La Mise en Quarantaine

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  3 Juin 2011, 04:36  -  #DECOUVERTES SCIENTIFIQUE

Le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  « Si vous apprenez l'existence de la peste en un lieu, n'y entrez point ! Et si la peste frappe un lieu où vous vous trouvez, n'en sortez point ! »(Rapporté par al-Bokhârî et Moslim.)

   Le Prophète (prière et salut sur lui) dit par ailleurs :  «Celui qui fuit la peste est tout comme un déserteur. Et quiconque patiente dans la peste aura la récompense d'un martyr. »(Rapporté par Ahmad.)

La Vérité Scientifique :

2008-07-29-danger.jpgAprès l'évolution des sciences, l'on découvrit la réalité des organismes microscopiques, leurs modes de reproduction, et comment ils causent maladies et épidémies. Il apparut alors que les bien portants qui n'ont aucun symptôme de la maladie dans une zone infesté, peuvent être bel et bien porteurs des microbes pathogènes et ce faisant, ils risquent de contaminer toute zone vers laquelle ils se déplaceraient. Suite à la découverte de ces réalité, l'on mit en place le système notoire de la mise en quarantaine, en vertu duquel tout les habitants d'une zone touché par une épidémie sont interdit de quitter cette zone, autant que tous ceux qui sont en dehors de cette zone sont interdits d'y entrer. Frappé par la peste au quinzième siècle, l'Europe perdit le quart de ses habitants. Mais à cette même époque, le monde islamique réussissait avec plus de facilité à endiguer l'épidémie et toutes les autres maladies transmissibles qui sévissaient à cette époque en Europe.


Aspect Miraculeux :

Les gens pensaient bien avant l'époque du Prophète (prière et salut sur lui) et jusqu'à ce que Pasteur découvre l'existence des microbes, que les maladies étaient causées par les esprits maléfiques, les diables et les étoiles. Ils ne voyaient aucun lien entre ces maladies d'une part, et l'hygiène et le comportement humain d'autre part. Ce faisant, toute transmissibilité entre deux personnes via des organes microscopiques était impensable. Raison pour laquelle ils n'avaient recours qu'à la sorcellerie et aux légendes pour se soigner.

Dans ce même environnement, le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) établit une règle fondamentale qui est devenu l’un des principes de base de la médecine préventive moderne après la découverte des facteurs pathologiques des maladies et des épidémies, qui en l'occurrence, la mise en quarantaine dans le but de stopper la propagation des épidémies dans les villes et lieux de regroupements. Le Prophète proclama cette vérité qualifiée de nos jours de scientifique en ces termes : «Si vous apprenez l'existence de la peste en un lieu, n'y entrez point ! Et si la peste frappe un lieu où vous vous trouvez, n'en sortez point !»     

En guise de garantie d'exécution de cette directive prophétique, le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) a construit une muraille autours des zones infestées en promettant à celui qui reste à cause d'Allah sur les lieux après l'avènement de l'épidémie, d'avoir la récompense d'un martyr. Et d'autre part, il mit en garde ceux qui fuient les zones infestées de s'exposer à un malheur. L'on voit cela clairement dans la parole ci-après du Prophète (prière et salut sur lui):  «Celui qui fuit la peste est tout comme un déserteur. Et quiconque patiente dans la peste aura la récompense d'un martyr.»

Si l'on disait 200 ans jadis à un bien portant qui voit les gens touchés par une épidémie tomber autour de lui, de rester sur place, il aurait sans doute pris cette parole pour une expression de folie ou même pour une tentative d'attenter à sa vie. Et sans doute, il aurait prit la poudre d'escampette sans préavis pour rejoindre les zones qui ont été épargnées par l'épidémie.

Les musulmans étaient les seuls qui ne fuyaient pas les zones atteintes par les épidémies suivant en cela les directives de leur Prophète sans même savoir le fondement de cette directive. Ils étaient alors la risée des non musulmans à cause de cette pratique, jusqu'à ce que la médecine moderne découvrent que mêmes les bien portants des zones touchés par la peste sont porteurs des microbes pathogènes de l'épidémie. Et partant, ces bien portants constituent un risque réel de transmission de la maladie, à tout lieu sain où ils se rendraient. Et vu que ces bien portants se déplacent aisément et se mêlent à d'autres bien portants, ils contaminent ces derniers très facilement. En somme, les bien portants qui sont porteurs des microbes et des virus sont encore pire que les malades en face desquels les gens sont tout de suite conscients de la nécessité de prendre les précaution qui s'imposent. Qui a donc pu donner ces informations précieuses au Prophète (prière et salut sur lui)?

Était-ce possible quatorze siècle jadis qu'humain disent des choses pareilles, à moins que ces informations lui soient révélées par l'Omniscient qui est parfaitement Connaisseur de ses créatures?

Certes, Allah exalté soit-Il dit dans le Saint Coran: [Dis : “Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez”. Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites.] (an-Naml : 93)