« Certes l’invocation est l’adoration même. »

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  1 Décembre 2010, 21:42  -  #SCIENCE DU HADITH


2463386657_75430343c3_o.jpgD’après an-Nu’mân Ibn Bachîr (radhiallâhu ‘anhu), le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Certes l’invocation est l’adoration même. » Rapporté par les quatre et authentifié par at-Tirmidhî.


Dans le même sens, le hadîth d’après Anas (radhiallâhu ‘anhu) qui en ces termes dit : « L’invocation est la moelle de l’adoration. »


D’après Abî Hurayrah qui dit que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Il n’y a rien de plus noble auprès d’Allâh que l’invocation. » - Authentifié par Ibn Hibbân et al-Hâkim.


- Le degré d’authenticité [Daradjat] du hadîth :

Le hadîth de an-Nu’mân est authentique alors que le hadîth de Anas [qui dit] : « Certes l’invocation est la moelle de l’adoration » est faible. An-Nawawî a dit que la chaîne de transmission du hadîth - de an-Nu’mân - est authentique [Sahîh]. SHeikh Sadîq Ibn Hassan dans « Nouzoul al-Abrâr » a dit : il est rapporté par Ahmed, at-Tirmidhî, Abû Dâwoud, an-Nassâ-î, Ibn Mâdja qui ont rapporté le hadîth de an-Nu’mân Ibn Bachîr en ces termes : « Certes l’invocation est l’adoration même. »


La parole : « est l’adoration même. » est conforme à ce qu’indique le noble verset : « Et votre Seigneur dit : Appelez-Moi, Je vous répondrai. » Coran, 40/60 Ce qui indique que l’invocation fait partie de l’adoration. Et le dire correct est celui qu’a rappelé al-Hâfidh al-‘Irâqî qui dit : le hadîth de an-Nu’mân Ibn Bachîr que certes l’invocation « c’est l’adoration même » est rapporté par les auteurs des Sounans et al-Hâkim qui disent : sa chaîne de transmission est authentique. Et at-Tirmidhî dit de son côté qu’il est bon et authentique [Hassan Sahîh].


Quant au hadîth : « L’invocation est la moelle de l’adoration. » - Rapporté par at-Tirmidhî d’après Anas, il dit : ce hadîth est étrange dans ce rapport, nous ne le connaissons pas, si ce n’est la version du hadîth de Ibn Lahî’ah. As-Souyoûtî l’a considéré faible dans « al-Djâmi’ as-Saghîr ».

 

Et [le hadîth] de Abî Hurayrah qui dit que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Il n’y a rien de plus noble auprès d’Allâh que l’invocation. » est rapporté par Ahmed, at-Tirmidhî - et authentifié par Ibn Hibbân et al-Hâkîm.


- Les mots utilisés [Moufradât] dans le hadîth :

Est la moelle de l’adoration : Il est dit dans « al-Misbâh » : toute chose sincère (pure) comprend une moelle. Et la moelle de l’adoration, constitue sa pureté et son fondement. Tel qu’à l’exemple de ce qu’Allâh – Ta’âla – ordonne : « Appelez-Moi » Coran, 40/60


- Ce qu’il y a à prendre du hadîth :


1) – La première version : « Certes l’invocation est l’adoration même. » - atteste du fait qu’invoquer Allâh – Ta’âla - est le fondement de son adoration par lequel Allâh est adoré par Ses créatures, et qui a été la raison pour laquelle Allâh les a crées. La preuve réside dans la Parole d’Allâh – Ta’âla : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » Coran, 51/56]


Et dans la deuxième version : « L’invocation est la moelle de l’adoration. » - atteste du fait que la pureté de l’adoration ainsi que son esprit, c’est l’invocation d’Allâh. Et cela à l’exemple de l’ordre qu’Allâh dit dans Sa Parole : « Appelez-Moi » Coran, 40/60 

 

Par conséquent, la demande du besoin est dans le fait de savoir que la réussite des affaires ne dépend que d’Allâh – Ta’âla, et de ne demander à nul autre que Lui, de ne vouer cela qu’à Lui Seul et d’être pure (et sincère) à son égard lors de nos demandes de besoin.


2) – La parole : « Il n’y a rien de plus noble auprès d’Allâh que l’invocation. » Il a certes été rapporté dans ce sens beaucoup de textes. Parmi eux : « Et votre Seigneur dit : Appelez-Moi, Je vous répondrai. »  Coran, 40/60

 

Et : « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi...Alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. » Coran, 2/186

 

Et Allâh – Ta’âla – dit : « Et dis : « Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances ! » Coran, 20/114


Et il est rapporté dans le Sounan de Abî Dâwoud, at-Tirmidhî et Ibn Mâdja, un hadîth d’après Salmân al-Fârissî qui dit que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Certes Allâh est "gêné" [yastahyî] lorsqu’un serviteur lève les mains vers Lui, de les retourner vides. » Et de ce qui a été rapporté par Muslim selon un hadîth de Abî Hurayrah qui dit : « Allâh – Ta’âla – a dit : « Je Me tiens à l’opinion que mon serviteur se fait de Moi, Je suis avec lui tant qu’il se souvient de Moi »


3) – L’invocation est de deux sortes : l’invocation d’adoration et l’invocation de demande. Et dans le Qor’ân, il est parfois mentionné celle-ci et parfois celle-là. Et parfois il est mentionné les deux à la fois. L’invocation de demande est celle qui constitue une demande qui sera bénéfique au demandeur - Demander ce qui sera bénéfique ou qui dissipera un mal. Et l’invocation d’adoration est le fait d’implorer (supplier) Allâh pour ce qui arrive au demandeur, ou lui empêchera un mal et ceci avec sincérité dans l’adoration pour Allâh Seul […] 

 

Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 7/601-603

 

source