TAQABALLAHOU MINA WA MINKOUM

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  15 Novembre 2010, 23:59  -  #ACTUALITES

Aid_moubarek.gif


Rappel

Règles et coutumes le jour de l'Aïd el adha

 

 As-Salâm 'alaïkoum wa Rahmatou Allah wa barakâtouhou (que la paix soit sur vous, ainsi que la Grâce d’Allah et Ses Bénédictions). Avant tout, je voudrais vous souhaiter toutes mes félicitations à l'occasion de la fête bénie de l'Aïd. Je vous dis donc : qu’Allah accepte nos œuvres et les vôtres ! (en arabe TAQABALLAHOU MINA WA MINKOUM) 

 

• Il est prescrit de proclamer la grandeur d’Allah à partir de l'aurore du jour de 'Arafa jusqu'au 'Asr (après midi) du dernier jour de Tashrîq. Le Seigneur révèle  : (Évoquez Allah durant certains jours déterminés ). Sa formule correspond à dire : Allah Akbar ! Allah Akbar ! Il n'y a d'autre divinité en dehors d’Allah, Allah Akbar ! Allah Akbar ! À Allah reviennent les louanges. L'usage veut que les hommes la prononcent à voix haute dans les mosquées, les marchés, les maisons, et après les prières pour exprimer la Majesté d'Allah, manifester son adoration  et pour le remercier de Ses bienfaits.

 

• Immoler une offrande : Il faut le faire après la prière de l'Aïd conformément à la parole du Prophète (sallallahu 'aleyhi wa salam) : « Quiconque immole avant la prière, doit refaire son sacrifice, et quiconque ne l'a pas fait, pourra le faire (après la prière). »[10]

Sa période est de quatre jours : le jour effectif de l'immolation, mais aussi les trois jours de Tashrîq. Il est certifié que le Prophète (sallallahu 'aleyhi wa salam) a prescrit : « Toute la période de Tashrîq sont des jours d'immolation. »[11]

 

Se doucher et se parfumer pour les hommes en veillant à porter ses plus beaux vêtements : Sans prodigalité ni laisser traîner le vêtement au-dessous des chevilles et ni se raser [ou se tailler] la barbe, ce qui est strictement défendu. Quant aux femmes, il leur est prescrit d'assister à la prière de l'Aïd sans laisser paraître leurs attraits ni se parfumer. Il ne serait pas logique de s'y présenter par dévouement envers Allah en vue d'effectuer la prière et Lui désobéir en même temps en portant une tenue indécente (en se dévoilant et en se parfumant devant des étrangers).

 

• Manger de son offrande : le Messager d’Allah (sallallahu 'aleyhi wa salam) ne mangeait rien avant d'être revenu de la prière de l'Aïd. Une fois chez lui, il mangeait de son offrande.[12]

 

• Se présenter à pied à la prière de l'Aïd dans la mesure du possible.

 

• La tradition (sunna) veut que la prière de l'Aïd se fasse à ciel ouvert et en dehors des mosquées, si l’on prend le Prophète (sallallahu 'aleyhi wa salam) en modèle, sauf bien sûr en cas d'intempérie (en temps de pluie par exemple).

 

• Participer à la prière avec les fidèles, il est recommandé aussi d'assister ultérieurement au sermon prononcé. Les grands spécialistes parmi les savants ont adopté l'opinion disant que la prière de l'Aïd est obligatoire comme le formule le verset : (Prie Ton Seigneur et immole ). On n'a donc pas le droit de s'en dispenser sans excuse valable. Les femmes aussi peuvent participer à cette occasion, même celles qui ont les menstrues ou encore les jeunes filles. Toutefois, la femme indisposée par les menstrues devra s'isoler du lieu de prière.

 

• Changer de parcours au retour : Il t'est recommandé d'emprunter un chemin différent au retour de la prière de celui de l'allée comme le Prophète (sallallahu 'aleyhi wa salam) a fait.

 

• Les félicitations de l'Aïd : suivant l'usage des compagnons.

 


 

Fais attention cher croyant à ne pas commettre un certain nombre de fautes que beaucoup font, dont notamment :

 

• Evoquer en groupe la formule prescrite : en la répétant tous ensemble d'une seule voix, ou encore au suivant le rythme de quelqu’un.


• Se distraire le jour de l'Aïd par des divertissements réprouvés : écouter de la musique, regarder des films, ou organiser des réceptions mixtes en laissant les hommes se mélanger aux femmes étrangères, etc.


• Se couper les cheveux et les ongles : Avant d'immoler son offrande pour la personne qui a décidé de le faire, en se conformant ainsi à l'interdiction du Prophète (sallallahu 'aleyhi wa salam) à ce sujet.


• Le gaspillage et les dépenses inutiles : vouées à des futilités ne procurant aucun intérêt, comme le Seigneur  le déclare : (Ne gaspillez pas inutilement, car Allah n'aime pas les gaspilleurs ).[13]