Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« On ne connaît pas la vérité par les hommes, mais connais donc la vérité, et après tu connaîtras ceux qui la suivent. »


7 règles concernant les noms d'Allah (تعالى)

Publié par convertistoislam - l'islam pour tous sur 21 Juillet 2010, 12:52pm

Catégories : #LA CROYANCE ISLAMIQUE

7 règles concernant les noms d'Allah (تعالى)

بسم الله الرحمن الرحيم

Les règles sont tirées du livre de shaykh Al 'Uthaïmîn (رحمه الله) "Al Qawâ'id Al Muthlâ". J'ai cité les règles uniquement, en résumant les explications de shaykh et en citant quelques bénéfices tirés du commentaire de shaykh Kamâl Al 'Adanî (حفظه الله). En demandant à Allah (تعالى) que ce soit concis et profitable et uniquement pour Son noble visage. Suivront si Allah veut les règles concernant les attributs d'Allah (تعالى).



1. Les noms d'Allah (تعالى) sont tous parfaits (litt. Les meilleurs).

Allah(تعالى) dit:

وَلِلَّهِ الْأَسْمَاءُ الْحُسْنَى

A Allah appartiennent les meilleurs noms (ou parfaits) (7:180)

 


2. Les noms d'Allah (تعالى) sont des noms propres et des qualificatifs.

Des noms propres en considérant qu'ils indiquent tous l'Être d'Allah.

 

Des qualificatifs en considérant ce qu'ils indiquent comme sens.


Ibn Battâl a dit: « Tous Ses noms renvoient à un Être unique, même si chacun d'entre eux indique un de Ses attributs que ce nom indique spécifiquement. »


Ibn Al Qayyim a dit: « Le fait d'être qualifié par eux ne nie pas le fait qu'ils soient des noms propres au contraire des qualificatifs des serviteurs, car ils nient le fait d'être des noms propres. Car leurs qualificatifs sont partagés, ce qui nie le fait d'être des noms propres spécifiques [à un seul] au contraire de Ses qualificatifs (تعالى). »


Exemple: (السَامِع)L'Entendant, (البَصِير) Le Voyant, (الحَيّ)Le Vivant sont tous des noms qui indiquent un Être unique qui est Allah (سبحانه وتعالى) mais le sens d'Entendant n'est pas celui de Voyant ni celui de Vivant, etc...

 

3. Les noms d'Allah (تعالى), s'ils indiquent un attribut transitif1, impliquent trois choses:

  • L'affirmation de ce nom pour Allah (عز وجل),

  • L'affirmation de l'attribut que [ce nom] implique.

  • L'affirmation du jugement [de cet attribut] et de ce qu'il implique.

Shaykh Al 'Uthaïmîn dit: « Exemple: (السَامِع) L'Entendant implique l'affirmation de (السَامِع) comme nom d'Allah (تعالى), l'affirmation de l'ouïe comme faisant partie de Ses attributs, et l'affirmation du jugement et de ce qu'il implique et c'est qu'Il entend ce qui est secret ou apparent. »

  1.  

Et s'ils indiquent un attribut intransitif, ils impliquent deux choses:

  • L'affirmation de ce nom pour Allah (عز وجل).

  • L'affirmation de l'attribut que [ce nom] implique pour Allah (عز وجل).

Shaykh Al 'Uthaïmîn dit: « (الحَيّ)Le Vivant: implique l'affirmation de (الحَيّ) comme nom d'Allah (عز وجل) et l'affirmation de la vie comme faisant partie de Ses attributs. »

 


4. L'indication des noms d'Allah (عز وجل) envers Son être et Ses attributs se fait par la conformité (مُطَابَقة), l'implication (تَضَمُّن) et la nécessité (اِلْتِزَام).

Shaykh Kamâl dit:

« L'indication de conformité est l'indication du terme envers le sens complet pour lequel il a été établi.

L'indication d'implication est l'indication du terme envers une partie de son sens établi.

