Cours n°4 - Funéraire- Où doit-on prier sur le mort ?

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  9 Février 2013, 22:21  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

 

Cours n°4

Où doit-on prier sur le mort ?

- Chapitre de l’autorisation d’accomplir la prière funéraire à la mosquée
- Où doit se positionner l’imam ?
- La description de la prière funéraire.






Où doit-on prier sur le mort ?

L’autorisation d’accomplir la prière funéraire à la mosquée :

Il est autorisé de prier sur un mort dans une mosquée.
Selon Aicha (رضي الله عنها) : « Lorsque Sa’d Ibn Abi Waqâs est décédé, les femmes du prophète ont envoyé des personnes afin que sa dépouille soit déposées dans la mosquée afin qu’elles puissent prier sur lui. Et les compagnons ont fait cela, elles ont prié sur lui, et il a été sorti par la porte « funéraire ». Puis, il leur a été rapporté que les gens critiquaient ce faite, et disaient : « Il n’a pas été connu auparavant que les morts soit rentrer dans les mosquées. » Ces paroles sont parvenues à Aicha (رضي الله عنها) qui a dit : « Comment les gens se précipitent pour critiquer une chose dont ils n’ont pas la science ? Ils critiquent le fait qu’un mort ait été déposé dans une mosquée alors que le prophète n’a prié sur Souhayl Ibn Bayda que dans l’enceinte d’une mosquée ! » » (rapporté par Mouslim, Abou Dawoud et An-Nassa-i)


Prier à l’extérieur est préférable :

Il est pourtant préférable de prier sur le mort à l’extérieur de la mosquée, dans un endroit spécifique à ce type de prière comme cela était courant au temps du Prophète . En effet, à son époque il y avait un endroit propre et spécifique à la prière mortuaire.

La preuve est le hadith de Abou Houreyra qui dit : « Le prophète a informé ses compagnons de la mort de An-Najachi le jour où il est mort. Il est sorti vers le Moussala, il a fait des rangs avec ses compagnons et a fait 4 takbir. » (rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud et An-Nassa-i)

« le jour où il est mort » : Les savants disent qu’il y a en cela un miracle du Prophète , car An-Najachi se trouvait en Abyssinie lorsqu’il est décédé, et le Prophète à Médine. Or à l’époque le moyen le plus rapide pour transmettre une information entre l’Abyssinie et Médine ne pouvait en aucun ce faire en un seul jour.

« An-Najachi » : qui était le rois d’Abyssinie.

« Moussala » : c’est-à-dire l’endroit où on priait sur les morts.

Il y a dans ce hadith la preuve qu’il est autorisé de prier sur l’absent (c’est-à-dire lorsque le mort n’est pas présent). Et dans ce cas l’imam doit se diriger vers la qibla et non dans la direction du mort.


Concernant la prière sur l’absent, il y a 3 avis des savants :


1 - Certains disent qu’il est permis de prier sur tous les absents, dans tous les cas. Mais cet avis est faible.
2 – D’autres savants disent qu’il est permis de prier sur l’absent si celui-ci était quelqu’un qui a apporté beaucoup de bien pour l’Islam, comme un savant, un gouverneur…
3 – Et le 3ème avis, qui est le plus sur, c’est l’avis de Cheykh Ibn Taymiyya, Cheykh Al Albani et beaucoup d’autres, qui est qu’on doit prier sur l’absent lorsque personne n’a prié sur lui. Le Prophète n’a fait la prière de l’absent qu’une seule fois, pour An-Najachi qui est mort au sein de son peuple non musulman. Le Prophète savait donc que personne dans son pays n’avait prier sur lui, c’est la raison pour laquelle le Prophète a effectué cette prière.

Ainsi, si une personne décède dans un pays dont on sait que la prière mortuaire sera effectuée, il n’est pas permis de la faire la prière sur l’absent. Dans le cas où cette personne décédée est un membre de ta famille et que tu n’as pas eu l’occasion de prier sur elle, il est alors autorisé lorsque tu te rends au pays, d’aller sur sa tombe et de prier sur elle.


Il n’est pas autorisé de prier sur un mort entre les tombes :

La preuve est le hadith de Anas qui dit : « Le prophète a interdit de prier sur un mort entre les tombes. » (Hadith jugé bon par Cheykh Al Albani)

Cela est interdit sauf, pour celui qui n’a pas pu assisté à la prière mortuaire. Dans ce cas, la tombe doit se trouver entre le prieur et la Qibla.


Où doit se positionner l’imam ?   

position.pngSelon Abou Ghâlib Al Khayât , qui dit : « J’ai vu Anas Ibnou Mâlik prier sur un homme défunt, il s’est positionné au niveau de sa tête. Puis on lui a apporté une femme défunte parmi les Qouraych ou les Ansars, et on lui a dit : « Ô Abou Hamza ! Ceci est la dépouille de untel fille d’untel, prie sur elle. » Il a prié sur elle et s’est positionné au milieu d’elle. Parmi nous il y avait Al ‘Alâ Ibn Ziyâd Al ‘Adawi , et lorsqu’il a vu la différence de position pour l’homme et la femme, il a dit : « Ô Abou Hamza ! Est-ce ainsi que faisait le Prophète ? Est-ce qu’il se positionnait où tu te positionnais, que ce soit devant un homme ou devant une femme ? » Il répondit : « Oui. » Et Al ‘Alâ s’est retourné et a dit : « Apprenez. » »

« Abou Hamza » : C’est la kouniya de Anas Ibnou Mâlik.

 


La description de la prière funéraire :

Like a Star @ heaven Le nombre de takbir :
Il est légiféré pendant la prière mortuaire de faire entre 4 et jusqu’à 9 takbir, et de faire tantôt un nombre et tantôt un autre.

Quant au 4 takbir, la preuve est le hadith de Abou Houreyra que nous avons déjà cité où le Prophète à priait sur An-Najachi et a fait 4 takbir.

Quant au 5 takbir, la preuve est le hadith d’Abdourrahman Ibnou Abi Layla qui dit : « Zayd Ibnou Arqam faisait 4 takbir sur les morts. Une fois il en a fait 5, et je l’ai interrogé sur cela. Il m’a dit : « Le Prophète faisait ainsi. » » (rapporté par Mouslim, Ibnou Majah, Abou Dawoud, At-Tirmidhi et An-Nassa-i)

Quant au 6 et au 7 takbir, il y a des Athar El Mawqouf (lorsque la parole s’arrête à un compagnon et n’est donc pas attribuée au prophète) qui ont le jugement de Marfou3 (lorsque la parole remonte jusqu’au prophète ), car certains parmi les grands Compagnons ont fait cela (6 ou 7 takbir) en présence d’autres Compagnons sans qu’aucun ne contredise ce fait.
Selon ‘Abdallah Ibnou Mi’qal : « ‘Ali Ibn Abi Talib a prié sur Sahl Ibn Hanîf , et il a fait sur lui 6 takbir. Puis il s’est retourné vers nous et a dit : « Innahou Badri. (il a fait la Bataille de Badr) » »
Et selon Moussa Ibnou ‘Abdillah Ibnou Yazid : « ‘Ali a prié sur Abou Qatâda , a fait sur lui 7 takbir et il faisait partie des gens de Badr. »
Selon ‘AbdouKhayr : « ‘Ali faisait sur les gens de Badr, 6 takbir, sur les Compagnons du Prophète 5 takbir et sur le reste des gens 4 takbir. » (Rapporté par Daraqoutni)

Quant au 9 takbir, la preuve est le hadith de ‘Abdoullah Ibn Joubayr qui dit : « Le Prophète a prié sur Hamza (son oncle) et a fait 9 takbir… »


