L’intolérance de l’Islam

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  22 Janvier 2012, 05:24  -  #PREJUGES ET ECLAIRCISSEMENTS

pt69889.jpgLa civilisation moderne, bien qu’elle regorge de faits historiques et de témoignages contraires, veut absolument véhiculer une image négative de l’Islam. C’est un fait établi extraordinaire, d’autant plus qu’il est vérifiable par quiconque étudie les données historiquement fondées, tout autant que les gesticulations actuelles.


Il est très facile de réfuter toutes les attaques contre l’Islam sur la tolérance, mais il est difficile de résumer, tant ces attaques sont nombreuses. Aussi, et pour être concis, il suffit de se borner à citer quelques unes de leurs propres sources, non suspectes de sympathie envers l’Islam.
Parlant de l’Islam: “ Si aucune religion n’a compté des triomphes plus rapides et plus éclatants, aucune ne s’est montrée plus généreuse et plus tolérante”... “ Où sont ces atrocités épouvantables qui nous ont valu tant de tirades larmoyantes et éveillé si longtemps la compassion indignée des âmes sensibles ?” Pierre Laffitte, Les Grands Types de l’Humanité.
 
L’abbé de Broglie, parlant d’Abou Bakr et d’Omar (les deux premiers califes de l’Islam) a dit: “ Ces deux arabes, appelés à gouverner un immense empire, n’ont pas été en dessous de leur tâche et se sont montrés fermes, justes, sobres, énergiques et infiniment supérieurs aux empereurs et gouverneurs chrétiens qu’ils combattaient. ” Abbé de Broglie, Problème et Conclusion de l’Histoire des religions.
 
Des témoignages de ce genre sont légions et à la disposition de chacun.
Le Coran renferme tant de versets prônant une tolérance, alors, encore inconnue : Sourate 2 verset 257 ; Sourate 4 Verset 160 ; Sourate 24 Verset 45 et Sourate 33 Verset  47.
Vérifiez à loisir, car vous risquez d’être lassé par toutes les transcriptions.
 
L’Islam a toujours prôné la liberté du culte.
L’Histoire peut le prouver. Ils font une grotesque analyse de “l’autre”, de cet “autre” qu’ils ne connaissent pas ou mal. Leur propre faiblesse devrait les inviter à une plus grande impartialité, à plus de réserve.

C’est cette même réduction qui fait que pour eux la tolérance serait de nous dicter comment pratiquer notre propre religion. Ils seraient mieux inspirés de retourner à des sources fiables et d’y puiser les enseignements qui leur font défaut. Qu’ils comparent donc avec l’histoire de la Chrétienté.

Par exemple après la prise de Jérusalem par Omar, grand vainqueur et maître de la ville, il n’en demanda pas moins l’autorisation au patriarche du Saint-Sépulcre pour y faire sa prière; les musulmans ne firent du mal ni aux chrétiens, ni aux juifs. L’Histoire le prouve.
À la prise de cette même ville en 1099 par les Croisés (au nom de Dieu !) :
“ Ils (les Croisés) massacrèrent sans pitié les musulmans et brûlèrent les juifs. ”
“ Le carnage qui suivit la prise de Jérusalem fut si terrible que les chevaux des Croisés étaient dans un bain de sang jusqu’à mi-jambes. ”

À la reprise de Jérusalem par Salaheddine (Saladin) en 1187, lorsque les chrétiens ont capitulé, il n’y eu aucune vengeance, aucun massacre. Les blessés furent soignés et les survivants purent retourner en Europe !   L’Histoire confirme ces faits (lire: Encyclopédie Britannique, Abbé Michaud “Voyage religieux en Orient” ou “Histoires des Croisades”)