Un hadith émouvant

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  14 Août 2015, 18:32

Un hadith émouvant


D'après Abdullah Ben Mas'ud, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :


Allah rassemblera pour un jour désigné, les premières et les dernières générations.


Elles se mettront debout, quarante ans durant, les yeux hagards (dirigé vers le ciel), attendant que le jugement soit rendu.



Allah descendra (nézel) (1) dans des nuages du Trône (Arch ou repose pied (Koursy (2)) (d'une façon qui n'est connu que par Allah) on entendra un appel :


" Ô hommes, acceptez-vous, de la part de votre Seigneur, qui vous a crées, dotés de biens et vous a ordonné de l'adorer et de ne rien lui associer, que chacun de vous suive ce qu'il adorait, dans la vie antérieure ; N'est-ce pas de la justice d'Allah ? "


Ils diront : "Si".


Chaque communauté se dirige vers son idole.


Ils leur sera présentées toute les idoles qu'ils adoraient.


Il y en aura qui se dirigent vers le soleil, (d'autres) vers la lune, d'autres vers les pierres.


Pour ce qui adoraient Jésus, le démon qui était affecté à Jésus lui sera présenté.
Ceux qui adoraient 'Uzayr, le démon de 'Uzayr leur sera présenté.


Mouhammed صلى الله عليه وسلم et sa nation attendront.


Allah se présentera et leur dira :
" Pourquoi n'êtes-vous pas partis comme les autres gens ? "


Ils diront : "Nous avons que Allah que nous n'avons pas vu".


Il dira : " Est-ce que vous le reconnaitrez si vous le voyez ? ".


Ils diront : " Il y a entre nous et lui un signe, on pourra l'y reconnaître ".


Il dira : " Lequel ? ".


Ils diront :" Qu'il découvre sa jambe (1) !".


A ce moment il découvre la Jambe.


Et voilà que même les polythéistes se prosternent
(passage Sahih, Tabarany , Albani).


A l'exception des gens ayant des dos semblables aux cornes des vaches.


Ils voudront se prosterner, mais ne le pourront pas, alors qu'on les invitaient à la prosternation pendant qu'ils étaient sains.



Allah dira ensuite aux croyants : " Levez vos têtes ! ", Il leur donnera leurs lumières en fonction de leurs oeuvres.


Il y en aura qui receveront leur lumière comme une montagne géante, entre leurs mains, certains en receveront moins, (quand à) certains ils n'en receveront (auront) que l'équivalent d'un palmier-dattier, et certains d'entre eux moins encore jusqu'à que le dernier d'entre eux n'en recevera qu'un tout petit bout sur l'orteil, qui tantôt s'allume tantôt s'éteint.


Et leur Seigneur sera devant eux les guidant pour traverser le pont jeté (
3) sur l'abîme de l'enfer, laissant une trace semblable à celle du tranchant de l'épée (dans un autre hadith authentique on trouve sa déscription comme suit :


"Le chemin étroit sera jeté sur l'enfer. Il sera aussi étroit que la lame d'une épée, il sera glissant et périlleux, il y a au-dessus des barres de fer tout enflamées, avec lesquelles les gens seront happés. Celui qui sera accroché tombera au feu...")


Il leur dira de traverser.


Leur passage sera relatif à leur lumière.


Ainsi, certains passeront aussi vite qu'un clin d'oeil, d'autres comme l'éclair, d'autres comme le nuage, d'autres comme des comètes, d'autres comme le vent, d'autres comme les chameaux, d'autres comme la course de l'homme.


Viendra enfin celui qui recevera la lumière sur le bout de son orteil, rampant sur son visage, ses pieds et ses mains.


Ses flancs seront touchés par le feu.


Mais il continuera à se traîner jusqu'à ce qu'il soit sauf.


Là, il se mettra debout au bord de l'enfer et dira :"Qu'Allah soit Loué pour m'avoir accordé ce qu'il n'a accordé à personne, en me délivrant de l'enfer, après l'avoir vu de mes propre yeux".


On l'emmènera vers une source à la porte du Paradis pour se laver.


Il acquiera l'odeur des ses élus du paradis ainsi que leur mine.


