L’importance de connaître les narrateurs de hadith

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  29 Juin 2012, 21:40  -  #SCIENCE DU HADITH

sanad.JPG

 

 

Les narrateurs de hadith sont les plus honorables et les plus respectables des musulmans, car ils sont les gardiens et gardiennes de la Sunna. Ceux qui ont rapporté les hadiths font partie des Compagnons du Prophète (), ils sont ceux qui ont vu ses actes et appris ses paroles. Puis parmi ceux qui les ont transmis se trouvent les successeurs des Compagnons et leurs successeurs, etc. Ils ont été bénis par Allah et sont très respectés par tous les musulmans. Ils brillent telles les étoiles de l'Islam.


Leurs cœurs étaient exempts des désirs de ce bas monde. La lecture de leurs biographies renforce notre amour envers eux et développe dans le cœur du musulman qui les lit l’envie d’être plus fidèle et plus obéissant.

Allah le Tout-Puissant dit (ce qui signifie) : «
En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien» [Coran 15/09].
La promesse faite par Allah ci-dessus est évidemment accomplie : la pureté incontestée du texte coranique original est protégée depuis plus de quatorze siècles.

Toutefois, ce qui est souvent oublié par beaucoup de musulmans, c'est que la promesse divine ci-dessus comprend également, par nécessité, la préservation de la Sunna du Prophète Mohammed (), qui Il est l'exemple concret de la mise en pratique des orientations coraniques. La sagesse enseignée
au Prophète () à travers le Noble Coran ne peut être comprise sans l’étude de sa Sunna qui n’est autre que la Sagesse dont Allah (exalté soit-Il) parle dans le verset : «Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense. » (Coran : 4/113). Le Prophète () a dit la concernant : « Allah m'a donné le Coran et quelque chose en plus qui lui est similaire … ».

Allah a préservé la Sunna du Prophète () en permettant aux Compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, et à leurs successeurs, puisse Allah leur accorder Sa miséricorde, de mémoriser, d’écrire et de transmettre les propos du Messager d'Allah (). Il, exalté soit-il, leur a permis aussi de transmettre la description physique du Prophète (), son caractère, son mode de vie, ce qui est de nature à faciliter son imitation et permet de bénéficier de tous les bienfaits dus à la pratique de sa Sunna.
Plus tard, lorsque la connaissance de la Sunna pure commença à être menacée, Allah fit en sorte que la nation musulmane produise des individus à la capacité de mémorisation incroyable, dotés de compétences et d’une expertise analytique hors du commun. Ces individus voyageaient sans relâche pour rassembler des centaines de milliers de traditions qu’ils soumettaient au crible pour d’une part mettre à nu celles qui ont été corrompues par les faibles mémoires de ceux qui les ont transmises et celles qui ont été forgées par des menteurs sans scrupule ; et pour d’autre part  distinguer les paroles du Messager () de celles de ses compagnons et de leurs successeurs. Ces derniers avaient enseigné dans de nombreux centres d'apprentissage et avaient grandement aidé à transmettre l'héritage de Muhammad (). Ce travail fut réalisé avec une précision et une attention extraordinaire et donna aux collecteurs de hadiths une connaissance approfondie de la biographie de milliers de rapporteurs de hadiths. L’action étant le meilleur moyen de préserver les enseignements et la science, les savants de l'Islam firent aussi renaître la pratique de la Sunna authentique.

Malheureusement, de fausses déclarations continueront d'être attribuées au Prophète (). Même si la personne qui les cite n’a aucune idée de ce que les savants dans le domaine de la science du hadith ont dit sur le statut de ces hadiths et qu’ironiquement elle ignore les mises en garde émises par le Prophète () lui-même contre le fait de lui () attribuer des paroles qui ne sont pas les siennes, elle se met dans une situation très dangereuse et peu enviable.

La méthodologie des experts du hadith dans l'évaluation des narrations et dans le tri des hadiths authentiques, faibles, inventés… constitue pour nous une mine d’informations précieuse.
 
Un hadith se compose de deux parties : le matn (texte) et l’isnâd (chaîne de rapporteurs ou chaîne de transmission). Un texte peut sembler logique et raisonnable, mais il a besoin d'une chaîne de transmission authentique avec des rapporteurs fiables pour être acceptable. 'Abdullah ibn al-Mubârak (mort en 181 H.), puisse lui accorder Sa miséricorde, un des illustres maîtres de l'Imam Al-Boukhari, puisse lui accorder Sa miséricorde, a déclaré : « La chaîne de transmission fait partie de la religion, s’il n'y avait pas eu de chaîne de transmission, les gens auraient pu dire ce qu'ils auraient voulu ».

Parmi les sciences du hadith figure en bonne place l'étude de l’isnâd (chaîne de transmission ou de rapporteurs) qui a suscité l’intérêt de beaucoup de grands savants musulmans au point qu’ils sont devenus d’excellents experts dans la connaissance des narrateurs c’est le cas  d’Ibn Hajar, d’adh-Dhahabi et de bien d’autres.
L'étude de l’isnâd comprend l'identification du nom de chaque narrateur (rapporteur), de son caractère (sa véracité, sa piété, son comportement en public et en privé, etc.), sa capacité et sa réputation en matière de mémorisation et les types de narrations pour lesquels il est connu : si elles sont authentiques, faibles, inventées, etc. En outre, chaque narrateur doit être identifié par une cote donnée par d’autres narrateurs qui l’ont connu. Donc, toutes ces disciplines et de nombreuses autres doivent être considérées pour savoir dans quelle mesure le hadith peut être utilisé comme base de la croyance, de la jurisprudence ou simplement comme un point d'intérêt (non attribué aux propos du Prophète ()).

Après le Livre d'Allah, le Noble Coran, les ouvrages de compilation des hadiths recueillis par les Imams Al-Boukhari et Mouslim, qu'Allah leur fasse miséricorde, sont considérés par les érudits musulmans comme les livres les plus authentiques. Il est à noter qu’il existe d'autres savants célèbres dans le domaine de la collection de hadith, tels que : Abou Daoud (m. 275), At-Tirmidhî (m. 279), An-Nisâ`î (m. 303) et d'autres, puisse Allah les couvrir tous par Son pardon et Sa miséricorde.