Le mérite de ceux qui fréquentent les mosquées !

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  14 Novembre 2010, 11:20  -  #LE BON COMPORTEMENT

paysage-marocain_940x705.jpgLes mosquées jouissent d’une place et d’un mérite auprès d’Allah qui les a mentionnés à plusieurs reprises dans Son livre en y indiquant leur noblesse. Allah, glorifié soit-Il, dit : « les mosquées sont consacrées à Allah : n’invoquez donc personne avec Allah. » [Sourate Al-jinn ; verset 18], notre Seigneur, Exalté soit-Il, dit : « une Mosquée fondée dès le premier jour, sur la piété, est plus digne que tu t’y tiennes debout (pour y prier). On y trouve des gens qui aiment bien se purifier, et Allah aime ceux qui se purifient » [Sourate At-Tawba ; verset 108] , « dans des maisons (des mosquées) qu’Allah a permis que l’on élève, et où Son Nom est invoqué ; Le glorifient en elles matin et après-midi, des hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l’invocation d’Allah, de l’accomplissement de la Salât et de l’acquittement de la Zakat » [Sourate An-Noor ; verset 36] , « qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d’Allah, on mentionne Son Nom, et qui s’efforce à les détruire ? ». [Sourate Al-Baqara ; verset 114]


De plus, Allah, le Très-Haut, a fait l’éloge des personnes qui fréquentent les mosquées en disant : « ne peupleront les mosquées d’Allah que ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, accomplissent la Salât, acquittent la Zakat et ne craignent qu’Allah. Il se peut que ceux-là soient du nombre des bien guidés » [Sourate At-Tawba ; verset 18], « ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salât portez votre parure (habits) ». [Sourate Al-A’raaf ; verset 31]


Ce sont là autant de marques de respect et de considérations pour les maisons d’Allah. « Voilà (ce qui est prescrit). Et quiconque exalte les injonctions sacrées d’Allah, s’inspire en effet de la piété des cœurs ». [Sourate Al-Hajj ; verset 32]


Ceci concernant le livre d’Allah, Exalté soit-Il. Quant à la sunna du prophète, صلى الله عليه وسلم, elle y renferme également des bonnes nouvelles pour ceux qui fréquentent les mosquées, ceux qui patientent dans l’obéissance à Allah et dont les cœurs sont attachés aux maisons où est constamment invoqué le nom d’Allah.


La première de ces bonnes nouvelles est l’information, selon laquelle ceux qui fréquentent les mosquées sont dans les endroits préférés d’Allah, Exalté soit-Il. Il a été rapporté dans l’authentique de Muslim, selon Abû Hurayrah, qu’Allah soit Satisfait de lui, que le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, dit : « Les endroits préférés d’Allah sont les mosquées et les plus détestés sont les marchés ». Elles ont atteint ce degré-là car elles ont la particularité d’être des endroits d’adoration, de rappel, de réunion de croyants, de mise en évidence de rites religieux et de présence des anges.


Deuxièmement, le prophète, صلى الله عليه وسلم, a annoncé la bonne nouvelle du triomphe, du succès et de l’énorme récompense à ceux qui se rendent à pied aux mosquées. Selon ‘Uqbah Ibn ‘Amir, qu’Allah soit Satisfait de lui, le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, a dit : « si une personne fait ses ablutions, puis se rend à la mosquée en vue de la prière, il lui sera écrit dix bonnes actions pour chaque pas effectué vers la mosquée. Quant à celui qui y est assis en attente de la prière, il aura l’équivalent de la récompense d’une personne qui allonge toutes les parties de sa prière, et ce depuis le moment où il sort de sa maison jusqu’à ce qu’il y retourne » [Rapporté par l’imam Ahmad et est dans le « sahîh At-targhîb »]. Selon ‘Abdullah Ibn ‘Amir, qu’Allah soit satisfait d’eux, le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, dit : « celui qui va à la mosquée du groupe, pour chaque pas effectué, il lui sera effacé une mauvaise action et écrit une bonne à l’aller comme au retour » [rapporté par l’imam Ahmad et est également dans le « sahîh At-targhîb »].


