[Dossier] Le testament en Islam et sa mise en page

par saif  -  25 Mars 2011, 12:01  -  #AVIS JURIDIQUES

Le Testament


"Il vous est prescrit, quand la mort se présente à l'un de vous et qu'il laisse du bien, de faire un testament en faveur de ses péres et méres et de ses proches, selon les convenances : obligation pour quiconque se prémunit."S2V180

"Il est du devoir de tout musulman qui a un legs à faire connaitre, de ne pas laisser passer deux nuits consécutives sans le sanctionner par un testament écrit, déposé sus son oreiller." hadith rapporté par Al-bukhari et muslim.

Ibn 'omar (r.A) a dit: " depuis que j'ai entendu cela de la bouche de l'envoyé de Dieu (sallahou 'alaihy wa salam), je n'ai plus passé une seule nuit sans avoir avec moi mon testament." rapporté par Al-bukhari et muslim



tout ce qu'il faut savoir sur le testament inchaAllah
modéle de testament recommandé aux nouveaux convertis !!


cliquer sur l'image pour télécharger le pdf



~Inna Lillahi Wa Inna Ilayhi Rajioun~

 


 

fatawas

 

Le testament


 

 

Q : Est-ce que l’écriture d’un testament est obligatoire ? Des témoins sont-ils nécessaires ? Je ne connais pas le style dans lequel on l’écrit, et je souhaite de votre part une orientation.

 

R : Le testament doit être écrit de la façon suivante : « Je suis untel fils d’untel, ou fille d’untel, j’informe que j’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, Seul, sans associé, et que Muhammad est Son serviteur et Messager, qu’Eissâ (Jésus) est le serviteur d’Allah et Son Messager et Sa parole transmise à Maryam (Marie), que le Paradis existe, que l’Enfer existe, que l’Heure arrivera sans nul doute, et qu’Allah ressuscitera les morts. Je recommande à ma famille et à mes proches de craindre Allah, d’avoir un bon comportement les uns envers les autres, d’obéir à Allah et Son Messager, de se recommander mutuellement la vérité et la patience. Je leur recommande à l’instar d’Ibrâhîm (Abraham) et Yacqûb (Jacob), quand ils s’adressèrent à leurs fils :

 

« Ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion : ne mourrez point, donc, autrement qu’en Soumis ! (à Allah). »[La Vache, v. 132.]

 

Puis, il rappelle ce qu’il donne de son argent (à une tierce personne n’ayant pas droit à la succession), ne dépassant pas un tiers de sa fortune, clarifie ses dépenses légitimes, et nomme la personne qui se chargera de tout.

 

En effet, le testament n’est pas obligatoire, mais il est recommandé, conformément à ce qui a été rapporté dans les Sahîh d’al-Bukhârî et de Muslim, selon Ibn cUmar, qu’Allah les agrée, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

 

« Un musulman qui possède une chose dont on peut disposer après sa mort, n’a pas le droit de rester deux nuits sans que son testament ne soit écrit devant lui. »[ Al-Bukhârî dans le chapitre des testaments (2738), Muslim dans le chapitre des testaments (1627).]

 

Par contre, s’il a des dettes ou des droits sans preuve écrite, il doit les signaler afin que les droits des gens ne soient pas lésés. De même, il est préférable d’avoir deux témoins et de faire certifier son testament par une personne de science ; il ne doit pas se contenter de l’écrire, pour éviter toute falsification. Et c’est Allah Qui accorde le succès.

  

    Fatwa de cheikh Ben Baz.

    Revue des Recherches Islamiques, n° 33, page 111.

 

 

* * *

  Mise en page d'un testament

 

Au nom d’Allah, le Très-Miséricordieux, Tout-Miséricordieux.



Louange à Allah, le Seigneur des mondes et que la grâce et la paix soient sur celui qui a été envoyé comme miséricorde pour les mondes ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
Ceci est le testament du serviteur pauvre envers son Seigneur, ___________________________________, dont le nom en islam est ________________________, né le _______________________, à _________________________et habitant ________________________________________________________. Je témoigne que je fais partie des gens de la sunnah et de la communauté en ce qui concerne la "charia" comme en ce qui concerne la voie. Sachez-le donc, ô croyants. Je témoigne qu'il n'y a pas de divinité si ce n'est Allah, Seul et sans associé, et je témoigne que notre Maître Mohammed (PBDL) est Son serviteur et Son envoyé ; et j'ai cru en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses envoyés et au Jour Dernier ainsi qu'à la prédestination du bien et du mal venant tous d’Allah. Je témoigne que la mort est une réalité, que l’interrogatoire de la tombe est une réalité, que l’heure arrive et que cela ne fait aucun doute, qu’Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombeaux, que le Rassemblement le Jour du Jugement est une réalité, que l’Intercession de notre Maître Mohammed (PBDL) est une réalité, que le Compte, la Balance, le Bassin du Prophète (PBDL), le Pont, le Paradis et le Feu sont des réalités. Je suis satisfait d’avoir Allah pour Seigneur, l’islam pour religion et le Coran comme Autorité et Guide et d’avoir la Ka’aba pour Direction et d’avoir les Croyants pour frères. C’est selon cela que je vis et que je meure et que je serai ressuscité, si Allah le veut.

J’implore Allah le Très-Haut de compléter sa Grâce sur moi et de me ressusciter avec Ses Saints et Ses Purifiés, sous le drapeau du Maître des envoyés (AS) dans la Maison des bienfaits éternels. Et je recommande à mes proches et à mes enfants, à mes descendants, à mes voisins et à l’ensemble de mes frères parmi les musulmans, de craindre Allah Puissant et Majestueux, secrètement et ouvertement, d’aimer l’Envoyé d’Allah (PBDL), d’aimer les savants qui mettent en pratique l’islam, car leur compagnie, après celle du Prophète (PBDL) , est le seul trésor dans cette vie et dans la vie future. L’homme heureux est celui qu’Allah a favorisé par la connaissance de ceux qui L’aiment et de Ses Saints parmi les gens qui lui sont contemporains ; et le réprouvé malheureux est celui qui est privé de la grâce des gens de son époque. Je recommande aussi de suivre ceux qui invitent à l’union autour d’Allah et de Ses envoyés, à l’harmonie entre les gens et à l’obéissance continuelle dans l’esprit de communauté.
Je recommande enfin aux gens de ne pas gémir sur moi, de ne pas faire des invocations à la manière des ignorants et de rejeter ce qui est interdit et déconseillé. Celui qui le ferait se chargerait de ce péché.
Je demande à mes proches et à mes enfants de rembourser mes dettes, indiquées ci-dessous, avant le lavage :

Je demande à Allah d’accepter ce testament, et à mes proches de l’exécuter ; et je désigne :
-comme exécuteur testamentaire :




-comme témoins : -


-


Je leur permets de nourrir qui ils veulent selon ce qui convenable. Ce testament annule tous les précédents.
Je prends Allah comme Témoin et comme Garant, car Il est le Meilleur des témoins et des garants.

Le , A ,
Signature

 

 

* * *


Le testament de Cheikh Al Albany

rahimouallah

 

 Premièrement

Je recommande a ma femme, mes enfants et mes amis et à tous ceux qui m’aiment d’invoquer en ma faveur le pardon et la miséricorde lorsqu’ils apprendront mon décès et qu’ils ne pleurent pas sur moi d’une manière exagérée ou en élevant la voix.

Deuxièmement
Qu’ils s’empressent de m’enterrer et qu’ils n’informent de mes proches et mes frères que ceux qui seront nécessaires à ma préparation ! Et que se charge de mon lavage ‘Izzat Khadr abou ‘Abdillah, mon voisin et ami sincère et ceux qu’il désignera pour l’aider.

Troisièmement
Je choisis d’être enterré dans le lieu le plus proche, pour que ceux qui me porteront ne soient pas contraints de me transporter en voiture et qu’ensuite ceux qui suivent soient également contraints de prendre leurs voitures. Et que l’on m’enterre dans un vieux cimetière susceptible de ne pas être profané.

Et que ceux qui se trouveront dans le pays de ma mort n’informent pas mes enfants qui ne s’y trouvent pas, et encore moins les autres personnes, qu’après m’avoir enterré, et ce, pour que les sentiments n’entrent pas en jeu et qu’à cause de cela mon enterrement soit retardé, demandant au seigneur de le rencontrer alors qu’il m’a pardonné mes péchés antérieurs et ultérieurs…

Et je lègue ma bibliothèque entière, que ce soit des éditions ou des photocopies ou des manuscrits, de ma main ou d’une autre main, à la bibliothèque de l’Université Islamique de Médine, car j’y ai de bons souvenirs ayant attrait à l’appel au Coran et à la Sounnah, sur la voie des Pieux prédécesseurs, du temps où j’y enseignais. J’espère qu’Allah en fera profiter ses visiteurs tout comme Il fit profiter de son propriétaire les étudiants à l’époque.

Allah permet moi de remercier les bienfaits que Tu m’as octroyés, à moi et mes parents, et de faire de bonnes actions qui Te satisfassent et améliore ma descendance. Je me repentis à Toi et je suis du nombre des musulmans.

27 Joumada al Awal 1410 H (1990).

Tiré de la revue «Ma’a cheikhina Nacir as-Sounnah wad-Dine » , Traduction en français par Oummou Yasser


Cheikh Al Albanya rahimouallah

Al.baida.online.fr