Les questions les plus posées concernant le jeûne

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  3 Juillet 2014, 00:29

Les questions les plus posées concernant le jeûne

La cause              Le jugement       Le moufti        Remarques

 

Le vomissement            n'annule pas           Ibn otheymine     ne pas être volontaire

Goûter le repas             n'annule pas           Ibn otheimine            ne pas avaler

 

Saignement de nez/      n'annule pas           Ibn otheimine/

Arracher une dent        n'annule pas            Ibn baz

 

avaler la salive              n'annule pas           Ibn baz, ibn otheimine      

 

Avaler les glaires /          annule                     Ibn baz  

   ( la morve )                   annule pas              Al albani, Ibn otheimine, mouqbil


Avaler la salive du jeûneur n'annule pas son jeûne, même si elle est abondante et survient fréquemment, à la mosquée ou ailleurs. Cependant s'il s'agit d'une glaire visqueuse, qui ressemble à de la moelle, vous ne devez pas l'avaler. Crachez-le dans un mouchoir ou autre si vous êtes à la mosquée.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') alifta.com

       

Natation et plongée         n'annule pas           Ibn baz, ibn otheimine            

La péniciline                     n'annule pas           Ibn otheimine

Prendre de l'insuline       n'annule pas           alajna daima

La ventoline                      n'annule pas           Ibn baz, ibn otheimine, alajna daima

L'oxygène                          n'annule pas           mouqbil

Le suppositoire                n'annule pas           Ibn otheymine

L'anesthésie dentaire      n'annule pas           Ibn baz

Se parfumer                      n'annule pas           Ibn Baz, Ibn otheimine

Il convient de ne pas aspirer de l’encens ou du parfum en poudre comme celui du musc » Fatwa de la Commission Permanente, 10/271.

 

Le dentifrice                      n'annule pas          Ibn baz, Ibn 'Uthaïmîn, Al Fawzân

Le grand savant Ibn 'Uthaïmîn qu'Allah lui fasse miséricorde a dit :

« Il vaut mieux ne pas l'utiliser car il possède une forte pénétration qui le fait arriver à l'estomac sans que la personne ne s'en rende compte. Pour le jeûneur, il vaut mieux donc ne pas utiliser de dentifrice, car il a une grande marge de manœuvre : on peut donc retarder l’utilisation du dentifrice jusqu’à la rupture du jeûne, et ainsi éviter de l’annuler. Kitâb ud-Da’wa, n°5 vol. 2, page 168.

 

Le maquillage                    n'annule pas          Ibn otheimine

La prise de sang               n'annule pas           Ibn otheimine

Le rêve érotique               n'annule pas           Ibn baz, ibn otheimine, Mouqbil

Le siwak                             n'annule pas           Ibn baz, ibn otheimine, Mouqbil

Mettre du Khôl                  n'annule pas           Ibn baz, ibn otheimine, ibn taymiyya 

 

Les Gouttes dans les       n'annule pas            ibn baz, ibn otheimin, ibn taymiyya

yeux et les oreilles

 

Les piqûres et les infusions

Il y a deux sortes de piqûres et de perfusions.

Il y a celles qui servent à la nutrition et qui annulent le jeûne et il y a celles qui ne sont pas nutritives et qui n’annulent pas le jeûne.

Le jeûne est toujours valable jusqu’a la preuve de ce qui l’annule.

cheikh otheimine

 

 

Ce qui est aussi autorisé pendant le jeûne

 

Rompre Son jeûne pour sauver autrui         

Q : Doit-ont faire l’analogie, entre une femme enceinte qui rompt son jeûne pour la santé de son bébé et une personne qui rompt son jeûne pour sauver quelqu’un ?

R : Oui, on peut rompre son jeûne pour sauver quelqu’un d’un danger, si cela est nécessaire et que l’on ne peut faire autrement. Il suffira pour celui-ci de rattraper son jeûne.


Fatwa de cheik El-Fawzen tirée de son livre « Régles concernant les croyantes » Page 37

 

1 - Se laver pour se rafraichir :

La preuve est que Abi Bakr Ibn Abderahmen a dit selon certains compagnons : " J'ai vu le Prophète verser de l'eau sur sa tête alors qu'il était en état de jeûne. Ceci à cause de la soif ou de la chaleur. " (rapporté par Abou Dawoud)


2 - Rincer sa bouche et son nez :

Il est autorisé d'inspirer de l'eau dans son nez sans exagérer. La preuve est le hadith : " Et insiste sur l'instishaq sauf quand tu es en état de jeune. "

Pour ce qui est de se rincer la bouche il y a 3 cas :
1 - Obligatoire : lors des ablutions et du grand lavage.
2 - Autoriser : lorsque la bouche est desséchée.
3 - Interdit ou déconseiller : sans raison valable ou pour s'amuser.



3 - La saignée (Hijama) :

Selon Ibn 'Abbas : " Le Prophète a fait la saignée alors qu'il était en état de jeûne. " (rapporté par Al Bukhari, At-Tirmidhi et Abu Daoud)

L'auteur dit qu'il est autorisé de faire la saignée, mais cela est déconseillé si la personne a peur pour sa santé. Car retirer du sang peut affaiblir la personne.


