Les spécificités des droits de l’Homme dans la Charia Islamique

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  25 Juillet 2011, 16:00  -  #LA RELIGION ISLAMIQUE

http://dc152.4shared.com/img/G7FVcIuy/s7/0.775092111452704/Les_spcificits_des_droits_de_l.png

 

1- Ce sont des droits et des dons d’Allah et non pas des dons humains qui sont conditionnés par les passions, les convoitises, les caprices et les intérêts de toutes sortes.

 

2 – Ce sont des droits qui sont liés à la croyance islamique et qui sont protégés par la loi divine. La violation de ces droits, avant d’être un abus contre l’homme, est d’abord une transgression de la Loi d’Allah qui est passible du châtiment de l’au-delà, comme elle est passible de sanctions dans la vie présente.

 

3 – Ce sont des droits parfaits, conformes à la nature de l’homme normal et à son essence et qui le considèrent tel qu’il est,  avec ses faiblesses et ses forces, sa richesse et sa pauvreté, sa puissance et son impuissance.

 

4 – Ce sont des droits acquis pour tout individu se trouvant sous l’égide de l’autorité islamique, sans distinction de race, de sexe, de religion, de langue ou de situation sociale.

 

5 – Ce sont des droits stables qu’on ne peut ni changer, ni retrancher, ni suspendre quels que soient le temps, le lieu, la situation, ni par le fait des individus eux-mêmes ni par la société.

 

6- Ce sont des droits qui garantissent l’édification d’une société dont les membres jouissent d’une vie honorable, tranquille et prospère, car c’est une miséricorde de la part du Seigneur de l’univers à tous les gens. Leurs droits politiques, économiques, sociaux et moraux sont sauvegardés.

 

7 – Ce sont des droits délimités et non absolus, de façon à ce qu’ils ne soient pas en contradiction avec les fondements de la Charia islamique ou qu’ils portent préjudice aux intérêts de la société. Par exemple, la liberté d’opinion et d’expression est garantie pour tous : tout homme dans la société islamique a la liberté totale d’exprimer la vérité, de lutter contre l’erreur et le mensonge et de prodiguer des conseils à autrui dans l’intérêt de tous, qu’il s’agisse des choses liées à la vie présente ou à l’au-delà. Mais cette liberté est limitée pour éviter qu’elle ne soit mal utilisée : il y a des frontières à ne pas franchir, sinon ce sera le chaos total, la violation des lois d’Allah, l’oppression des individus et la décadence de la société. Les restrictions à cette liberté sont les suivantes :

 

-  Il faut faire un usage rationnel de cette liberté, fondé sur le dialogue objectif et constructif et basé sur la sagesse et la bonne exhortation, loin de la violence et des agitations qui incitent aux troubles et aux désordres qui causent plus de torts qu’ils ne font de bien. Allah dit : ( Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. )[ Sourate 16, verset 125.].

 

- Il ne faut pas s’attaquer aux croyances sacrées admises par la société islamique telles que l’existence d’Allah, la véracité de la prophétie de Muhammad -paix et salut sur lui- et éviter tout ce qui est de nature à porter atteinte à l’Islam et à ses fidèles.

 

- Il ne faut pas utiliser cette liberté pour faire des torts aux gens tant dans leur religion que dans les affaires mondaines en se rendant coupable de péchés comme : l’atteinte à l’honneur, la divulgation des secrets, la violation des intimités et la propagation de la turpitude et du blâmable. Allah dit : ( Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l’au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. )[Sourate 24, verset 19.].