Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« On ne connaît pas la vérité par les hommes, mais connais donc la vérité, et après tu connaîtras ceux qui la suivent. »


La religion, l'institution et la guerre

Publié par convertistoislam - l'islam pour tous sur 17 Mai 2010, 15:00pm

Catégories : #REFUTATIONS ATHEISME

La religion, l'institution et la guerre

L'humanité est loin d'avoir besoin des religions pour se faire la guerre. Il faut chercher la cause à l'intérieur de nous-même, de l'humain. Les politiques utilisent la religion et les croyances pour diviser et attiser la haine.

A la base de la religion, il n’y a pas une institution, une administration, mais un désir d’élever l’esprit des humains au-delà de leur ego, diminuer ou se libérer de la souffrance. A la base de la religion, il y a des femmes et des hommes. La religion et les institutions religieuses sont teintées par la nature humaine. Même si la religion repose sur une base saine, la collectivisation et l’institutionnalisation de la religion aboutissent forcément à des administrations et leurs hiérarchies, des enjeux de richesse et de pouvoir. Si la religion est "souvent" (la fréquence est relative par rapport aux bienfaits) pervertie ou abusée, la nature humaine en est la cause. Les individus ambitieux et trompeurs, charlatans ou opportunistes trouveront toujours, de l’extérieur ou de l’intérieur, à grimper les échelons et influencer ou modifier le fonctionnement, parfois la base même d’une religion (textes sacrés, textes de loi, etc). Une institution religieuse, de par sa structure, n’est pas plus tyrannique ou endoctrinante que les administrations, gouvernements et ONG, dans la mesure où un gouvernement peut aussi bien passer de la démocratie au fascisme (par la main de l’humain…). Elle n’est pas plus vulnérable qu’aucune autre. Les conflits idéologiques et autres sont très courants en dehors du contexte religieux, et beaucoup de conflits politiques et économiques sont déguisés en conflits religieux, car cela permet de mobiliser les foules (croyantes), de motiver plus les armées et d’attiser la haine et la colère. Cela est très visible dans les conflits armés du siècle précédent et du début du 21ème.

Vous voyez bien, il n'y a pas besoin de religions pour s'entretuer, il s'agit d'une bonne vieille nature humaine: lâcheté, avidité, cupidité, intolérance de la différence, comportement d'exclusion, sentiment de supériorité, soif de pouvoir, volonté d'imposer sa vision - son idéologie... Il faudrait vraiment s'intéresser à la psychologie humaine pour mieux connaître et comprendre.

Lorsqu’il y a une guerre supposée «de religion», il faut d’abord voir si ce n’est pas un problème de manipulation politique ou de médiatisation, ensuite voir qu’il n’y a pas une entité abstraite appelée «religion» qui cause des guerres, mais que la nature humaine est à l’origine des conflits. Ce sont les humains qui cherchent à imposer leurs croyances, leur vision du monde, à envahir les territoires voisins, à voler les richesses, à massacrer les «hérétiques»; pas les «religions». Pourquoi toujours vouloir rejeter la faute à des concepts telles que "la société" ou "la religion" alors que la faut est à l'intérieur de soi-même? (voir "l'évitement de sa propre souffrance"). Il suffit de regarder les écrits et enseignements religieux pour voir que la violence n’est jamais recommandée, et dans les rares cas cela s’avérerait vrai, il faut vérifier si une main bien humaine et égotique n’a pas exécuté une modification, après leur création.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :