Le livre de la science

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  18 Janvier 2012, 16:25  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

L’Imam An-Nawawî dans son livre Riyâd As-Sâlihîn dans la première partie du chapitre « Le livre de la science [apprise et enseignée pour Allah] »:Allah dit :



( Et dis: ‹Ô Seigneur, accrois mes connaissances !› ) s20 v114




( Dis: ‹Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? Seuls les doués d'intelligence se rappellent. ) s39 v9




( Allah élèvera en degrés ceux d'entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir ) s58 v11




( Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah ) s35 v28






riyad-salihin-albani-729.jpgExplication :


L’auteur, l’Imam An-Nawawi,a cité le mérite de la science apprise et enseignée pour Allah. La science désignée ici est celle sur laquelle les textes sont venus indiquant son mérite, sa récompense, l’éminence des personnes de science et le fait qu’ils soient les héritiers des prophètes, (ce qui est désigné) est la science de la législation dans la croyance et les œuvres. Ce n’est pas celle qui a rapport avec cette vie ici bas comme
l’arithmétique ou l’ingénierie ou autres…Le sens de la science légiférée avec laquelle sont venues les lois est celle par laquelle on loue celui qui l’acquière, ainsi que celui qui l’apprend et qui l’enseigne.



Et la science est un jihad. Un jihad dans la voie d’Allah. Et sur elle repose le jihad et le reste de l’Islam. Car il n’est pas possible pour celui qui est ignorant d’œuvrer selon la façon exigée. C’est pour cela qu’Allah dit :


(Les croyants n'ont pas à quitter tous leurs foyers. Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde. ) s9 v122




C’est-à-dire, s’il n’y avait pas quelques hommes pour le jihad parmi les musulmans, et d’autres qui restent. ( pour s'instruire » : c-à-d le groupe qui est resté. ( dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple »: c-à-d à leur retour des batailles. ( afin qu'ils soient sur leur garde ) : Allah a donc mis l’instruction à égalité avec le jihad dans la voie d’Allah, et est même prioritaire sur lui.


Car il n’est pas possible au combattant de combattre,

ni au prieur de prier,

ni de s’acquitter de la zakat,

ni au jeûneur de jeûner,

ni au pèlerin de faire le hajj,

ni de faire la ‘umra,

ni de manger,

ni de boire,

ni de dormir,

ni de se réveiller,

sauf avec la science.



Donc la science est la base de toutes choses. C’est pour cela que le prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue -a dit :



« Celui à qui Allah veut du bien, Il l’aidera à bien comprendre la religion » (Al-Bukhâri (71), Muslim (98)).






Et il n’y a pas de différence entre le combattant qui aiguise le bout de son arme et l’étudiant en science qui résout les questions de science des livres. Chacun d’eux œuvre pour le jihad dans le sentier d’Allah et l’éclaircissement de la jurisprudence d’Allah pour Ses serviteurs. C’est pour cela que l’auteur a fait suivre le chapitre du
Jihad par le chapitre de la science, pour montrer qu’il lui est similaire. Il y a même certains savants qui le préfèrent au jihad dans la voie d’Allah. Et la vérité est que cela a besoin d’être détaillé. Il y a des gens pour qui le jihad va être meilleur, et pour d’autres le
fait d’apprendre sera meilleur. Si la personne est forte, courageuse, vaillante et intrépide mais dans la science il s’emmêle, a peu de mémoire, acquiert le savoir avec difficultés. Alors dans ce cas nous disons en ce qui le concerne que le jihad lui est préférable. Et si la personne au contraire n’a pas cette force de corps ou ce courage de cœur, mais a de la mémoire, de la compréhension et de l’application, alors en ce qui concerne le fait d’étudier lui est meilleur.



Si ces deux choses sont à égalité, alors certains savants préfèrent le fait d’apprendre la science car c’est la base. Car il va en faire profiter tous les gens, aussi bien la personne de proche que celle éloignée, tous ceux qui sont en vie et ceux qui viendront au monde par la suite. Et car elle va profiter à celui qui l’a acquise pendant sa vie et après sa mort. Comme le prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - a dit :



« Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses : Une aumône continue, une science dont les gens tirent profit ou un enfant pieux qui invoque pour lui. » (Rapporté par Muslim)






Et tous les gens ont besoin de science :



les prophètes ainsi que les autres ont besoin de science. C’est pour cela qu’Allah a ordonné à Son prophète de dire :



( Et dis: Ô Seigneur, accrois mes connaissances! » « Que soit exalté Allah, le Vrai Souverain! Ne te hâte pas [de réciter] le Coran avant que ne te soit achevée sa révélation. Et dis: ‹Ô Seigneur, accrois mes connaissances!› ) s20 v114






Les messagers ont besoin de science, d’en avoir encore plus, et de demander à Allah de leur augmenter leurs connaissances. Donc ceux qui sont en deçà des messagers le sont à plus forte raison. Il est donc digne pour le serviteur qu’il demande toujours à Allah qu’il lui augmente sa science. Mais s’il fait cela, il doit s’efforcer de faire
les causes par lesquelles il va acquérir la science. Quand à ce qu’il la demande et dise :

Seigneur, accrois mes connaissances ! Et ensuite ne fait pas les causes, alors cela ne fait pas partie de la sagesse ni de ce qui est juste. Ceci est comme celui qui dit : Allah accorde moi un enfant et ne se marie pas ! D’où va donc sortir cet enfant ? Il est donc
obligatoire si tu demandes à Allah de t’efforcer de faire les causes par lesquelles tu vas obtenir la chose souhaitée. Car Allah est Sage. Il a associé les effets avec leurs causes.



Et dans ce verset



( Et dis: Ô Seigneur, accrois mes connaissances! ),






il y a une preuve sur le mérite de la science. Il n’a pas dit à Son messager : Ô Seigneur, accrois mes biens (mon argent) ! Mais il lui a plutôt dit :


( Et dis: Ô Seigneur, accrois mes connaissances! ).






Et Il lui a dit dans cette vie ici-bas :



( Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d'entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce qu'Allah fournit (au Paradis) est meilleur et plus durable. ) s20 v131




Je demande à Allah de nous accorder ainsi qu’à vous, la science bénéfique et les œuvres pieuses et d’appeler à Allah avec clairvoyance.



Source : explication de Riyâd As-Sâlihîn de shaykh Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaymîn, vol.2, p1470


Traduit par Abû Bilâl Al Jazâ-irî