Est-il permis de maudire une personne en particulier ?

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  22 Octobre 2010, 08:33  -  #LE BON COMPORTEMENT

rappel-medisance.jpgSHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) a dit qu’il est permis de manière absolue de maudire tout ceux qu’Allâh et son Messager ont maudits, mais quant à maudire les personnes spécifiques, si on sait que la personne est morte dans la mécréance, alors il est permis de la maudire. Mais en ce qui concerne le pervers [musulman] spécifiquement, il n’est pas demandé de le maudire, parce que le prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a interdit de maudire « ’Abdullâh Ibn Himâr » qui buvait du vin [Rapporté par al-Bukhârî], mais [le Prophète] a maudit les buveurs de vin en général. Pour ce qui est de maudire un pervers ou une personne qui appelle à l’innovation, ceci est un sujet de divergence. Et cette question a été la cause de long débat [de la part des savants] sur le sujet. [Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 6/306]


SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh) a dit que la différence qu’il y a entre maudire une personne spécifique et maudire les gens qui commettent des actes de désobéissance en général, est que le premier n’est pas permis et le deuxième est permis.


Ainsi donc, si vous voyez une personne commettre une innovation, vous ne dites pas : « Qu’Allâh te maudisse » mais plutôt : « Qu’Allâh maudisse ceux qui commettent des innovations » d’une façon générale. Et la preuve sur cela, est que quand le prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a maudit certaines personnes parmi les polythéistes et les gens de la « Djâhiliyyah » [époque préislamique], il a dit : « O Allâh, maudit untel, untel, untel et untel » Et cela lui a été interdit dans la parole d’Allâh -Ta’âla :


« Tu n’as [Muhammad] aucune part dans l’ordre [divin] - qu’Il (Allâh) accepte leur repentir (en embrassant l’Islâm) ou qu’Il les châtie, car ils sont bien des injustes. »  

 [Coran, 3/128] [ Rapporté par al-Bukhârî]


Ce n’est pas à toi de maudire une personne en particulier. [Kitâb « Qawl al-Moufîd ’ala Kitâb it-Tawhîd » du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 1/219]


source