[Dossier] Le mensonge en Islam et qu'est-ce que la taqiya "dissimulation" ?

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  10 Septembre 2011, 18:31  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

Voici un éclaircissement au sujet du mensonge en islam, et aussi une réfutation à certains sites islamophobes qui prétendent que l'islam encouragent et autorisent le mensonge pour proliférer notre religion à des fins politiques (instauration de la chaaria, etc ...) 

 

Les pauvres; si seulement ils comprenaient que d'exposer la vérité nous suffisait largement  ... bref

 

_____________

 

Le Mensonge


 Le mensonge est ce qui contredit la réalité 


Allah dit : 
"Seuls forgent le mensonge ceux qui ne croient pas aux versets d'Allah; et tels sont les menteurs". Sourate An-Nahl, v 105

 


 Le mensonge est une des caractéristiques des hypocrites

On trouve dans les deux recueils authentiques d'après Abû Hurayrah que le Prophète  a dit :

"Les caractéristiques de l'hypocrite sont au nombre de trois : lorsqu'il parle, il ment. Lorsqu'il promet, il ne tient pas sa promesse. Et lorsqu'on lui confie un dépôt, il le trahit". 



 Le mensonge mène le menteur à la dépravation

On trouve dans les deux recueils authentiques d'après Ibn Mas'ûd que le Prophète     a dit :

"Dire la vérite mène au bien, et le bien mène au paradis. L'homme ne cesse de dire la vérité et d'être véridique en toute chose, jusqu'à ce qu'il soit aurpès d'Allah comme véridique. Mentir mène à la dépravation, et la dépravation mène à l'enfer. L'homme ne cesse de mentir et de pratiquer le mensonge jusqu'à ce qui'il soit inscrit auprès d'Allah comme menteur". 

Celui dont le comportement est entaché de mensonge et s'habitue au mensonge jusqu'à ce que cela devienne une seconde nature, sera inscrit auprès d'Allah comme menteur, et sera ressuscité parmi les menteurs.

Aucun être humain n'accepterait que l'on dise de lui auprès des gens qu'il est un menteur.

Qu'il refuse donc d'être inscrit auprès d'Allah comme menteur, alors que son Seigneur est celui qui l'a crée et qui a subvenu à ses besoins! Nous demandons à Allah de nous préserver. 

Les gens n'accordent pas de crédit aux propos d'un menteur.

Ces propos sont rejetés et il est détesté des hommes.

A ce sujet, les vers suivants sont pleins de sagesse : 

Quel mauvais caractère que le mensonge dont l'auteur est détesté 
Et quelle belle vertu que la véracité, aimée d'Allah et des gens.

....

 Le pire des mensonges est le mensonge au sujet d'Allah

Allah dit :

"Quel pire injuste donc, que celui qui ment contre Allah et qui traite de mensonge la vérité quand elle lui vient? N'est ce pas en Enfer que se trouve le refuge des mécréants?" Sourate Az-Zumar, v32

...
 Vient ensuite le mensonge à l'encontre du Prophète     comme on peut le trouver dans les deux recueils authentiques :

"Quiconque ment à mon sujet volontairement, qu'il prépare sa place en enfer".


 Un exemple de mensonge serait de promettre à un enfant de lui donner quelque chose en mentant, comme lorsque la mère dit à son enfant: "Viens et je te donnerai quelque chose".

Puis quand il vient à elle, elle ne lui donne rien. 

A ce sujet, il existe un hadith rapporté par Ahmad (2/452) d'Après Ibn Shihâb qui rapporte d'Abû Hurayrah qu'il a dit : le Prophète     a dit

"Quiconque dit à son enfant : "Viens et je te donnerai quelque chose" puis ne lui donne rien, un mensonge lui sera compté". 

Cependant, la chaîne de rapporteurs de ce hâdith présente une coupure car Ibn Shihâb Az-Zuhrî n'a pas étudié auprès d'Abû Hurayrah. Voir à ce sujet Jâmi' At-Tahsîl. Voir aussi Ahâdith Mu'allah (p. 233)

...

 Un autre type de mensonge consiste à plaisanter en mentant : L'imam At-Tirmidhî (2351,4/557) a dit [...] : Le prophète     a dit :

" Malheur à celui qui invente une histoire pour faire rire les gens. Malheur à lui! Malheur à lui !"
At-Tirmidhî a dit : ce hadith est hasan.



