[Dossier] La circoncision en Islam - entre Ignorance et réalité !!

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  2 Juillet 2011, 04:39  -  #ACTUALITES

Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (paix et salut sur lui) a dit :"La fitra (la nature primordiale) comporte cinq éléments - ou selon une variante, Il y a cinq choses conformes aux exigences de la fitra - : la circoncision, le fait de se raser le pubis, de se couper les ongles, de s'épiler les aisselles et de se tailler la moustache ".

 

http://dc128.4shared.com/img/sijy-A0N/s7/0.44706017868716363/circoncision_islam_ignorance_e.png

 

 

Un phénomène courant a été malheureusement associé presque exclusivement à l'islam avec ses différentes formes de mutilation génitale féminine,  ou appelé aussi sous le nom d'excision .

 

Bien que ceux qui sont impliqués dans cet acte l'attribue à la religion islamique, la majorité des formes d'excisions présente dans le monde de nos jours sont des actes vraiment abominables, des actes dont la religion islamique s'innocente.

 

En aucun cas l'Islam tolère ces actions, et ils devraient être regardé comme quelque chose de purement culturel et non islamique. Amnesty International affirme, «l'excision est antérieure à l'islam et n'est pas pratiquée par la majorité des musulmans, mais a acquis une dimension religieuse." [Qu'est-ce que les mutilations génitales féminines? Amnesty International .. (Http://web.amnesty.org/library/Index/ENGACT770061997?open&of=ENG-370)]

 

L'excision est un rituel interculturel et inter-religieux. En Afrique et au Moyen-Orient, il est effectué par les musulmans, les chrétiens coptes, les membres de divers groupes autochtones, les protestants et les catholiques, pour n'en nommer que quelques-uns. "

Une secte des Juifs, les Falashas, également circoncissent les deux sexes.

 

La circoncision à quoi ça consite ?

 

 L'homme

La circoncision pour l'homme consiste, dans sa forme la plus répandue, en l’ablation totale ou partielle du prépuce. laissant ainsi le gland du pénis à découvert. 

 

La femme

Une excision est, dans son sens le plus général, l'ablation d'une partie de tissu biologique. Mais le terme excision est plus communément utilisé pour désigner l'excision clitoridienne. Elle est à distinguer de la circoncision féminine qui est l'ablation du capuchon clitoridien, laissant le clitoris intact et entier, mais en permanence à nu. La circoncision féminine, "couper autour" du clitoris" est le strict équivalent de la circoncision masculine "couper autour" du gland. Cette distinction entre circoncision et excision est essentielle. 

 

La circoncision est-t-elle obligatoire ou recommandée ?

Les savants ont divergé à ce sujet : 


- Pour As-Sha'bî, Rabî'a, Al-Awza'i, Yahya ibn Saïd Al Ansari, Malik, As-Shafii et Ahmad, cette pratique est obligatoire.


- malik est d'ailleurs allé plus loin en réfutant l'imamat et le témoignage de celui qui n'est pas circoncis.


- Quant à Hassan Al Basri et Abû Hanifa, cette pratique est plutôt sunna et non obligatoire.


- Ibn Abû Moussa, un des disciples de Ahmad, pense qu'elle est une "sunna Mouakkada" vivement recommandée.


- Il est rapporté dans une version d'Ahmad que ce n'est pas obligatoire pour les femmes.« Ce qui revient à l’homme est plus dur et ce qui est laissé à la femme l’est moins. » Voir al-Moughni, 1/70

Tirés du livre de Ibn Qayyim Al Jaouziya
Chapitre 9: La circonsicion du nouveau-né et ses régles.

 

Dans son ouvrage al-Moughni, Ibn Qudama (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « La circoncision est une obligation pour les hommes. Quant à l’excision, elle est un honneur pour les femmes, mais elle n’est pas obligatoire pour elles. Voilà l’avis de bon nombre des ulémas. 

 

C’est également l’avis de sheikh al Outheimine qui a répondu en détails à cette question ci dessous.


