Sixième annulation : Se moquer du Messager, du châtiment ou de la récompense.

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  24 Janvier 2012, 05:09  -  #LA CROYANCE ISLAMIQUE

Sixième annulation de l'islam

 

danger.png


Le sheikh Mouhammad ibnou 'Abdil Wahhâb a dit :

"La sixième [annulation] : Celui qui se moque d’une chose faisant partie de la religion, ou de la récompense d’Allah ou du châtiment est un mécréant, cela est prouvé par les versets : « Dis : Etait-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous excusez pas, vous êtes certes devenu mécréant après avoir cru. » (Sourate At-Tawba, versets 65-66) "




Explication de Sheikh Al Fawzan :


Sixième annulation : Se moquer du Messager, du châtiment ou de la récompense.


Nous avions vus dans l’annulation précédente que celui déteste une chose venant du Prophète (صلى الله عليه و سلم) a mécru. Et le fait de détester une chose, cela est en rapport avec les actions du cœur. Quant au fait de se moquer de tout ce qui concerne la religion, cela est en rapport avec les actions de la langue.

La cause de la révélation des versets de la sourate At-Tawba :


Allah (سبحانه وتعالى) a dit : « Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. » Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez ? » (65) Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. » (Sourate At-Tawba, verset 65 et 66) La cause de la révélation de ces versets est mentionné dans le hathar suivant :


Ibn ‘Oumar, Muhammad ibn Ka’b, Zayd ibn ‘Aslam et Qatâdah (رضي الله عنهم) rapportent dans un hadith composé de leurs propos respectifs que lors de la bataille de Tâbûk, un homme déclara : « Jamais nous n’avons vu d’individus plus voraces, plus menteurs et plus lâches lors d’un assaut que ces lecteurs » désignant par ‘lecteurs’, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et ses Compagnons qui étaient assidus dans la lecture du Coran. ‘Awf ibn Malik (رضي الله عنه) dit alors à cet homme : « Tu mens ! D’ailleurs tu n’es qu’un hypocrite ! Et je m’en vais de ce pas informer le Prophète de tes propos. » ‘Awf alla donc voir le Prophète (صلى الله عليه و سلم) pour l’en informer, mais la révélation divine l’avait précédé. L’homme qui avait tenu des propos malveillants vint au Prophète (صلى الله عليه و سلم) alors que celui-ci quittait les lieux sur sa chamelle. L’homme s’expliqua : « Ô Messager d’Allah ! Nous ne faisions que bavarder et discuter comme discutent les voyageurs, afin d’atténuer la fatigue du voyage ! »


Ibn ‘Umar (رضي الله عنه) a dit : « Je le vois encore s’agripper à la bride de la chamelle du Prophète (صلى الله عليه و سلم), trébuchant sur les cailloux jonchant le chemin en le suppliant : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer ! » Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui répondait alors : « Est-ce d’Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son Messager que vous vous moquiez ? » (Sourate At-Tawba, v. 65) sans même daigner se tourner vers lui, ni rien ajouter à ses propos. » (Rapporté par Ibn Abî Hatim)


Lorsqu’Allah (عز وجل) a dit : « vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. » cela indique un point très important, qui est qu’avant d’avoir prononcé cette parole, ces hommes étaient croyants et non des hypocrites. En effet, concernant les hypocrites, Allah sait qu’ils ne croient pas dans leur cœur. Donc, étant donné qu’Allah sait cela, si ces hommes avaient été des hypocrites, Allah n’aurait pas dit d’eux qu’ils ont cru. Ceci est la preuve que celui qui se moque d’Allah, ou de son Messager, ou de ce qui a été amené dans la religion, a mécru et a apostasié.


Et dans un autre verset de la même sourate Allah (تعالى) a dit à propos des mounafiqin : « Ils jurent par Allah qu’ils n’ont pas dit (ce qu’ils ont proféré), alors qu’en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans. » (Sourate At-Tawba, verset 74) Ici, Allah (عز وجل) a dit « ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans » et non après avoir cru. Être musulman, cela signifie déclarer entrer dans l’Islam même si on fond de son cœur la personne n’est pas véritablement sincère dans sa déclaration. Ainsi, si une personne dit « lâ ilaha illa-Llah » et qu’elle commence a pratiquer l’Islam, qu’elle soit sincère ou non, on la considère comme musulmane car on ne peut juger que par l’apparence et non ce qu’il y a dans son cœur. Ainsi, dans ce verset il n’y a pas d’indication qu’ils ont mécru après avoir eu la foi, mais uniquement après avoir prétendu être entré dans l’Islam.