 Un autre type de mensonge consiste à prétendre avoir fait un rêve alors que l'on n'en a pas fait
L'imam Al-Bukhârî rapporte [...] d'après Ibn 'Abbâs que le Prophète     a dit :

"Quiconque prétend avoir fait un rêve alors qu'il n'en est rien restera en enfer aussi longtemps qu'il sera dans l'incapacité de nouer deux cheveux, ce qu'il ne pourra faire". 
Al-Bukhârî rapporte aussi [...] d'après Ibn 'Umar que le Prophète     a dit :

"Un des plus graves mensonges est de prétendre avoir fait un songe que l'on n'a pas fait". 

 Nous devons donc d'être véridiques avec Allah et avec les gens

Fais preuve de véracité en toute occasion, chère soeur, jusqu'à ce que la véracité devienne une seconde nature,

....

Les gens ont confiance en les propos d'une personne véridique, et ont confiance en ses agissements. La vérité élève le véridique aux yeux des gens.

Allah dit :

"O vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques". Sourate At-Tawbah, v 119

La vérité est douce même si parfois elle est amère
Une personne digne ne délaisse jamais la vérité
La vérité est un joyau d'une telle beauté
Que les perles et le corail en sont jaloux.
___________


Conseils aux femmes musulmanes
Nasîhatî linnisâ
Chapitre 5  : le mensonge (p61-64) 

Cheikha umm abidllah al-Wadi'iyya

source

 

____________________

 

Trois cas où le mensonge est permis

 

Est-il permis de mentir dans le but de réconcilier deux adversaires ?

Louanges à Allah

En principe, le croyant doit être véridique ; il ne doit dire que la vérité. A ce propos, le Très Haut dit : «Ô vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques. » (Coran,, 9 : 119) et le Messager dit : « Restez attachés à la vérité car elle conduit au bien. Et celui-ci mène au paradis. En effet, à force de s’imposer la vérité, on finit par être inscrit auprès d’Allah parmi les véridiques. Méfiez-vous du mensonge. Car il conduit à la débauche. Et celle-ci mène à l’enfer. En effet, à force de mentir, on finit par être inscrit auprès d’Allah parmi les menteurs » (rapporté par al-Boukhari n° 5743 et par Mouslim, n° 2607 à partir d’un hadith d’Abd Allah ibn Massoud (P.A.a).


La réconciliation entre les gens revêt une grande importance pour la loi religieuse. Celle-ci en fait la source d’une immense récompense.


De même, nous sommes solennellement averti contre la provocation de la détérioration des relations entre les gens. Compte tenu de l’importance de la réconciliation pour la cohésion de la société musulmane, et étant donné le danger qui réside dans les dissensions et les disputes, Allah le Puissant et Majestueux a autorisé le mensonge visant à faciliter la réconciliation et à écarter la rupture et les tiraillements pouvant avoir des conséquences négatives sur la foi aussi bien aux plans individuel que communautaire. D’après Abou Dardaa (P.A.a) le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

-         « Ne vais-je pas vous informer de quelque chose qui soit meilleure que la prière, le jeûne et l’aumône ? »

-         « Si, »

-         « La réconciliation entre les gens. En effet, la rupture (de leurs liens) est « la raseuse » (dévastatrice) » (rapporté par at-Tirmidhi, 2509 qui l’a déclaré authentique). Il a été rapporté que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « la raseuse ne rase pas les cheveux, mais la foi ».


Si celui auquel Allah a donné l’honneur de réconcilier les musulmans a besoin de mentir pour réussir (sa mission) il peut le faire sans gêne. Et il ne faut pas le qualifier de menteur. Car il n’aurait menti que pour réaliser de grands intérêts qui, du point de vue de la loi religieuse, justifient le recours au mensonge. Ceci s’atteste dans un hadith rapporté dans les Deux Sahih d’après Um Kalthoum bint Uqba (P.A.a) qui a déclaré avoir entendu le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « Le menteur n’est pas celui qui tient de bons propos (inexacts) afin de réconcilier les gens » (rapporté par al-Boukhari, n° 2546 et par Mouslim, n° 2605).


Quant à la prononciation d’un faux serment dans le cadre de la réconciliation, elle semble permise.