Lorsque les alentours de la mosquée du messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, commencèrent à être inoccupés, les « Banou Sâlimata » voulurent déménager à proximité de cette dernière. Une fois cette information arrivée aux oreilles du prophète, صلى الله عليه وسلم, il leur dit : « il m’est parvenu que vous voulez déménager près de la mosquée », ils répondirent par l’affirmative au messager d’Allah qui leur répondit : « restez là où vous êtes, il vous sera inscrit une bonne action pour chaque pas qui vous sépare de la mosquée » [Rapporté par l’imam Muslim]. Et plus la maison est éloignée de la mosquée, plus la récompense en sera grande conformément à la parole du prophète, صلى الله عليه وسلم : « certes, les personnes qui ont la plus grande récompense pour la prière sont celles qui en sont le plus éloignées à pied » [Unanimement reconnu authentique.].


Quant à celui qui se rend dans l’une des maisons d’Allah en vue de L’adorer dans l’obscurité, qu’il sache qu’il aura un repos, une grâce et une satisfaction de la part de Son Seigneur. Le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, dit : « annonce la bonne nouvelle d’une lumière parfaite le jour de la résurrection aux gens qui se rendent aux mosquées dans l’obscurité » [Rapporté par Abû Daoud et At-tirmidhi et est dans le « sahîh At-targhîb ».] Toujours dans le même recueil, selon le prophète, صلى الله عليه وسلم : « celui qui sort de chez lui en état d’ablution pour se rendre à une prière obligatoire, il aura la récompense d’un hajj. Quant à celui qui se rend [dans les mêmes conditions] dans l’unique but de prier la prière de Dhouha, il aura la récompense de celui qui fait une ‘umra » [Rapporté par l’imam Abû Daoud.].


Troisièmement, celui qui sort de sa maison pour aller à la mosquée, Allah lui garantit le bien, car selon Abû Umâmata, qu’Allah l’agrée, le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, a dit : « trois sortes de gens sont toutes sous la protection d’Allah, celui qui vit, Allah lui donnera une subsistance suffisante, celui qui meurt, Allah le fera entrer au paradis et celui qui entre chez lui en adressant les salutations Entrent aussi sous la protection d’Allah celui qui sort pour aller à la mosquée et celui qui sort dans Son sentier » [Rapporté par Abû Daoud et authentifié par Ibn Hibân].


Quatrièmement, celui qui se rend à la mosquée pour la prière en groupe aura, certes, une récompense auprès d’Allah qui ne laisse pas perdre pas la récompense des bienfaiteurs. Selon Ubay Ibn Ka’b, qu’Allah l’agrée : « je ne connaissais pas un être habitant aussi loin de la mosquée que lui. Malgré cela, il n’y manquait jamais la prière, je lui proposai d’acheter un âne pour y aller dans l’obscurité et en temps de chaleur torride. Il me rétorqua qu’il ne se satisferait pas d’habiter près de la mosquée car il voulait que lui soit écrite la récompense de sa marche vers la mosquée à l’aller comme au retour dans sa famille. Le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, lui dit alors : « Allah a certes réuni tout ces récompenses pour toi » et dans une autre version : « tu auras, certes, ce que tu souhaites » ». [Rapporté par Muslim.]


Sache, qu’Allah te fasse miséricorde, qu’il y a un comportement à adopter pour se rendre à la mosquée à pied ainsi que des règles parmi lesquelles :

Le fait de parfaire ses ablutions à sa maison et de s’éloigner des mauvaises odeurs conformément à sa parole, صلى الله عليه وسلم : « celui qui a mangé de l’oignon, de l’ail ou du poireau, qu’il ne s’approche pas de nos mosquées car les anges pâtissent de ce dont pâtissent les fils d’Adam ». [Rapporté par Muslim.]


