Les religions sont la cause des guerres et de la souffrance dans le monde

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  17 Mai 2010, 14:59  -  #REFUTATIONS ATHEISME

Les religions sont la cause des guerres et de la souffrance dans le monde


Ce n'est qu'un mythe bien évidemment. Les religions n'ont pas le monopole de la guerre, de plus tuer, est l'un des pires péchés.
La religion n'est pas la cause du problème, cependant, elle est souvent instrumentalisée et utilisée par des personnes qui ne pratiquent même pas la religion (les hypocrites). Bien souvent, les guerres "religieuses" n'en sont pas, ou bien il s'agit que de facteurs secondaires. Les véritables raisons sont bien souvent économiques, politiques, raciales ou autres.

En outre, nous pouvons également compter les nombreuses victimes et les nombreux massacres issues des idéologies athées et non-religieuses.


Il me semble que les athées qui ont fait la Révolution française (à ne retenir que l'extermination de la Vendée, 80% de la population, un vrai génocide) et Russe (140.000.000 de morts) sont les champions dans le domaine des tueries! Les républicains espagnols ont fait des choses abominables! Il est évident que la terrible réaction franquiste (politique et religieuse) n'en a été qu'une conséquence.

En matière sanguinaire, les "croyants" (seulement les hypocrites dans leur religion, et cela concerne principalement l'église catholique) n'ont pas été les seuls à commettre des crimes et des massacres abominables, puisque des idéologies athées avec à leurs têtes des non-croyants ont également commis des massacres (et parfois bien pires que ceux commis par l'Eglise catholique, à ne pas confondre avec la religion chrétienne), ainsi que les fondateurs de cet État criminel pseudo-israël (qui est illégitime, et ce même pour les bons juifs qui suivent les enseignements de la Torah étaient majoritairement des non-croyants associés à des hérétiques "pseudo-religieux" à la Torah (puisque seul le messie peut rétablir la royauté juive en Terre d'Israël...). On peut donc, certes et avec raison, mettre les religions en accusation... mais elles n'ont pas été les seules, ni même les pires dans ce domaine-ci!

La religion, source de souffrance, de guerre, de persécution et d'intolérance... c'est là l'argument favoris des athées pour diaboliser la foi religieuse d'un bloc dans le but de faire avancer leur idéologie.

Selon beaucoup d'athées, aucun athée n'a jamais fait de mal à cause de son athéisme, et si l'on éradiquait toutes les religions de la terre, il émergerait un monde merveilleux où régnerait justice, amour et solidarité.

Les athées/agnostiques vont souvent fouiller aux confins de l'histoire pour radoter les méfaits de certains religieux, et avancent que rien de semblable ne serait arrivé si il y avait eu absence de religion.

L'Inquisition catholique est l'épisode de l'histoire qui dresse habituellement le standard de comparaison des violences théocratique. Comparons-la avec la principale idéologie simultanément athée et hyper-violente.

> Inquisition espagnole: entre 3000 et 10 000 morts sur 350 ans.

Cette donnée sur le nombre de victimes est très bien documentée. En 1998, le Pape Jean-Paul II a ouvert les archives du Vatican à une équipe de 30 chercheurs venant du monde entier. Les chercheurs ont compilés leurs trouvailles dans un ouvrage de 800 pages ayant été publié en 2004. Rédigés au Moyen-Âge au moment-même des événements, ces documents représentent une mine d'or pour les historiens à la recherche d'informations sur l'Inquisition. Les archives étaient anciennement gardées secrètes, donc les scribes n'avaient aucune raison d'y écrire autre chose que ce qui se passait vraiment. Les chiffres extravagants avancés par des athées surexcités tels que 50 000 morts ne sont que des fantaisies.


Idéologies athées et non-religieuses (communisme, socialisme, nazisme, etc.):

Communisme athée: Plus de 100 millions de morts sur 80 ans.