A travers une fente dans la porte du Paradis, il observera ce qu'il y aura au Paradis, il dira :
"Seigneur, faites-moi rentrer au Paradis".


Allah lui répondra (dira) : "
Tu me demandes à présent le paradis alors que Je viens de te sauver de l'enfer ? ".


Il dira : "Seigneur met entre moi et elle (l'enfer) un voile jusqu'a je n'entende plus son bouillonement".


Il sera alors introduit (par la Clémence d'Allah) au Paradis et il verra (devant lui) ou on bâtira une demeure si somptueuse qu'il se sentira comme dans un rêve et il dira : "Seigneur, donne-moi cette demeure".


Allah lui dira : "
Ne demanderas-tu donc pas une autre si je te donne celle-ci ? ".


Il dira : "Non, je le jure par Ta puissance je n'en demanderai pas d'autre, et puis y'a t-il une demeurre meilleur que celle-çi ?".


Alors il lui donnera (accordera) et il s'y installera.


(Puis) il verra devant sa demeure une autre demeure, qui paraît comme un rêve par rapport à celle qu'il occupe.


Il dira (alors) : " Seigneur donnez-moi cette maison ".


Et Allah -teberak-outerela- lui dira : "
Peut-être demandera tu une autre si je te donne celle-ci ?".


Il dira : " Non par ta Toute Puissance (je ne demanderai pas), d'ailleurs qu'elle maison pourrait être meilleur que celle-ci ?".


Il lui accordera et il s'y installera.


Ensuite il gardera le silence.


Alors Allah exalté lui dira : "
Pourquoi ne me demandes tu rien ?".


Il dira : "Seigneur je vous-ai demandé tellement de choses que j'en suis embarassé".


Allah lui dira : "
Seras-tu satisafait si je te donne l'équivalent des biens du bas-monde depuis que le l'ai créé jusqu'à ce que Je l'ai anéantis, et dix fois plus ?".


Il dira : "Vous vous moquez de moi alors que vous êtes le Seigneur de la Toute Puissance ?". (Son Seigneur lui accordera alors se qu'il lui a dit -dans une version-).


Allah exalté dira : "Non, j'en suis capable".


L'homme demandera : " Permettez-moi de rejoindre les élus du Paradis".


Allah le lui permettra.
Il s'en ira, pressant le pas dans le Paradis.


Avant d'atteindre les gens, un palais de perle se dressera devant lui.


Il se jette aussitôt prosterné par terre, on lui dira : "
Lève-toi, qu'as-tu donc ?"


Il dira : "J'ai vu mon Seigneur", on lui dira :"ce n'était qu'une de tes demeures".


Il trouvera ensuite un homme pour lequel il s'apprêtera à se prosterner lorsque celui lui dira : "Je ne suis qu'un de Vos trésoriers et servants, 1000 (mille) autres qui me ressemblent son sous mes ordres, tous à Votre service".


Le gardien le devancera pour lui ouvrir la porte du palais.


C'est un palais creusé dans une perle, dont les plafonds, les portes, les serrures et les clefs sont tous faits de perles.


Face à l'entrée se trouve une pierre précieuse de couleur verte aux creux de laquelle se trouve une autre rouge comportant soixante-dix portes qui mènent chacune à une chambre de couleur en pierre précieuse verte dont chacune mène à son tour à une autre chambre de couleurs diffèrentes d'entre elles les unes des autres.


Chacune de ses chambres contient des lits, des épouses et des servantes.


La moindre de celle-ci est une houri vêtue de soixante-dix habits.


La moelle sera visible à travers la chair, les os et même les habits de cette houri.


Son coeur sera un miroir pour elle et réciproquement.


A chaque fois qu'il s'en éloigne un moment, elle deviendra soixante-dix fois plus belle à ses yeux et il lui dira :"Je jure par Allah que je vous trouve soixante-dis fois plus belle qu'avant".


Elle lui répondra pareil.


On lui dira : "Regardez".


Il regarde et voilà qu'on lui dira : " Voici votre propriété."


Elle s'étend sur une distance de cent ans de marche que tu pourra quand même embrasser du regard".


