Le but d’apprendre les annulations de l’Islam est de se préserver déja soi-même ..

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  21 Janvier 2012, 22:01  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

http://dc185.4shared.com/img/SuTaRgVA/s7/0.37467171947440236/les_annulations_de_lislam_intr.png

 

Le but d’apprendre les annulations de l’Islam n’est pas de pouvoir takfir les gens, car seuls les savants ont cette capacité. Mais c’est plutot, pour se protéger soi-même et éviter de tomber dedans.

« An-Nawâqid » : C’est le pluriel de « Nâqid », qui signifie en arabe détruire, corrompre, ou annuler.
Allah (تعالى) a employé ce terme dans le verset suivant : « Ne violez (نَقَضَتۡ) pas vos serments après les avoir solennellement prêtés. » (Sourate An-Nahl, verset 91)



Définition de l’Islam :

C’est de se soumettre à Allah en L’unifiant, en Lui obéissant et se désavouer du shirk et de ses adeptes.


1 - Appliquer le Tawhid :

El Istislam, signifie en arabe la soumission, c’est-à-dire la soumission à Allah par le Tawhid et par la sincérité. Cela signifie qu’on purifie toutes nos adorations pour Allah, sans n’en rien donner à qui que ce soit. Donc :
- Quiconque refuse de se soumettre à Allah est Moustakbir (orgueilleux), comme par exemple Iblis qui a refuser d’obéir.
- Celui qui se soumet à Allah et à un autre, est Moushrik (associateur)
- Et celui qui ne se soumet qu’à Allah uniquement est Mouwahid (monothéiste)

Allah (عز وجل) a dit : « Alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. » (Sourate At-Tawba, verset 31)

Et Allah a dit aussi : « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Ṣalāt et d’acquitter la Zakāt. Et voilà la religion de droiture. » (Sourate Al Bayyina, verset 5)


2 - L’obéissance à Allah :

En plus d’applique le Tawhid, il faut se soumettre à Allah par l’obéissance, en accomplissant ce qu’Allah nous demande et en s’éloignant de ce qu’Il nous interdit. Croire en l’unicité n’est donc pas suffisant.


3 - Se désavouer du shirk et de ses adeptes :

Aimer et se joindre aux moushrikin sur le plan religieux est en contradiction avec le fait d’unifier Allah et de Lui obéir. Il est bien évidemment possible de faire des transactions commerciales ou autre chose de ce genre avec eux, car ceci ne concerne pas le plan religieux.
Le vrai musulman doit donc se désavouer des idoles, et de toute chose adorée en dehors d’Allah. Il doit croire dans son cœur que tout ce qui est adoré en dehors d’Allah est faux et à rejeter, et que tous les moushrikin sont des kouffar. En effet, si on pense qu’un moushrik est croyant, cela signifie que l’on a un doute sur le fait qu’Allah est Le seul qui mérite l’adoration.

De plus, il faut les détester pour Allah. (Et ici le frère fait une longue explication de Al Wala wal Bara qu’il est intéressant d’écouter, vers la 20ème minute)
Parmi les preuve, il y a la parole d’Allah qui dit : « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : « Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul. ». » (Sourate Al Moumtahana, verset 4)
Ce verset prouve que la haine et l’amour que l’on doit avoir pour les gens sont uniquement basés sur la foi, et non pas sur les intérêts personnels de la douniya.

Allah a dit également : « Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Ceux-là sont le parti d’Allah. Le parti d’Allah est celui de ceux qui réussissent. » (Sourate Al Moujadalah, verset 22)
Et lorsqu’Allah dit : « Tu n’en trouveras pas », ceci est pire qu’une interdiction, car cette négation implique l’impossibilité de réunir la croyance en Allah avec l’alliance de ses ennemis. […]



L’importance d’apprendre les choses qui annulent l’Islam :

Dans l’exemple d’Ibrahim (عليه السلم) qui s’est totalement désavoué du shirk, nous voyons cette importance. C’est lui qui a cassé les idoles de son peuple avec sa main, et il a subit beaucoup de difficulté à cause de son appel vers le Tawhid. Et malgré cela, il avait peur de tomber dans le shirk et il a dit : « Ô Mon Seigneur, écarte-moi ainsi que ma descendance de l’adoration des idoles. »

C’est pourquoi ce sujet mérite toute notre attention et également la raison pour laquelle les savants ont écrit de nombreux ouvrages sur cela. On peut trouver une multitude de livres évoquant les choses qui annulent l’Islam, et certains savants en ont compté jusqu’à 400. Or, le Cheykh Mohammed Ibn AbdelWahhad n'en a rassemblé que 10, qui sont les annulations les plus courantes et les plus répandues, qu’il a énumérées afin que les gens ne tombent pas dedans.

 

 

L’Islam est venu pour protéger 5 principes fondamentaux :

Ces 5 principes sont : la religion, la vie, la raison, les biens, l’honneur. Pour chacune de ces choses, l’Islam a apporté des lois et des règles pour éviter que les hommes ne s’égarent. En effet, ces 5 choses sont essentielles pour que les êtres humains vivent en harmonie.


