L’avis concernant les livres des savants contemporains vis-à-vis des livres des anciens ?

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  7 Mars 2011, 18:55  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

ancien-et-nouveau.pngQuestion :

Quel est votre point de vue sur des gens qui déconseillent de lire les livres de prêcheurs contemporains, et pensent que nous devrions nous limiter qu’aux livres des anciens pieux prédécesseurs et prendre ainsi notre méthodologie d’eux ? Quelle est la vision authentique sur les livres des anciens (rahimahum Allâh) comparés aux livres des prêcheurs contemporains et des penseurs ?


Réponse :

Ce que je vois, c’est que la da’wah doit être basée sur le Livre d’Allâh, et la Sounnah de Son Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam) est c’est ce qui est au-dessus toute chose. C’est notre point de vue, sans aucun doute. Et en plus de cela, ce qui a été rapporté des Califes Biens Guidés, les Sahâbah et les imâms de l’Islâm parmi les premières générations.


Et concernant les savants plus tardifs et contemporains dont nous parlons, il traite de choses qui se sont passées plus récemment, sujet sur lequel ils sont bien informés. Si une personne prend de leurs livres, ils y trouveront un bénéfice utile sur le sujet, et il aura gagné beaucoup d’avantage. Nous savons que les savants contemporains ont pris la connaissance de ceux qui sont venus avant eux, ainsi nous devons prendre de la même source, comme eux l’ont fait. Ceci dit, il y a quelques matières qui sont apparues plus tard, et que les savants [contemporains] comprennent mieux, parce que se sont des questions qui ne sont pas survenues au temps des anciens de la même manière.


D’où je pense qu’on devrait combiner les deux bonnes choses, en comptant en un premier temps sur le Livre d’Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam), et deuxièmement sur les paroles des anciens pieux prédécesseurs des Califes biens Guidés, des Compagnons et des imâms des Musulmans, et aussi sur ce qui a été écrit par les savants contemporains au sujet de choses qui ne se sont pas passées auparavant, et qui n’était pas parvenues aux Salafs. 

 

Kitâb ul-’Ilm de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.216-217

source