Son comportement avec ses frères prophètes

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  5 Avril 2016, 15:09

Son comportement avec ses frères prophètes

Quant au comportement du Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, avec ses frères

les prophètes, 'Alaihim Assalam, il est à noter qu’il se souciait toujours de mentionner
leurs mérites et de les rappeler fréquemment à sa communauté, tout en faisant preuve
de modestie en les évoquant.


A cet égard, 'Abdallah ibn Mas'ûd, qu'Allah soit satisfait de lui, dit : « Le Messager
d’Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, partagea un jour un butin. Un homme dit
alors :
- « Certes c'est un partage injuste qui ne vise point l’agrément d'Allah ».
Il poursuivit : « J’allai alors trouver le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, et
je lui fis part de ces propos. Une grande colère s’empara alors de lui et son visage
rougit tellement que j'aurais souhaité ne lui avoir rien dit. Ensuite, il dit :
- « Qu'Allah fasse miséricorde à mon frère Mûsâ (Moïse), il souffrit beaucoup
plus que cela et pourtant il fit preuve de patience !’ » (Boukhari et Mouslim).
A ce sujet, Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, narra le hadith suivant du
Messager d’Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam :
- « Nous avons plus de droit qu'Ibrâhîm de douter comme il l'a fait en disant :
« Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts », Allah dit
: « Ne crois-tu pas encore ? » « Si ! dit Ibrâhîm ; mais que mon cœur
soit rassuré » [...] » (Coran 2/260).


Qu'Allah fasse miséricorde à Lût (Loth) parce que (dans l'adversité) il a
cherché refuge auprès d'un appui solide (Allah). Et si j'étais resté en prison
aussi longtemps que Yûsuf, j'aurais accepté (en toute hâte) la mise en liberté
» (Yûsuf avait exigé une certaine enquête pour prouver son innocence avant de
quitter la prison). » (Boukhari et Mouslim).


Il est incontestable que parmi les prophètes, Alaihim Assalam, certains ont été
favorisés par rapport à d’autres. L’on tire argument à cet égard des versets où Allah,
le Très Haut, dit (sens des versets) :
- « Parmi ces messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d’autres.
Il en est à qui Allah a parlé ; et Il en a élevé d’autres en grade [...]. » (Coran
2/253).
- « Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu’à
d’autres [...]. » (Coran 17/55).


De même, il est certes indubitable que notre Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa
Sallam, est le meilleur des prophètes, et que ses propos à ce sujet s’inscrivent dans le
cadre de son extrême modestie.


A cet égard, al-Hâfiz, qu'Allah lui fasse miséricorde, indiqua dans son livre Al-fath :
« Si nous (qui ne sommes des prophètes), nous n’avons pas de doute, donc Ibrâhîm
ne devait pas, à plus forte raison, en avoir. Autrement dit, si le doute était
envisageable au niveau des prophètes, j’aurais moi même été, a fortiori, dans le
doute. Or, étant donné que, comme vous le savez bien, je n’ai pas de doutes, sachez
donc qu’Ibrâhîm n’en avait pas non plus. En effet, il (notre Prophète) n’a dit cela que,
soit par modestie, soit car il n’était pas encore averti qu’Il avait plus de mérite
qu’Ibrâhîm ».


A ce sujet, ‘Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, dit qu’un homme interpella le
Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, en lui disant :
- « Ô, toi le meilleur de toute la création ! »
- « Tel est Ibrâhîm », répliqua le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam.
(Mouslim).
D’après ibn 'Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, le Prophète, Salla
Allahou 'Alaihi wa Sallam, a dit :
- « Il ne convient à personne de dire: « Je vaux mieux que Younoss (Jonas) fils
de Matta (Amittaï). » (Boukhari et Mouslim).


A ce sujet, al-Nawawî, qu'Allah lui fasse miséricorde, fit le commentaire suivant :
«Selon les oulémas, ces hadiths peuvent être interprétés de deux manières. La
première est que le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, a dit cela avant de
savoir qu’il avait plus de mérite que Yûnus. Une fois l’ayant appris, il dit alors : « Je
suis le maître des fils d’Adam », sans jamais mentionner que Yûnus était meilleur
que lui ou que quiconque parmi les prophètes, que l’éloge et le salut d’Allah soient
sur eux. Quant à la seconde interprétation, elle consiste à considérer que le Prophète,
Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, n’a dit cela que pour dissuader tout ignorant de
sous-estimer le statut de Yûnus, que l’éloge et le salut d’Allah soient sur lui, en raison
de son histoire révélée dans le Saint Coran. Selon les oulémas, ce qui arriva à Yûnus
ne diminua en rien la valeur de sa prophétie, fût-ce du poids d’un atome. En effet, il
mentionna Yûnus en particulier à cause de ce que nous avons indiqué ci -dessus, à
savoir son histoire évoquée dans le Saint Coran ».