(alors) Ibn Ma'soud rapporte ensuite : Omar dit :


"N'entends-tu pas ce que nous rapporte Ibn Oum 'Abd, ÔKa'b au sujet des élus du Paradis qui occupent le rang le plus bas ?


Qu'en est-il alors de ceux aux rangs élevés ?".


Il lui répondit :


"Ô Commandeur des croyants (il y au Paradis) ce que nul oeil n'a vu, et ce que nulle oreille n'a jamais ouïe", puis il cita le reste du hadith.

 

_________________

(1)Tout ce qui est révélé dans le Livre d'Allah comme Siffat (attributs) d'Allah tels que le Visage ou Face, les Yeux, la Main, la Jambe, Sa Venue (le jour du jugement dernier pour trancher entre les créatures), Son Istawa (Elévation au dessus du Trône -d'une manière qui Lui convient).. . Et touts les attributs par lesquels le Prophète a qualifié Allah dans l'authentique Sounnah tels que le Nouzoul (Sa descente chaque nuit au ciel le plus proche- d'une manière qui ne convient qu'Allah), Son Rire, Son Ta-adjoub (étonnement) ... , les savants religieux qui s'attachent au Qoran et a la Sounnah, croient à tous ces attributs sans exception et confirment leur sens pour Allah, :
Sans Ta'wîl (interprétation de leurs sens par des choses qui ne conviennent pas)
ou Tachbîb (comparaison ou ressemblance aux attributs des créatures)
Ta'thil (négation de ces attributs ou de leurs sens ).
Allah dit :
"Il n' y a rien qui Lui ressemble et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant" (42.11)
"Et nul n'est égale à Lui
".
(Saint Qoran français, Boureïma page p 116)


(2)Le "Koursy" veut dire littéralement "Repose-pied" ou piédestral".
Il est le plus souvent confondu avec le mot "Arche", or le kursy est bien différent de l'Arche dont Allah a fait mention dans plusieurs versets. Citons entre autres : la sourate 10 verset 3 ou Allah dit".. Il S'est établi sur le Trône (Arch).." ou le verset montrant la différence concernant le repose pieds, ou Allah terela dit "..Son Repose-pied (Koursy) déborde les cieux et la terre..".
Le prophète Mouhammed a dit dans un hadith vrai, que le Repose-pied (Koursy) comparé au Trône (Arche) est comme une bague jetée dans le desert. Si le "Koursy" -qui déborde les cieux et la terre(sachant que ce que nous voyons : Galaxies,planètes, amas de Galaxie.. ne sont que l'embellismeent du premier ciel !) n'est rien par rapport à l' (Arche) le Trône, que dire alors de la grandeur de l'Arche ?.. .
Iboun Taymiyya a dit qu'on rapporte de Mouhammed bin Abdillah et d'autres savants religieux que le Koursy(repose-pied) se trouve devant l'Arche(Trône), au niveau des pieds (Fatawas -Sentences- d'Iboun Taymiyya, volume 5, pages 54 et 55).
(source tiré de " Coran français " de Bouréîma page 92, avec quelques modifications).


(3)As-Sirât : est le nom du pont situé au-dessus de la Géhenne; Après leur séparation du lieu de stationnement, les gens arriveront vers l'endroit des ténébres, situé sous le pont Sirat, tel qu'il est mentionné dans le hadith rapporté par Aïcha. C'est ce qui est signifié dans le dire de Aïcha (qu'Allah l'agrée) : "Le messager d'Allah fut questionné, à savoir où se trouveront les gens, le jour où la terre sera changée, ainsi que les cieux ?" Il répondit : "Ils seront dans les ténébres sous le pont".
(Hakida Tahawiyya, P126).


Rapporté par Ibn Abi Dounya, Tabarany et el Hakim.
wa qal Sheikh el Alam Albani : Sahih (authentique).

Référence :Tarr'ib wa tar'ib, volume 3, chapître "le livre de la réssurection et des affres de ce jour", sous chapitre relatif : "au rassemblement au jour du jugement dernier". Pages 418, 419, 420, 421, 422.
copié de darwa.com