Ce verset nous indique des points très importants :


1- Il est obligatoire pour les musulmans de respecter Allah (سبحانه وتعالى) :
Il faut donc L’exalter et Le glorifier, et ne pas le rabaisser contrairement aux paroles de koufr qu’ont prononcées les juifs, comme par exemple lorsqu’ils ont dit : « Et les Juifs disent : « La main d’Allah est fermée ! » Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. » (Sourate Al Ma-idah, verset 64) Ils ont voulu dire par-là qu’Allah est avar et qu’Il ne donne pas généreusement. Ils ont été maudits pour cette parole.
Et Allah (تعالى) dit également concernant la parole des chrétiens : « Certes sont mécréants ceux qui disent : « Allah, c’est le Messie, fils de Marie ! ». » (Sourate Al Ma-idah, verset 17)
Toute personne qui commet le shirk, cela est considéré comme une insulte envers Allah (تعالى).

2- Il est obligatoire de respecter le Messager (صلى الله عليه و سلم) :
Quiconque manque de respect au Messager (صلى الله عليه و سلم), le dénigre, l’insulte ou le rabaisse, est un kafir. Allah a dit : « Ô vous qui avez cru ! Ne devancez pas Allah et Son messager. Et craignez Allah. Allah est Audient et Omniscient. (1) Ô vous qui avez cru ! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte. (2) Ceux qui auprès du Messager d’Allah baissent leurs voix sont ceux dont Allah a éprouvé les cœurs pour la piété. Ils auront un pardon et une énorme récompense. (3) Ceux qui t’appellent à haute voix de derrière les appartements, la plupart d’entre eux ne raisonnent pas. (4) Et s’ils patientaient jusqu’à ce que tu sortes à eux ce serait certes mieux pour eux. Allah cependant, est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate Al Houjrat, verset 1 à 5)
L’interdiction d’élever la voix au-dessus de celle du Prophète (صلى الله عليه و سلم) durant sa vie s’applique aux Shabas lorsqu’ils étaient près de lui. Et après sa mort, les savants du Tafsir ont expliqué que cela signifie qu’il ne faut pas mettre son opinion au-dessus de la parole du Prophète (صلى الله عليه و سلم).


Ces versets nous montrent le respect à avoir envers le Prophète (صلى الله عليه و سلم). Lorsqu’on parle du Prophète (صلى الله عليه و سلم) on doit l’appeler par son statut en disant « Ô Messager d’Allah » ou « Ô Prophète d’Allah », comme l’ont fait les sahabas. En effet, ces derniers ne l’appelaient pas « Ô Mouhammed », en dehors de quelques bédouins venant du désert qui n’étaient pas habitué aux règles de politesse. Même dans le Coran, lorsqu’Allah (سبحانه وتعالى) s’adresse au Prophète (صلى الله عليه و سلم), Il (تعالى) dit toujours « Ô toi le Prophète » ou bien « Ô toi le Messager ».
Mais lorsqu’Il (تعالى) nous informe à son sujet Il dit par exemple : « Mouḥammed n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais il était le messager d’Allah et le dernier des prophètes. » (Sourate Al Ahzab, verset 40) De même que dans ce verset : « Et ceux qui ont cru et accompli de bonnes œuvres et ont cru en ce qui a été descendu sur Mouḥammed - et c’est la vérité venant de leur Seigneur. » (Sourate Mouhammed, verset 2)

3- Il est obligatoire de respecter le Coran :
Ce respect est obligatoire car c’est la parole d’Allah et son mérite sur d’autres paroles est comparable au mérite d’Allah sur Sa création. En effet, la parole d’Allah fait partie de Ses attributs.