1 – Préserver la religion :

Ceci, car la religion (la ‘aquida) est la chose la plus importante dans la vie d’un musulman et c’est la raison pour laquelle l’Islam a établi des règles en ce qui concerne l’apostasie.


La peine (punition) de l’apostasie est donc une protection pour la religion, pour éviter que n’importe quelle personne ne se permette de jouer avec la religion, en niant des choses faisant partie de l’Islam, ou en en ajoutant ce qui n’en fait pas partie, etc.
Il y a des textes clairs qui montrent que celui qui quitte l’Islam ou qui fait des choses annulant son Islam, il quitte la religion. Selon ‘Abdoullah Ibnou ‘Abbas (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Celui qui quitte sa religion alors tuez-le. » (Hadith authentique rapporté par Al Boukhari, An-Nassa-i, At-Tirmidhi et l’Imam Ahamed)

Il y a également un autre hadith du Prophète (صلى الله عليه و سلم), rapporté par ‘Abdallah Ibn Mas’oud (رضي الله عنه) qui soutient le hadith précédent, qui est : « Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman, sauf dans 3 cas : celui de l’homme marié qui commet l’adultère, celui de l’assassin qui légalement mérite la mort, et celui de l’homme qui renie sa religion et se sépare de la communauté. » (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)


2 – Préserver la vie :

C’est pour cette raison qu’Allah (تعالى) a donné comme peine pour la personne qui a tué, l’exécution. C’est la loi du Talion qui s’applique : œil pour œil, dent pour dent, et vie pour vie. Cette loi fait d’ailleurs partie des lois reçues par tous les Prophètes avant l’Islam, et elle constitue la loi de la justice absolue.
Allah (تعالى) a dit : « Ô les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. » (Sourate Al Baqara, verset 178)

Et Il (تعالى) dit également : « C’est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, ô vous doués d’intelligence, ainsi atteindrez-vous la piété. » (Sourate Al Baqara, verset 179)

Allah a donc ordonné cela afin de préserver la vie des croyants contre les agressions. En effet, la peine de mort empêche le coupable de récidiver et empêche les autres personnes malintentionnées d’agir ainsi.


3 – Préserver la raison :

Allah (عز وجل) a créé l’homme et l’a distingué de toutes les autres créatures en lui donnant la raison. Ceci, afin qu’il soit capable de différencier entre ce qui est bénéfique de ce qui est nuisible, entre ce qui est bon et ce qui mauvais, et entre la foi et la mécréance. Et Allah (سبحانه وتعالى) a dit : « Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures. » (Sourate Al Isra, verset 70)
Et Il (تعالى) a dit : « Nous avons certes créé l’homme dans la forme la plus parfaite. » (Sourate At-Tin, verset 3)

Ainsi, celui qui consomme des drogues ou boit de l’alcool au point d’en perdre la raison, il aura commis un crime contre lui-même et mérite la peine qu’Allah a établi pour ces choses. Cette peine est donc faite pour protéger la raison de l’homme.


4 – Préserver les biens :

Les gens ont toujours besoin de leurs biens et de leurs richesses, ainsi que de tout ce qui peut leur être bénéfique dans leur vie. Allah (سبحانه وتعالى) dit : « Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Allah a fait votre subsistance. » (Sourate An-Nissa, verset 5) C’est-à-dire qu’il ne faut pas laisser les biens à ceux qui ne savent pas gérer l’argent, car ils pourraient le gaspiller.

Et celui qui transgresse en volant les biens des autres, une punition a été établie en Islam dans le but de préserver les biens des personnes. En effet Allah (سبحانه وتعالى) a dit : « Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. » (Sourate Al Ma-idah, verset 38)


5 – Préserver l’honneur et les liens de parenté :

Allah (سبحانه وتعالى) a préservé l’honneur des personnes en interdisant la fornication et l’adultère. Le terme « zina » en arabe s’applique aussi bien à la fornication qu’à l’adultère, mais on distingue celui qui est marié de celui qui ne l’est pas, et chacun des 2 aura une peine différente. La peine de celui qui n’est pas marié est de 100 coups de fouet. Quant à celui qui est marié, il doit être lapidé avec des pierres jusqu’à la mort.

L’application de ces peines permet donc également de préserver également les liens de parenté. En effet, en l’absence de peine et d’interdiction, certaines personnes ne savent même pas qui est leur père ou d’autre ne savent pas qui est leur fils, etc.

De même, en ce qui concerne la préservation de l’honneur, il y a l’application des peines en cas d’accusation non fondée. Celui qui accuse une personne de zina ou d’homosexualité doit apporter 4 témoins, et s’il ne le fait pas il sera puni et son témoignage ne sera plus accepté. En effet, Allah (تعالى) a dit : « Et ceux qui lancent des accusations contre des femmes chastes sans produire par la suite quatre témoins, fouettez-les de quatre-vingts coups de fouet, et n’acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux-là sont les pervers, à l’exception de ceux qui, après cela, se repentent et se réforment, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate An-Nour, verset 4 et 5)

 

source