Question

As-Salaamou alaykoum, Je veux vraiment que vous me donniez la preuve extraite du Coran ou de la sounna montrant que la circoncision est fortement conseillée par l'Islam ; j'ai besoin de votre réponse le plus tôt possible. Merci à vous.

Réponse
"Le jugement concernant la circoncision est un sujet de divergence, et l'opinion la plus juste est que la circoncision est obligatoire pour les hommes, et une sounnah pour les femmes ; et la différence entre eux est que la circoncision pour les hommes a un intérêt qui revient à une condition parmi les conditions de la prière, et qui est la pureté [la propreté], parce que si le prépuce reste sur le gland, lorsque l'urine sort de l'orifice du gland, il reste et se rassemble sur le prépuce, et il devient la cause soit de l'inflammation ou de l'infection, ou à chaque fois que l'homme bouge, de l'urine sort du prépuce, et il se salit à cause de cela. Et en ce qui concerne la femme, le plus de bénéfice que la circoncision comporte est qu'il diminue ses envies sexuelles, et ceci est la recherche de la perfection, et n'est pas pour enlever ce qui est nuisible. Et les savants ont stipulé comme condition pour l'obligation de la circoncision, que la personne n'ait pas peur pour elle-même, et si elle a peur pour elle-même de mourir ou d'être malade, alors la circoncision n'est pas obligatoire, parce que les obligations religieuses ne sont pas obligatoires avec l'incapacité de la personne à les accomplir, ou avec la peur de périr ou la peur des préjudices. Et la preuve de l'obligation de la circoncision pour les hommes est :
Premièrement : beaucoup de hadiths ont été rapportés dans lesquels le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a ordonné à ceux qui embrassent l'islam de se circoncire. Et la base en ce qui concerne l'ordre est l'obligation.

Deuxièmement : la circoncision est une distinction entre les musulmans et les chrétiens, et les musulmans reconnaissaient leurs morts pendant les batailles grâce à la circoncision. Alors, ils dirent : "La circoncision est une distinction, et si c'est une distinction, elle est alors obligatoire à cause de l'obligation de faire la distinction entre le mécréant et le musulman ; et c'est la raison pour laquelle il est interdit de ressembler aux mécréants, selon la parole du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) : (Quiconque ressemble [imite] un peuple, fait alors partie d'eux).

Troisièmement : la circoncision correspond à couper quelque chose du corps, et couper quelque chose du corps est interdit, et ce qui est interdit n'est rendu licite que pour une chose obligatoire ; par conséquent, la circoncision est obligatoire.

Quatrièmement : c'est le tuteur de l'orphelin qui lui fait faire la circoncision, et c'est une agression contre lui et contre son argent, parce qu'il donnera de son argent à celui qui fait la circoncision ; donc, si la circoncision n'était pas obligatoire, l'agression contre son argent et contre son corps n'aurait pas été permise. Et ces preuves des hadiths et ces preuves théoriques indiquent l'obligation de la circoncision pour les hommes. Et pour les femmes, il y a un doute en ce qui concerne l'obligation de la circoncision ; et l'opinion la plus probable est que la circoncision est obligatoire pour les hommes et ne l'est pas pour les femmes. Et il y a un hadith faible qui est : (La circoncision est une sounnah pour les hommes et une action noble pour les femmes), et si ce hadith était authentique, il serait alors décisif [concluant].

Voici une autre fatwa de Cheikh al Fawzan sur ce sujet:

6) Est-ce que l’excision des filles est conseillée ou permise ? [11]


L’excision des filles est permise, si cela est fait selon les préceptes religieux. Son intérêt est de réduire l’appétit sexuel de la femme. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Enlève une partie (du clitoris) sans faire souffrir, car cela embellit le visage et comble le mari » [12]. Rapporté par Al-Hakim, At-Tabarani et d’autres. Cela doit se faire lorsqu’elle est encore jeune et doit être exécutée par une personne qui en connaît le statut et maîtrise sa pratique.

Dans le livre "DES REGLES RELIGIEUSE CONCERNANT LES FEMMES" , AHKAAM ENNISSAA°,page 7 éditions dar el kotob el ilmiyya, L'érudit Ibn Al-Jawzi , dans le point 6 :La circoncision, dit ceci :

La circoncision n'est pas limitée aux mâles mais elle s'applique aussi aux femelles. Oum 'Atiya Al Ançariya a rapporté que le0 Messager d'Allah a dit à une femme qui pratiquait la circoncision des femmes à Médine: " N'exagère pas ( en coupant la partie excédante du clitoris) car ceci sera plus réjouissant à la femme et aimé du mari". Le but consiste à ne plus priver la femme de la volupté du coït. Car si cette volupté diminue, la jouissance décroît à son tour ainsi que l'amour du mari, plutôt il faut observer la modération.
On a dit que lorsque deux femmes ont des rapports et que cette partie excédante (du clitoris) de chacune d'elles rencontre l'autre, les deux femmes éprouvent une volupté étonnante et par la suite, cela mène à pratiquer le lesbianisme. La preuve que la circoncision est une obligation, c'est quelle cause de la douleur et laisse apparaître la partie honteuse. Si elle ne l'était ainsi, on ne l'aurait pas recommandée. (...)"


L'homme qui se convertit à l'islam doit-il se faire circoncire ?

Ce qui est certain c'est que la validité de la conversion ne repose pas sur la circoncision : même au cas où quelqu'un s'est converti mais ne s'est ensuite pas fait circoncire, sa conversion est en soi valable. La seule question qui se pose est de savoir si se faire circoncire est obligatoire ou pas, et si le fait de ne pas s'être fait circoncire après s'être converti constitue donc un péché ou pas. D'après Ash-Shâfi'î et Ahmad, la circoncision est effectivement obligatoire, tandis que d'après Abû Hanîfa elle est fortement recommandée (Al-fiqh al-islâmî wa adillatuh, p. 461 et p. 2752). Ash-Shawkânî a donné préférence à l'avis disant que ce n'est pas obligatoire (Nayl al-awtâr, tome 1 p. 135). Je partage le second avis. Il y a certes un Hadîth qui rapporte du Prophète (sur lui la paix) qu'il a dit : "Celui qui se convertit, qu'il se fasse circoncire", mais Ash-Shawkânî a écrit qu'aucun Hadîth indiquant le caractère obligatoire de la circoncision n'est authentique (Nayl al-awtâr, tome 1 p. 135). Même ceux des savants qui pensent que c'est obligatoire disent qu'au cas où, à cause de l'âge, il n'est pas bon pour quelqu'un de se faire circoncire (selon avis médical), alors il ne le fera pas (Fat'h ul-bârî, tome 10 p. 419).

Abou Dawud a rapporté (356) que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a donné à un mécréant qui venait de se convertir à l’Islam cet ordre : « ôtes-toi des cheveux de la mécréance et circoncis-toi » (déclaré « bon » par al-Albani dans le Sahih d’Abou Dawoud). Voir al-Moughni, 1/276 et Sharh al-Umda par Cheikh al-Islam, 1/350.

Quant à la circoncision, elle est obligatoire pour les hommes et recommandée pour les femmes. Mais, il vaut mieux ne pas le demander à celui qui compte se convertir à l'Islam dès le premier jour. Il convient de le retarder jusqu'à ce que l'Islam soit bien enraciné dans son cœur et que son esprit se trouve rassuré vis-à-vis de cette religion, et ce pour que la perspective de la circoncision ne le détourne point de l'Islam.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') a Fatwa numéro 1557
 source

 

 

Types d'excisions génitale féminine

L'excision génitale féminine est le «terme utilisé pour désigner toute pratique qui comprend l'enlèvement ou l'altération des organes génitaux féminins." [5] Il existe trois types d'excisions [6] :


excision.PNGType I: C'est la forme la plus bénigne de l'excision, qui consiste à retirer la séparation du prépuce (prépuce ou «hood») qui couvre le clitoris des femmes, exposant ainsi le gland. Cela peut être en couple avec excision partielle ou totale du clitoris. Ceci est connu comme clitoridotomy (argot: ablation du capuchon). Selon l'Organisation des Nations Unies pour la Population, cette forme est comparable à la circoncision masculine. [7] Il est parfois aussi appelée «circoncision sunna» dû au fait que c'est ce type qui se fait couramment par les musulmans qui croient que ce soit la loi dans l'Islam.