Like a Star @ heaven Lever les mains lors du premier takbir :
Selon ‘Abdoullah Ibnou ‘Abbas : « Le Prophète ne levait ses mains, durant la prière sur un mort, que lors du premier takbir, puis ne recommençait pas. » (Hadith dont les rapporteurs sont dignes de confiance, comme le dit Cheykh Al Albani

*2 Voir note en bas de page

 

Like a Star @ heaven Poser sa main droite sur le dessus de sa main gauche, son poignet et son avant-bras, de les tenir et de les poser sur sa poitrine.
(cf voir le livre de la prière)
Selon Sahl Ibn Sa’d : « Il a été ordonné aux gens de poser leur main droite sur leur avant-bras gauche durant la prière. »


Like a Star @ heaven Lire la Fatiha et une autre Sourate :
Selon Talha Ibn ‘Abdillah Ibn ‘Awf : « J’ai prié derrière ‘Abdoullah Ibn ‘Abbas sur un mort. Il a lu Al Fatiha puis une sourate à voix haute, de telle sorte que nous entendions. Lorsqu’il a terminé, je l’ai pris par sa main et je l’ai interrogé. Il m’a répondu : « J’ai élevé ma voix afin que vous sachiez que c’est une sounnah et que c’est la vérité. » » (rapporté par An-Nassa-i)

On déduit de se hadith que :
- Il est permis de réciter une autre sourate avec La Fatiha.
- Il n’est pas légiféré de réciter l’invocation de l’ouverture.


Like a Star @ heaven La prière sur le mort doit être faite à voix basse :
La preuve est le hadith de Abou Amâma Ibn Salh qui dit : « La sounna dans la prière sur le mort est de lire, après le 1er takbir, la Mère du Livre (Al Fatiha) à voix basse, puis de faire 3 takbir et de faire le taslim après le dernier takbir (le 4ème). » (rapporté par An-Nassa-i)

Comment rassembler ces 2 derniers hadith ?
La base dans prière sur le mort est qu’elle doit être faite à voix basse. Mais il est permis pour celui qui a besoin de montrer et enseigner au gens ce qu’il doit être dit dans la prière, de réciter à vois haute de façon occasionnelle.


Like a Star @ heaven Faire le second takbir et prier sur le Prophète :
Il n’y a pas de prière sur le Prophète qui soit spécifique à la prière mortuaire, il est possible d’utiliser une des formules connues pour le tachahoud dans la prière.
La preuve est le hadith de Abou Oumâma cité précédemment, où il dit qu’un homme parmi les Compagnons du Prophète lui a dit : « La sounna dans la prière sur le mort est que l’imam fasse le takbir, puis qu’il lise Al Fatiha après le 1er takbir à voix basse, puis qu’il prie sur le Prophète et qu’il soit sincère dans son invocation sur le mort après le 3ème takbir, et qu’il ne lise pas après chacun de ces takbirs, puis qu’il fasse le taslim à voix basse. » (Rapporté par Bayhaqi)


Like a Star @ heaven Puis faire le reste des takbir et des invocations sincères sur le mort :
Le Prophète a dit : « Lorsque vous priez sur le mort, soyez sincère dans les invocations que vous faites en sa faveur. » (Hadith jugé bon par Cheykh Al Albani, rapporté par Abou Dawoud et Ibnou Majah)

Le mieux est de faire des invocations sur le mort qui ont été rapporté dans la sounnah du Prophète , comme dans le hadith de ‘Awf Ibnou Mâlik qui dit : « J’ai prié avec le Prophète sur un mort et j’ai appris des ses invocations, celle-ci : « Ô Allah ! Pardonne-le et entre-le dans Ta Miséricorde. Accorde-lui une belle récompense et de l’espace dans sa tombe. Purifie-le avec de l’eau, de la neige et de la grêle. Purifie-le de ses péchés comme Tu as purifié le vêtement blanc de la souillure. Donne-lui en échange une demeure meilleure que la sienne, une famille meilleure que la sienne et une épouse meilleure que la sienne. Mets-le au Paradis et préserve-le du châtiment de la tombe, et celui de l’Enfer.(*) » J’ai espéré être à la place de ce mort. » (rapporté par Mouslim, An-Nassa-i et Ibnou Majah)