4- Il est obligatoire de respecter la religion de l’Islam :
Il n’est pas permis de rabaisser quoi que ce soit qui fait partie de l’Islam car c’est la religion d’Allah. Se moquer de quelque chose faisant partie de la religion est une forme de koufr. Cependant, s’il ne savait pas que cette chose faisait partie de l’Islam, il est excusé mais ne doit plus continuer à se moquer.

5- Il est obligatoire de respecter la sounnah du Prophète (صلى الله عليه و سلم) :
Il faut honorer la sounnah car c’est la parole du Messager (صلى الله عليه و سلم) et c’est une révélation qui vient d’Allah. La preuve de cela est la parole d’Allah (تعالى) : « Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée. » (Sourate An-Najm, verset 3 et 4)

6- Il est obligatoire de respecter les savants de l’Islam :
Il est obligatoire de respecter les savants de l’Islam parce qu’ils sont les héritiers du Prophète (صلى الله عليه و سلم). Et Allah (سبحانه وتعالى) les a élevé en degré en disant : « Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu la science. » (Sourate Al Moujadalah, verset 11)


Les premiers à avoir manqué de respect aux savants sont ceux pour qui les versets 65 et 66 de la sourate At-Tawba ont été révélés. En effet, un homme déclara : « Jamais nous n’avons vu d’individus plus voraces, plus menteurs et plus lâches lors d’un assaut que ces lecteurs » désignant par ‘lecteurs’, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et ses Compagnons qui étaient assidus dans la lecture du Coran. Et à cette époque, les personnes qui connaissaient le Coran et le récitaient, étaient des savants. Contrairement à aujourd’hui, ou certaines personnes de bida’a apprennent le Coran par cœur sans aucune compréhension, comme le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a décrit les khawarijs en disant : « Ils récitent le Coran, mais cela ne dépasse pas leur gorge. »
Donc quiconque se moque des savants à cause de la science qu’ils possèdent dans leur cœur, a commis une forme de koufr. Cependant, si quelqu’un se moque d’un musulman, qu’il soit savant ou non, pour quelque qui a un rapport avec sa création (et non sa science), il est évident que c’est un péché, mais cela n’entre pas dans le koufr.

7- Il est obligatoire de respecter tous les musulmans en général :
Qu’il s’agisse d’un individu en particulier ou d’un groupe de musulmans. Et celui qui se moque des musulmans, cela représente une moquerie envers l’Islam et donc une forme de koufr. Quant au fait de se moquer d’une apparence, ou que la moquerie n’est pas en rapport avec l’Islam, ceci est un péché.
Et Allah a dit : « Ô vous qui avez cru ! Qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux. Et que des femmes ne se raillent pas d’autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu’elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que « perversion » lorsqu’on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes. » (Sourate Al Houjrat, verset 11)

8- S’éloigner de ceux qui se moquent de la religion :
Concernant le verset qui dit : « vous avez bel et bien rejeté la foi » Allah (سبحانه وتعالى) a rendu mécréants tout ceux qui étaient présent alors qu’un seul d’entre eux s’est moqué du Prophète (صلى الله عليه و سلم) et ses Compagnons (رضي الله عنهم). Ceci car ils n’ont pas objecté ou rejeté cette moquerie et sont, par conséquent, devenu les complices de cet homme.
Il n’est donc pas permis de rester en présence des gens qui se moquent de l’Islam ou de la religion. Allah (سبحانه وتعالى) a dit : « Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes. » (Sourate Al An’am, verset 68)


Allah (سبحانه وتعالى) a dit également : « Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu’on renie les versets (le Coran) d’Allah et qu’on s’en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu’à ce qu’ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l’Enfer. » (Sourate An-Nissa, verset 140)

Ainsi dans ce verset il y a beaucoup de leçons à tirer et beaucoup de règles à prendre. C’est donc important pour le musulman de méditer et de réfléchir sur le sens de ce verset afin de ne pas tomber dans la moquerie contre l’Islam. Et cette moquerie n’engloba pas uniquement le fait de se moquer du le Coran, de la sounnah et du Prophète (صلى الله عليه و سلم), mais cela englobe également tous les Prophètes de l’islam, comme Moussa (عليه السلم), ‘Issa (عليه السلم), etc.

 

source