Type II: Dans ce type, connu sous le nom clitoridectomie, le clitoris et les petites lèvres est partiellement ou totalement supprimés.


Type III: Il s'agit d'une des formes les plus extrêmes de l'excision, impliquant l'excision totale du clitoris, les petites et grandes lèvres, et la jonction des deux côtés de la vulve à travers le vagin, cousue avec du fil ou fixé avec d'autres articles, jusqu'à ce qu'elle guérit réunissant. Seul un petit trou de la taille-crayon est laissé pour permettre le passage du sang menstruel et l'urine. Ceci est connu comme l'infibulation ou circoncision pharaonique, en référence à ses origines.


Type IV: Ce type est compris toutes les autres formes de mutilations génitales, tels que: piqûre, perforation ou incision du clitoris et / ou des lèvres; étirement du clitoris et / ou des lèvres; cautérisation par brûlure du clitoris et des tissus environnants; introcision, raclage (coupures angurya) ou de coupe (coupe gishri) du vagin ou du tissu environnant et l'introduction de substances corrosives ou de plantes dans le vagin.


source

 

Géographie


Fgm_map.gif

Diverses formes de l'excision est pratiquée à travers le monde, mais elle est plus fréquente en Afrique sub-saharienne, dans une zone s'étendant à l'est du Sénégal à la Somalie, tel qu'indiqué sur la carte. Il existe aussi au Moyen-Orient, du Nord et Amérique du Sud, l'Indonésie et la Malaisie. le Type III est presque exclusive à la Somalie, le Soudan et le sud de l'Egypte, ainsi que certaines régions du Mali et du Nigeria.


Nous constatons que dans certaines sociétés, comme la Somalie, l'Érythrée et l'Éthiopie, presque toutes les femmes subissent de type III de l'excision. Comme raison le fait de considérer la femme comme impure si le clitoris n'est pas complètement supprimé, et faire en sorte que les femmes restent chastes jusqu'au mariage. Cette pratique est une vieille coutume dans ces sociétés, et les membres de la peur de le quitter par crainte du châtiment. Les femmes peuvent ne pas être en mesure de se marier, ou même être accusés d'avoir commis la fornication. Les familles peuvent aussi perdre leur honneur, si cette tradition n'est pas enregistré avec.[...]

 

Lire la suite ici  original (en anglais)   ou   traduction approximative en francais

 

 

Les avantages sanitaires et légaux de la circoncision

Le musulman exécute l’ordre d’Allah et c’est la signification de l’Islam et son implication. Il s’agit de se soumettre à Allah et de Lui obéir, que l’on saisisse ou pas la sagesse qui soutend Son ordre. C’est parce que l’auteur de l’ordre - qui est Allah le Très Haut - est le Créateur, l’Omniscient, le Bien informé (de tout), Celui qui a créé les êtres humains et connaît ce qui les améliore et ce qui est bon pour eux.


La circoncision fait partie des dispositions légales que le musulman doit exécuter volontiers avec soumission, amour d’Allah et recherche de la récompense et de la rétribution de Sa part. Il doit être certain qu’Allah n’émet pas un ordre qui ne repose pas sur une sagesse et ne contient pas un intérêt pour le fidèle, que celui-ci le sache ou pas.


La question venant de la part de vous qui êtes soucieux de connaître les avantages sanitaires de la circoncision, il n’y a aucun mal à mentionner ici ses avantages légaux et sanitaires pour répondre à votre question et pour renforcer la croyance des croyants par rapport à la disposition légale et pour que le non-musulman saisisse un aspect de la grandeur de la loi musulmane faite pour réaliser les intérêts (des êtres humains) et leur écarter les préjudices.


