Cours n°7 : ce qui annule les ablutions – Les actes qui nécessitent les ablutions et ce qui est recommandées

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  2 Décembre 2011, 20:55  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

ablution-sounna-annulation.png

Donc nous continuons notre lecture ainsi que le commentaire sur le livre intitulé "EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ" du sheykh 3Abedl -3Adhdim El Badawi.

Petit rappel
Donc la semaine dernière on avait parlé des actes qui annulent ou de ce qui annule les ablutions.

 
Cinq choses annulent les ablutions :


1. Tout ce qui sort des orifices : l’urine, les excréments, les gaz, les liquides. => Tout ce qui sort des deux orifices annulent automatiquement les ablutions.


2. Le sommeil : « L’œil est le lien du derrière » : Lorsque la personne est en état d’éveil, elle sait ce qui sort d’elle alors que celle qui dort ne sait plus ce qui sort, elle doit alors refaire ses ablutions.
Le Prophète (salât alayhi wa salam) a également dit : « Celui qui dort, qu’il refasse ses ablutions ».
Quelle est la différence entre le sommeil et la somnolence ? La somnolence : On entend ce qui se passe autour de nous mais on ne le comprend pas.
« Lorsque l’un d’entre vous est atteint de somnolence et qu’il prie, qu’il s’arrête pour dormir car il peut croire qu’il demande le pardon à ALlâh alors qu’en fait il insulte sa personne ».
Le sommeil : Lorsque l’on n’entend ni ce qui se passe autour de nous ni nous comprenons.

Les personnes qui dorment assises ou allongées, leurs ablutions sont annulées. Certains savants disent que si elles dorment assises, les ablutions ne sont pas annulées car le fait qu’elles soient assises empêche tout gaz de sortir. Mais le plus sûr est que même lorsque la personne est assise, il peut y avoir des gaz qui s’échappent d’elle. Beaucoup de savants citent un savant connu pour sa fatwa qui disait que la personne qui dort assise, ses ablutions ne sont pas annulées.
Une fois un homme était assis à ses côtés dans la mosquée, il dormait assis et il a lâché un gaz. Lorsqu’il s’est réveillé et qu’il a entendu l’iqama, il s’est levé pour directement aller prier. Le sheykh lui a dit : « Va faire tes ablutions, tu as lâché un gaz en dormant ». Et le frère lui dit : « Non je n’ai pas lâché de gaz en dormant, c’est toi qui as lâché un gaz » (il a dit ça au savant) ; Depuis ce jour, le savant a changé sa fatwa et a dit que la personne qui dort, qu’elle soit assise ou allongée, doit refaire ses ablutions obligatoirement.

3. Le fait de toucher les parties intimes : On avait cité deux conditions.
Que la personne (homme ou femme) touche sa partie intime avec plaisir et sans obstacle, ses ablutions sont automatiquement annulées.

4. Manger du chameau : Lorsque le Prophète (salât alayhi wa salam) a été questionné sur « Devons-nous faire nos ablutions après avoir mangé de la viande de chameau ? », il (salât alayhi wa salam) a répondu : « Oui ».
L’homme lui a également demandé : « Devons-nous faire nos ablutions après avoir mangé de la viande de vache, de chèvre, … ? »
Le Prophète (salât alayhi wa salam) a répondu : « Si tu veux».

 

5. La perte de connaissance : Que ce soit une perte de connaissance dû à un enivrement ou suite à une maladie.
Quelle est la preuve que la perte de connaissance annule les ablutions ? On avait dit que la perte de connaissance rend la personne plus vulnérable et la personne ne sait pas ce qu’il se passe, plus qu’une personne qui dort.

Aujourd’hui nous continuons la lecture du livre. Le sheykh dit ensuite : « Les choses pour lesquelles il est obligatoire de refaire les ablutions», autrement dit les choses qui ne peuvent être faites en état d’impureté.




