La vision de la lune pour le début et la fin du mois de Ramadan

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  27 Juin 2014, 11:06

La vision de la lune pour le début et la fin du mois de Ramadan

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Jeûnez à sa vision (1) et rompez le jeûne à sa vision (2) et si vous êtes empêchés par des nuages alors complétez le nombre de jours de Cha'ban à 30 jours (3) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1909 et Mouslim dans son Sahih n°1081)

Et dans une autre version : « Ne jeûnez-pas jusqu'à ce que vous voyez le croissant de lune et ne rompez pas jusqu'à ce que vous le voyez ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1906 et Mouslim dans son Sahih n°1080)

(1) C'est à dire que si vous voyez le croissant de lune du mois de Ramadan la 29e nuit de Cha'ban alors jeûnez le lendemain.

(2) C'est à dire que après avoir jeûné 29 jours de Ramadan, si vous voyez le croissant de lune de Chawal alors rompez le jeûne le lendemain qui sera le jour du 'Id sinon jeûnez un 30e jour.

(3) C'est à dire qui si vous n'avez pas vu la lune durant la 29e nuit de Cha'ban alors complétez le mois de Cha'ban à 30 jours et jeûnez le 1er jour de Ramadan le jour suivant.

 


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : صوموا لرؤيَتِهِ وأفطِروا لرؤيتِهِ . فإنْ غبِّيَ عليكم فأكملوا عدةَ شعبانَ ثلاثينَ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٠٩ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٨١
)

 


و في رواية أخرى قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا تصُوموا حتى تَرَوا الهلالَ ولا تُفْطِروا حتى تَرَوْهُ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٠٦ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٨٠
)



D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Nous sommes certes une communauté -oumiya- (*), nous n'écrivons pas et ne calculons pas. Le mois est comme cela et comme cela ».
Et il fit signe avec ses mains une fois 29 et une fois 30.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1913 et Mouslim dans son Sahih n°1080)

(*) Ce terme est explicité juste après, c'est à dire : nous n'écrivons pas et ne calculons pas.


عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إنَّا أمةٌ أميةٌ لا نكتبُ ولا نَحْسُبُ . الشهرُ هكذا وهكذا . يعني مرةً تسعةً وعشرينَ ومرةً ثلاثينَ
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩١٣ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٨٠
)



L'imam Ibn Hajar (mort en 852) a dit : « Le sens apparent du hadith montre que le jugement n'a absolument rien à voir avec le calcul. Ceci est éclaircit par l'autre hadith -si vous êtes empêchés par des nuages alors complétez le nombre de jours à 30 jours-.
La sagesse dans cela est qu'ainsi tout le monde est au même niveau (c'est à dire que nous ne sommes pas dans une situation où des gens connaissent les calculs astronomiques et jeûnent un jour tandis que d'autres ne les connaissent pas et jeûnent un autre jour) et donc cela lève la divergence et les polémiques entre les gens.
Certes des gens ont été d'avis qu'il faut retourner vers les astronomes pour cela, il s'agit des Rawafid (les chiites extrémistes) et il a été rapporté que certains juristes ont été d'accord avec eux sur cela.
Al Baji (savant de l'école malikite mort en 474) a dit : Le concensus des anciens est une preuve contre eux
».
(Fath Al Bari 4/127)

Remarque :

Les savants sont en consensus sur le fait qu'il n'est pas permis de se baser sur des calculs astronomiques pour déterminer les dates du mois de Ramadan.
Plus de 20 savants issus de chacune des 4 écoles juridiques ont mentionné ce consensus.

Parmi eux:

L'imam Ahmed Ibn Ali Al Jasas Al Hanafi (mort en 370) a dit dans Ahkam Al Quran 1/250: « Celui qui dit qu'il faut prendre en compte la position de la lune et les calculs des astronomes est sorti du jugement de la charia et cette question n'est pas une question dans laquelle l'ijtihad (*) est possible car le Coran, les textes de la Sounna et le consensus montrent l'inverse ».
(*) C'est à dire l'effort d'interprétation des savants.

Chaikh Al Islam Ibn Taymiya (mort en 728) a dit dans Majmou' Al Fatawa 25/132: « Nous savons forcément que dans la religion de l'Islam, concernant la vision de lune pour le jeûne, le pèlerinage, le délai de viduité et autres parmi les règles en rapport avec la lune qu'il n'est pas permis de mettre en pratique le calcul de l'astronome. Les textes du Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) montrant cela sont nombreux et les musulmans sont en consensus sur cela ».

L'imam Siddiq Hassan Khan (mort en 1307) a dit dans Rawdatou Nadiya 2/11: « La détermination des jours et des mois par les calculs en fonction des positions de la lune est une innovation par consensus de la communauté ».

Le comité des grands savants du Royaume d'Arabie Saoudite a dit: « Les membres du comité ont regardé les textes du Coran et de la Sounna, ainsi que les paroles des savants sur le fait d'affirmer la venue de la nouvelle lune par les calculs.
Ils ont donc confirmé le consensus sur le fait qu'il ne faut pas prendre en compte les calculs astronomiques pour affirmer la nouvelle lune dans les questions concernant la Charia.
Ceci étant prouvé par la parole du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui): - Jeûnez à sa vision et rompez le jeûne à sa vision-; ainsi que sa parole: -Ne jeûnez pas jusqu'à ce que vous la voyez et ne rompez pas le jeûne jusqu'à ce que vous la voyez- et les autres preuves ayant le même sens
».
(Fatawa Al Lajna Daima vol 10 p 104)

 

source : hadithdujour.com