Le fait de ne pas croiser les doigts sur la route de la mosquée et pendant la prière comme il a été rapporté du hadith de Ka’b Ibn ‘Ajrata, qu’Allah l’agrée, selon lequel le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم a dit : « celui qui a fait ses ablutions de la meilleure des façons, puis se rend volontairement à la moquée, qu’il ne croise pas les doigts car il est en prière ». [Rapporté par At-tirmidhi.]


Le fait de marcher avec sérénité et quiétude et lorsqu’il entend le second appel à la prière, qu’il ne s’active pas et qu’il observe la sérénité pour être sur la voie et dans l’obéissance au messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم. Il doit avoir l’intention d’être en attente de la prière en s’occupant à faire des invocations et du rappel et à lire le coran et qu’il prenne garde à ne pas gêner les croyants conformément à sa parole, صلى الله عليه وسلم : « les anges prient pour une personne tant qu’elle reste dans l’endroit où elle a prié en disant : « ô Allah, fais-lui miséricorde, pardonne-le, accepte son repentir tant qu’il n’occasionne pas de gênes, ni ne parle » ». [Unanimement reconnu authentique.]


Le fait d’entrer dans la mosquée du pied droit et d’en sortir du pied gauche selon la parole d’Anas, qu’Allah l’agrée : « fait partie de la sunna, le fait d’entrer à la mosquée du pied droit et d’en sortir du pied gauche ». [Rapporté par Al hâkim et authentifié par Ad-dhahabî.]


Par conséquent, si un muslim se trouve dans une des maisons d’Allah, qu’il prenne garde de ne pas commettre d’impairs, ni de transgresser des lois d’Allah. Qu’il préserve sa langue car il est dans un endroit anobli dans lequel est constamment invoqué le nom d’Allah, le Très-Haut, dans lequel Il doit être obéi et non désobéi. Parmi les règles relatives aux mosquées :


L’interdiction d’y réclamer à haute voix les objets perdus tout comme le fait d’y vendre ou d’y acheter quoi que ce soit selon sa parole, صلى الله عليه وسلم : « si vous voyez une personne vendre ou acheter dans la mosquée, dîtes-lui alors : « qu’Allah ne fasse pas prospérer ton commerce » et si vous voyez quelqu’un réclamer à haute voix sa monture perdue, dîtes-lui alors : « qu’Allah ne te la rende pas » ». [Rapporté par At-tirmidhi et authentifié dans « al irwa ».]


L’interdiction d’y élever la voix car cela dérange les gens en état de prière. Qu’il n’élève donc pas la voix, même pour la lecture du coran comme il a été rapporté par Abû Sa’îd, qu’Allah l’agrée : « le messager d’Allah effectuait une retraite pieuse dans la mosquée lorsqu’il entendit des personnes lire le coran à haute voix. Il dit alors : « chacun invoque son Seigneur, ne vous dérangez, donc, pas les uns les autres. Et ne vous concurrencez pas dans la lecture à haute voix du coran ou dans la prière. » ». [Rapporté par Abû Daoud.]


Le fait de se déplacer dans la mosquée lorsqu’on est pris de sommeil selon sa parole, صلى الله عليه وسلم : « si l’un d’entre vous est pris de sommeil dans la mosquée, qu’il change de place » [Rapporté et authentifié par At-tirmidhi.]


Le fait de purifier son intention lors du départ vers la mosquée, selon sa parole, صلى الله عليه وسلم : « Toute personne allant à la mosquée sera récompensée selon ses intentions » [Rapporté par Abû Daoud.]. Celui, donc, qui y est allé pour un bien, une science ou un rappel, qu’il se réjouisse, par contre, malheur à celui qui s’y rend par ostentation et/ou prestige.


L’interdiction de passer à travers les rangs car ceci gêne les gens selon la parole de ‘Abdullah Ibn Basr, qu’Allah l’agrée qui stipule : « un homme passa à travers les rangs au moment de la prière du vendredi alors que le prophète, صلى الله عليه وسلم, faisait le prêche. Il lui dit : « assis-toi, tu as, certes, causé du tort ». [Rapporté par Abû Daoud et An-nassaî.]


