L'héritage d'un mécréant pour un reconverti

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  29 Juillet 2010, 18:45  -  #INVITATION A L'ISLAM

kox8ff70.jpgQuestion :

Étant converti et ma famille mécréante qu'Allah ta3Allah les guides j'aurai une question sur l'héritage, car en effet Oussama ibn Zayd rapporte que le Messager d'Allah   a dit : 

" Le musulman n'hérite pas de l'infidéle et l"infidèle n'herite pas du musulman"
sahih moslim.

( laa yarithou al mouslim al kaafir wa laa yarithou al kaafir al mouslim ).

J'aimerai savoir que faire si ma famille me léguerai des bien après leur mort.

Allah mousta'an.
Qu'Allah ta3Allah les guides dans la bonne croyance.

Réponse : 

Selon Oussâmah Ibn Zayd  le Messager d'Allah  a dit : 

لا يرث المسلم الكافر، ولا الكافر المسلم 

Traduction : 

"Le musulman n'hérite pas du mécréant et le mécréant n'hérite pas du musulman" 
( réf : Sahîh el Boukhâry wa Mouslim ).

et ce jugement fait l'unanimité des Savants , comme l'a mentionné l'Imâm Ibnou Qoudâma dans son livre " el Moughnî" 

et dans un autre hadîth , selon Abdou Allahi Ibnou Amrin   le Messager d'Allah   a dit :
 
لا يتوارث أهل ملتين شتى

Traduction : 

Les gens de deux Religions différentes n'héritent pas les uns des autres .
( réf : Sahîh Sunnan Abi Dâwôud de l'Imâm el Albâny_Rahimahou Allah_ v/2 , page/563 , n° du hadîth/ 2527 )


Seulement je veux attiré votre attention sur un point très important et souvent mal compris chez beaucoup de nos frères et soeurs ..!!! 
 

Ce qui est strictement interdit de prendre c'est l'héritage " el IRth" , et non pas autres choses !
 
La signification du "Irth" l'Héritage dans le terme Religieux est : 
 
انتقال الملكية من الميت إلى ورثته الأحياء 
 
Traduction : Le transfert des propriétés du mort vers ses héritiers vivants 

Allahou Ta3âlâ dit dans Son Livre :
 
للرجال نصيب مما ترك الوالدان والأقربون وللنساء نصيب مما ترك الوالدان والأقربون مما قل منه أو كثر نصيبا مفروضا 

Traduction rapprochée du sens : 
 
Aux hommes revient une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches; et aux femmes une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup : une part fixée.

Allahou Ta3âlâ a dit :

  مما ترك الوالدان . " ..ce qu'ont laissé les père et mère.."
et non pas donné ou offert ! 
 
Donc il faut faire la différence entre ce que les parents ou autres ont laissé après le mort comme biens , qui est l'héritage !

Et entre ce que les parents ont donné ou offert ou recommandé pour leurs enfants avant leur mort ( la mort des parents ) !
 
Car pour le premier cas c'est interdit avec les arguments du Coran et de la Sunna Authentique et l'unanimité des Savants ! , mais pour le deuxième cas , c'est autorisé légalement ou religieusement , car ceci n'est pas de l'héritage !!! 

Les Grands Savants du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de l'Iftâ ont affirmé ceci dans le livre " Fatâwâ a_Lladjna a_Dâïma... v/16 , page/552 , n° de la fatwâ/17130" en réponse suivante : ( après avoir cité le hadith de ne pas hériter des mécréants )

... par contre que les enfants musulmans acceptent des dons , cadeaux et recommandations de leurs pères mécréants est autorisé , et il leur est permis aussi de faire des contrats d'achats et ventes avec eux de quelque manière que ce soit , selon les principes de la Loi Religieuse , mais il leur est interdit d'hériter d'eux !....

 Je vous ai expliqué (la 1ère fois) que l'Héritage dans le terme Religieux est : 
 
انتقال الملكية من الميت إلى ورثته الأحياء 

Traduction : Le transfert des propriétés du mort vers ses héritiers vivants

Cela c'est pour l'héritage, et les biens qui proviennent de l'héritage ne peuvent être hérités entre des gens de Religions différentes , le musulman ne peut hériter des biens que le mécréant a laissés et le mécréant ne peut hériter des biens que le musulman a laissés ! et les dalilles de cela sont clairs wa li Llahi el Hamdou...

Seulement si un musulman avant sa mort écrit un testament dans lequel il mentionne que tel bien ( maison , voiture , argent..etc ) ira à son fils ou autre , et vice versa si c'est un mécréant qui écrit un testament...

Dans ce cas-là , ce n'est pas un héritage mais ceci s'appelle "wasiya" ( testament ) , et cette "wassiya" se divise légalement en deux parties :

(1) Wassiya (testament ) wâdjiba (obligatoire)
(2) Wassiya moustahabba ( recommandée )

L'exemple pour la première : L'inventaire de ce qu'il doit comme dette , ou on lui doit , ou dépôt qu'on lui a confié..etc .

L'exemple pour la deuxième : un don exclusive , comme pour celui qui fait une recomandation écrite pour le tiers maximum de ses biens soient dépensé à telle personne , ou pour tel projet...etc .

Donc el wassiya ce sont des dons que la personne mentionne dans son testament avant de mourir pour qu'il soit remis à telle personne ou pour tel projet ..après sa mort...

Et el Hibât ce sont des dons aussi mais qui se donne pendant sa vie sans même être écrit , et c'est pareil pour les cadeaux..

Et tout cela ne fait pas partie de l'héritage , et c'est pour cela qu'il est autorisé légalement selon la Loi de l'Islâm que ce genre de dons soient échangés entre musulmans et mécréants , ou mécréants et musulmans ...
______________

Et voici un lien du commentaire du livre "Zâd el Moustaqni3, chapitre/el Wassâya( plurièl de wassiya) de la k7 n°/3" de l'Imâm Cheikh el 3Outhaymîne _Rahimahou Allah_ où il explique et affirme cela incha Allah :


http://www.binothaimeen.com/sound/snd/a0172/A0172-3B.rm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :