L’interdiction de l’extrémisme

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  17 Mai 2011, 22:11  -  #LE BON COMPORTEMENT

L’interdiction de l’extrémisme

 

http://dc306.4shared.com/img/nShAIBtW/s7/0.5124682175257053/allah_est_doux.png

 

 

Le ministre et savant, SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve), a expliqué que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a ordonné de faciliter les choses et a exhorté à cela ; et lorsqu’on lui donnait de choisir entre deux choses, il choisissait la plus facile des deux, tant qu’il n’en résultait pas un quelconque péché. [Rapporté par al-Bukhârî]


Il y a dans ce hadîth, nous dit SHeikh, l’interdiction de l’extrémisme qui consiste à mettre les gens dans la gêne. Ceux qui adoptent l’extrémisme et prétendent que la vérité se trouve dans la rudesse et dans la dureté se trompent. Ce n’est qu’une sorte d’exagération dans les jugements qu’il faut abandonner. La vérité consiste plutôt à être stricte là où cela le nécessite sur la base d’un texte révélé, ou bien là où on nous demande de choisir entre deux choses, dont le texte n’a pas précisé de choisir l’une d’elle ; à ce moment-là, nous choisissons la plus facile à condition qu’il n’en découle pas un quelconque péché. Ceci est très important concernant les études, les articles, les conférences et les orientations (religieuses) que nous donnons aux jeunes. Nous devons nous efforcer de nous éloigner de l’extrémisme néfaste, de la pratique de la rudesse, et de l’adoption de la dureté qui suscite la gêne dans les âmes, même pour coexister avec les gens. Il est obligatoire pour nous d’adopter le juste milieu et la modération dans tout cela, parce que la Législation Islamique est venue prêcher la réfutation de la gêne « car - al-Mounbat - (qui fait référence à celui qui détruit sa monture à cause de la rudesse de la marche) n’avance pas sur le terrain, ni ne conserve sa bête. »  [Rapporté par Ibn Moubârak, al-Hâkim, al-Bayhaqî et Ahmad

[Al-Wassatiyyat ul-I’tidâl du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.24-25]


Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Allâh est doux, et Il aime la douceur en toute chose. Assurément Allâh est Doux et Il aime la douceur. Il donne par elle ce qu’Il n’accordera pas par l’usage de la violence. » Ce qui veut dire : vous devez être doux dans vos paroles, dans vos pensées, dans vos orientations, dans vos propositions. La douceur est nécessaire, et Allâh – Djalla wa ‘Ala – est doux, et Il aime que l’on soit doux en toutes choses. Voulons-nous autre chose que ce qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala - aime ? Voulons-nous autre chose que ce qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala – agrée ? Si tu n’es pas doux dans ce que tu fais, dans ta pensée, dans ton objectif, dans ta thèse, dans ce que tu dis, dans ce que tu laisses, dans tes actes, dans le jugement des choses, le jugement des comportements, le jugement des personnes, alors, tu auras en cela manqué la chose la plus importante qui soit, qui est le fait qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala – t’aime. [Al-Wassatiyyat ul-I’tidâl du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.55-56]

 

source