Les similitudes animales, pas une preuve d'évolution !

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  13 Avril 2016, 13:34

Les similitudes animales, pas une preuve d'évolution !

Bien qu’il existe une autre interprétation, celle d’un créateur commun, les similitudes physiques entre les espèces sont perçues comme une preuve de l’évolution des espèces.

 

 

Le paradoxe est que même si l’on en venait à ne pas considérer l’autre interprétation possible d’un créateur commun, ces similitudes n’aident en réalité pas du tout la théorie de l’évolution.

 

 

Et pour preuve, les scientifiques ont eu tort à plusieurs reprises lorsqu’ils ont voulu citer les similitudes physiques comme preuve d’une évolution des espèces.

 

 

  • Exemple avec les pandas et les pandas roux

 

 

 

Les scientifiques pensaient fermement que l’espèce des pandas et celle des pandas roux avaient un ancêtre commun du fait de leurs nombreuses similitudes.

 

 

En effet, toutes deux ont un pouce supplémentaire sur leurs mains, des dents similaires, une mâchoire en forme de V ainsi qu’un squelette similaire.

 

 

Mais lorsque les scientifiques ont effectué des tests ADN sur ces deux espèces, ils se sont aperçus que le panda appartenait à la famille des ours et que le panda roux appartenait à celledes ratons laveurs. Les similitudes ne prouvent donc pas forcément une descendance commune.

 

 

  • Exemple avec les otaries et les phoques

 

 

L’apparence des otaries et des phoques est tellement similaire qu’il est difficile de faire ladifférence.

 

 

Du coup, les évolutionnistes pensaient que ces deux espèces partageaient une descendance commune avec un ancêtre commun, possédant les mêmes caractéristiques physiques que ces deux espèces, comme des nageoires antérieures ou bien des pieds d’ailette.

 

 

Mais aujourd’hui, les partisans de la théorie de l’évolution pensent que les phoques auraientévolué à partir d’une loutre ou d’une moufette et les otaries à partir d’un chien ou d’un ours.

 

 

Cela signifie que les phoques et les otaries, selon les évolutionnistes, ne partagent pas d’ancêtre commun malgré leur ressemblance physique.

 

 

Les scientifiques qui s’opposent à la théorie de l’évolution expliquent que ce genre d’exemple démontre bien que les ressemblances physiques ne peuvent pas être considérées comme des preuves pour la théorie de l’évolution.

 

 

Et si les similitudes entre les phoques et les otaries n’impliquent pas une évolution, alors n’est-il pas raisonnable de prétendre que les similitudes entre les autres animaux ne peuvent pas être utilisées comme preuve de la théorie de l’évolution ?