La Compilation du Coran par écrit

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  2 Mai 2010, 11:07  -  #LE NOBLE CORAN

La Compilation du Coran par écrit
 
00000.jpg
 Si nous avions vu dans notre article précédent que le Coran n'a pas été altéré, que chaque mots, verset et chapitre fut préservé depuis plus de 14 siècle, nous allons dans cet article plus nous attardé sur un autre sujet : comment le Coran fut il mis par écrit ? cette mise par écrit est-elle identique à la révélation Coranique ? la réponse est oui, nous allons entrer dans le vif du sujet. insha Allah.
 

Le lecteur doit savoir que le sujet pourrait être dévellopé plus en détails, je me propose juste d'en faire un résumé accessible à tous, musulman ou non, afin d'en extraire l'essentiel utile à savoir à toute personne qui se pose des questions sur ce sujet, je me base sur un site internet pour cet article. Lorsque les paroles ne sont pas les miennes je les mets entre guillemet tel que dans le site ou je les ai puisés.
 
 
La révélation Coranique lors du vivant du prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam :
 
"Le Coran a cette particularité que son texte n'a pas été révélé en une traite mais progressivement, fragments par fragments, sur une période qui s'est étendue sur vingt-trois années."
 

"Du vivant même du Prophète, au fur et à mesure de sa révélation, le Coran est conservé dans les mémoires des hommes et récité chaque jour dans les 5 prières obligatoires."

 
Uthman (il est un compagnon du prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam, il vécut à ses côté, le prophète Mouhamad indiqua qu'il était promis au paradis, Uthman fut aussi le 3ème calife de l'islam), le troisième calife qui justement est à l'origine des copies coraniques que l'on prétend être les premières traces écrites du Coran (elle se trouve notamment en Turquie au musée du Topkapi), racontait : "Lorsque plusieurs versets étaient révélés au Prophète, celui-ci appelait des personnes sachant écrire et leur disait : "Placez ces versets dans telle sourate, celle où sont mentionnés tels et tels sujets". Et lorsqu’un verset lui était révélé, il leur disait : "Placez ce verset dans telle sourate, dans laquelle sont mentionnés tels et tels sujets"" (rapporté par Abû Dâoûd et at-Tirmidhî, authentifié par Ibn Hibbân : cf. Fat'h ul-bârî, tome 9 p. 29). Les supports se constituent de papier, de pierres tendres, d'omoplates de chameaux, etc., et sont dispersés auprès de différents Compagnons (rapporté par al-Bukhârî).
 

"le Prophète indique, au sein de l'ensemble du texte coranique déjà révélé, la place où doit être insérée chaque nouvelle révélation, s'il encourage ses Compagnons à apprendre par cœur le texte coranique (certains le connaissent intégralement)"
 

"il ne fait pas préparer une copie rassemblant tout le texte coranique. Pourquoi ? Tout simplement parce que la révélation n'est pas encore terminée, que de nouveaux versets peuvent être révélés, et que ceux-ci peuvent être insérés au milieu (et non à la fin) du texte coranique déjà présent."

 


Recensement du texte coranique sous Abû Bakr, le premier calife du Prophète :


Avant d'entrer dans ce chapitre il est bon de clarifier aux gens qui est Abu Bakr ? il est un compagnon du prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam, il a soutenu le prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam durant sa mission, Abu Bakr à la mort du prophète Mouhamad deviendra le 1er calife de l'islam.


"Le recensement de l'intégralité du texte coranique se fait dans les 2 ans qui suivent la mort du Prophète, sous le premier calife Abû Bakr (632-634). Celui-ci, conseillé par Umar ( Umar est un compagnon du prophète Mouhamad, il fut le 2ème calife de l'islam ) qu'effraie la mort de nombreux compagnons connaissant par cœur l'intégralité du texte coranique, charge Zayd ibn Thâbit (qui avait été scribe du Prophète) de rassembler les divers supports écrits et de préparer une copie du texte coranique intégral.
Le texte est rédigé dans sa totalité sur des feuillets (sahifa, pl. suhuf), qui sont confiés à la garde de Abû Bakr lui-même. Après la mort de ce dernier, le deuxième calife, Umar (634-644) les reçoit. Après sa mort, ils sont confiés à sa fille Hafsa, veuve du Prophète. (Tous ces éléments sont rapportés par al-Bukhârî, n° 4701. Voir également Fath ul-bârî tome 9 pp. 19-20, et al-Itqân, pp. 184-185.)


C'est donc ici, dans les 2 ans qui suivent la mort du Prophète (et non 20 ans après), sous le califat de Abû Bakr, que le texte coranique est redigé dans son intégralité dans une même copie (il s'agit de l'ensemble des feuillets)."


Universalisation des copies sous Uthmân, troisième calife du Prophète :

"Sous le califat de Uthman (compagnon du prophète Mouhamad sal Allah alayhi was alam), troisième calife (644-656), le territoire musulman s'est considérablement agrandi et de nouveaux problèmes surgissent : ..Le calife Uthmân décide alors d'officialiser un type unique d'écriture du texte coranique et d'établir une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres. C'est à cette fin qu'il charge une commission de préparer plusieurs copies (mus'haf) du Coran. Et cela se passait en l'an 25 de l'hégire, soit 15 ans (et non 20 ans) après la mort du Prophète (sur lui la paix).


Ce qu'à fait Uthman est important, parceque cela rassemble les gens sur divers points, notamment l'ordre des classements des chapitres du Coran (dans notre précédents article nous avions vu que le prophèter Mouhamad sal Allah alayhi wa salam lui même indiquait la ou devait se placé tel ou tel verset dans tel ou tel chapitre, toutefois pour ce qui était de l'ordre du classemnent des chapitres du Coran, il semblerait que le prophète Mouhamad avait indiqué l'ordre de certains chapitres mais qu'il ne l'avais pas fait pour tous le Coran, il n'y avait donc pas un ordre fixe établit pour tous les chapitres du Coran, cela fut un effort mené par les compagnons, bien que cela ne remette en rien le contenu du Coran qui en tout état de cause fut préservé.)


Si ce que je viens d'exposer plus haut a été compris par le lecteur, il ne lui sera donc pas un secret que le faite que "que la copie personnelle du Coran qu'a préparée Ibn Mas'ûd (qui habite Kufa, il était un compagnon du prophète Mouhamad) diverge de celle qu'avait préparée Ubayy ibn Kaab. Dans la copie de Ibn Mas'ûd, nous avons cet ordre : al-Baqara, an-Nissâ , alu 'Imrân, al-A'râf, al-An'âm… ( ce sont différents noms de chapitre Coranique ) et dans celle de Ubayy : al-Fâtiha, al-Baqara, an-Nissâ, alu 'Imrân, al-An'âm, al-A'râf (Al-Itqân, p. 202 et pp. 205-206)…


Si j'ai mentionné ce point important c'est pour préservé le lecteur des machinations des ennemis de l'islam, en effet ceux-ci pourrait prétendre que l'ordre des chapitres mentionné dans la copie préparé par Ibn Massoud était différente de celle d'Ubay ibn Kab, ce qui est vrai toutefois ils jouent sur cela pour mettre un doute sur l'authenticité du Coran, doute qu'il n'y a pas lieu d'avoir et cela parceque nous avions vu qu'il n'y avait pas eu un ordre de classement des chapitres fixe donné par le prophète Mouhamad sal Allah alayhi wa salam concernant tous les chapitres du Coran, cela fut fait par les compagnons, il n'est donc pas étonnant de voir que l'ordre préparé par ibn Massoud et celui de Ubay ibn kaab puisse être différents. ,C'est d'ailleurs une des raisons qui a poussé Uthman a faire sous son califat une copie du Coran avec un ordre unique afin que les musulmans se rasemblent sur un même ordre des chapitres, le lecteur ayant compris maintenant cela pourra évité facilement l'ambiguité lancer par les ennemis de l'islam, ambiguité qui est maintenant dissipé, louange à Allah.

"Uthman charge donc une commission de Compagnons experts en récitation du texte coranique de travailler à partir des feuillets préparés par Zayd ibn Thâbit à l'époque et sur la demande du premier calife, Abû Bakr (632-634), et de préparer une copie coranique qui devra servir de modèle uniforme ; cette commission est composée de : Zayd ibn Thâbit lui-même, Abdullâh ibn uz-Zubayr, Sa'ïd ibn ul-'As et Abd ur-Rahmân ibn ul-Hârith ibn Hishâm (rapporté par al-Bukhârî, n° 4702). C'est ainsi que plusieurs exemplaires de cette copie dite "uthmanienne" sont préparés."


Ces copies préparées, Uthmân les fait envoyer en différents points importants du territoire musulman. (Tous ces éléments sont rapportés par al-Bukhârî, n° 4702.)"


"Les copies du Coran écrites de nos jours suivent toujours mot pour mot et lettre pour lettre cette écriture des copies d'Uthman, écriture justement nommée "ar-rasm al-uthmanî".


"On dit qu'une de ces copies existe encore aujourd'hui, et se trouverait à Istanbul (Turquie).(voir musée du Topkapi, elle daterait des années 650 et Dieu est plus Savant)


"Dans le but d'uniformiser les copies coraniques et de mettre ainsi fin aux problèmes, Uthman demande que les copies coraniques antérieures soient toutes brûlées" (rapporté par al-Bukharî, n° 4702).


Conclusion:


Voici donc un résumé de l'histoire de la compilation par écrit du Coran, le lecteur devra toute fois gardé en tête qu'à la base le Coran était appris par coeur, il fut mis par écrit lorsque le besoin s'en fit sentir, de nos jours de nombreux imams connaissent le Coran par coeur même des enfants en bas âge sont capable de mémorisé plus de quelques 114 chapitres. Dieu a préservé Son Livre, d'autre part si un individu viendrait a récité des versets ne figurant pas dans le Coran, n'importe quel musulman connaissant le Coran le détecterait, ceci constitue donc une protection à l'égard du Coran et se depuis les débuts de l'islam jusqu'à nos jours.


Si l'ont viendrait a jeter toute les bibles du mondes, quel pasteur viendrait nous la retranscrire tel quel ? si l'ont viendrait jeter toutes les thora du monde à la mèr quel rabbin viendrait nous la retranscrire par coeur tel quel ? personne d'entre leurs enfants ne pourrait le faire et encore moins leurs adultes. Mais si nous jettons tous les Coran du monde à la mer, n'importe quel petit enfant ayant mémorisé le texte Coranique pourra le retranscrire dans les jours qui suivent ainsi que n'importe quel imam. Cela n'est il pas une preuve suffisante pour vous ?


Merci de votre lecture que Dieu vous guide à l'islam.