Celui qui veut qu’on lui élargisse sa subsistance

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  17 Janvier 2011, 09:31  -  #SCIENCE DU HADITH

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Anas Ibn Malik (radhiallâhu ‘anhu) a déclaré avoir entendu le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dire : « Que celui qui veut qu’on lui élargisse la subsistance et lui prolonge la vie, entretienne bien ses liens de parenté » [Rapporté par al-Bukhârî et Muslim]


genealogique2-copie-1.jpgL’Imâm An-Nawawî (rahimahullâh) a dit [dans son commentaire] :

Le terme : « Younassâ » signifie reporter, retarder. Le terme : « Athar » signifie trace, qui marque l’aboutissement d’une vie. L’expression : « Bast ar-Rizq » signifie augmenter la subsistance. On dit aussi, que c’est la rendre bénie.


Quant au report du terme d’une vie, il soulève une interrogation bien connu : le terme de la vie et la subsistance à recevoir n’ont-ils pas été prédéterminés de sorte à ne pouvoir subir ni augmentation ni diminution comme l’indique ce verset :

« Quand leur terme arrive, ils ne peuvent ni le retarder d’une heure ni l’avancer. » Coran, 10/49


Les savants ont répondu à cette question d’une réponse authentique [Sahîh]. La plus juste [de cette réponse] se présente comme telle :

- 1] Augmenter une vie, c’est la bénir, la faire remplir par des actes bénéfiques et d’obéissance [à Allâh], la remplir d’actes utiles et ne pas la passer de sorte qu’elle soit [cette vie] inutile dans l’Au-delà.


- 2] L’augmentation ou la diminution correspond à ce qui apparaît aux anges sur la Tablette bien gardée ou autre que cela. Car il peut leur apparaître que la vie d’un tel est de 60 ans, mais s’il entretient bien ses liens de parenté, on lui accordera 40 années de plus. Allâh – Subhânahu wa Ta’âla - sait parfaitement ce qui arrivera. Cette réponse est en accord avec le sens de la Parole d’Allâh – Ta’âla :

« Allâh efface ou confirme ce qu’Il veut et l’Écriture primordiale est auprès de Lui. » Coran, 13/39


Par rapport à la Science d’Allâh – Ta’âla - et Son décret éternel, l’augmentation est impossible. Mais par rapport à ce qui apparaît aux créatures, l’augmentation est concevable. Tel est le sens voulu du hadîth.


- 3] Ce qui est voulu, c’est la faveur [les bienfaits] après cela, comme s’il ne mourrait pas. Cela est l’avis de al-Qadhî, mais il est faible [dha’îf] ou vain [Bâtil] - Wa Allahu A’Lam. [Charh an-Nawawî ’ala Sahîh Muslim, 8/338-339]

 

source