Son comportement avec ses serviteurs

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  15 Mars 2016, 15:16

Son comportement avec ses serviteurs

Son comportement, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, avec ses serviteurs


Quant au comportement du Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, avec ceux qui
étaient à son service :


Il ne blâmait ni ne réprimandait ses serviteurs.


D’après Anas, qu'Allah soit satisfait de lui : « Lorsque le Prophète, Salla Allahou
'Alaihi wa Sallam, arriva à Médine, il n’avait pas de serviteurs. Abû Talha me prit
alors par la main, m’emmena chez le Messager d’Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa
Sallam et lui dit :
- « Ô, Messager d’Allah ! Anas est un garçon sagace, prends le comme
serviteur ».
Anas poursuivit : « Je le servis aussi bien pendant ses voyages que pendant son séjour
à Médine. Jamais il ne me dit « Pourquoi as-tu fait telle chose ? » Ni « Si seulement
tu avais fait telle chose de telle façon ! » (Boukhari et Mouslim).


Est-il possible qu’un jour passe sans que l’un de nous ne fasse des reproches à son
serviteur ?!


Le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, tolérait les erreurs de ses serviteurs et
plaisantait avec eux.


D’après Anas, qu'Allah soit satisfait de lui : « Le Messager d’Allah, Salla Allahou
'Alaihi wa Sallam, était la personne qui avait le meilleur comportement. Un jour, il
m’envoya pour accomplir une tâche qu’il me confia. Lorsque je sortis, je passai par
des gamins en train de jouer au marché, et je me mis alors à jouer avec eux. Soudain,
je vis derrière moi le Messager d’Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, qui me prit
par le cou. Je le regardai alors qu’il me disait en riant :
- « Ô, Unays (diminutif de Anas) ! Es-tu allé là où je t’ai ordonné ?! ».
- « D’accord. J’y vais tout de suite, ô, Messager d’Allah ! » (Mouslim).

 


Le Messager d’Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, demandait à ses serviteurs
quels besoins ils avaient.


A cet égard, Ziyâd ibn Abî Ziyâd, un serviteur des Banû Makhzûm, rapporta d’après
l’un des serviteurs du Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, sans indiquer s’il
était un homme ou une femme, que le Prophète disait souvent à ce dernier :
- « Dis-moi de quoi as-tu besoin ? ».
Le serviteur poursuivit : « Un jour, je lui dis :
- « Ô, Messager d’Allah ! Voilà ce dont j’ai besoin ».
- ‘Que désires-tu alors ?’, me demanda-t-il, alors, je lui dis :
- « Je te demande d’intervenir en ma faveur le jour de la Résurrection ».
- « Qui t’a guidé vers une telle demande ? ».
- « C’est mon Seigneur ! ».
- « Aide-moi alors contre toi-même (contre tes passions) par l’abondance des
prosternations. » (Ahmed).


Le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, respectait les sentiments de ses
serviteurs.

A cet égard, Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, indiqua que le Prophète, Salla
Allahou 'Alaihi wa Sallam, dit :
« Lorsque le serviteur de l'un de vous vient lui servir le repas, s'il ne lui fait
pas partager sa table, qu'il lui en donne au moins une bouchée ou deux, car
c'est lui qui s'est exposé à la chaleur pour le lui cuire et a pris la peine de le
lui préparer . » (Boukhari).


Il est bien étonnant qu’il se fût attardé, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, sur de telles
questions que nous estimons minimes alors qu’elles laissent leurs traces dans les
âmes. Il était en fait préoccupé par la cause de toute une communauté !
Il n’acceptait jamais, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, qu’un serviteur ou un esclave
soit battu.


D’après Abû Mas'ûd al-Badrî, qu'Allah soit satisfait de lui : « Alors que j'étais en
train de frapper l’un de mes serviteurs, j'entendis une voix derrière moi me dire :
- « Ô, Abû Mas'ûd ! Sache que… ».
La grande colère que je ressentais m’empêcha de comprendre les mots, ce ne fut que
lorsque cette personne s’approcha que je compris que c’était le Messager d’Allah,
Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, qui me disait :
- « Sache, ô Abû Mas'ûd ! « Sache, ô Abû Mas'ûd ! ».
Abû Mas'ûd poursuivit : « Je jetai alors le fouet que j’avais en main par terre alors
qu’il me disait :
- « Sache, ô Abû Mas'ûd qu'Allah a plus de pouvoir sur toi que tu n'en as sur
ce jeune homme ! ».
Je lui dis alors :
- « Ô, Messager d'Allah! Désormais, je ne frapperai aucun serviteur. »
(Mouslim).


A cet égard, Ibn 'Umar, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, dit : « J’ai entendu
le Messager d’Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, dire :
- « Quiconque gifle son serviteur ou le frappe ne saurait expier sa faute qu’en
affranchissant ce serviteur. » (Mouslim).


Le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, appela les gens à traiter les serviteurs
avec bienveillance.


Parmi les derniers conseils qu’il fit à sa communauté pendant son agonie figurent :
« Je vous recommande la prière ainsi que la bienveillance à l’égard de vos
serviteurs. » (Ibn Mâdja).