Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« On ne connaît pas la vérité par les hommes, mais connais donc la vérité, et après tu connaîtras ceux qui la suivent. »


Le retard de l'avancée civilisationnelle chez les musulmans ?!

Publié par convertistoislam - l'islam pour tous sur 9 Mars 2009, 04:12am

Catégories : #LA CROYANCE ISLAMIQUE


 

Q : Certains personnes de faible foi prétendent que la raison du retard des musulmans est dû à l’attachement à leur religion. Leur prétendu argument en cela est que lorsque l’occident s’est détaché des religions et s’en est libéré, il est parvenu à ce à quoi il est parvenu comme avancée civilisationnelle. Quant à nous, malgré notre attachement à notre religion, nous sommes devenus dépendants d’eux et non des meneurs. Comment répondre à de telles assertions ?


 Parfois, ils argumentent en s’appuyant sur ce qu’il y a en occident comme pluies abondantes, cultures, verdure et disent : « C’est une preuve de l’authenticité de leur idéologie. »


 

 

R : Nous disons que cette question provient de quelqu’un qui a une foi faible, si ce n’est pas de foi du tout, ignorant de l’Histoire, et ignorant des raisons qui mènent à la victoire.


Lorsque la communauté islamique était accrochée à sa religion dans ses premières générations, elle avait la gloire et la stabilité, la force et le pouvoir dans tous les domaines de la vie.


Certains disent même que l’occident n’a obtenu la science qu’à partir de ce qu’ils ont pris des musulmans aux premiers temps de l’islam. Mais la communauté s’est beaucoup éloignée de sa religion et a innové dans la religion d’Allah ce qui n’en fait pas partie au niveau du dogme, des paroles, des actions et c’est à cause de cela que s’est produit l’arriération et le retard. Nous savons avec certitude et prenons Allah à témoin, glorifié soit-Il, que si nous revenions à la religion à la manière de nos ancêtres, nous récolterions la gloire, l’honneur et la victoire sur l’ensemble de l’humanité.


C’est pour cela que lorsqu’Abû Sufiyân (avant qu’il ne se convertisse à l’islam) s’est adressé à Héraclès, le roi des romains byzantin - et l’empire de Byzance était à cette époque considéré comme une grande puissance - de ce que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et ses Compagnons professaient, Héraclès a répondu : « Si ce que tu dis est vrai, il possédera tout ce qui se trouve sous mes pieds ! » Lorsqu’Abû Sufiyân et ses compagnons sortirent de chez Héraclès, Abû Sufiyân dit : « L’affaire du fils d’Ibn Abî Kabsha (le Prophète) est devenu inquiétant, même le roi des Banî Asfar (les romains) le craint. » Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre du début de la révélation (7) et chapitre du Jihâd (2941) ; Muslim, chapitre du Jihâd (1773). 

 

Quant à ce qui a lieu dans les pays occidentaux mécréants et athés comme progrès dans l’industrie, la technologie et autre, notre religion ne l’interdit pas, si nous nous y intéressions, mais malheureusement nous avons négligé les deux côtés : nous avons négligé notre religion (l’au-delà) et les affaires de ce bas-monde.


La religion islamique ne s’oppose aucunement à ce progrès car Allah dit :

 

                                                                      


« Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée,  afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre. » Le Butin, v. 60. 

 


Il dit aussi :

                                              

 


« C’est Lui qui vous a soumis la terre : parcourez donc ses grandes étendues. Mangez donc de ce qu’Il vous fournit. » La Royauté, v. 16. 

 

 


 Il dit également :

 

       

 

« C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre. » Le Tonnerre, v. 4. 

 

 


D’autres versets poussent l’être humain à acquérir, à travailler et à tirer profit de ce qu’il y a autour de lui, mais pas au détriment de la religion. Ces communautés mécréantes sont mécréantes à la base ; la religion à laquelle elles prétendaient est une religion caduque. Elle et l’athéisme sont au même plan, il n’y a pas de différence car Allah dit :

 

 

 

 


« Et quiconque désire une religion autre que l’islam, ne sera point agréé. » La Famille d’Imrân, v. 85. 

 

 


Même si les gens du Livre [Les juifs et les chrétiens.] ont certaines particularités par lesquelles ils se différencient les uns des autres, dans l’au-delà, ils sont tous traités de la même façon.

 

C’est pourquoi le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a juré qu’il n’y a pas un juif ou un chrétien ayant entendu parler de lui et ensuite, ne le suit pas, sans qu’il ne soit parmi les gens du Feu. Ils sont à la base mécréants, qu’ils se réclament du judaïsme, du christianisme ou qu’ils ne s’en réclament pas. Quant à ce qui leur vient comme pluies et autres, c’est une épreuve de la part d’Allah et un examen ; ils obtiennent les bienfaits [d’Allah] dans ce bas-monde. ‘Umar Ibn ul-Khattâb vit les traces du lit en osier tressé sur le flanc du Prophète, il en pleura et dit : « Ô Messager d’Allah, les Byzantins et les Perses vivent dans le luxe et toi tu te trouves dans cet état. » Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, répondit :

 


« Ô ‘Umar ! Ceux-là sont des gens à qui Allah a accordé les bonnes choses dans leur vie d’ici-bas ; n’es-tu pas satisfait que soit pour eux ce bas-monde et pour nous, l’au-delà ? » Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre des injustices (2468), et du mariage (5191). 

 


Malgré cela, il leur arrive des famines, des catastrophes, des tremblements de terre et des tornades destructrices, comme cela est connu et diffusé par les radios, les journaux et autres.


Mais celui qui pose cette question est aveugle, Allah l’a aveuglé, il ne connaît pas la réalité et ne connaît pas la vraie face des choses. Mon conseil est qu’il se repente à Allah de penser de telles choses, avant que la mort ne le surprenne, qu’il revienne à son Seigneur, et qu’il sache que nous n’aurons ni fierté, ni honneur, ni victoire, ni suprématie, si nous ne revenons pas à la religion de l’islam d’un retour sincère, confirmé par la parole et l’action. Qu’il sache également que la croyance des mécréants est vaine et que leur refuge sera l’enfer, comme l’ont certifié Allah et Son Messager, prière et salut d’Allah sur lui.


Ce qu’Allah leur octroie comme bien n’est qu’une épreuve, un examen et une précipitation des bonnes choses jusqu’à ce qu’ils meurent et se séparent de ces bienfaits pour aller dans la Fournaise, alors leur déception, leur douleur et leur tristesse augmenteront. C’est une sagesse de la part d’Allah, qu’Il les comble de bienfaits ; et malgré cela, comme je l’ai dit, ils n’échappent pas aux catastrophes qui les touchent comme les tremblements de terre, les famines, les tornades, les inondations et autres.


Je demande à Allah de guider celui qui a posé la question et de lui accorder la réussite, de le remettre sur la voie de la vérité et de nous donner la clairvoyance dans notre religion. Il est le Très-Généreux.


Louange à Allah, Seigneur des univers, que la prière d’Allah soit sur notre Prophète Muhammad, sa famille et tous ses Compagnons.


 

·         Fatwa de cheikh Otheimine,

·         Alfâdh wa Mafâhîm fî Mîzân ish-Sharî’a, pages 4-9

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :