L’éloquence d’une fourmi …

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  16 Avril 2012, 21:20  -  #SCIENCE DU CORAN (tafsir, èxégése)

salam alaykoum a tous,

une petite traduction afin de méditer sur un verset que nous connaissons tous, que nous avons tous lu...

Mais l'avons nous méditer ?

 

_____________

 

 

L’éloquence d’une fourmi …

 

fourmi.jpgIbn al Qayyîm - qu’Allah lui fasse miséricorde - a dit :


« Pour se faire une idée de la perspicacité et la sagacité des fourmis, Allah -Gloire à Lui- nous raconte dans Son Livre la parole qu’une fourmi a tenu à sa communauté après avoir vu Sulaymân -paix sur lui-   et ses armées pénétrer dans leur vallée. Allah -Gloire à Lui-  dit : {Quand ils arrivèrent à la vallée des fourmis, une fourmi dit : « Ô [vous les] Fourmis ! Entrez dans vos demeures, [de peur] que Sulaymân et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds] sans qu’ils ne s’en rendent compte ! »}[ Sourate : Les Fourmis, 27 : 18.]


En parlant, cette fourmi a utilisé dix types de discours pour conseiller [les autres fourmis de son espèce.] :


1-       L’interpellation (ou l’apostrophe).

2-       L’annonce.

3-       L’appellation.

4-       L’injonction.

5-       Le récit.

6-       L’avertissement.

7-       La spécification.

8-       L’intelligibilité.

9-       La généralité.

           L’allégation.


Malgré sa brièveté et sa concision, le conseil de cette fourmi a englobé ces dix types de discours différents.


Voilà pourquoi Sulaymân -paix sur lui- s’est étonné de sa parole. Il en a souri jusqu’à en rire. A la suite de cela, il (u) a demandé à Allah de lui permettre de se montrer reconnaissant envers Ses bienfaits et de pouvoir Le remercier comme il se devait. Et tout ceci après voir entendu cette petite fourmi s’adresser à ses congénères. Allah -Gloire à Lui- dit : {Il sourit, amusé, par ses propos et dit : « Permets-moi, Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m’as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. Et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux. »}[Sourate : Les Fourmis, 27 : 19.]


[…]


Ainsi donc, cette fourmi a commencé son discours en interpellant et en apostrophant les autres fourmis afin que chaque fourmi puisse entendre ce qu’elle avait à dire : {« Ô …} Ensuite, elle les a nommées en utilisant un nom indéterminé : {[vous les]} Puis, elle a poursuivi [son discours] en précisant à qui elle s’adressait en utilisant le nom collectif [celle de son espèce] désirant par là s’adresser à toute [les fourmis] de manière générale : {Fourmis !} Ensuite, elle leur a ordonné de rentrer dans leurs demeures afin de se protéger de l’armée de Sulaymân -Paix sur Lui-  : {Entrez dans vos demeures !} Puis, elle les a informées de la raison pour laquelle elle leur ordonnait de rentrer dans leurs demeures. Cette raison est la crainte et la peur d’être piétiné par l’avancée de l’armée de Sulaymân (u) et qu’elles soient ainsi toutes écrasées par Sulaymân -Paix sur Lui-  et son armée : {[de peur] que Sulaymân et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds].} Enfin, elle a excusé le Prophète Sulaymân -Paix sur Lui-  et son armée [en lui cherchant des excuses notamment] du fait qu’il ne se rendait pas compte de ce qu’il faisait[3] : {sans qu’ils ne s’en rendent compte ! »}


Ceci est vraiment une des plus étonnantes bonne directive qui soit ! Réfléchissez attentivement comment Allah (I) a mis en exergue l’affaire des fourmis dans Sa parole : {Et furent rassemblées pour Sulaymân, ses armées de djinns, d’hommes et d’oiseaux, et [toutes] furent placées en rangs.} [Sourate : Les Fourmis, 27 : 17.] Puis, Il a dit : {Quand ils arrivèrent à la vallée des fourmis}. Allah nous informe que Sulaymân et toute son armée ont pénétré et sont passés dans cette vallée. Il y a, ici, une indication que cette vallée était réputée pour abriter des fourmis, de la même raison que certaines vallées sont réputées pour abriter des fauves, etc. Ensuite, Allah nous informe de ce qui prouve la perspicacité et la sagacité de cette [petite] fourmi ainsi que sa connaissance précise et minutieuse des choses. En effet, elle a ordonné aux autres fourmis de rentrer dans leurs demeures [après en être sorti] et de rejoindre leur fourmilière qui est leur habitat spécifique. Cette fourmi, et toutes les autres fourmis, ont su pertinemment - comme toute autre espèce - qu’elles avaient un habitat qui leur était propre et qu’aucune autre créature ne pouvait y entrer excepté celle de leur espèce. Puis, elle a dit : {de peur] que Sulaymân et ses armées ne vous écrasent [sous leurs pieds]} Ici, la fourmi a cité par son nom Sulaymân et l’a rattaché à celui de son armée en réunissant les deux. Non seulement, elle savait l’armée qui pénétrait dans leur vallée mais en plus elle en connaissait son chef. Enfin, elle a dit : {sans qu’ils ne s’en rendent compte ! »} C’est comme si elle avait réuni ici entre le fait d’excuser Sulaymân et son armée pour leur acte mais aussi le blâme qu’elle adressait à sa communauté pour ne pas avoir pris leur précaution à l’avance en ayant regagné avant leurs demeures. Voilà pourquoi le Prophète d’Allah, Sulaymân -paix sur lui- , a souri et a ri de la parole de cette fourmi.


En effet, n’est-ce pas là une situation d’étonnement et d’amusement !?


(Fin de la parole d’Ibn al Qayyîm.)


Source : Miftâh Dâr as-Sa’âda (Volume 2 / page : 150 à 152).   




[3] Note du traducteur : Cette partie m’a posé un problème de traduction. En effet, en arabe, l’expression employée est : اعتذرت عن نبي الله و جنوده Ici, je me suis retrouvé face à trois possibilités de traduction dont chacune peut-être valable contextuellement :

1-       Elle a excusé Sulaymân pour son acte en lui cherchant des excuses et en lui trouvant.

2-       Elle s’est excusée et a présenté ses excuses à Sulaymân du fait de se trouver sur le chemin d’un Prophète en marche avec son armée dans la voie de Son Seigneur.

3-       Elle a demandé [à Allah] que Sulaymân soit excusé pour son acte du fait qu’il ne se rendait pas compte de ce qu’il faisait.

Et Allah est plus savant.

[Je suis ouvert à quiconque souhaiterait me faire part de ses remarques concernant la traduction et le sens exact induits dans cette expression.]  

  


NB : par ailleurs, je recommande la lecture de ce livre d'ibn al qayyim a quiconque. il est tout simplement magnifique et le mot est faible.

vous pouvez propager cet article où bon vous semble, qu'Allah vous récompense par avance.

Issa

wa salam