Introduction

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  29 Mai 2012, 13:12  -  #AVERTISSEMENT

introduction-hawza.png

 

 

Au nom de Dieu, Clément et Miséricordieux


Que Dieu soit loué, Maître de l'univers, prière sur notre Prophète fidèle et ses bons et purs adeptes; prière et paix sur tous les croyants jusqu'au jour du grand jugement,


Le musulman n'ignore pas qu'après la vie il y a la mort, puis le destin est scellé: soit le paradis soit l'enfer. Sans doute, il essaie d'être parmi les gens du paradis. C'est pourquoi, il est tenu de satisfaire Dieu Le Tout Puissant. Il doit s'éloigner de tout ce qu'Il a interdit sous peine d'attiser Sa Colère, et de surcroît subir sa punition. C'est la raison pour laquelle il est soucieux de se soumettre a Dieu, de se comporter conformément aux lois émises par Lui. Et c'est cela l'itinéraire de tout musulman dans l' immense majorité, que serait-il pour un homme de grande foi.


Il est admis que dans la vie, il y a des voies multiples, des tentations et des désirs. Le plus raisonnable est celui qui emprunte le chemin qui le mènera au paradis même s'il est difficile, et laisse de coté le chemin qui mène a l'enfer même s'il est facile et aisé.


Ceci est une narration rédigée sous forme de recherche prononcée dans ma langue, transcrite par mes doigts. Mon but est de retrouver le visage de Dieu, d'instruire mes frères avant d'être enseveli dans mon linceul.

 

Je suis né a Karbala, j'ai grandi dans un environnement chiite dans l'ombre pieuse de mon père. J'ai étudié dans les écoles de la ville jusqu'à l'âge mur. Mon père m'a envoyé à la Hawza 3 de Najaf, mère de toutes les Hawza du monde, pour m'approprier les connaissances des grands savants de notre temps comme l'imam Mohamed AL Hussein AL Kachif Al Ghitaa. Nous avons étudié a Najaf a l'école des sciences théologiques d'Ali. Mon souhait était de devenir un jour une référence religieuse et de présider la hawza en vue de servir la religion, la Umma, de designer aux musulmans le chemin droit.


J'avais l'espoir de voir un jour les musulmans unis en une seule Umma, un seul peuple, guidée par un seul Imam. En même temps, j'espérais voir dépérir les États impies sous les pieds de la Umma de l'Islam. Tout jeune musulman avait des souhaits, je me demandais :
•    Pourquoi sommes-nous réduits a cet état lamentable : Sous développement, déchirement et désunion ?


Je me posais des questions sur bien d'autres sujets qui me viennent l'esprit comme tous les jeunes musulmans. Mais toutes ces questions restaient sans réponses. Mais Dieu Tout Puissant m'a facilité Face aux études, et l'acquisition du savoir. Et durant les années d'étude, je rencontrais des textes qui attiraient mes attentions, des thèmes qui me préoccupaient et des évènements qui me laissaient perplexe. Mais, je m'accusais d'incompréhension et de manque d'assimilation.


Un jour, j'ai tenté de trouver quelques réponses chez un des maîtres de la hawza. L'homme était intelligent et a su assouvir en moi cette soif causée par ces questions : avec peu de mots, il a voulu faire disparaître ces questionnements en me disant :

 

•    Qu'est- ce tu etudies dans la Hawza?
•    Le rite de Ahl Al Bayt 4 bien sur !
•    As-tu des doutes sur le courant de Ahl Al Bayt?
•    Que Dieu m'en préserve !
•    Donc éloigne-toi de ces soucis, tu es adepte d'Ahl Al Bayt, Et ceux-ci ont reçu du Prophète et le Prophète a reçu de Dieu, Tout Puisant.
Je suis reste silencieux un moment avant que mon âme ne retrouve la quiétude. Je lui ai dit:
•    Que Dieu vous récompense, vous m'avez guéri de ces inquiétudes.
Après, je suis retourné a mes études et les grands questionnements reviennent aussi a l'esprit. Et plus j 'avance dans les études, plus les questions s'accumulent et les thèmes se forment.

 

 
Enfin de compte, j'ai terminé mes etudes avec succès et j'ai obtenu ma licence avec degré d'ljtihad de savant unique de son temps Monsieur Mohamed AL Hussein AL Kachif Al Ghitaa, maitre de la Hawza. A ce moment-là, j'ai commence a penser sérieusement a ce probleme. Nous etudions le courant d'Ahl Al Bayt, mais je trouvais dans cette étude ce qui contredisait Ahl Al Bayt.

Nous etudions la loi pour adorer ALLAH, mais il y a des passages qui incitaient clairement a l'incroyance a ALLAH.
Oh ALLAH ! Qu'etudions-nous ? Est-il vrai que ce soit ainsi fait le courant de Ahl Al Bayt?
Ceci pent causer une profonde schizophrenic chez l'homme, car comment peut-il adorer ALLAH alors qu'il ne croit pas en Lui ?
Comment peut-il suivre les traces du Messager alors qu'il le dénigre ?
Comment pent-il suivre, aimer et etudier le courant d'Ahl Al Bayt, alors qu'ils les invectivent et les injurient ?
Oh ALLAH! Soyez clément et doux envers moi, si votre clemence ne m'atteint pas je serai parmi les égarés et les perdants. Je me redresse et me demande : « Quel est le point de vue de tous ces imams et les prédécesseurs parmi les savants de tout cela? Ne voyaient-ils pas ce que je vois maintenant ? N'etudiaient-ils pas ce que j'ai etudi" moi-meme ? »


Pas du tout ; nombre de ces livres sont redigés par leurs propres plumes. Et c'est ca qui saigne mon coeur et l'inflige davantage. J'avais besoin d'une personnalité a qui me plaindre et exposer mes inquiétudes et mes tourments. Finalement, j'ai eu une idée géniale :faire une étude d'avant-garde dans laquelle je mettais en question ma matière étudiée. Alors, j'ai lu tous les livres de référence connus et inconnus. Tout ce qui me tombe sous les mains. Je m'arretais des paragraphes et passages pour lesquels je sentais le besoin de commentaire et d'analyse. Je les transcrivais et les commentais. Quand j'ai terminé la lecture des livres connus, je me suis trouvé devant les liasses de papier que j'ai gardé soigneusement dans l'espoir de les reutiliser le jour que ALLAH jugera opportun.


Pourtant mes relations sont restées bonnes avec toutes les references religieuses, savants et personnalités que j'ai rencontres. Leur frequentation m'était utile quant à la finalité que je voulais atteindre si un jour je venais a prendre une décision cruciale. Je le discutais avec eux tout le temps avant que ma conviction soit totale quant à la décision.

Mais j'attendais le moment opportun. Je voyais en mon ami, le grand savant Moussa Al Moussaoui, le modèle idéal quand il a déclaré son refus de toute déviance qui s'est produite dans le courant chiite, et ses tentatives sérieuses pour réhabiliter ce courant.

Après, le livre de mon frere Ahmed Al Katib, « Evolution de la pensée chiite » est édité.

Quand je l'ai lu, j'ai senti que mon tour était venu pour énoncer la vérité, et détromper mes frères. En tant que savants, notre responsabilité envers eux est grande le jour du Jugement. Nous devons leur dévoiler la vérité meme si elle est amère.


Il est vrai que mon style diffère de celui d'Al Katib et Moussaoui quant aux résultats de nos recherches car notre parcours d'étude n'est pas le meme . Tous les deux ont quittés l'Irak pour s'installer dans un état occidental. De là, ils mènent leurs investigations.


Quant a moi, je demeure en Irak, a Najaf plus précisément. Les moyens dont je dispose sont restreints par rapport a ceux des deux messieurs précités. Car après une longue réflexion dans le choix de partir ou rester, j'ai décidé de rester et travailler dans la patience et avec la benediction d'ALLAH. J'étais certain que beaucoup de personnalités avaient mauvaise conscience a cause de leur silence et leur acceptation du contenu des livres qu'ils lisaient. J'implore ALLAH pour que mon livre soit pour eux l'occasion d'épurer leurs âmes et de laisser le chemin de l'égarement pour emprunter celui de la vérité. La vie est courte, la preuve infaillible fait autorité, il ne leur restera aucune excuse.


Par ailleurs, certains personnages avec lesquels j'ai noués des relations ont répondus a mon appel, louange a ALLAH. Ils ont consultés les vérités auxquelles je suis arrivé. Puis, ils ont commencé eux-mêmes a conseiller les autres. J'implore ALLAH pour qu'il nous vienne en aide afin d'éclairer les gens et de les prévenir du danger de l'égarement.
Je sais trés bien que ce livre-ci rencontrera dénigrements et accusations fausses. Mais cela ne me porte aucun préjudice car j'ai mis tout a mon compte. Ils m'accuseront de collaboration avec Israel ou les Etats-unis, ou d'avoir vendu ma religion et ma conscience pour le plaisir de la vie. Mais ceci est envisageable, car notre ami Moussa El Moussaoui est accuse de même. A tel point qu'un certain Ali Al Gharoui a dit:
« Le roi d'Arable Saoudite Fand Ibn Abdelaziz a appate El Moussaoui en ha offrant une belle femme d 'Al Saoud et en ameliorant sa situation financiere. II lui ouvre alors un compte dans une banque americaine, et en contrepartie il devrait adhérer au courant wahhabite! »


Si c'est cela le sort de Moussaoui en accusations et rumeurs gratuites, que serait le mien? Que diront-ils de moi ?


Ils me cherchent peut-etre pour me tuer, comme ils l'ont fait avec ceux qui ont révélé la vérité avant moi. Ils ont assassinés le fils de Maoulana feu Ayatollah l'imam Abu al-Hassan al-Isfahani le plus grand des imams chiites après l'époque de la grande absence jusqu'a nos jours. II est le maître des savants chiites sans conteste quand il a voulu corriger la methode chiite et son épuration de la superstition intruse. Pour l'intimider et le pousser a laisser tomber sa critique, ils ont égorgés son fils comme un mouton. Avant lui l'imam Ahmed El Kasraoui 6 a connu le même sort quand il a voulu se démarquer du chiisme en vigueur. Il a été dépécé. De plus, d'autres ont connu le même sort pour avoir refusé ces croyances fausses qui ont envahi le Tashayyu' (conversion au chiisme)7. Il n'est donc pas étrange si ces gens-là me réservent le même sort !!!


Tout cela ne m'interesse point, pourvu que je dise la verité et que je montre à mes frères le bon chemin et la lumiere de cette vérite. Et si je voulais acquérir les biens d'ici-bas la jouissance et le Khomos (ou Khumus) m'auraient suffit comme font les autres qui sont devenus les nantis de ce pays. Certains roulent dans des voitures haut de gamme. Mais, moi, Louange a ALLAH, j'ai laissé tomber tout cela depuis que j'ai connu la vérite. Et en ce moment, je prends en charge ma famille grace a des projets commerciaux légaux.


J'ai traits dans ce livre des thèmes spécifiques pour que mes frères puissent s'arreter sur la vérite et pour que les brumes s'éclipsent sous leurs yeux. Du reste, j'ai l'intention d'écrire d'autres livres sur d'autres thèmes afin que tous les musulmans soient eclairés. Alors, il  ne restera pas d'excuse aux inconscients et aucune preuve aux ignorants.


J'ai la certitude que mon livre sera bien reçu par les solliciteurs de la vérité et ils sont nombreux, Louange a ALLAH. Mais ceux qui ont choisi de demeurer dans l'égarement (pour ne pas perdre leur rang, la jouissance et les biens, ceux qui ont mis leurs turbans et roule dans des Mercedes et des Super) nous n'avons pas a débattre avec eux.


ALLAH leur demandera des comptes pour les délits qu'ils ont commis le jour où il ne sera utile ni argent ni progéniture sauf pour ceux qui viennent avec un coeur bien propre.


Louange a Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n'aurions pas été guidés, si Allah ne nous avait pas guidés.
  


 Notes :

 

3 Le terme hawza, pour les chiites, désigne a la fois une école ou l'ensemble des écoles d'une même ville, le système d'enseignement qui y est dispense, et le milieu des étudiants et des professeurs.


La Hawza en tant que réseau d'écoles et d'instituts théologiques chiites est dirigée par un conseil de direction (Marjaiya) de quatre membres dont le plus influent est l'ayatollah Ali al-Sistani. Nadjaf l'une des trois villes saintes du chiisme avec Karbala et Koufa, a 170 km environ au sud de Bagdad est, historiquement, la plus grande hawza chiite et celle qui a donne les plus éminents Marja'. Qu'ils soient arabes ou d'origine iranienne (comme Kho'i et Sistani), ils se réclament, avant tout, de l'École de Nadjaf. De la hawza émerge donne le marja', celui auquel les chiites duodecimains (imamites ou Rawafidhs) vont se référer en matière de préceptes imamites. Sans élection ni procédure de désignation formalisée, mais en répondant certaines conditions: il doit faire partie des grands clergés exerçant l'ijtihad. (Note du Traducteur)

 

4 Ahl al Bayt» signifie littéralement « Gens de la Maison » du Prophéte Muhammad -paix et salut sur lui-; la question fondamentale qui se pose est de savoir quelles sont les personnes qui sont designées par l'appellation de "Ahl al Bayt". Cette question fait l'objet dune profonde divergence entre les musulmans sunnites et les chiites imamites. Pour les chiites duodecimains (imamites, Rawafidhs), l'expression "Ahl oul Bayt" désigne de facon exclusive un nombre limité de personnes apparentees au Prophète Muhammad -paix et salut sur lui . Il s'agit de Alit, Fatima (fille bien-aimee du Prophète et épouse de Ali), deux de leurs enfants, Hassan et Hussein , ainsi que neuf de ses descendants males. Pour les sunnites, les "Ahl oul Bayt" sont l'ensemble des membres de la famille du Prophéte, ses enfants et descendants, bien entendu, mais aussi et surtout toutes ses épouses...a noter que, selon ce qui ressort des propos de certains Compagnons , même les proches du Prophète qui avaient accepte l'Islam et a qui il est interdit de donner la Zakat entrent dans l'appellation de «Ahl oul Bayt».(Note du Traducteur)

 

5 Al-ijtihad derive du verbe arabe ijtahada, qui signifie littéralement «s'efforcer». Avec le temps, ce terme en est venu à designer un vaste ensemble de définitions et de conditions juridiques. En bref, on peut le définir comme un effort effectué par un juriste pour soit extraire une loi ou une prescription de sources scripturaires peu explicites, soit formuler un avis juridique circonstancié en l'absence de textes de réfèrence. Et celui qui est habilite a faire ce travail s'appelle « Moujtahid».

 

6 Ahmed Kasraoui (ou Kasrawi), historien, juriste et linguiste accuse d'incroyance par les Fida'iyyani Islam, et assassins sous une fatwa pour heresie en mars 1946 (Traducteur).

 

7 Courant de conversions (Tashayyu) au chiisme chez certaines personnes qui n'etaient pas au depart chiites (Traducteur).