dira : Hélas ! Si seulement il y avait entre moi et toi la distance qui sépare les deux Orients ! Quel détestable compagnon » (Coran 43.38).

Après avoir entendu ce reproche qui lui est destiné, le tyran incriminé répondra à l'autre :

« Malheur à moi ! Si seulement je n'avais pas pris untel comme ami ! Il m'a égaré loin du Rappel, alors que celui-ci m'était déjà parvenu. Le Démon est traître envers l'homme » (Coran 25.28/29).

L'Imam ajouta : Je suis le « Rappel de Dieu » dont ils se sont tenus à l'écart ; je suis le « Chemin de Dieu » dont ils se sont détournés ; je suis la « Foi » qu'ils ont reniée ; je suis le « Coran » dont ils se sont volontairement éloignés ; je suis la « Religion » qu'ils ont falsifiée ; je suis la « Droite Voie » à laquelle ils ont tourné le dos.

 

7. Nous l´avons ramené au niveau le plus bas...

Nous avons certes créé l´homme dans la forme la plus parfaite. Ensuite, Nous l´avons ramené au niveau le plus bas. (Coran 95.4/5)

Ibn Mahyar à partir de sources dignes de confiance et diverses a rapporté : Ce verset désigne le premier tyran duquel Dieu avait pourtant reçu le Témoignage en faveur de la Reconnaissance de Son Unicité, de la Prophétie de Mohammed et de l'Imamat de Son Successeur Ali, et que ce premier tyran n'avait témoigné de tout cela sans grande certitude puisqu'à la première occasion il usurpa le Droit de la Descendance de Mohammed et commit à l'encontre de celle-ci les pires injustices, en conséquence de quoi, Dieu le jeta au plus bas niveau de l'Enfer.

 

8. Jouis de ta mécréance un court moment...

Dis: "Jouis de ta mécréance un court moment. Tu fais partie des gens du Feu". (Coran 39.8)

Kulayni a rapporté de Ammar Sabati le commentaire de ce verset : L'Imam Sadiq a dit : L'expression « ta mécréance » exprime l'endroit à partir duquel cet hypocrite proclama son califat en usurpant le droit d'Amir Al-Mu'minin Ali ; cet hypocrite n'était pas le Calife désigné par Dieu, ni par le Prophète.

 

9. Que l'assoiffé prend pour de l'eau...

Quant à ceux qui ont mécru, leurs actions sont comme un mirage dans une plaine désertique que l´assoiffé prend pour de l´eau. Puis quand il y arrive, il s´aperçoit que ce n´était rien; mais y trouve Allah qui lui règle son compte en entier, car Allah est prompt à compter.

[Les actions des mécréants] sont encore semblables à des ténèbres sur une mer profonde: des vagues la recouvrent, [vagues] au dessus desquelles s´élèvent [d´autres] vagues, sur lesquelles il y a [d´épais] nuages. Ténèbres [entassées] les unes au-dessus des autres. Quand quelqu´un étend la main, il ne la distingue presque pas. Celui qu´Allah prive de lumière n´a aucune lumière. (Coran 24.39/40)

Dans le Tafsir de Ali Ibn Ibrahim, il a été rapporté le commentaire de l'Imam Mohammed Al-Baqer concernant les Versets 39 et 40 de la Sourate 24. L'Imam : Ici, « l'assoiffé qui croit voir de l'eau », signifie les premier et second usurpateurs ; « semblables à des ténèbres sur une mer profonde », signifie le troisième usurpateur ; « des vagues la recouvrent, [vagues] au dessus desquelles s´élèvent [d´autres] vagues », désigne Talha et Zubair ; « sur lesquelles il y a [d´épais] nuages. Ténèbres [entassées] les unes au-dessus des autres », signifie les mésententes chroniques orchestrées par Mouawiyya et tous les membres des Béni Umayyah.

 

10. Mais, vous préférez plutôt la vie présente...

Il a été rapporté le commentaire de l'Imam Sâdiq concernant le Verset : « Vous préférez la vie de ce monde », (Coran 87.16). Ce Verset désigne les personnes qui donnèrent leur plein assentiment à la wilayat du premier, second et troisième, ainsi qu'à la wilayat de tous les califes-tyrans qui s'imposèrent sur les affaires du Monde.

 

11. Ceux qui sont revenus sur leurs pas...

Ceux qui sont revenus sur leurs pas après que le droit chemin leur a été clairement exposé, le Diable les a séduits et trompés. (Coran 47.25)

Il a été rapporté le commentaire de l'Imam As-Sadiq concernant ce Verset : Il s'agit ici des premier, second et troisième qui se détournèrent de la foi après avoir donné leur plein assentiment à la Wilayat d'Amir Al-Mu'minin Ali.

 

12. Ceux qui auront cru en lui...

Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu´ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l´Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui; ceux-là seront les gagnants. (Coran 7.157)

Kulayni a rapporté le commentaire de l'Imam As-Sadeq : Ici, "Ceux qui auront cru en lui" sous-entend ceux qui auront cru en l'Imam ; "ceux qui l'auront soutenu ; ceux qui l'auront secouru ; ceux qui auront suivi la Lumière descendue avec lui : voilà ceux qui seront heureux !", désignent ceux qui ne se sont pas rapprochés de " Jibt " et " Taghout ", autrement dit du premier usurpateur et du second envers lesquels le plein assentiment donné vaut obéissance à leur usurpation.

 

13. C´est alors qu´on éleva entre eux une muraille...

Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient : "Attendez que nous empruntions [un peu]: de votre lumières". Il sera dit: "Revenez en arrière, et cherchez de la lumière". C´est alors qu´on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l´intérieur contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l´Enfer] (Coran 57.13)

Dans l'ouvrage Khisal il a été rapporté un hadith de Sa Sainteté le Messager : " Au Jour du Jugement, 5 étendards seront dressés pour ma Ummah : le Premier étendard apparaîtra avec le Pharaon de cette Ummah, autrement dit avec le premier hypocrite ; le Second étendard apparaîtra avec le Samiri de cette Ummah, autrement dit avec le second hypocrite ; le Troisième étendard apparaîtra avec le Jaaseeq de cette Ummah, autrement dit avec le troisième hypocrite ; le Quatrième étendard apparaîtra avec Mouawiyya ; et le Cinquième étendard apparaîtra avec toi, Ali ! Sous ton étendard seront rassemblés les Fidèles Croyants dont tu seras l'Imam. Puis, il sera demandé aux 4 autres porte-étendards : Repartez chercher de la Lumière ! Une forte muraille percée d'une porte sera dressée entre eux, à l'intérieur se trouve la Miséricorde, qui signifie mes Partisans et dévoués, ceux qui me sont restés fidèles et qui ont combattu les groupes rebelles.

 

14. Ceux qui n'ont pas cru...

Ce jour-là, ceux qui n´ont pas cru et ont désobéi au Messager, préféreraient que la terre fût nivelée sur eux et ils ne sauront cacher à Allah aucune parole. (Coran 4.42)

Ali Ibn Ibrahim déclara à propos du verset, qu'il désignait ceux qui usurpèrent le Droit d'Amir Al-Mu'minin Ali et exprimait leur souhait d'avoir été engloutis dans les sols du lieu où ils se réunirent pour s'emparer du Droit de Ali à la Succession ; mais, ce Jour là, ils ne pourront rien cacher à Dieu de ce que Sa Sainteté le Messager avait transmis en faveur d'Amir Al-Mu'minin Ali et au sujet de leur transgression.

 

15. Parmi les hommes, il en est qui prennent..

Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d´Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. (Coran 2.165)

Kulayni et Nomani ont rapporté le commentaire de l'Imam Mohammed Al-Baqer concernant le verset : Il s'agit, ici, du premier et du second que les hommes ont pris pour imams à la place de l'Imam désigné par Dieu pour eux.

 

16. Et à ceux qui s´écartent des Taghut...

Et à ceux qui s´écartent des Taghut pour ne pas les adorer, tandis qu´ils reviennent à Allah, à eux la bonne nouvelle ! (39.17)

Ibn Mahyar a rapporté le commentaire de l'Imam As-Sadeq concernant ce verset. S'adressant à ses partisans, l'Imam déclara : Vous êtes "ceux qui se sont écartés des taghut" en refusant d'obéir aux califes-tyrans et, quiconque fait preuve d'obéissance envers un tyran est, sans doute aucun, un idolâtre.

 

17. Ceux qui ont cru et n´ont point troublé la pureté de leur foi...

Ceux qui ont cru et n´ont point troublé la pureté de leur foi par quelqu´inéquité (association), ceux-là ont la sécurité; et ce sont eux les bien-guidés. (Coran 6.82)

Kulayni a rapporté le commentaire de l'Imam Mohammed Al-Baqer : Dans ce Verset, ceux qui croient sont tous ceux qui ont donné leur plein assentiment à tout ce qu'a transmis Sa Sainteté le Messager concernant Amir Al-Mu'minin Ali, sa Wilayat et qui n'ont jamais associé leur affection avec une prétendue affection envers les califes de l'erreur car s'associer avec l'injustice c'est une preuve de croyance envers les tyrans.

 

18. Et malheur aux Associateurs...

Et malheur aux Associateurs qui n´acquittent pas la Zakat et ne croient pas en l´au-delà ! (Coran 41.6)

Aban Ibn Taghlab a rapporté le commentaire de l'Imam As-Sadeq : Ô Aban ! Crois-tu pensable de la part de Dieu de demander aux polythéistes et idolâtres de verser la Zakat sur leur fortune malgré qu'ils Lui donnent des associés ? - Aban : Bien ; mais qui sont ceux cités dans ce Verset ? - L'Imam : Le malheur a été invoqué sur ceux qui ont donné des associés au Premier Imam (ceux qui ont fait allégence à Abu Bakr au lieu de 'Ali) et qui ont renié ce que le Premier Imam leur avait dit concernant le Dernier Imam.

 

19. Celui qui donne et craint...

Celui qui donne et craint (Allah) (Coran 92.5)

Dans le Tafser de Ali Ibn Ibrahim, il a été rapporté de l'Imam As-Sadeq le commentaire suivant : "Celui qui donne", signifie le versement du Khoms aux ayants droit de la Descendance de Mohammed ; "et qui craint Dieu", signifie se tenir à l'écart des suggestions du Shaytan, autrement dit des Califes injustes et usurpateurs et de ne pas faire preuve d'affection à leur égard ni d'amitié.

 

20. Par la nuit quand elle l´enveloppe...

Par la nuit quand elle l´enveloppe (Coran 91.4)

L'Imam As-Sadeq dit qu'ici, il est fait allusion aux imams injustes qui usurpèrent le Califat d'entre les mains de la Descendance de Mohammed, pour s'asseoir au milieu des gens où la présence de la Descendance du Prophète eut été bien meilleure que la leur, pour ensuite entacher La Religion du Prophète de multiples injustices et actes de cruauté.

Extrait de Hayat al-Qulub, de Majlisi

Conclusion :

La doctrine chiite est fortement marquée par une conception dualiste du monde et de son Histoire. L'amour envers l'imam ne va jamais sans la haine à l'égard de son prétendu ennemi. Selon cette conception, le fidèle ne peut pas seulement s'allier aux forces de la Lumière (la famille d'Ali), il doit en même temps se dissocier des puissances des Ténèbres (les trois premiers Califes et les Compagnons).

... L'amitié (walaya) de 'Ali est une bonne action (Hasana) que ne peut entamer aucune mauvaise (sayyi'a) ... et l'amitié des adversaires (addad) de 'Ali est une mauvaise action que ne peut racheter aucune bonne.

... L'amour (walaya) de Dieu ne s'obtient que grâce à l'amour envers Ses amis (awliya) et l'hostilité (mu'adat) à l'égard de Ses ennemis.

Ja'far aurait déclaré : Celui qui entre dans la walaya des descendants de Muhammad est entré dans le paradis ; celui qui entre dans la walâya de leurs ennemis, est entré en enfer. (Al-Majlisi, Bihar)

Nous pouvons remarquer que les hadiths chiites ne citent pas nomément Abu Bakr, 'Umar et 'Uthman. A travers la Taqiya, ils utilisent des expressions tels que "walayat fulan wa fulan", (l'autorité d'un Tel et un Tel, i.e, Abu Bakr et 'Umar), "walayat al-thawaghit al-thalatha" (l'authorité des trois rebelles contre Dieu), "Lat wa al-'Uzza" (noms d'idoles que les chiites attribuent à Abu Bakr et 'Umar) et "al-awal wa athani" (le premier et deuxième, sous entendu Abu Bakr et 'Umar)

Qu'Allah Nous préserve de l'égarement des Rawafid !