Cela inclut:
- URSS, 20 millions de morts (voire 40 millions selon certains historiens)
- Chine, 65 millions de morts
- Corée du Nord, 2 millions de morts
- Cambodge, 2 millions de morts
- Afrique, 1.7 millions de morts
- Afghanistan, 1.5 millions de morts
- Vietnam, 1 million de morts (5 millions avec la guerre menée par les USa contre le Viet-nam)
- Europe de l'Est, 1 million de morts
- Amérique latine, 150 000 morts
- Mouvement communiste international et partis communistes non au pouvoir, 10 000 morts

Clairement, le nombre de morts de l'Inquisition est RIDICULE comparé à ceux du communisme. L'absence de religion n'a rien à envier à la religion en termes de violence théocratique!

Pour en savoir plus sur les morts du communisme, lisez le livre noir du communisme:

Ce livre décrit sur 840 pages les crimes commis par les États communistes de 1917 à 1989. Les principales parties concernent l'Union soviétique sous Lénine puis Staline, et la Chine sous Mao Zedong. Plus précisément, les faits décrits dans le livre incluent:

> URSS : - Les goulags, camps de travail forcé, principalement de 1930 à 1953.
- La grande famine de 1932-1933.
- L'arrestation de communistes anti-staliniens (y compris non russes), l'assassinat de milliers d'entre eux à partir de 1934 (principalement en URSS mais aussi à l'étranger).
- Les grandes purges de 1936-1938.
- L'invasion de la Pologne pendant l'application du pacte germano-soviétique (1939-1941).
- Les déplacements forcés de populations. En particulier, l'étude du système soviétique cherche à montrer l'existence d'une continuité dans les politiques répressives des gouvernements issus de la révolution d'octobre 1917 tout au long de l'histoire de l'URSS, en confirmant que le processus de terreur s'est mis en place en Russie peu après la prise du pouvoir par les bolcheviks, avec la création de la Tchéka, l'interdiction progressive des journaux d’opposition, l'arrestation et exécution de nobles, bourgeois, mencheviks, anarchistes et paysans, la répression brutale des grèves ouvrières ou des révoltes.

> Chine: - La famine sans précédent de 1959-1961, conséquence de l'échec du «grand bond en avant».
- Les laogais, camps de travail forcé, principalement de 1954 à 1978.
- La «révolution culturelle », décrite comme étant une «guerre civile, ouverte ou larvée».
- L'occupation du Tibet.

> Europe de l'Est: Les procès politiques, les camps de travail forcé (principalement de 1948 à 1956), la répression de manifestations populaires (en RDA en juin 1953, en Hongrie en 1956, en Tchécoslovaquie en 1968).

> Corée du Nord: Les répressions exercées par le régime dictatorial de la « République populaire démocratique de Corée », depuis sa mise en place en 1948.

> Cambodge: La déportation, puis l'élimination d'une grande partie de la population urbaine par le régime des Khmers rouges, au pouvoir de 1975 à 1979.

> Cuba: Les emprisonnements et condamnations à mort depuis la prise de pouvoir par Fidel Castro en 1959.

> Afghanistan: L'intervention militaire de l'URSS de 1979 à 1989.

Plusieurs lecteurs seraient vite portés à rétorquer que le communisme n'à rien à voir avec l'athéisme.

Il suffit de jeter un coup d'oeil aux affiches de propagande de Lénine lors de la guerre civile de Russie pour se rendre compte que l'athéisme est une caractéristique intégrale du communisme:

On peut voir sur l'affiche soviétique: un capitaliste, un bourgeois, un monarchiste et un religieux ; les ennemis traditionnels des athées communistes.