Premièrement: Les avantages légaux

La circoncision relève des belles pratiques instituées par les législations établies par Allah, le Transcendant, le Très Haut à travers lesquelles Il vise à les parer extérieurement et intérieurement. Elle complète la nature dont Il les a dotée ; elle vient en complément de la religion hanifite abrahamique. En fait, elle a été instituée au début pour compléter la religion hanifite car, quand Allah prit l’engagement d’Abraham, Il lui promit de faire de lui un imam pour les gens et le père de beaucoup de peuples et que les prophètes et les rois (sémites) descendraient de lui et que sa descendance serait nombreuse et qu’Il doterait ses descendants d’une marque de l’engagement (abrahamique) qui consiste de leur part à circoncir tout nouveau-né et que cet acte de rappel (de l’engagement) laisse une trace physique sur leurs corps.


Aussi la circoncision est-elle un signe d’adhésion à la religion abrahamique. Ceci est conforme à l’interprétation faite des propos du Très Haut : « "Nous suivons la religion d' Allah! Et qui est meilleur qu' Allah en sa religion? C' est Lui que nous adorons". » (Coran, 2:138). La circoncision pour les adeptes de la Hanifiyya est assimilable à une teinte (sabgh) et au baptême pour les Chrétiens. En effet, ceux-ci prétendent ainsi purifier leurs enfants grâce à l’eau bénite et se disent : c’est maintenant qu’il commence à être chrétien. Allah a institué pour les Hanifi leur teinte distinctive. C’est ainsi qu’Il dit : « "Nous suivons la religion d' Allah! Et qui est meilleur qu' Allah en sa religion? C' est Lui que nous adorons". » (Coran, 2 : 138). Aussi Allah, le Transcendant et Très Haut en a fait une marque pour celui que l’on attribue à Abraham, à sa religion. Cette attribution implique servitude et stricte soumission. Il s’agit d’affirmer que la teinte d’Allah constitue la Hanifiyya qui a baigné les coeurs dans Sa connaissance, Son amour, la sincérité à Son égard et la pratique d’un culte exclusivement réservé à Lui. Cette teinte se reflète physiquement à travers la circoncision le rasage des poilds du pubis , la taille de la moustache, la coupe des ongles, le rasage de l’aisselle, le lavage de la bouche et du nez, l’usage du cure-dent et le nettoyage de la voie anale. Ceci fait apparaître sur les coeurs des Hanifi et sur leurs corps la nature dont Allah les a dotées.

Tuhfat al-mawdoud bi ahkam al-mawloud d’Ibn al-Qayyim, p. 351.


La sortie indemne du nouveau-né ne constitue pas une condition, si ce qu’on veut lui faire s’inscrit dans son intérêt ou dans le cache des ordres de la droite religion. Le rasage de ses cheveux relève de ce chapitre parce que c’est dans son intérêt qu’on le fait. A ce propos le Prophète de l’Islam (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « débarrassez-le (le nouveau-né) des impuretés ». Il en est de même de son lavage pour enlever le sang qui le couvre ,et la rupture du cordon ombilical qui le lie à sa mère entre autres pratiques utiles pour lui.


Deuxièmement: les avantages sanitaires

Dr Muhammad Ali al-Bar, membre des Facultés Royales de Médecine du Royaume Uni et conseiller au Département de Médecine Islamique au Centre Roi Fahd pour la Recherche médicale de l’Université Roi Abd al-Aziz de Djeddah, a dit dans son livre sur la circoncision : « la circoncision des nouveaux-nés (au cours du premier mois de leur vie) permet d’obtenir de nombreux avantages sanitaires dont voici les plus importants :

 

1/ Protection contre les inflammations du pénis qui résultent de l’incirconcision, état qu’on appelle étroitesse du prépuce qui provoque la rétention de l’urine. Le traitement des inflammations du gland de la verge du pénis et des autres affections nécessite la circoncision. Car si elles perdurent, elles exposent l’enfant à de nombreuses autres maladies à l’avenir dont la plus dangereuse reste le cancer du pénis.


2/ Inflation  des voies urinaires

De nombreuses recherches ont démontré que les enfants non circoncis s’exposent à un nombre croissant d’inflations dans les voies urinaires. Selon certaines études le taux d’affection est 39 fois plus élevé chez les enfants non circoncis. Selon d’autres, le taux d’affection est 10 fois plus élevé. D’autres études indiquent que 95 % des enfants qui souffrent d’inflammations des voies urinaires sont des non-circoncis, alors seul 5 % des enfants circoncis en souffrent.


Ces inflammations sont dangereuses pour les enfants dans certains cas. Une étude menée par Wazowel sur 88 enfants atteints d’inflammations des voies urinaires a révélé que 36 % d’entre eux avaient dans leur sans la même bactérie qui provoque la maladie et que trois d’entre eux ont souffert de la méningite et deux autres sont morts à cause de l’éclosion de microbes pathologiques dans leur corps.

 


3/ Protection contre le cancer du pénis

Les études sont unanimes à affirmer que le cancer du pénis est quasiment absent chez les sujets circoncis alors qu’il connaît un taux non négligeable chez les sujets non circoncis. Aux Etats-Unis, le taux d’affection par le ce cancer chez les circoncis est de 0 alors qu’il est de l’ordre de 2.2 sur 100.000 habitants non circoncis. La majorité des habitants des USA étant circoncis, les cas de cancer se limitent à 750 à 1000 cas annuellement.


S’ils n’étaient pas circoncis, le nombre passerait à 3000 cas. Dans les pays où la circoncision n’est pas pratiquée comme la Chine, l’Ouganda et le Porto Rico, ce cancer représente entre 12 et 22 % de l’ensemble des cancers qui atteignent les hommes. Ce qui est un taux très élevé.

 


4/ Les maladies sexuelles.

Les chercheurs ont découvert que les maladies sexuelles se transmettent à travers le contact sexuel (le plus souvent l’adultère et la sodomie). Ces maladies se propagent de façon plus importante et plus dangereuse au sein des non-circoncis. C’est surtout vrai pour le herbes, l’ulcère phagédénique, la syphilis, la candidose, la blennorragie et les verrues sexuels.


Il existe de nombreuses autres recherches récentes qui confirment que la circoncision diminue l’éventualité de l’atteinte d’un circoncis par le sida à un taux supérieur à celui des non circoncis. Mais cela n’exclut pas que le circoncis exposé à la contagion consécutive à un contact sexuel avec un malade du sida puisse contracter cette dangereuse maladie. La circoncision n’immunise personne contre elle car il n’existe aucun véritable moyen de protection contre les multiples maladies sexuelles en dehors de l’éloignement de l’adultère, de la fornication, de le sodomie et des autres sales pratiques. (Ceci nous permet de savoir la sagesse de la loi islamique qui prohibe l’adultère et la sodomie).


5/ protection de l’épouse contre le cancer de l’utérus. Les chercheurs ont constaté que les épouses des sujets circoncis sont moins exposées à ce cancer que les conjointes des hommes non circoncis. »


C’est ici que prend fin la citation extraite de l’ouvrage al-Khitan, p. 76 du Dr Muhammad al-Barr. Allah le sait mieux.


Se référer à un article du Pr. Wezouel publié par la revue américaine « le médecin de la famille » n° 41, 1991.

 

Les fausses idées souvent entendus autour de la circoncision

 

- on entend souvent qu'aprés l'opération le désir et l'appétit sexuel diminuerais ou serais troublé, ce qui est faux biensur !! demandez à des convertis .. 

 

- on entend aussi de la part de certains ; c'est un acte barbare qui touche à la dignité et l'intégrité humaine (lol) .. alors qu'il y a énormément de circoncis en occident (ailleurs qu'en france ..)


  - Aux États-Unis, selon l’OMS, 75 % des hommes sont circoncis - source wikipédia


  - Au Canada, en 1999, selon l’American Academy of Pediatrics (en), 48 % des hommes sont circoncis- source wikipédia

 

PS: à noter qu'un converti appréhende souvent cette opération qui est nécessaire afin d'etre en état de pureté continuel pour adorer Le Seigneur, on cherche à se rassuré a travers des témoignages sur diverses forums ou personnes de l'entourage, car il s'agit tout de meme d'un acte qui attrait à notre intimité, alors qu'en réalité c'est un acte banale, qui passe trés vite, et où on se sens beaucoup plus propre aprés (testé et approuvé ..), le mieux est de se renseigner par un spécialiste ..