L’interdiction du messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, de spécifier un endroit dans la mosquée pour n’y prier que soi-même en ce sens que si quelqu’un était amené à y prier, tu l’en refoulerais. ‘Abdurrahmân Ibn Chibr dit : « le prophète, صلى الله عليه وسلم, a interdit de picorer comme le corbeau, d’étendre les bras comme le félin et de ne prier qu’à un endroit de la mosquée à la manière du chameau qui ne quitte pas sa place ». [Rapporté par l’imam Ahmad et Abû Daoud et ce hadith est bon]


L’interdiction du messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, de s’asseoir dans la mosquée avant d’avoir accompli deux unités de prière de salutations de la mosquée conformément à sa parole, صلى الله عليه وسلم : « si l’en d’entre vous entre dans la mosquée, qu’il ne s’assoit pas avant d’avoir prié deux unités de prière » [Unanimement reconnu authentique.]


Le fait d’entrer en prière avec l’imam à quelque niveau de la prière qu’il soit, inclinaison, prosternation ou assis, selon sa parole, صلى الله عليه وسلم : « si l’en d’entre vous entre en prière après l’imam, alignez-vous sur ce qu’il fait », rapporté par At-tirmidhi qui ajoute : « les gens de science ont dit à ce sujet : « si un homme entre en prière alors que l’imam est prosterné, qu’il se prosterne avec lui et cette unité de prière ne lui sera pas comptée s’il n’a pas eu l’inclinaison avec l’imam » ».


Allah, le Très-Haut, dit : « Ceux qui ont édifié une mosquée pour en faire (un mobile) de rivalité, d’impiété et de division entre les croyants, qui la préparent pour celui qui auparavant avait combattu Allah et son Envoyé et jurent en disant : "Nous ne voulions que le bien !" (Ceux-là), Allah atteste qu’ils mentent. ». [Sourate At-Tawba ; verset 107]


L’imam Al-Baghawî expliqua ce verset en disant qu’il était descendu pour un groupe d’hypocrites qui avait construit une mosquée avec laquelle ils faisaient de l’ombre à la mosquée de Qoubah. Douze personnes parmi les hypocrites constituaient ce groupe qui avait construit cette mosquée pour semer la discorde parmi les croyants en faisant, par cet acte, preuve de mécréance à Allah et à son messager. Ils divisèrent la communauté car ils priaient ensemble dans la mosquée de Qoubah avant de construire « leur mosquée de la discorde » pour que certains croyants de Qoubah les rejoignent dans le but de provoquer la divergence et la division.


Une fois la construction de la mosquée achevée, ils allèrent voir le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, qui se préparait pour Tabuk. Ils lui dirent : « ô messager d’Allah, nous venons de construire une mosquée pour les pauvres et les nécessiteux adaptée aux soirées pluvieuses et froides et nous aimerions que tu viennes pour y mener notre prière et demander à Allah Sa bénédiction pour nous ». Le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, leur répondit qu’il était sur le point de voyager et que s’il revenait par la volonté d’Allah, il leur rendrait visite et y mènerait la prière.


C’est alors qu’est descendu ce verset suite auquel le message d’Allah, صلى الله عليه وسلم, a interdit d’y prier et dit : « n’y prie jamais ». Ils dirent : « lorsque le messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم, revint de Tabuk et que la révélation d’Allah descendit au sujet de ces hypocrites et de leur complot, il, صلى الله عليه وسلم, convoqua certains de ses compagnons et leur dit : « Allez à cette mosquée dont les adeptes sont injustes, détruisez-la et brûlez-la ». Ils allèrent vers cette mosquée, dans laquelle se trouvaient ses adeptes, la détruisirent et la brûlèrent. Ce qui conduisit à la discorde entre eux.

 

_______________


Post-Scriptum :

Source : http://www.sultanal3eed.com/sound/6-الرقائق.html
Auteur : Sheikh Sultan Al ’Îd Traduction : Abou Abdillah