Les actes qui nécessitent les ablutions



1- As.Salât (La Prière) :

La preuve est la parole d’ALlâh Subhana Wa Ta3ala dans la sourate Al Maida :

« 5.6. Ô croyants ! Lorsque vous vous disposez à faire la salât, faites d’abord vos ablutions en vous lavant le visage et les mains jusqu’aux coudes, en vous passant les mains mouillées sur la tête et en vous lavant les pieds jusqu’aux chevilles. Mais si vous êtes en état d’impureté, lavez-vous tout le corps. Si vous êtes malades ou en voyage, si vous venez de satisfaire vos besoins naturels, si vous avez eu commerce avec des femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, faites des ablutions symboliques avec de la terre propre en vous en essuyant le visage et les mains. Dieu n’entend vous imposer aucune gêne , Il veut seulement vous purifier et parachever Ses bienfaits envers vous. Peut-être Lui en serez-vous reconnaissants ? »

Ce verset cite la description d’el Wudhu.

La preuve est également la parole du Prophète (salât alayhi wa salam) : « ALlâh n’accepte pas de prière sans ablutions».


2- At.Tawaf (tourner autour de la Ka'ba) : (1)

La preuve est la parole du Prophète (salât alayhi wa salam) : « Le Tawaf autour de la Kaaba est une prière, sauf qu’ALlâh Subhana Wa Ta3ala a autorisé de parler».

La différence entre la prière et le tawaf, c’est qu’il est autorisé pendant ce dernier de parler alors que pendant la prière il n’est pas autorisé de parler, autre que les invocations de la sunna du Prophète (salât alayhi wa salam), autre que la lecture du Coran et autre que At.Tasbeeh, At.Takbîr, … (11 :55).

Quelle est la preuve que nous devons faire At.Tawaf en état de pureté ?
C’est une prière. Et toute prière, dans le verset d’avant, ALlâh Subhana Wa Ta3ala dit : « Lorsque vous vous disposez à faire la salât, faites d’abord vos ablutions … ». Dans le hadîth : « ALlâh n’accepte pas de prière sans ablutions», le mot « prière » comprend le Tawaf.

Est-ce que toucher le Coran nécessite l'ablution ? (2)
Ce sont les deux choses que le sheykh a cité, mais la plupart des savants, parmi les 3ulémas, disent que prendre le Coran sans être en état de pureté est interdit.
Certains savants l’autorisent mais la plupart l’interdisent car ALlâh Subhana Wa Ta3ala a dit dans le Coran :

« Ne le touche que ceux qui sont en état de pureté ».

Le sheykh considère donc que toucher le Coran sans avoir ses ablutions est autorisé et même si c’est détestable. (C’est également l’avis de sheykh Al Albâny, rahimahuLlâh).
Et pour dire qu’il est permis de toucher le Coran en état d’impureté, sheykh Al Albâny, entre autres, se base sur un hadîth où 3Aishâ, radhiaLlâhu Anha, alors qu’elle avait ses règles et qu’elle a demandé au Prophète (salât alayhi wa salam) ce qu’elle pouvait faire, il (salât alayhi wa salam) lui a dit : «Fais ce que fait le hajj sauf le Tawaf et ne prie pas ».
Sheykh Al Albâny a dit : « Que fait le pèlerin durant le pèlerinage ? – Il fait ***. »
(Ici le frère a dit le mot en arabe mais je n’ai pas relevé le temps de passage, Allâhu Oualem il s’agit peut être de la lecture du Coran).

Le sheykh va maintenant citer les choses par lesquelles il est préférable d’avoir ses ablutions.
Les actes où les ablutions sont recommandées




1- Dhikr = Faire le rappel d’ALlâh Subhana Wa Ta3ala :

Il est préférable pour une personne qui veut faire le Dhikr (rappel d’ALlâh) d’être en état de pureté.
La preuve est la hadîth de Muhajir Ibnu Kulfut (16 :12 => !!! à vérifier !!!) qui a salué le Prophète (salât alayhi wa salam) alors qu’il était en train d’uriner.

Qui était en train d’uriner ? Le Prophète (salât alayhi wa salam).

