Le bienfait d'une croyance authentique (Cheikh Sa'dî)

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  20 Novembre 2012, 20:05  -  #LA CROYANCE ISLAMIQUE

les-bienfaits-de-la-croyance-authentique.png

Salam Alaykoum wa rahmatoullah,

Quelle joie dans mon cœur après avoir lu cette parole que rapporte Cheikh Sa'dî d'un de nos pieux prédécesseurs !

Qu'Allah nous accorde à tous une croyance authentique de notre vivant, que nous puissions mourir sur cela et que nous puissions rencontrer notre Seigneur avec cette croyance dans l'au-delà.

J'espère bientôt mettre à votre disposition la majeure partie de la première section des Fatâwâ as-Sa'diya qui traite des fondements de Religion et du Hadith.

Qu'Allah nous facilite tous nos projets personnels et nous accorde la réussite.

Cheikh Sa’dî - رحمه الله - a dit dans : « Al Fatâwâ as-Sa’diya » (page : 35) :

9ème point : Les causes et les œuvres qui permettent de décupler la récompense.

Question :

Quelles sont les causes et les œuvres qui permettent de décupler la récompense ?

Réponse :

Nous disons - et la réussite est auprès d’Allah - :

[…]

Et parmi les causes de décuplement des œuvres, il y a un point qui constitue un fondement et une base. [Ce point consiste en] : une croyance authentique, une foi solide en Allah et en Ses attributs, une volonté ferme du serviteur et un vif désir à faire le bien. En effet, les œuvres des Gens de la pure Tradition et du véritable Groupe (Ahl as-Sunnah wal Jamâ’a al Mahda), ainsi que [les œuvres] des gens de science ayant une connaissance complète et détaillée des noms et des attributs d’Allah - ajouté à leur vif désir de la rencontre d’Allah - sont grandement multipliées par rapport à d’autres personnes qui ne bénéficient ni ce décuplement ni ne s’en approche du fait qu’ils ne s’associent pas à eux dans cette foi et cette croyance qu’ils véhiculent. Voilà pourquoi, certains Pieux [prédécesseurs] (as-Salaf as-Sâlih) disaient : « Même si les gens de la Sunnah ne peuvent œuvrer [ou qu'ils œuvrent peu] alors leurs croyances se chargent d’œuvrer pour eux. Quant aux innovateurs, même s’ils œuvrent beaucoup, leurs croyances font obstacle [au bon accomplissement de leurs œuvres soit en les annulant soit en les diminuant]. » Cette parole doit être comprise de la manière suivante : les gens de la Sunnah sont bien guidés alors que les innovateurs sont égarés. C’est bien connu que la différence est claire entre celui qui marche sur le droit chemin et celui qui en a dévié et a emprunté des voies tortueuses qui mènent en Enfer. Sa fin [et sa finalité] est d’être égaré et d’avoir des interprétations tendancieuses.

[…]

(Fin de citation).


Je ne vous cache que la parole en italique m'a posé quelques problèmes dans sa signification exacte mais aussi dans sa portée. J'ai personnellement appelé Cheikh Abd ar-Razzâq - qu'Allah le préserve - et je lui ai posé la question suivante :


Cheikh, que signifie exactement la parole que rapporte Cheikh Sa'di de certains pieux prédécesseur dans son livre Al Fatâwâ as-Sa'diya, chapitre : Les fondements de Religion et du Hadith ; le 9ème point à propos du décuplement des œuvres. Quelle est la portée de cette parole et qu'a voulu signifier Cheikh en la citant. Comment devons-nous comprendre le verbe : [Qa-'A-Da] employé ici. Cela signifie-t-il qu'ils n'œuvrent pas, qu'ils ne peuvent pas œuvrer ou en sont empêcher (pour "x" ou "y" raison) ou la compréhension est-elle encore ailleurs ?

Il a répondu : " La signification de cette parole est qu'ils œuvrent, mais il se peut que ces œuvres soient infimes en quantité ou minimes en valeur. Toutefois, du fait de leur croyance authentique et de leur saine intention alors leurs œuvres grandissent [en valeur] et se décuplent [en quantité]. Quoi qu'il en soit ils accomplissent toujours des œuvres, même faiblement. Ils œuvrent même si c'est peu. Cette parole est à rapprochée de la fameuse parole [d'Abdallah ibn al Mubarâk] : " Il se peut qu'une œuvre soit infime et minime mais que l'intention la grandit. Et inversement, il se peut qu'une œuvre soit grande et conséquente mais que l'intention la diminue."

(Fin de citation )

Et Allah sait mieux

Qu' Allah vous préserve tous et qu'Il vous bénisse où que vous soyez, comme le fut 'Issa Ibn Méryèm - paix et salut sur lui -

Wa salam

Abû Ilyès