Et il y a divergence des savants sur le fait que la saigné annule le jeune ou pas :

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya ne l'autorise pas car il y a un hadith authentique rapporté par Al Bukhari qui dit : " Celui qui pratique et celui qui se fait faire la saignée son jeûne est annulé. "

Les savants qui l'autorisé disent que ce hadith est abrogé par celui d'Ibn 'Abbas qui rapporte que " le Prophète a autorisé la saignée pour le jeûneur. " Or on ne peut autoriser qu'une chose qui était interdite auparavant.

Ceux qui sont de l'autre avis, disent que le 1er hadith est plus authentique, car il a été rapporté par plus de compagnons. Ils disent également que cela est interdit pour le bien du jeûneur, sauf en cas de force majeure.

L'avis le plus sûr est l'avis de cheikh Al albani qui dit que la saignée n'annule pas le jeûne.

Dans le hadith qui dit que "celui qui pratique la saignée a aussi rompu son jeûne", il faut savoir qu'au temps du Prophète on utilisait des cornes pour "aspirer" le sang par la bouche. Or celui qui aspire ne peut pas être sûr à 100 % de ne pas avoir avalé des gouttes de sang. Alors qu'à notre époque le hadith ne s'applique pas car on utilise du matériel plus "sophistiqué".



4 - Embrasser en état de jeûne :

La preuve est le hadith de Aisha (رضي الله عنها) : " Le prophète embrassait, "youbachir" (c'est tout ce qu'un homme fait avec sa femme sauf le rapport sexuel), alors qu'il était en état de jeûne. Et c'est lui qui savait le plus se retenir. " (rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud et at-Tirmidhi)

Ce qu'on en déduit est :
- qu'il est autorisé de dire des choses dont on a honte pour montré la vérité, car Aïcha (رضي الله عنها) parlait d'elle avec le Prophète
- qu'il est autorisé pour le jeûneur d'embrasser son épouse à condition qu'il sache se retenir.
- qu'il n'y a pas de différence entre un homme âgé et une personne jeune. (Le Prophète avait une force physique réelle de 30 hommes, donc on le compare plus à un jeune homme qu'à un homme âgé.)
- que celui qui éjacule alors qu'il a embrassé sa femme sont jeûne est annulé.

Sur ce dernier point, il y a 2 cas :

1 - Celui qui éjacule juste en pensant, les savants sont d'accord pour dire que son jeûne n'est pas annulé. En effet un péché est pris en considération que lorsque tu le mets en pratique, et pas si tu y penses seulement.

2 - Quant à celui qui éjacule parce qu'il a embrassé sa femme, il a fait un acte et ne la pas seulement pensé, donc cela annule le jeûne.

Certains savants, dont Cheikh Al Albani, disent que la seule choses qui annule le jeûne est l'éjaculation lors du rapport et pas par d'autres moyens (masturbation ou autre...)
L'avis le plus sûr c'est que quelque soit le moyen de l'éjaculation (sauf pour la personne qui pense ou qui dort), le jeune est annulé.



5 - Il est permis d'être en état de janaba pendant le jeûne :

Selon Aisha (رضي الله عنها) et Ummu Salama (رضي الله عنها) : " L'heure du fajr arrivait alors qu'il était toujours en état de grande impuretée suite aux rapports avec sa femme. Puis le Prophète se lavait et jeûnait. " (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

Autrement dit, le Prophète était en état de janaba avant l'apparition de l'aube mais ne s'est lavé qu'après l'apparition de l'aube.



6 - Poursuivre le jeune jusqu'au sahar :

Il est autorisé de continuer le jeûne jusqu'au sahar : c'est-à-dire qu'on peut ne rien manger au Maghreb et manger qu'au sahar du lendemain.

D'après Abi Sa'id El Khoudri qui a entendu le Prophète dire : " Ne faites pas el wissal et pour celui qui veut relier 2 jours l'un à l'autre, qu'il le lie jusqu'au sahar." Les compagnons du Prophète ont dit : " Mais fais-tu le wissal toi Ô Prophète ? " Il a répondu : " Je ne suis pas comme vous, car moi je dors et on m'alimente, et on m'abreuve. " (rapporté par Al Bukhari et Abou Dawoud)

" el wissal " : c'est de relier 2 jours de jeûne consécutifs.

" Je ne suis pas comme vous " : en ce qui concerne la patiente et le fait de supporter la faim.

Dans ce hadith ce n'est pas de la nourriture réelle, car si cela était de la nourriture réelle, ça ne serait plus un wissl. Certains savants ont dit que cette nourriture était le dhikr. En effet, il y a un hadith où Fatima (رضي الله عنها) et 'Ali ont demandé au Prophète de trouver une femme qui aiderait Fatima dans ses taches ménagères. Le Prophète leur a répondu : " Ne voulez vous pas que je vous guide vers une chose qui est meilleure que ce que vous avez commandé ? Lorsque vous vous apprêtez à dormir dite : " Soubhan allah 33 fois, al hamdulillah 33 fois , allahu akbar 34 fois, car cela sera meilleur pour vous qu'une ménagère." Les savants en ont déduit que le dhirk donne une force mentale, spirituelle mais aussi une force physique.

 

 

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi - ilm.net

 

Compilation faite à partir de la page twitter cherchonslehaqq et le site 'ilm.net