Même la page traitant du marxisme de l'Encyclopédie Wikipédia (à tendance gauchiste) laisse comprendre que l'athéisme est une composante non-négligeable du marxisme :

Autres guerres non-religieuses:

- Les guerres expansionnistes de l'empire romain
- Les Royaumes Combattants (Chine)
- La guerre pour unifier la Chine - la Dynastie Qin
- Les Invasions Barbares
- Charlemagne
- Genghis Khan
- La 1ère Guerre Mondiale
- Le nazisme
- La 2ème Guerre Mondiale
- Les nombreux dictateurs
- fascisme italien (Benito Mussolini)
- Lénine, Staline, le stalinisme
- Le communisme
- Le maoïsme, La Révolution Culturelle (1 million de morts), le "Grand Bon en Avant" (des millions de morts)
- Impérialisme japonais (le massacre de Nanqin)
- Bombe atomique, le Projet Manhattan
- La Guerre Froide (idéologique)
- La CIA, le KGB
- Les guerres déclarées par les USA (Irak, Afghanistan, Yougoslavie,...)
- Les nombreux conflits en Afrique
- D'autres encore...

(Il faudrait vérifier les chiffres, je le ferai plus tard Insh'Allah. En tout cas ce qui est sûr, c'est que le nombre de morts dépasse la barre des 120 000 000 de morts juste pour le 20ème siècle).




> De plus ceux parmi la liste des "serials killers" du XIXe siècle les empires coloniaux (Angleterre, France, Portugal, Hollande), et fait marrant: la "France laïque coloniale"?

> Je n'ai même pas évoqué les guerres au nom du nationalisme, qui ont fait beaucoup de victimes (ex-Yougoslavie, Rwanda, Iran-Irak, etc.).

> Sans oublié les régimes Bahassistes (Irak, Syrie,...) qui au nom du socialisme et parfois même de l'athéisme, ont massacré et continuent dans certains pays, de s'entre-tué, torturé, etc.



Juste une précision concernant le Nazisme et la 2ème Guerre Mondiale:

Un autre élément à prendre en compte, c'est que les juifs (encore une chose qu’on n’apprend pas dans les livres d’école) n’étaient pas les seuls victimes du nazisme. Parmi les victimes, il y a avait aussi les noirs, les tziganes, les homosexuels, les trisomiques, etc…Il est dangereux et surtout incorrect de réduire le génocide à une affaire nazi-juif ! Le danger nationaliste-socialiste-nazi était en réalité encore bien plus grand: Exterminer en Europe tout humain qui n'était pas "aryen" et productif.
De plus, dans l'armée d'Hitler, il y avait une centaine de millier de soldats d'origines juives.


Les lois de Nuremberg par exemple, contre les « non-aryens » ne visaient pas uniquement les juifs mais concernaient aussi les noirs.
Donc effectivement, ce n'était pas une guerre de religion.


En conclusion, croire qu'un monde sans religion deviendra un monde meilleur et sans conflit, est une imposture, une illusion, et l'histoire nous l'a prouvé à plusieurs reprises.


Je précise également que les guerres sanguinaires qui ont eu lieu à partir des années 1900, ont éclaté quand l'état et la politique étaient séparés de la religion, et que la cause principale des guerres de cette époque, ne sont pas dû aux religions. Et résumer ces guerres à un conflit entièrement religieux, est absurde, dénoué de raison et de sens.

Lorsque la civilisation musulmane fut libre de toute ingérence étrangère, elle fut de loin la plus pacifique du monde. Concernant l'esclavage, il s'agissait d'une mesure de clémence réservée aux captifs de guerre, qui ne furent qu'achetés (pour leur rendre leur liberté). Pour le génocide arménien (ce fut une violente vengeance concernant le génocide orchestré par les arméniens sur la communauté turcophone-musulmane: C'est donc de l’Anatolie orientale (1914-1922) à l’Azerbaïdjan (1988-1994), que les massacres de masse et les atrocités perpétrés par les Arméniens sur les populations turco-musulmanes ont fait plus d’un million de morts.) et c'était sous le règne d'Ataturk, un franc-maçon mort à 57 ans d'une cirrhose du foi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :