Allah pardonne à celui qui bénéficie du témoignage en bien de trois demeures de son proche voisinage

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  26 Juin 2012, 10:38  -  #LE BON COMPORTEMENT

Chapitre

 

Allah pardonne à celui qui bénéficie

du témoignagne bien de trois demeures de son proche voisinage

 

Voisin.jpgD’après Abû Hurayra -qu'allah sois satisfait de lui-, le Prophète -paix et salut sur lui- rapporte de Son Seigneur -Soubhanou- : « Pas un musulman ne meurt en ayant en sa faveur le témoignage de trois demeures de son proche voisinage, sans qu’Allah ne dise : Certes, J’accepte le témoignage de Mes serviteurs de ce qu’ils connaissent de lui et Moi Je lui pardonne ce que Je sais de lui. »

 

1-       Degré du hadith :


  

Bon (Hassan li ghayrihi).

Rapporté par Ahmed dans son Musnad (2 /384).

Al Albânî l’a déclaré Bon (Hassan li ghayrihi) dans sa correction du livre : Sahîh at-Targhîb wat-Tarhîb (n°3516).

 

2-       Vocabulaire du hadith :


  

Proche voisinage : Parmi ses proches personnes et ceux qui vivent à proximité.   

 

3-       Signification générale du hadith :


  

Ce hadith englobe une autre cause qui entraîne le pardon d’Allah : Le témoignage en bien [en faveur du serviteur] de la part de trois demeures de son proche voisinage. Ce témoignage en bien n’est que le reflet du bon voisinage du serviteur de son vivant. Dans Son Livre, Allah (Soubhanou) nous a enjoint à plusieurs reprises de bien se comporter avec nos voisins. Il a dit :  

     

{Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant}. (Sourate : Les femmes, 4 : 36)

 

Le proche voisin : C’est-à-dire : le voisin qui est lié à toi par un lien de filiation. D’autres exégètes ont dit : C’est le voisin musulman.

 

Le voisin lointain : C’est-à-dire : l’étranger. D'autres ont dit : le Juif et le Chrétien.

 

De même, le Prophète -paix et priére sur lui- nous a maintes fois recommandé dans sa Tradition de bien se comporter avec les voisins. Il  -paix et priére sur lui- a dit : « Le meilleur des compagnons auprès d’Allah est le meilleur envers ses compagnons. Et le meilleur des voisins auprès d’Allah est le meilleur avec son voisin. »[Hadith authentique rapporté par Tirmidhî dans son Sunan (n°1944). Al Albânî l’a déclaré authentique dans son livre : Sahîh Tirmidhî.]

 

Al Ghazâlî a dit dans son livre : Ihyâ ‘Ulûm ad-Dîn :


« En bref, les droits du voisin sont les suivants :


-          Le saluer en premier.

-          Ne pas prolonger la discussion.

-          Ne pas le harasser de question.

-          Le visiter s’il est malade.

-          Le soutenir dans ses épreuves.

-          Le réconforter en cas de malheur.

-          Se réjouir de ses réussites.

-          Partager ses joies.

-          Lui pardonner ses fautes.

-          Ne pas monter sur le toit afin de chercher à découvrir son intimité.

-          Ne pas couvrir ses murs en y plantant des arbres.

-          Ne pas déverser de l’eau dans sa gouttière.

-          Ne pas jeter de la terre dans sa cour.

-          Ne pas obstruer les chemins qui mènent à sa maison.

-          Ne pas suivre du regard ce qu’il ramène chez lui.

-          Cacher et couvrir ason intimité.

-          Lui faire reprendre goût à la vie après un décès.

-          Ne pas négliger sa maison en son absence.

-          Ne pas écouter les racontars à son sujet.

-          Baisser le regard en présence de sa femme.

-          Ne pas poser le regard sur ses servantes.

-          Avoir des paroles douces avec ses enfants.

-          L’orienter dans ses affaires mondaines et religieuses sur les choses qu’il ignore. »

 

Le poète[2] a dit :

 

Ô Toi qui es bienfaisant avec ton voisin !

A travers lui, tu espères obtenir le pardon divin !

Le pardon d’Allah t’est réservé.

En effet, en faveur de tous ses voisins, le voisin pourra intercéder.

Au jour du Jugement et des péchés du voisinage.

 

4-      Leçons à tirer du hadith :

 

1-      Le mérite du bon comportement avec le voisin.

 

2-      La vaste miséricorde d’Allah et Son immense pardon.

        A savoir : Allah pardonne à la personne décédée du simple fait de son bon comportement envers son voisin durant son vivant et ce malgré qu’il ait pu     

        commettre des autres péchés.

 

3-      L’autorisation de juger d’après ce qui nous est apparent de la situation d’une personne.

 

Source :


-          L’authentique des hadiths divins, compilé par Ahmed Ramadân.

         Extrait des livres de Chaykh Al Albânî.

         Explications et annotations tirées des livres des savants anciens (Ibn Hajar, an Nawawî, Munâwî, Ibn Rajab, etc.) et contemporains (Mubarakfurî, Ibn   

         Uthaymin, Al Abbâd, etc.).

 

__________

   

[2]  Boustân al Wâ’izîne wa riyâd as-Sâmi’în, d’Ibn Al Jawzî.  

 

Traducteur: abou ilyés ('issa)