Les degrés de l'alimentation

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  20 Mars 2012, 17:43  -  #SOUNNA (TRADITON PROPHETIQUE)

 http://a2.idata.over-blog.com/300x449/2/22/33/01/nature8/8dba403557440bb2663e3f8defe8fc8b-d4eb6r1.jpgLes degrés de l'alimentation sont au nombre de trois :

 

ani08.gif  Le degré du besoin

ani08.gif  Le degré de la suffisance

ani08.gif  Le degré de l'excédent.

 

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa salam) nous a informé que quelques bouchées suffisaient à se maintenir, pour que la force ne chute pas et ne diminue pas.

 

Si on dépasse cela, il faut manger en remplissant le tiers de son ventre, et laisser l'autre tiers à l'eau et le dernier tiers à l'air.

 

C'est ce qui est le plus utile au corps et au coeur, car si le ventre est plein de nourriture, il n'aura plus la place pour la boisson, et si on y ajoute de la boisson, il n'aura plus de place pour l'air, et ainsi on s'expose à la peine et la fatigue, et on sera comme celui qui porte un lourd fardeau.

 

Cela provoque en plus corruption du coeur, paresse des organes face aux actes d'obéissance et leur penchant vers les désirs qu'implique la satiété.

 

Ainsi, remplir le ventre de nourriture nuit au coeur et au corps. [1]

 

C'est le cas si cela se produit continuellement ou fréquement, mais si cela ne se produit que quelques fois, il n'y a aucun mal en cela.

 

Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) but, en présence du Prophète (sallallahu 'alayhi wa salam), du lait jusqu'à dire :

 

"Par Celui qui t'a envoyé avec la vérité, je n'ai plus la place [d'en boire plus]."

 

Les compagnons ont mangé plusieurs fois en sa présence , jusqu'à être rassasiés.

 

La satiété exagérée affaiblit donc les forces et le corps, même si elle l'enrichit, car le corps ne se renforce qu'en fonction de la nourriture qu'il accepte, et non de son abondance.

 

[1] L'Imam ash-Shafi`i a dit :

"Depuis seize ans, je n'ai pas été repu, à l'exception d'une seule fois que j'ai vomi par la suite; car la satiété alourdit le corps, durcit le coeur, fait disparaître le dicernement, provoque le sommeil et affaiblit face aux adorations."

Rapporté par Ibn Abi Hâtim dans Adab ash-Shafi`i p.106

 

L'authentique de la Médecine Prophétique d'Ibn al Qayyim éd. TAWBAH page 28

copié de oumsalih.wordpress.com

Cheikh Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya


 

 source