Décidèment, Il n'y a rien de gratuit ...

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  23 Mai 2011, 16:45  -  #ACTUALITES

 

"La France classée en tête des pays européens pour son système de santé"

Selon l'étude annuelle 2006 de Health Consumer Powerhouse, le système français arrive en tête parmi les 25 Etats de l'Union européenne.

 

mais à quel prix ?

 

La France connu pour son système de santé que beaucoup de pays voisins "envient", mais force est de constater que l'année 2010 et ce début d'année 2011 ,des scandales sanitaires éclaboussent au grand jour presque toutes les semaines ...

__


Ci-dessous un article pour votre santé et qui met aussi en évidence, encore une fois, que la Médecine ou la Sounna Prophétique dans le traitement n'est pas issu de recherches, d'expériences scientifiques ou pharmaceutiques mais émane du Très Haut ! ALLÂH Subhanahu wa Ta'ala. Ce qui implique donc son importance et son efficacité bi idniLlâh !

Aussi cet article met en évidence que se précipiter chez son médecin n'est pas toujours la meilleur des solutions, n'oublions pas la force et l'efficacité bi idhniLlâh des invocations et des traitements comme le miel, l'huile d'olive, la graine de nigelle, les ventouses (hijama)..

Pour la petite anecdote, un frère âgé réunionnais, ma fait part de ceci : il avait un bouton sorti sous la paumelle de son oeil et sa lui faisait très mal. Le médecin lui a préconisé une opération pour lui retirer ce bouton. Le frère a préféré opté pour un traitement à l'huile d'olive par des massages réguliers.. et plusieurs semaines après cette méthode, un morceau du bouton s'est retiré, puis un peu prés un mois et demi après c'est tous le bouton qui s'est retiré WALHAMDULILLÂH! Le médecin l'a revu, croyant que le frère avait fait l'opération.. après explication le médecin a été très surpris et lui dit que la médecine moderne ne possédait et ne pratiquait pas cette connaissance ou ce savoir faire.. Subhan ALLÂH ! Et comme m'a dit ce frère : "le traitement est plus long mais il est "naturel" et plus efficace alors que lorsque tu prend un médicament pour un mal précis, celui-ci t'arrose aussi en même temps le reste du corps.. et peut entraîner des complications(ou des effets non désirés)".

Bonne lecture inshâ Allâh et attention aussi à ce que vous mangez.., à votre santé. Qu'ALLÂH vous accorde ainsi qu'à vos enfants et vos familles la bonne santé.

_______________

 

Environ 400 spécialités pharmaceutiques – certaines utilisées de façon très courante– contiennent des parabènes.AFP/JOËL SAGET


Environ 400 spécialités pharmaceutiques – certaines utilisées de façon très courante– contiennent des parabènes.

Environ 400 spécialités pharmaceutiques – certaines utilisées de façon très courante– contiennent des parabènes, ces conservateurs dont la toxicité et les effets cancérigènes font l'objet de débats scientifiques et dont l'assemblée nationale a voté l'interdiction le 3 mai. La liste, établie par Le Monde, comprend aussi bien des dentifrices que des médicaments utilisés en chimiothérapie anticancéreuse.


Parmi les produits les plus courants listés : de nombreux cosmétiques pour bébé ; des crèmes comme la Biafine ; de nombreux sirops contre la toux (Clarix, Codotussyl, Drill, Hexapneumine, Humex, Pectosan, Rhinathiol) ; des pansements gastriques (Maalox, Gaviscon) ; des traitements des troubles du transit intestinal (Motilium) ou des nausées et vomissements (Primpéran) ; les formes en suspension buvable de médicaments cardiovasculaires (Cozaar, Vastarel) ou antibiotiques (Josacine, Zinnat) ; des médicaments contre la douleur et la fièvre (formes génériques d'ibuprofène et de paracétamol) ; les traitements de l'asthénie (Sargenor) ; sans oublier les formes génériques de ces médicaments.


Les parabènes sont présents dans des milliers de produits cosmétiques, alimentaires et dans des médicaments afin d'éviter le développement de champignons et de micro-organismes qui pourraient être nocifs pour l'homme. Les conservateurs ont également pour objectif d'empêcher la dégradation du médicament et la baisse de son efficacité, voire d'éviter sa nocivité.


Le 3 mai, les députés avaient créé la surprise en adoptant, contre l'avis du gouvernement, la proposition de loi de Yann Lachaud (Nouveau Centre, Gard) visant à interdire l'utilisation des phtalates, des parabènes et d'alkylphénols, trois catégories de perturbateurs endocriniens.


Le texte doit encore être voté par le Sénat, mais l'inquiétude règne dans les secteurs industriels concernés, qui se verraient obligés, en cas d'adoption définitive, de trouver des substances de remplacement.


Une étude de toxicologie, menée par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) avec le concours de plusieurs laboratoires pharmaceutiques, est en cours. "Les 400 spécialités pharmaceutiques contenant des parabènes, sous forme méthyle ou propyle, concernent environ 80 firmes titulaires d'autorisations de mise sur le marché", estime Vincent Gazin, responsable de l'unité de toxicologie clinique de l'Afssaps et pilote de l'étude en cours, dont les résultats sont attendus pour novembre.


EFFETS TOXIQUES

L'Afssaps s'est penchée sur la question des parabènes dès 2004, notamment à la suite de la publication d'une étude britannique. Une chercheuse de l'université de Reading, Philippa Darbre, et ses collègues avaient retrouvé des parabènes intacts dans des tumeurs du sein, en particulier du parabène de méthyle. "Cela démontre qu'au moins une partie des parabènes présents dans les cosmétiques, l'alimentation et les produits pharmaceutiques peut être absorbée et retenue dans les tissus du corps humains" sans être transformée, estimaient les auteurs.


Ils précisaient cependant que les études menées jusque-là n'avaient pu déterminer la source et le chemin emprunté par les parabènes retrouvés dans des tissus humains. En revanche, ils évoquaient l'hypothèse d'un effet favorisant le développement de cancers par le biais de l'action proche des oestrogènes qu'exercent les parabènes, décrite depuis 1998.


L'étude de Mme Darbre a fait l'objet de critiques, mais l'Afssaps a préféré engager une évaluation de la sécurité d'emploi des parabènes en constituant un groupe d'experts ad hoc dès juin2004. Le Bulletin des vigilances de l'Afssaps, daté de juin 2005, indiquait que les experts avaient conclu que les parabènes "sont peu toxiques et bien tolérés, bien que des réactions allergiques puissent survenir chez certaines personnes".


Néanmoins, le groupe de scientifiques avait relevé que des études avaient "établi que ces conservateurs pourraient être à l'origine d'une faible perturbation du système endocrinien". Ils précisaient que les données disponibles ne permettaient pas de "caractériser ni de quantifier le risque, notamment cancérigène, qui pourrait être associé à la perturbation endocrinienne".


Les experts soulignaient cependant la mise en évidence d'effets toxiques sur la reproduction chez le jeune rat, par une équipe japonaise, ajoutant que ces études "suggèrent un risque potentiel pour la fertilité masculine", observé avec le parabène de propyle mais pas avec la forme méthyle.

 

"L'évaluation de 2004 avait laissé des zones d'ombre et l'étude japonaise montrant une altération de la fertilité chez le jeune rat présentait des insuffisances. Nous avons donc décidé de refaire une étude chez le jeune rat avec le parabène de propyle", explique M. Gazin. Six laboratoires pharmaceutiques sont parties prenantes de cette investigation, dont le coup d'envoi a été donné en avril 2010.


Reste que si, à eux seuls, les parabènes n'étaient pas à même de perturber significativement le système hormonal, la question resterait posée d'un effet cumulatif avec des expositions à d'autres perturbateurs endocriniens.


Paul Benkimoun
__________

L'UFC-Que choisir a effectué un petit test sans pour autant élargir le trou de la Sécu précise-t-elle. Car elle n'a demandé aucun remboursement à l'Assurance maladie pour les 50 rdv pris chez le médecin par son enquêtrice déguisée en fausse malade pour démontrer un usage encore trop « automatique » des antibiotiques.

De la mi-octobre à la mi-novembre 2010, sa mission consistait à se faire passer pour une personne prétendant un mal de gorge et craignant une angine. Résultat : 52 % des médecins lui ont prescrit des antibiotiques. Or la grande majorité des angines sont virales.


En moyenne, les médecins prescrivaient également 2,4 médicaments en plus des antibiotiques par visite. Un usage trop fréquent, et qui fait de la France le plus gros consommateur de médicaments en Europe derrière la Grèce pour une consommation 40% supérieure à ses voisins.

Depuis la campagne : « Les antibiotiques, c'est pas automatique », leur consommation en France a baissé. Mais elle tend à repartir à la hausse avec une augmentation annuelle de 4% depuis plus de de deux ans.

Cette surconsommation d'antibiotiques entraîne pourtant l'apparition de germes résistants. Ainsi, un nombre croissant de souches de pneumocoques, de staphylocoques dorés et d’haemophilus résistent aux antibiotiques. Ce qui rend la situation préoccupante en milieu hospitalier où les bactéries multirésistantes provoquent des infections postopératoires graves et particulièrement difficiles à traiter
______________

suicide-medicament-sante.jpgAntibiotiques: l'OMS sonne l'alarme

AFP
07/04/2011 | Mise à jour : 06:58 Réactions (29)

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d'alarme face à l'augmentation de la résistance aux antibiotiques, un mal qui s'explique en partie par une surconsommation de ces médicaments.

Ce phénomène a pris une telle ampleur que l'OMS en a fait le thème de sa journée mondiale de la santé célébrée aujourd'hui.

"L’émergence et la propagation de germes pathogènes résistants aux médicaments se sont accélérées. De plus en plus de médicaments essentiels deviennent inefficaces", a déclaré la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan.
"Si nous ne prenons pas d’urgence des mesures pour corriger cette situation et en protéger les acquis, nous allons vers une ère post-antibiotiques, dans laquelle de nombreuses infections courantes ne pourront plus être soignées et recommenceront à tuer", a-t-elle averti.

Ainsi, en 2010, près d’un demi-million de personnes ont contracté des formes de tuberculose multirésistante et un tiers en sont mortes.

Pour l'OMS, cette résistance constitue une réaction naturelle aux microbes contenus dans les médicaments, mais elle peut être endiguée par un recours prudent et approprié aux antibiotiques.

Pour le professeur Didier Pittet, qui travaille pour l'OMS, c'est l'ensemble de la société qui doit changer d'attitude: les malades consomment trop d'antibiotiques tandis que certains médecins en prescrivent plus qu'il n'en faut.

En outre, dans plusieurs régions du monde, plus de 50% de la production d’antimicrobiens est utilisée chez les animaux destinés à la consommation, selon l'OMS. Avec cette utilisation "massive", les microbes résistants aux médicaments présents chez les animaux peuvent ensuite se retrouver chez l’homme.
________________
Une centaine de médicaments sont jugés dangereux. Tous ne font pas l’objet d’une réévaluation en France. Certains sont toujours remboursés par la Sécurité sociale.

Nouvelle liste de 31 médicaments dangereux à éviter de l'UFC-Que Choisir

 

Quinze médicaments dangereux ou inefficaces


et encore

Diabète, cancer, addiction... Les médicaments sous surveillance par pathologie

 

10 médicaments à retirer du marché

 

42397562_p.jpgc'est à croire que beaucoup de médicaments sont de véritables poisons ...

 

sans oublier leur cher vaccin H1N1, qui contenais du mercure et pleins d'autres vilaines choses .. voir ici


En cherchant bien beaucoup de sujets ont été traités sur ce thème. mais très peu ont été officialisés dans les médias; les plus regardés bien sûr ..

C'est invraisemblable que le lobby pharmaceutique n'était pas au courant de leurs propres produits et des risques qu'ils comportaient? c'est clairement improbable ..

alors pourquoi les distribuer à grande échelle, avec l'autorisation de l'Agence européenne des médicaments
 
alors pourquoi? .. la fin de l'histoire ne le dis pas ..

et c'est mieux d'en rester ici sinon on va finir dans les théories de complot, avec leur génocide programmée, l'abrutissement et la dépression mentale de la masse, oups j'en ai déjà trop dis !

wallahou 'Alam

qu'Allah El hafidh protége les musulmans de leurs ruses
prochainement quelques passages des livres de médecines prophétiques seront retranscris bi idnilleh