(*) Traduction de l’invocation prise du livre « Les invocations authentiques, Tirées des livres de l’Imam Al Albani »

Il est autorisé de faire une invocation entre le dernier takbir et le taslim. La preuve est le hadith de Abi Ya’fôur où, selon ‘Abdoullah Ibn Abi Awfâ qui dit : « Je l’ai vu faire sur un mort 4 takbir, puis il s’est tu, c’est-à-dire qu’il invoquait. Puis il a dit : « Vous pensez que j’allais faire le 5ème ? » Ils ont répondu : « Non. » Et il a dit : « Le Prophète faisait 4 takbir. » » (Rapporté par Al Bayhaqi)


Like a Star @ heaven Faire les 2 taslim :
La preuve est le hadith de ‘Abdoullah Ibn Mas’oud qui dit : « Le Prophète faisait trois choses, mais que les gens ont délaissé. Parmi ces choses, il y a le fait de faire le taslim pendant la prière mortuaire comme durant la prière (en général). » (Rapporté par Al Bayhaqi)

Il est autorisé de ne faire qu’un seul taslim, car cela est rapporté dans le hadith de Abou Hourayra qui dit : « Le Prophète a prié sur un mort, a fait 4 takbir et n’a fait qu’un seul taslim. » (Rapporté par Hakim et Al Bayhaqi, jugé bon par Cheykh Al Albani)

 

source

____________

 

*1 Question: Où se place l'imam pendant la prière funèbre ?


Réponse: Selon la Sunna, l'imam doit se placer au niveau de la tête du défunt homme et du flanc de la femme. Et s'il y a plusieurs morts, l'homme est placé en avant, ensuite l'enfant masculin, suivit de la femme, enfin de l'enfant féminin. On effectue une séance de prière sur eux tous, l'objectif étant de précipiter les rites funèbres. La tête du garçon est placée au niveau de celle de l'homme, ainsi que flanc de la femme et de la fille, suivant la Sunna.

Question: Comment le défunt est-il placé par rapport à sa tête et ses pieds devant l'imam ?

Réponse: Le mort est placé devant l'imam. Celui-ci se tient au niveau de la tête de l'homme et du flanc de la femme selon le hadith rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam). S'il y a plusieurs morts constitués d'hommes, de femmes et d'enfants, l'homme est placé devant l'imam, ensuite le garçon, suivit de la femme et enfin la fille. La femme est placée au niveau de la tête de l'homme afin que la position de l'imam par rapport à chacun d'eux soit juridique.


Question: Est-il conforme à la Charia le fait de se ranger à la droite de l'imam dans la prière funèbre ?

Réponse: La Sunna consiste à prier derrière l'imam. Cependant, on peut par nécessité se ranger aussi bien à la gauche de l'imam qu'à sa droite. S'il n'y a pas assez de place cela ne cause aucun problème.

Fatwa de cheikh Ben Baz tirée de son recueil de fatwa:  Tome 13, page 140

 

 

*2 Question: Soulever les mains pendant le takbîr de la prière funèbre est-il Sunna ?

Réponse: C'est une Sunna que de lever les mains pendant tous les quatre takbîrs, suivant ce qui a été confirmé d' Ibn `Omar et Ibn `Abbâs selon lequel ils (Ibn 'Omar et Ibn 'Abbas) levaient tous leurs mains lors des quatre takbîrs. Le hadith est aussi rapporté par Ad-Dâraqotnî du prophète d'après Ibn `Omar avec une bonne chaîne de transmission.

Fatwa de cheikh Ben Baz tirée de son recueil de fatwa:  Tome 13, page 148