Examen de conscience‏

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  26 Mars 2014, 16:20

Examen de conscience‏

Salam 'alaykoum wa rahmatoulahi wa barakatouhou.

 

Ce rappel sera relativement court, mais il nous concerne tous, qu'Allah 'Azza wa Jalla nous pardonne et raffermisse nos cœurs.

 

Al Barbahari (rahimahou LLâh) a dit:

 

" S'asseoir pour se conseiller ouvre la porte au profit, alors que s'asseoir pour débattre ferme la porte au profit."

(As-Siyar A'lam An-Noubala de l'imam Adh-Dhahabi (15/91))

 

Allah (Exalté soit-Il) dit:

 

" Et rappelle car le rappel profite aux croyants."

(Sourate 51 (Adh-Dhariyat) (Qui éparpillent)) verset 56)

 

De même, Al Hasan Al Basrî -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit:

 

" Nos frères nous sont plus chers que nos propres familles. Ces dernières nous rappellent la vie d'ici-bas, tandis que nos frères nous rappellent l'au-delà."

 

Alors comme l'a dit le Messager d'Allah - 'alayhi salat wa salam- :

 

" Ne sous estime aucun bien, ne serait-ce que le fait de vider ton seau d'eau dans celui de la personne qui demande de l'eau, ou de parler à ton frère avec un visage souriant."

(Il s'agit d'une partie d'un hadith se trouvant dans le mousnad de l'imam Ahmad ibn Hanbal (rahimahou LLâh) (Tome 5 p.63) (voir Al Silsila As-Sahiha n°1352)

 

Et malheureusement, il est navrant de voir à quel point un sourire envers son frère semble être une chose difficile (de nos jours) (Il en est de même pour les soeurs).

 

Pour en revenir à ce rappel qui sera bref, il s'agira de citer le hadith suivant où le Messager d'Allah (sallâLLahou 'alayhi wa salam) a dit:

 

"Je connais des gens de ma communauté qui viendront le Jour de la Résurrection avec des bonnes œuvres comme les montagnes de Tihâma. Mais Allah 'Azza wa Jalla les transformera en poussière éparpillée.

 

Thawbân - qu'Allah l'agrée-  lui demanda:

 

" ô Messager d'Allah, décris-les nous afin que nous fassions pas partie d'eux sans le savoir."

 

Le Messager d'Allah - 'alayhi salat wa salam - dit alors:

 

"Certes! Ce sont vos frères de race et ils prient la nuit comme vous le faites. Sauf que lorsqu'ils se trouvent seuls devant les interdits d'Allah, ils les violent."

(Rapporté par Ibn Mâjah (numéro 4245) et il a dit dans Az-Zawâ'id: sa chaîne de transmission est authentique et ses narrateurs sont (dignes de confiance (thiqat). Ce hadith est dans Sâhih al-Jâmi' numéro 5028)

 

Ainsi, on constate qu'une telle personne tombe dans l'illicite sans hésitation. Elle est donc pire que celui qui commet l'illicite après hésitation et gêne.

Les 2 personnes sont en danger, mais la première est pire que la deuxième. Ce genre de personnes sous-estiment les conséquences des péchés par faiblesse de foi et ne réalise pas qu'elle a commis quelque chose de répréhensible.

 

Pour cette raison, 'Abdullah ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) décrit la condition du croyant et celle de l'hypocrite en disant (à méditer):

 

"Le croyant considère ses péchés comme une montagne au pied de laquelle il est assis et dont il craint l'écroulement. Tandis que le pervers voit ses péchés comme une mouche qui se dépose sur son nez et à laquelle il fait comme cela (il la chasse avec un mouvement de sa main)."

 

(Rapporté par Al Boukhârî, voir Fath Al Bârî, Tome 11 page 102)

 

Et comme le disait le poète:

 

" Abandonne les péchés, aussi bien les grands que les petits, voila la piété.

 

Et sois comme quelqu'un qui marche sur une terre épineuse, se méfiant de ce qu'il voit.

 

Ne sous-estime pas le plus petit des péchés, car les montagnes sont faites de petits cailloux."

 

Alors une fois de plus, et cela me concerne en premier lieu car je suis celui qui envoie ce message, dans quelle catégorie sommes nous?

 

Allah (Exalté soit-Il) nous informe dans Son Noble Livre en disant:

 

" Ceux qui commettent des mauvaises actions comptent-ils que nous allons les traiter come ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, dans leur vie et dans leur mort? Comme ils jugent mal! "

(Sourate 45 (Al-Jâthiya) (L'agenouillée) verset 21)

 

A chacun d'entre nous de se juger constamment, de faire son examen de conscience avant que nous frappe soudainement celle qui détruit les plaisirs (à savoir la mort).

 

Le Messager d'Allah - sallâLLahou 'alayhi wa salam - a dit à ce propos:

 

" Rappelez-vous souvent du destructeur des plaisirs, à savoir la mort."

(Rapporté par At-Tirmidhî, numéro 2307; voir Sahîh Al-Jâmi' (numéro 1210))

 

Allah 'Azza wa Jalla dit:

 

"ô vous qui avez cru! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu'elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faîtes."

(Sourate 59 (Al Hachr) (L'Exode) verset 18)

 

Ce verset est considéré comme une base au sujet de l'examen de conscience et du fait de se critiquer. Bien plus, il prouve qu'il est obligatoire de faire son examen de conscience et d,e se blâmer pour ses manquements et ses négligences à l'égard d'Allah. Ce verset prouve qu'il est obligatoire de rappeler à son âme le jour où elle rencontrera Allah et qu'elle se retrouvera face à Lui (Purifié soit-Il).

 

Allah (Magnifié soit Son Nom) a d'ailleurs rapproché ce jour et a informé de sa venue prochaine. Il (Exalté soit-Il) l'a décrit ainsi:

 

" Que chaque âme voit bien ce qu'elle a avancé pour demain."

 

Ainsi, ce jour est proche! Le Jour de la Résurrection aura lieu inévitablement! La personne se retrouvera obligatoirement devant Allah! Allah le jugera et lui demandera des comptes sur ce qu'il aura fait dans cette vie. C'est pour cela qu'il est bon pour la personne de faire son propre examen de conscience avant qu'elle ne soit jugée, de peser son âme avant qu'elle ne soit pesée et de la préparer à être exposée à Allah (Exalté soit-Il)

 

'Umar Ibn Al Khattab (qu'Allah l'agrée) disait:

 

" Faites votre propre examen de conscience avant que vous ne soyez jugés. Pesez votre âme avant qu'elle ne soit pesée. Et Préparez-vous pour le jour où vous serez exposés à Allah." Puis il (qu'Allah l'agrée) dit: "Lisez si vous voulez: " Ce jour-là, vous serez exposés, et rien de vous ne sera caché."

(Sourate 69 (Al Haqq) verset 18)

 

Maymûn Ibn Mahrân (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit:

 

"Le croyant pieux se juge encore plus durement qu'un associé avare."

 

Enfin pour conclure ce rappel, Ibn Al Qayyim (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit:

 

" L'âme connaît la ruine quand on néglige son examen, on lui obéit et on suit ses passions."

 

Et que les louanges soient pour Allah (Magnifié soit Son Nom) et que les prières et le salut soient sur Notre Prophète ('alayhi salat wa salam), sa famille et ses Compagnons (qu'Allah les agrée).

 

Rappel fait par un frère fillah