Non, Mohammed n’est pas un imposteur !

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  20 Juin 2010, 11:04  -  #LE PROPHETE MOUHAMMAD

http://dc181.4shared.com/img/320431353/2df8dfad/mohammad_nest_pas_un_imposteur.png?rnd=0.038374816822900226&sizeM=7

 

Si Mohammed avait été un imposteur, sa machination aurait été dévoilée au grand jour, car le SEIGNEUR connaît le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perd.2 Le SEIGNEUR n’est pas un dieu ami du mal ; le méchant n’est pas reçu chez lui, l’insolent ne se présente pas devant ses yeux. Il déteste les malfaisants ; il fait périr les menteurs. L’homme fourbe et sanguinaire, il l’exècre.3 Le SEIGNEUR affronte les malfaisants pour retrancher de la terre leur souvenir.4 Car les bras des impies casseront, mais le SEIGNEUR soutient les justes. Le SEIGNEUR connaît les jours des hommes intègres, et leur patrimoine subsistera toujours. Ils périront, les impies ; et les ennemis du SEIGNEUR, pareils à la parure des près, sont partis, partis en fumée.5


Le Nouveau Testament met en garde contre les imposteurs, comme en témoigne ce passage des actes des Apôtres où le pharisien Gamaliel, un docteur de la Loi, estimé de tout le peuple, déclare : « Israélites, prenez bien garde à ce que vous allez faire dans le cas de ces gens. Ces derniers temps, on a vu sortir Theudas : il prétendait être quelqu’un et avait rallié environ quatre cents hommes ; lui-même a été tué, tous ceux qui l’avaient suivi se sont débandés, et il n’en est rien resté. On a vu surgir ensuite Judas le Galiléen, à l’époque du recensement : il avait soulevé du monde à sa suite ; lui aussi a péri, et tous ceux qui l’avaient suivi se sont dispersés. Alors, je vous le dis, ne vous occupez donc plus de ces gens et laissez-les aller ! Si c’est des hommes en effet que vient leur résolution et leur entreprise, elle disparaîtra d’elle-même ; si c’est de Dieu, vous ne pourrez pas les faire disparaître. N’allez pas risquer de vous trouver en guerre avec Dieu ! »6


Jésus lui-même met en garde contre les faux prophètes qui proviennent de l’Antéchrist et qui viendront après lui : « Mes bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu ; car beaucoup de prophètes de mensonges se sont répandus dans le monde… »7 Mais, il nous apprend plus loin que certains signes permettent de distinguer entre un vrai et un faux prophète, à travers une belle parabole : « Gardez-vous des faux prophètes, qui viennent à vous vêtus en brebis, mais qui au-dedans sont des loups rapaces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Cueille-t-on des raisins sur un buisson d’épines, ou des figues sur des charbons ? Ainsi tout arbre produit de bons fruits, mais l’arbre malade produit de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un arbre malade porter de bons fruits. Tout arbre qui ne produit pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu. Ainsi donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »8


Ce même Jésus affirme également qu’un prophète viendra après lui, 9 et ses contemporains faisaient la distinction entre le Messie qu’ils attendaient et ce fameux Prophète. Les savants juifs demandèrent en effet à Jean-Baptiste : « « Qui es-tu ? » Il fit une déclaration sans restriction, il déclara : « Je ne suis pas le Christ. » Et ils lui demandèrent : « Qui es-tu ? Es-tu Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. » - Es-tu le Prophète ? » Il répondit : « Non. » »10 Cette distinction entre le Christ et le Prophète attendu n’échappait même pas au commun des gens, qui avaient écouté les paroles de Jésus. Les uns disaient : « Vraiment voici le Prophète ! » D’autres disaient : « Le Christ, c’est lui. »11 Jean-Baptiste confesse à ses compagnons : « celui qui vient après moi est plus fort que moi : je ne suis pas digne de lui ôter ses sandales. »12 Il parle de Mohammed ; il ne peut s’agir de Jésus étant donné qu’il fut son contemporain. Jean le Baptiste est plus vieux que Jésus d’un an et un mois comme le précisent les Évangiles.13

 

Le problème, c’est que les chrétiens ne se font pas à l’idée que ce Prophète puisse provenir d’une autre lignée que celle de David et, à fortiori, être un arabe. Pourtant, la Bible ne se contente pas d’établir que la prophétie sera enlevée aux juifs pour revenir aux mains de leurs cousins germains de la lignée d’Ismaël, mais elle le fait à maintes reprises, comme en témoignent notamment les passages suivants : « Le sceptre ne s’écartera pas de Juda, ni le bâton d’entre ses pieds jusqu’à ce que vienne celui à qui il appartient et à qui les peuples doivent obéissance. »14  « Ils m’ont donné pour rival ce qui n’est pas Dieu, ils m’ont offensé par leurs vaines idoles. Eh bien ! moi, je leur donnerai pour rival, ce qui n’est pas un peuple, par une nation folle je les offenserai. »15


Ésaïe confirme : « Je me suis laissé rechercher par ceux qui ne me consultaient pas, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas, j’ai dit : « Me voici, me voici » à une nation qui n’invoquait pas mon nom. J’ai tendu mes mains, à longueur de jour, vers un peuple rebelle, vers ceux qui suivent le chemin qui n’est pas bon, qui sont à la remorque de leurs propres pensées. C’est un peuple qui me vexe, en face, sans arrêt : ils font des sacrifices dans des jardins, ils font fumer des aromates sur des briques, ils se tiennent dans des sépulcres (…) ; attention cela est mis par écrit en face de moi, si bien que je ne resterai pas inactif, jusqu’à ce que j’ai payé de retour, et payé de retour en plein cœur vos perversités et les perversités de vos pères. »16