A ce propos, Cheikh Abdoul Aziz Ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Il est recommandé au croyant d’avoir rarement recours au serment, même quand il dit la vérité. Car le fréquent recours au serment peut entraîner l’homme dans le mensonge. Or le simple fait de mentir est interdit. Aussi est-il bien plus grave d’y ajouter un serment. Si toutefois une nécessité fondée sur un intérêt bien compris oblige quelqu’un à prononcer un faux serment, il peut le faire sans gêne en raison du hadith d’Um Kalthoum :« Le menteur n’est pas celui qui tient de bons propos (inexacts) afin de réconcilier les gens » (rapporté par al-Boukhari, n° 2546 et par Mouslim, n° 2605).


Elle dit encore : « Je n’ai pas entendu le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) autoriser des propos communément dits mensonges en dehors de ces trois cas : la réconciliation entre les gens, la guerre et les changes entre époux » (rapporté par Mouslim dans son Sahih).


Si quelqu’un dit (par exemple) dans le cadre d’une tentative de réconciliation : « Au nom d’Allah ! Tes compagnons préfèrent la réconciliation, le consensus etc. ». Puis va dire la même chose à l’autre partie dans le seul dessein de bien faire  et de réconcilier les deux parties, il n’y a là aucun mal, compte tenu du hadith suscité.


De même, si l’on voyait un individu déterminé à tuer quelqu’un ou à lui infliger une injustice et lui disait : « Il (l’adversaire) est mon frère, au nom d’Allah » afin de le protéger contre un agresseur voulant le tuer ou le frapper injustement.. Si l’intercesseur sait qu’en disant : « il est mon frère » il amènerait l’agresseur à se retenir par respect pour l’autre, celui-ci a le devoir d’intervenir pour mettre son frère (en religion) à l’abri de l’injustice.


En somme, il s’agit d’expliquer qu’en principe il est interdit de proférer de faux serments à moins qu’un intérêt majeur le justifie, comme c’est le cas dans les trois situations indiquées dans le hadith précédent.


Voir Madjmou fatawa de Cheikh Ibn Baz, 1/54.

Allah le sait mieux.

 

 

_____________________

 

         

Est-ce que l’Islam permet le recours à la ruse et à la tromperie en cas de guerre ? En est-il de même de la trahison ?

Allah le Très Haut a interdit la trahison et a condamné son auteur en ces termes :  « ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le rompent, sans aucune crainte (d' Allah)(Coran, 8 : 56). Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). A dit : « Au jour de la Résurrection, tout traître portera un drapeau qui permettra de le reconnaître » (rapporté par al-Boukhari, 6966 et par Mouslim, 1736).


Al-Boukhari a rapporté d’après Ibn Omar (P.A.a) que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui). A dit : « Quatre choses font de celui qui les réunit un hypocrite achevé : mentir dans le discours, ne pas tenir les promesses, violer les engagements et radicaliser les querelles. Celui qui en perpétue une porte une dose d’hypocrisie aussi longtemps qu’il ne s’en débarrassera pas ». (rapporté par al-Boukhari, 3878 et par Mouslim, 58).


Malick a dit : « il m’est parvenu qu’Abd Allah ibn Abbas a dit : « chaque fois que des gens violent leur engagement, Allah donne à l’ennemi le dessus sur eux. » Voir al-Mouwatta, chapitre : à propos du respect des engagements.


En dépit de cette dénonciation de la trahison, la loi religieuse autorise la ruse en cas de guerre dans le but d’obtenir la victoire. A ce propos, an-Nawawi a dit : « les ulémas sont unanimes à soutenir qu’il est permis de tromper l’ennemi en cas de guerre, chaque fois que cela s’avère possible, pourvu de ne pas violer un traité ou un pacte. Car cela n’est pas permis.


Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « la guerre c’est la ruse » (rapporté par al-Boukhari, 3029 et Mouslim, 58). La plus dangereuse forme de ruse consiste à surprendre l’ennemi avant qu’il ne se prépare pour la guerre. Quand le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) voulut se diriger vers La Mecque pour la conquérir, il donna aux musulmans l’ordre de se préparer et il ne révéla sa destination à personne avant de se mettre en route vers La Mecque et après avoir pris toutes les précautions susceptibles d’empêcher aux idolâtres d’apprendre la nouvelle.


Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dépêchait de nombreux commandos et leur recommandait de se déplacer la nuit et de se cacher le jour afin de pouvoir surprendre leur ennemi. Nous disons, malgré l’autorisation de la ruse en cas de guerre, que l’Islam a atteint un haut niveau dans le respect de l’engagement tout en permettant le recours à l’emploi d’expressions métaphoriques et de pièges martiaux. En voici quelques exemples frappants :


-                     Omar Ibn al-Khattab a adressé à  un homme qu’il avait envoyé commander une armée ceci : « Il m’est parvenu que certains d’entre vous se mettent à la poursuite du mécréant non arabe jusqu’à l’obliger à se réfugier sur une montagne et se sauver et lui disent alors : « n’aies pas peur ». Et puis quand ils le saisissent, ils le tuent. Au nom de Celui qui tient mon âme en Sa main, s’il s’avère que quelqu’un s’est comporté de la sorte, je lui trancherai la gorge ».


D’après Abou Mouslima, Omar ibn al-Khattab a dit : « Au nom de Celui qui tient mon âme en Sa main ! Si quelqu’un d’entre vous faisait avec son doigt un signe vers le ciel à l’attention d’un idolâtre puis descend  vers lui et le tue (après ce geste conventionnel indiquant son admission de l’Islam), je le tuerai pour cela.


L’Islam interdit la trahison car celle-ci est toute différente des ruses et pièges utilisables selon l’Islam en cas de guerre. La loi islamique a établi une nette distinction entre l’usage de moyens dilatoires qui est permis et les pratiques qui impliquent trahison et violation de traités. Voir al-alaqat al-Kharidjiyya fi dawlat al-Khilafa, 197.

 

______________


Mentir dans la prêche à la religion d'Allah ?


Question :

Est il permis de mentir quand on appelle les gens à la Religion d'Allah ?

Réponse par Shaykh Muhammad ' Umar Baazmool, professeur à Université Umm Al-Quraa à Makkah :

Mentir est haraam! Ce n'est pas permis sauf dans trois occasions que le Messager (sallallaahu ' alayhi wa sallam) a mentionné :

 Réparer des liens ( note traductrice : entre des personnes ) brisés ;
 Entre un homme et sa femme quand c'est nécessaire;
 la tromperie dans les guerres. [1] 

Dans toute autre circonstances que ces trois là, mentir n'est pas permis. Quant à ce que certaines personnes font, en se décrivant elles même comme appelant à la Religion assez tristement, en mentant et en disant qu'ils le font pour apporter un bénéfice à la da'wah, ce sont des choses que le Shari'ah a interdites.

Cette affaire douteuse est simplement une justification satanique pour une action haraam, ce n'est pas permis pour eux ou pour quelqu'un d'autre de mentir, sauf dans les trois occasions qui ont été mentionnées dans le hadith [1] et Allah sait mieux.

Notes :
[1] At - Tirmidhi a rapporté un hadith sous l'autorité d'Asmaa ' bint Yazeed (puisse Allah être satisfait d'elle), elle a dit que le Messager d'Allah (sallallaahu ' alayhi wa sallam) a dit :

"Le mensonge n'est pas permise sauf dans trois cas :
 un homme parlant à sa femme [pour la rendre heureuse],
 la tromperie en temps de guerre et
 le mensonge pour réconciliier les gens." 

Al-Albani authentifié cela dans Dha'if Sunan At - Tirmidhi (*1939), à part l'expression : "pour la rendre heureuse".

Source : 
Enregistrement d'une cassette avec la permission du shaykh, le fichier No AAMB009, daté 1423/6/25.
Traduit par Oum 'Ikrima
Cheikh Mouhammad 'Omar Bâzmoul
____________________
Le Hadith est rapporté par Ibn Majah n°3298 et déclaré hassan par Sheikh Al Albani. 

 


http://www.gifsanimes10.com/gifs/gifs-pizza.gifLes termes exacts du Hadith sont les suivants :

" On servi à manger Au prophète, il en proposa alors aux femmes qui répondirent : " Nous n'avons pas faim (ou n'en voulons pas, ou n'avons pas d'appetit pour cela..)". 

 Le messager d'Allah répondit donc : " Ne regroupez-pas (Ou n'assemblez pas ou encore ne melez pas) la faim et le mensonge " 

Ce qu'il faut comprendre de ce hadith c'est que beaucoup de personnes lorsqu'on leur propose une nourriture ou à boire répondent par exemple par " Non merci, j'ai pas faim (ou j'ai pas soif)" alors qu'en réalité ils ont faim (parfois même très faim) ou soif.