Ibnu Kulfut a salué le Prophète (salât alayhi wa salam) alors qu’il était en train d’uriner, et le Prophète (salât alayhi wa salam) n’a pas répondu à son salâm jusqu’à ce qu’il ait fait ses ablutions.

Puis, après avoir fait ses ablutions, le Prophète (salât alayhi wa salam) a répondu à son salam et lui a dit : « La chose qui m’a empêché de répondre à ton salâm est que je déteste citer le nom d’ALlâh sauf en état de pureté ».

Le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit : « Il m’est détestable de citer le nom d’ALlâh sauf en état de pureté».

Les savant en ont déduit qu’il est préférable à une personne qui fait le Dhikr (car le salam est du Dhikr parce qu’As.Salâm est un des noms d’ALlâh Subhana Wa Ta3ala) d’être en état de pureté.



2- Le sommeil :

Il est préférable de dormir en état de pureté.

La preuve est le hadîth de Bara Ibnu Azim, radhiaLlâhu Anho, où le Prophète (salât alayhi wa salam) dit : « Si tu vas te coucher, fais tes ablutions comme avant la prière puis allonges toi sur ton côté droit».

Est-ce qu’il est autorisé de s’allonger sur le côté gauche ?

Il est autorisé de se coucher sur le côté droit, c’est la meilleure. Il est aussi autorisé de se coucher sur le côté gauche, mais pas sur le ventre car le Prophète (salât alayha wa salam) a dit que c’était la position des gens de l’Enfer. Il est aussi permis de se coucher sur le dos.

Puis le Prophète (salât alayhi wa salam) lui a dit :
« Dis : « O ALlâh ! Je soumets ma personne à Toi, je dirige mon visage vers Toi et je laisse tout ce qui me concerne à Ta charge. Je tourne aussi mon dos vers Toi tout en espérant et en ayant peur de Toi. On ne peut aller que vers Toi et on ne peut fuir de Toi. O Allâh ! J’ai la foi au Livre que Tu as descendu et je crois au Prophète que tu as envoyé ».

Ensuite le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit :
« Et si tu meurs ce soir là, tu seras mort dans la Fitrah».

Le Prophète (salât alayhi wa salam) lui a aussi dit :
«Fais en sorte que ces paroles soient les dernières que tu prononces avant de dormir».

On retient donc de ce hadîth la première partie « Lorsque tu t’apprêtes à dormir, fais tes ablutions comme tu les fais pour ta prière».

La Fitrah : C’est le sens inné. Une personne est Al Fitrah. Les savants disent : « Si une personne naît dans un endroit isolé, elle sera AL Fitrah». Elle saura sans que personne ne le lui ait enseigné qu’elle a un Créateur et qu’Allâh Subhana Wa Ta3ala est au-dessus des Cieux.



3- Celui qui est en état de grande impureté, il lui est préférable de faire ses ablutions lorsqu’il veut manger, ou boire, ou dormir ou bien avoir un autre rapport avec sa femme :

La preuve est le hadîth de 3Aishâ, radhiaLlâhu Anha, qui a dit que le Prophète (salât alayhi wa salam) lorsqu’il était en état d’impureté et qu’il voulait manger ou bien dormir, il faisait ses ablutions comme pour faire sa prière. (Hadîth Authentique rapporté par Muslim, An.Nasâ’î et Abû Dâwûd)

Qu’est-ce qu’on déduit de ce hadîth ?
On déduit qu’il est préférable pour celui qui est en état de grande impureté de faire ses ablutions avant de manger et avant de dormir.

Est-ce qu’il y a le fait de boire ?
Non. Pourtant le sheykh a dit qu’une personne en état de grande impureté, lorsqu’elle veut manger, boire, dormir et avoir un nouveau rapport. La preuve pour le fait de boire est un autre hadîth d’Ammar Ibni Yassir (24 :03) radhiaLlâhu Anho, qui dit : « Le Prophète (salât alayhi wa salam) a autorisé à celui qui est en état de grande impureté lorsqu’il veut boire, ou bien manger, ou bien dormir, de faire ses ablutions comme pour la prière». (Hadîth authentique rapporté par Abû Dâwûd).

Donc là on a la preuve pour celui qui est en état de grande impureté et qui veut manger, boire ou dormir de faire ses ablutions.

Maintenant la preuve pour celui qui est en état de grande impureté et qui veut avoir un autre rapport.
Selon Abi Sa3îd, radhiaLlâhu Anho, que le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous a eu un rapport avec sa femme puis veut en avoir un autre, qu’il fasse ses ablutions ». (Hadîth authentique rapporté par Abû Dâwûd, At.Tirmidhî, Muslim, An.Nasâ’î, Ibn Majah)



4- Faire les ablutions avant le grand lavage :

Que ce soit un grand lavage obligatoire ou préférable.
La preuve est le hadîth de 3Aishâ, radhiaLlâhu Anha qui dit :
« Lorsque le Prophète (salât alayhi wa salam) faisait le grand lavage après avoir eu un rapport, il commençait par laver ses mains. Puis il prenait de l’eau avec sa main droite, la versait dans sa main gauche puis la verser sur son sexe et il lavait son sexe. Puis il faisait ses ablutions comme pour la prière ».
On déduit de ce hadîth qu’il est préférable pour une personne qui veut faire le grand lavage de faire ses petites ablutions avant. Autrement dit, celui qui veut faire le grand lavage sans faire les petites ablutions, son lavage est valide.
Selon l’avis le plus sûr des savants, les petites ablutions sont préférables mais non obligatoires avant el ghusl.



5- Il est préférable de faire ses ablutions après avoir mangé ce qui a été cuit ou grillé par le feu :

La preuve est le hadîth d’Abû Hurayra, radhiallâhu anho, qui dit :
« J’ai entendu le Prophète (salât alayhi wa salam) dire : « Faites vos ablutions après avoir consommé ce qui a été cuit par le feu ou ce qui a été touché par le feu».

On en déduit de « touché par le feu» c'est-à-dire « cuit ».

La règle dans Oussoul Fiqh : c’est que le Prophète (salât alayhi wa salam) lorsqu’il ordonne quelque chose, cette chose est obligatoire jusqu’à la preuve du contraire. Et dans les actes du Prophète (salât alayhi wa salam) la base est que c’est préférable jusqu’à la preuve du contraire.

Tout ce que le Prophète (salât alayhi wa salam) a ordonné verbalement => La base est que que c’est obligatoire jusqu’à la preuve du contraire.
Tout ce qu'il nous a été rapporté et que le Prophète (salât alayhi wa salam) a fait => La base est que c’est préférable jusqu’à preuve du contraire.



Ici, le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit : « Faites vos ablutions après avoir consommé ce qui a été cuit par le feu ou ce qui a été touché par le feu ». donc on voit bien que c’est un ordre parce que c’est verbale.

Le sheykh dit : « Cet ordre ne signifie pas l’obligation mais la recommandation ».

La preuve que ce hadîth n’est pas obligatoire mais préférable est le hadîth d’Amr Ibni Umayna Ad.Dourami (31 :56) qui dit : « J’ai vu le Prophète (salât alayhi wa salam) coupait l’épaule d’une brebis. Il en a mangé puis il a été appelé à la prière. Il s’est levé, a jeté le couteau (les savants en ont déduit qu’il est autorisé de couper avec un couteau) et a ensuite prié et n’a pas refait ses ablutions ».

Il y a un autre hadîth où les Compagnons disent qu’il y a deux choses. Entre le fait de faire les ablutions et les délaisser, la dernière chose que le Prophète (salât alayhi wa salam) n’a pas refait les ablutions. (33 :06 à peu près)

Les savants ont dit que le deuxième hadîth abroge le premier.