Jérémie prophétise également que la nation mohammadienne aura la victoire sur les juifs, les chrétiens, et les autres nations : « Je vais amener contre vous, gens d’Israël, une nation lointaine [– oracle du SEIGNEUR –] une nation inépuisable, une nation de vieille souche, une nation dont tu ignores la langue, dont tu ne comprends pas les propos. Ils sont tous expérimentés et puissants. »17


Dans un autre passage, il est dit : « Je mettrai ma loi dans leur bouche et je l’inscrirai dans leur cœur. Je deviendrai Dieu pour eux, et eux, deviendront un peuple pour moi. Un homme n’aura plus besoin de s’instruire chez un autre de la religion et de la confession. On n’aura plus besoin de leur faire connaître Dieu, car ils me connaîtront tous, petits et grands [– oracle du SEIGNEUR]. Alors, je pardonnerai leurs péchés et je leur effacerai leurs fautes. »18


Daniel a dit : « J’ai imploré Dieu et je lui ai supplié de me montrer ce que les fils d’Israël vont devenir, est-ce qu’il va leur pardonner, leur rendre leur royaume, et leur envoyé encore des prophètes ou bien va-t-il déposé la prophétie chez un autre peuple ? Daniel a dit : l’ange m’est apparu sous la forme d’un jeune homme au beau visage. Celui-ci m’a dit : Salut à toi Ô Daniel ! Dieu –le Très-Haut – a dit : les fils d’Israël ont déclenché ma colère et se sont rebellés contre moi. Ils ont adoré d’autres dieux en dehors de moi… » 19


Jean l’Apôtre relate la conversation qui a eu lieu entre Jésus et une femme de la tribu de Jacob (samaritaine selon la version actuelle ndt.), lorsque celle-ci s’écria : « « Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous affirmez qu’à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer. » Jésus lui dit : « Crois-moi femme, l’heure vient où ce n’est ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. »20 Jésus s’exclama au milieu d’une assemblée : « Aussi, je vous le dis, beaucoup viendront du levant et du couchant prendre place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob dans le Royaume des cieux, tandis que les héritiers du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents. »21

 

Mathieu l’Apôtre a dit : Jésus a déclaré : « N’ont-ils pas lu dans les Écritures : la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs, c’est elle qui est devenue la pierre angulaire ; c’est là l’œuvre du Seigneur : Quelle merveille à nos yeux. Aussi, je vous le déclare : le Royaume de Dieu vous sera enlevé, et il sera donné à un peuple qui en mangera (produira selon la version actuelle ndt.) les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre sera brisé, et celui sur qui elle tombera elle le fera disparaître (ou l’écrasera). »22

 

__________

 

Notes de pages :


 

1 Le rang ; 8

2 Voir : Les Psaumes ; 1.6

3 Voir : Les Psaumes ; 5.6

4 Voir : Les Psaumes ; 34. 17

5 Voir : Les Psaumes ; 37. 17-20

6 Les actes des Apôtres ; 5.35-39

7 Première Épître de Jean ; 4.1 

8 Mathieu ; 7.15-20

9 Voir : Jean ; 14.23-30, Jean ; 15.26-27, Jean ; 16.7-14

10 Jean ; 1.19-21 Voici un autre passage qui confirme qu’il ne peut s’agir d’Élie : « Et les disciples l’interrogèrent : « Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Élie doit venir d’abord ? » Il répondit : « Certes Élie doit venir et il rétablira tout ; mais, je vous le déclare, Élie est déjà venu, et, au lieu de le reconnaître, ils ont fait de lui tout ce qu’ils ont voulu. » [Mathieu ; 17.10-12 Le 13ème verset de la version actuelle dit : « Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste. »]

11 Jean ; 7.40-41

12 Mathieu ; 3.11

13 Voir : Luc ; 1

14 La Genèse ; 49.1-12

15 Deutéronome ; 32.21 Une version de la Bible de 1844 parle d’un peuple ignorant, ce qui correspond tout à fait au peuple arabe illettré. Voir : Izhâr el Haq de Rahmatu Allah el Kaïrânawî, résumé par Mohammed Mulkâwî.

16 Ésaïe ; 65.1-7

17 Jérémie ; 16.15-16 La partie entre crochets ne figure pas dans la version actuelle qui dit notamment : « Leur carquois est un sépulcre géant ; ils sont tous des héros » à la place de : « Ils sont tous expérimentés et puissants. »

18 Jérémie ; 51.20-24 La partie entre crochets ne figure pas dans la version actuelle qui dit : « Voici donc l’alliance que je conclurai avec la communauté d’Israël – oracle du SEIGNEUR : je déposerai mes directives au fond d’eux-mêmes, les inscrivants dans leur être ; je deviendrai Dieu pour eux, et eux, ils deviendront un peuple pour moi. Ils ne s’instruiront plus entre compagnons, entre frères, répétant : « Apprenez à connaître le SEIGNEUR», car ils me connaîtront tous, petits et grands – oracle du SEIGNEUR. Je pardonne leur crime ; leur faute, je n’en parle plus. »

19 Voir : Daniel ; 9, 10, 11, 12 en sachant que la version actuelle propose une version différente.

20 Jean ; 4.19-21

21 Mathieu ; 8.11-12

22 Mathieu ; 21.42-4