Ils répondent généralement ainsi par désir de ne pas gêner la personne, par honte ou autre. 


Le messager (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) nous enseigne donc ici qu'en agissant ainsi en plus de subir la faim la personne commet un péché puisqu'elle ment. 


Il est donc plus salutaire d'être véridique et ne pas rentrer dans le mensonge.


Autrement dit Il est permis à la personne de refuser mais qu'elle le fasse sans mentir. 


References : Sharh Sunan Ibn Majah du Sheikh Al Abba k7 214 42 min 00 

copié de fourqane.fr

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr

source

 

___________

 

Qu'est ce que la taqya et ses origines ?

 

Les Chiites et la Taqya :

La Taqya chez les Chiites est le fait de dissimuler sa vraie foi et ses vraies croyance aux autres. En fait cela correspond tout simplement au mensonge qui fait partie des grands péchés…


Les Chiites attribuent ces paroles à l’Imam Dja’far As-Sadiq :
« Neuf dixièmes de la religion sont de la Taqya (dissimulation), c’est pourquoi celui qui ne dissimule pas n’a pas de religion. »
(Al-Kafi : vol 9 p.110)


« Mélangez-vous avec eux (sunnites) de l’extérieur, et opposez-vous à eux intérieurement. »
(Al-Kafi : vol 9 p116)


Ils prétendent et font croire aux Musulmans ignorants qu’ils sont la 5ème école de jurisprudence, qu’ils ont cessé d’insulter les Compagnons, que rien ne les séparent des sunnites si ce n’est quelques détails, alors qu’en fait ce sont de perfides menteurs qui trompent les musulmans naïfs, mais ne peuvent rien contre ceux qui s’accrochent au Coran et à la Sounna selon la compréhension des Salafs, car Allah a désigné dans cette communauté des Savants qui n’ont cessé et ne cesseront de réfuter ses sectes égarées.

 

ps : en réalité la taqya était utilisé par les chiites au départ pour infiltrer et corrompre les sunnites mais à force du temps, c'est devenu une méthodologie parmi quelques sectes égarés sunnites pour tirer certains profits politiques ..


la dissimulation –Attaqiya– chez la secte des fréres musulmans 

Parmi les fondements des frères musulmans on trouve la –taqiya– qui est le faite de monter le contraire de ce qu’ils dissimulent, et cela a été expliqué par Hassan Al Banna car il a fondé en 1940 l’organisation spéciale qui a pour mission de commettre des attentats, de publier des tracts de propagande… etc., comme dans le livre de Mahmoud ‘Abd Al Halim « les frères musulmans et les douze événement de l’histoire » et en 1944 il a fait acte d’allégeance à Jamal ‘Abd Ennacer pour renverser le pouvoir du Roi Farouq, en 1946 il a envoyé une lettre ouverte au Roi Farouq où il lui faisait l’éloge en disant : « les frères musulmans honorent votre Majesté » et il lui a fait des invocations pour qu’Allah le préserve et d’autres expressions honorables…alors que depuis 1944 il planifie un coups d’état contre lui, puise que c’est le but de l’organisation spéciale crée 1940 six ans avant le renversement du pouvoir du Roi, et tout ça fait partie de la taqiya, et nous avons cité avant l’histoire qu’a évoqué Mahmoud Assabbagh quand Hassan Al Banna s’est désavoué de toute responsabilité de l’homme qui a été envoyé pour poser des explosifs dans le tribunal, et qu’il s’agissait d’une guerre, et la guerre c’est la tromperie. Ces gens pratique la taqiya, ils montrent le contraire de ce qu’ils dissimulent.

source : Le patrimoine de Hassan Al Banna et les flèches des héritiers

 

 

________________

 


Dans cet exposé, on conclue donc que l'islam interdit le mensonge ne serais que pour faire semblant de pas avoir faim ou pour faire rire les gens, alors qu'en est -il du reste hormis les 3 cas cités spécifiquement et dans un but honorable qui est d'éviter des préjudices bien plus grand, tel le divorce ( dont on connais les conséquences ..), la réconciliation entre les musulmans, et pendant la guerre comme détaillé ci-dessus ..

 

wallahou 'Alam

 

_____

 

qu'Allah Azawjel Ar-Raqib , El basyr, nous donne la sincérité dans nos coeurs, nos paroles, nos actes que ce sois en privé ou en public ... amin !