6- Faire ses ablutions avant chaque prière :

La preuve est le hadîth d’Abû Hurayra, radhiaLlâhu anho, qui dit : « Le Prophète (salât alayhi wa salam) faisait ses ablutions avant chaque prière. Et le jour de la victoire, le Prophète (salât alayhi wa salam) a fait ses ablutions ».
‘Omar lui a dit : « O Envoyé d’ALlâh ! Tu as fait une chose que tu n’as jamais fait ». Et le Prophète (salât alayhi wa salam) lui a répondu : « J’ai fait exprès de faire ceci ô Omar». Le Prophète (salât alayhi wa salam) a fait ça exprès pour montrer que faire ses ablutions avant chaque prière est préférable, mais non obligatoire.


7- Faire ses ablutions après les avoir perdues :

La preuve est le hadîth de Burayda (38 :37 à peu près) qui dit qu’un matin le Prophète (salât alayhi wa salam) a appelé Bilâl et lui a dit : « O Bilâl ! Qu’as-tu fait pour m’avoir précédé au Paradis ? Je suis entré hier au Paradis et j’ai entendu le bruit de tes pas devant moi ». Bilâl, radhi ALlâhu Anho, lui a dit : « O Envoyé d’ALlâh ! Je n’ai pas fait un adhân sans que je n’ai prié deux raka’at après. Et il n’y a pas une fois ou j’ai perdu mes ablutions sans que je ne les ai faite de suite après ». Et le Prophète (salât alayhi wa salam) lui a dit : « C’est pour cela ». Hadîth authentique rapporté par Ibn Majah et At.Tirmidhî

Il y a un autre hadîth du Prophète (salât alayhi wa salam) que le sheykh n’a pas cité ; Le Prophète (salât alayhi wa salam) dit : «Les ablutions sont l’arme du croyant »


8- Après avoir vomi :

La preuve est le hadîth de *** Ibnu Abî Talha (40 :10) selon Abû Darda qui dit que le Prophète (salât alayhi wa salam) a vomi, puis a rompu son jeûne puis a fait ses ablutions. Ensuite Abû Darda dit : « J’ai rencontré Thawban dans une mosquée de Damas et je lui ai cité ce hadîth. Puis il m’a dit : « Tu as dit vrai, c’est moi qui ai versé de l’eau au Prophète (salât alayhi wa salam) pour faire ses ablutions ». Hadîth authentique rapporté par Abû Dâwûd.

Dans ce hadîth, le Prophète (salât alayhi wa salam) a vomi puis a rompu son jeûne. Or, ce qui est connu c’est que celui qui vomit alors qu’il jeûne, est ce que celui qui vomit voit son jeûne annulé ? Ca dépend de s’il vomit volontairement ou non.
Or dans ce hadîth, le Prophète (salât alayhi wa salam) a vomi volontairement pour une raison qui justifie le fait qu’il s’est fait vomir.

Donc, que le vomissement soit volontaire ou non, il est préférable de faire ses ablutions.


9- Après avoir porté un mort :

La preuve est le hadîth du Prophète (salât alayhi wa salam) qui dit : « Celui qui lave un mort, qu’il fasse le grand lavage. Et celui qui porte un mort (c'est-à-dire vers le cimetière) qu’il fasse ses ablutions ».

En commentaire, le sheykh cite une parole du sheykh Al Albâny dans son livre Les règles concernant les funérailles qui dit : « Ce que l’on comprend du hadîth, c’est que c’est obligatoire, mais nous ne disons pas l’obligation car il a y le hadîth d’Ibn 3Abbâs où le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit :[i] « Lorsque vous lavez un de vos morts, il ne vous est pas obligatoire de vous laver car votre mort (la personne décédée) n’est pas une impureté. Il vous suffit juste de laver vos mains ». Hadîth rapporté par Al *** et Hakîm.

source audio
(1) Note du cours suivant, le frére reviens sur cette divergence, je préfère la mettre sur cette page pour rester dans le théme.
les savants ont divergé sur ce point.
La plupart des savants disent que pour faire le tawaf autour de la Kaaba, il faut obligatoirement être en état d’ablution car le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit : « Le tawaf autour de la Kaaba est une prière » sauf qu’ALlâh Subhana Wa Ta3ala a autorisé la parole.

D’autres savants, comme sheykh Al Islâm Ibn Taymiyya, rahimahuLlâh, Sheykh Al ‘Uthaymîn, rahimahuLlâh, ne sont pas de cet avis. Ils considèrent que pour faire At.tawaf, il est préférable d’avoir les ablutions et est non obligatoire car ALlâh Subhana Wa Ta3ala a différencié le tawaf et la prière dans le Coran.

Lorsqu’ Ibrâhîm a fait la du3a, Il a dit :
22:26: «Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Kaaba) [en lui disant]: ‹Ne M'associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour qui s'y tiennent debout et pour ceux qui s'y inclinent et se prosternent » autrement dit la prière.

Sheykh Al Islâm dit : « ALlâh Subhana Wa Ta3ala a différencié le tawaf et la prière donc ce sont deux choses différentes»
Il dit aussi : « Et les différences entre At.Tawaf & la prière sont innombrables».

Il n’y a pas de Takbîr dans le Tawaf et le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit : « Les portes (ou les clés) de la prière sont la purification et ce qui rend les choses interdites dans la prière est le takbîr et ce qui rend les choses autorisées en dehors de la prière après la prière, comme de rire, de boire, de manger, c’est At.Taslim".

Dans le tawaf, il n’y a ni Tabkîr ni taslim.

Sheykh Al ‘Utahymîn, rahimahuLlâh, cite beaucoup de différences : « Il n’y a pas de Takbir, de taslim, de ruk’u, de sujud …»

Durant le tawaf, il n’est pas non plus légiféré d’avoir la Kaaba en face de nous alors que pendant la prière, il est obligatoire de se diriger vers la Kaaba.

Les savants disent que parmi les conditions d’At.tawaf est que la Kaaba soit à ta gauche. Si la personne fait son tawaf et que la Kaaba est en face de lui, son tawaf est automatiquement annulé.

Lorsque le Prophète (salât alayhi wa salam) a dit : « Le Tawaf est une prière» c'est-à-dire Ad.Du3a car As.Salât parmi ses signification, il y a aussi l’invocation.

Quand on dit : « La prière sur le Prophète (salât alayhi wa salam) » ça veut dire quoi ?»
=> Ca veut dire l’invocation sur le Prophète (salât alayhi wa salam).

Les avis sont très forts à ce sujet et prouvent qu’il est préférable d’avoir les ablutions et non que c’est une obligation.

Le Prophète (salât alayhi wa salam) a également appelé le fait d’attendre entre deux prières « As.Salât ».

Parmi les preuves de ceux qui disent que les ablutions sont obligatoires durant le tawaf, il y a le fait qu’il a toujours été rapporté que le Prophète (salât alayhi wa salam) a fait At.Tawaf en état d’ablution. La preuve est que le Prophète (salât alayhi wa salam) lorsqu’il faisait at.Tawaf, il faisait deux raka’at sur le lieu d’Ibrâhîm, autrement dit il a fait at.tawaf en ayant ses ablutions.

Les autres savants tels que sheykh Ibn taymiyya ont dit : «Nous ne nions pas le fait que le Prophète (salât alayhi wa salam) a fait le tawaf en état d’ablution au contraire, on dit que c’est préférable de faire at.tawaf en état d’ablution».

(2 Les quatre imams sont tous d’avis qu’il est interdit de toucher le Coran en état d’impureté, que ce soit la petite ou la grande. C’est l’avis le plus sûr car il y a un hadîth du Prophète (salât alayhi wa salam) qui dit : « Ne touche le Coran que celui qui est pur».

D’autres savants comme sheykh Al Albâny, sheykh Al ‘Uthaymîn considèrent qu’il est préférable d’avoir les ablutions pour toucher le Coran.

Les savants disent que « préserver le Coran c’est le préserver de toute falsification » car à l’heure d’aujourd’hui, on sait que certains urinent sur le Coran, a3udhu biLlâh !

ALlâh a tenu la promesse de préserver le Coran de toute falsification.