L'indication de nécessité est l'indication du terme envers une chose extérieure à son sens, mais qui lui est nécessairement rattachée.


Exemple: le nom (الرَزَّق)Le Grand Pourvoyeur: Il est Celui qui se charge de ce qui fait tenir chaque âme.

L'indication de conformité: ce nom indique ce sens par l'englobement.

L'indication d'implication: ce nom indique l'attribut de la subsistance (ou pourvoyance).

L'indication de nécessité: ce nom nécessite qu'Allah soit Riche, Capable, Sage, et autres noms impliquant ce sens. »

 

Shaykh Al 'Uthaïmîn dit:

« Exemple: (الخَالِق)Le Créateur indique l'Être d'Allah et l'attribut de la créativité par la conformité.

Et il indique l'Être seul et l'attribut de la créativité seul par l'implication.

Et il indique les deux attributs de la science et de la capacité par la nécessité. »

 

Shaykh Kamâl dit:

« Quel est l'intérêt de cette règle? C'est que de nombreux innovateurs sont débattus par des preuves législatives (Coran et Sunnah) et ils n'acceptent pas et pensent qu'ils sont dans le vrai. Et si tu débats avec lui avec des preuves tirées de la raison, il débat. Ceci car leur croyance est basée sur la preuve tirée de la raison. Et cette règle fait partie de ce sujet. De ce fait, nous trouvons Shaykh Al Islam et autres parmi les imams de l'Islam qui discutent avec les gens de l'innovation avec leur langage. Et on n'affirme pas de nom ou d'attribut en se basant sur cette règle. Mais la bride de l'affirmation est uniquement le texte législatif authentique tiré du Livre et de la Sunnah authentique. »

 


5. Les noms d'Allah (تعالى) sont tirés des textes (tawqîfiyyah), la raison n'y a pas sa place.

Ach Châfi'î a dit: « Allah (تعالى) possède des noms et attributs, qu'Il a cité dans le Livre, et à propos desquels Il a informé Son prophète (صلى الله عليه وسلم). Il n'est permis à aucune créature d'Allah (تعالى) sur laquelle l'argument a été établi de les rejeter. »


L'imam Ahmad a dit: « Il n'y a pas de connaissance si ce n'est par ce qu'Il s'est Lui-même attribué... Et ceux qui Le caractérisent n'atteignent pas ses attributs, et le Coran n'excède pas le hadith. Nous disons donc comme Il a dit, nous Le qualifions pas ce par quoi Il s'est qualifié et nous n'outrepassons pas ça. »


L'imam Ad Dârimî a dit: « Et nous le qualifions pas ce par quoi Il s'est Lui-même qualifié ou ce par quoi L'a qualifié Son messager (صلى الله عليه وسلم). »

 


6. Les noms d'Allah (تعالى) ne sont pas délimités par un nombre particulier.

 

La preuve est la parole du prophète (صلى الله عليه وسلم): « Je Te demande par tout nom t'appartenant: dont Tu T'es nommé Toi-même, ou que Tu as descendu dans Ton livre, ou que Tu as appris à quelqu'un de Ta création, ou que Tu as gardé dans la science de l'Invisible auprès de Toi... » (Ahmad, Abû Ya'lâ, Ibn Hibbân, Al Hâkim d'après Ibn Mas'ûd, authentifié par shaykh Al Albânî)


Et sa parole (صلى الله عليه وسلم): « Je ne peux dénombrer Ta louange, Tu es comme Tu T'es loué Toi-même. » (Muslim d'après 'Âichah)


Shaykh Al Islam a dit: « Il informa qu'il (صلى الله عليه وسلم) ne dénombre pas Sa louange. Et s'il avait dénombré Ses noms, il aurait dénombré tous Ses attributs et aurait dénombré la louange... » (Al 'Aql Wan Naql)

 

Quant au célèbre hadith dans les deux Sahihs d'après Abû Huraïrah: « Allah possède quatre vingt dix neuf noms, cent moins un: quiconque les retient (ahsâ) entre au Paradis. »


An Nawawî a dit: « Les savants furent unanimes sur le fait que ce hadith ne contient pas de limitation de Ses noms (سبحانه وتعالى). Son sens n'est pas qu'Il ne possède pas d'autre nom que ces quatre vingt dix neuf mais ce qui est voulu est que ces quatre vingt dix neuf, celui qui les retient entre au Paradis. Ce qui est voulu est d'informer de l'entrée au Paradis par leur mémorisation, pas d'informer de la limite des noms. » (commentaire de Muslim)

 

Quant à l'avis d'Ibn Hazm sur le fait que les noms d'Allah sont délimités à quatre vingt dix neuf, il n'est pas considéré, car le sujet fait parti de la croyance2.


Shaykh Kamâl dit: « J'ai demandé à notre shaykh Al Hajûrî à propos d'Ibn Hazm: 'Fait-il parti des Gens de la Sunnah?' Il répondit: 'Ibn Hazm ne fait pas parti des Gens de la Sunnah.' Et c'est ce qu'a dit shaykh Sâlih Âlî Sh Shaykh dans son commentaire de la Wâsitiyyah. »

 

L'ihsâ (le terme utilisé dans le hadith) comporte trois degrés:

  • qu'il les dénombre par leurs termes.

  • qu'il comprenne leurs sens et ce qu'ils indiquent.

  • qu'il invoque par eux, d'invocation de demande3 et d'invocation d'adoration4.


7. La déviation (ilhâd) à propos des noms d'Allah (تعالى) est de dévier de ce qui est obligatoire à leur sujet.

Allah (تعالى) dit:

 

وَلِلَّهِ الْأَسْمَاءُ الْحُسْنَى فَادْعُوهُ بِهَا وَذَرُوا الَّذِينَ يُلْحِدُونَ فِي أَسْمَائِهِ سَيُجْزَوْنَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ

A Allah appartiennent les noms parfaits, invoquez-Le donc par eux et laissez ceux qui dévient dans Ses noms! Ils seront rétribués selon ce qu'ils faisaient. (7:180)

 

« Al ilhâd » dans les noms d'Allah est le fait de les écarter, ainsi que leurs réalités et leurs sens de la vérité affermie pour eux. (« Badâi' Al Fawâid »)

 

La déviation est de plusieurs sortes:

  • Nier une partie d'eux (ou tous) ou ce qu'ils indiquent comme attributs et jugements, comme l'ont fait les négateurs comme les Jahmiyyah et autres.

  • Les utiliser pour indiquer une ressemblance avec les attributs des créatures, comme l'ont fait les anthropomorphistes.

  • Nommer Allah par autre que ce qu'Il s'est attribué comme nom, comme les chrétiens qui disent « le père ».

  • Dériver de Ses noms (تعالى) des noms d'idoles, comme les associateurs ont dérivé Al 'Uzzâ d'Al 'Azîz (Le Puissant), et Al Lât du noble nom (Allah)

Et tous les types de déviation sont interdits. Et il se peut que ce soit de la mécréance.

 

Chams Ad Dîn As Salafî Al Afghânî a dit dans 'Adâ Al Mâturîdiyyah: « Il se peut qu'il soit musulman pervers et dépravé, ceci d'un côté. Et d'un autre côté il se peut que la déviation soit de la mécréance claire, on juge son auteur mécréant, lorsque l'argument est accompli sur lui. Et il se peut qu'on ne le juge pas mécréant à cause de la présence d'une équivoque. »

______________________
1. NdT: qui a une incidence sur la création.
2. NdT: quant au domaine de la jurisprudence, les paroles d'Ibn Hazm sont souvent citées par les savants.
3. NdT: c'est la demande de ce qui profite à celui qui invoque comme amener un bien ou repousser un mal. Exemple: « Ô Pardonneur, pardonne moi! »
4. NdT: c'est toute adoration comme prière, jeûne, aumône, études, etc. Qu'il prie en sachant qu'Allah le voit et l'entend, etc...
Source: dammaj.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :