Parole véridique pour les musulmans concernant les caricatures et autres attaques nous visant !

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  20 Septembre 2012, 04:09  -  #ACTUALITES

Réveillez-vous !

Nombreux sont ceux qui se sont demandés pourquoi nous n’avions pas posté d’article en réponse immédiate à « l’affaire des caricatures ». Ceci pour plusieurs raisons parmi lesquelles :

 

Premièrement : l’étonnement et la suspicion, pourquoi tout à coup ces caricatures vieilles de plusieurs mois font autant de bruit, alors que tous les jours on insulte Allah, Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et Sa religion et que personne ne dit rien ? Wallahi on ne compte plus les insultes directes ou déguisées de hauts responsables politiques occidentaux, de personnalités, de journalistes…

 

Depuis des années les caricatures dénigrant l’islam sont monnaie courante dans les journaux, que ce soit en France dans Charlie Hebdo, Le Canard Enchaîné ou à l’étranger. Les musulmans sont-ils si naïfs que cela pour penser que lorsqu’on caricature un barbu, même si on n’écrit pas Muhammad en dessous, cela ne vise pas le prophète de l’islam ? Bref, avec le temps, nous verrons inshâ Allah, quels étaient les tenants et aboutissants de cette affaire.

 

Deuxièmement : la volonté de ne pas se presser sur cette question, comme sur toutes les questions touchant à la religion, et ceci est un fondement de Ahl As-Sunnah que Shaykh Al-Islâm ibn Taymiyyah rappelle dans Al-Wâsitiyyah, Allah dit :

 

« Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la propagent. Et s’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement, ceux d’entre eux qui en cherchent le sens, l’auraient su (de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). Et sans la grâce d’Allah sur vous et Sa miséricorde, vous auriez suivi le Diable, à part quelques-uns. » (An-Nisâ, v.83).

 

Troisièmement : et cela découle du point précédent, la volonté d’avoir sur cette question, la parole d’un savant, mais pas uniquement une parole d’indignation devant cet outrage, mais une réponse qui traite au contraire du fond du problème. Al-Hamdulillah, après avoir patienté, cette réponse tant attendue est venue de shaykh Rabî’, qu’Allah le préserve et voici ce qu’il dit :

 


 

Ecouter le shaykh

 

 

Question : on colporte parmi les jeunes des appels à rompre les liens avec certains pays mécréants et à boycotter leurs produits manufacturiers et alimentaires en raison de ce qui est diffusé comme paroles et images qui touchent à la personne du Prophète et à son honneur. Quel est le comportement adéquat à adopter face à ces évènements ?

 

Réponse : J’ai déjà répondu à cette question précédemment. Mais les musulmans ne peuvent se taire devant ces actes, se taire serait un crime et un signe de leur mort définitive. […]

 

Le droit du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’est pas que nous réprouvions cela uniquement par la parole ou le boycott, car NOUS SOMMES RESPONSABLES du fait que les mécréants se moquent du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et de l’islam.

 

Nous sommes comme l’a décrit le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) à la fin des temps : « Très bientôt, les différentes nations se ligueront et s'attaqueront à vous, comme se jettent un groupe d'affamés sur un plat garni. » Nous dîmes : « Serait-ce en raison de notre faible nombre, ô Messager d'Allah ? » Il répondit : « Vous serez au contraire très nombreux, mais aussi insignifiants que la broutille (Ghuthâ : paille, poussière, débris) portée par le torrent. »

 

Nul doute que l’ignorance des musulmans, les nombreux égarements dans lesquels ils sont plongés, leur mauvais comportement, et les mauvais actes dont ils se sont rendus coupables ont amené les ennemis de l’islam à critiquer [ouvertement] le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et l’islam.

 

Lorsque les musulmans étaient sur l’islam véridique, où qu’ils aillent Allah ouvrait pour eux le cœur des gens et leur pays, car ils appliquaient l’islam comme Allah l’a révélé : croyances authentiques, œuvres conformes, véracité, respect du dépôt, bon comportement, tout cela attire et incite les gens à entrer en islam, sans contrainte. Quant à nous, par nos actes nous défigurons l’islam et empêchons les gens d’y parvenir, et nous amenons les ennemis de l’islam à mépriser, dénigrer et se moquer de l’islam et du Prophète de l’islam (salallahu ‘alayhi wasalam).

 

Et toutes les actions que l’on peut voir [ces jours-ci] sont la réaction de celui qui est dominé, mais cela ne suffit pas ! Il est nécessaire que les musulmans reviennent à l’islam et sortent de cette état regrettable que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a décrit comme étant un état de faiblesse extrême [Ghuthâ’iyah], ils doivent en sortir ! Ceci, s’il reste chez les musulmans un peu de pudeur, et le secours est auprès d’Allah, de même pour les bonimenteurs qui ont déformé l’islam, s’ils ont encore un peu de pudeur et de fierté pour le Prophète d’Allah (salallahu ‘alayhi wasalam) et l’islam cela doit les amener à la sincérité envers Allah et l’attachement au Livre d’Allah et la Sunna du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam).

 

Ils doivent suivre le Qur'ân d’une manière authentique, sur la voie du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et de ses nobles Compagnons. Ils doivent se hâter et se presser à revenir vers Allah et sa religion véridique, qui est le remède que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) leur a présenté [pour sortir de cette situation de faiblesse] et que rien d’autre ne peut remplacer.

 

Si tous les penseurs de la terre se réunissaient pour sortir les musulmans de cet état d’humiliation, de faiblesse et mépris que nous vivons, ils n’y parviendront pas, au contraire cela ne fera qu’augmenter l’épreuve. Par Allah ! L’unique remède est de s’attacher au Coran et la Sunna.

 

Si ceux qui se moquent de l’islam nous voyaient sur l’islam authentique, il se pourrait qu’ils se repentent, reviennent à la vérité, regrettent ce qu’ils ont fait et embrassent l’islam. Mais l’état des musulmans en Europe ou dans leurs pays encourage les mécréants à se moquer du Messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam), de la Communauté et de l’islam. [Le boycott et autres mesures] est la moindre des choses que peuvent faire les musulmans, bien que cela peut n'avoir qu'un effet très limité sans causer de grand tort aux ennemis. Mais c'est plutôt Allah qui domine les ennemis, les vainc, les humilie et les avilie. Ce qui permettra [aux musulmans] d'atteindre le summum de la puissance, de l'honneur, de la fierté et de l'intimidation est de s'attacher fermement au coran et à la Sunna.

 

Nous appelons tous les musulmans à craindre Allah, nous appelons les savants et les gouverneurs musulmans à se réveiller de leur sommeil, manquements et laxisme. Revenir vers l’islam dans la croyance, la législation, la politique, le comportement.

 

Cela est très important et il n’est pas permis aux musulmans de rester dans cet état d’abaissement lamentable qui permet aux ennemis de mépriser l’islam et le Prophète de l’islam (salallahu ‘alayhi wasalam).

 

Il ne leur est pas permis de rester dans cet état : le Coran est clair et limpide, la Sunna est claire et limpide et les égarements sont également clairs. Et il y a une opposition et une contradiction claire entre les croyances du Coran et la Sunna et la vie que mènent les musulmans.

 

Beaucoup de croyances sont d’un côté et la plupart des musulmans sont de l’autre côté. Dans les pays musulmans, on adore les tombes, on y trouve des égarements, des innovations, la croyance en l’incarnation [Hulûl : Allah s’incarne dans les créatures], la croyance panthéiste [Wihdatu-l-Wujûd : Allah est partout], les appels à l’unicité des religions [toutes les religions sont similaires], la liberté d’en choisir librement une [au sein de l’état musulman et de l’afficher], à la démocratie et tout ce qui va diviser l’union des musulmans, comme si les solutions [aux problèmes] n’existaient qu’en Occident.

 

[Ils prétendent] que les solutions et la réforme ne reposent que dans la démocratie et les élections. En islam il n’y a rien de tout cela, cette vision des solutions n’existe pas en islam, elle n’est que celle de ceux qui combattent l’islam à travers les élections et trompent de nombreux musulmans insouciants et ignorants.

 

Toute les solutions, pour nous et les autres sont présentes dans le Coran « Nous n'avons rien omis dans le Livre (le Coran) », l’islam appelle à la justice et la bienfaisance : « Allah ordonne la justice et la bienfaisance » « Allah n’est aucunement injuste » Allah n’est injuste ni envers l’homme, ni la femme, ni le musulman, ni le mécréant. L’islam appelle à la justice parfaite, au meilleur comportement, aux croyances authentiques, et à tout le bien. Et au contraire il rejette et refuse tout mal, et les imperfections dans les législations autres que celles de l’islam [Jâhiliyyah] d’orient ou d’occident.

 

L’imperfection, l’injustice, la transgression et la perversité sont dans les lois des hommes, ces croyances et principes éthiques qui émanent de leur intellect et de celui des démons. Les solutions sont dans l’islam, dans le Livre d’Allah, la Sunna du Messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wasalam), le force et la noblesse sont pour ceux qui croient en cette religion de vérité et en sont fiers. Au contraire l’humiliation, la petitesse et le mépris sont pour ceux qui contredisent cette noble religion, car c’est la religion d’Allah, Sa Législation, Son commandement et Son interdiction, qu’il est interdit de contredire en quoi que ce soit.

 

Je demande à Allah qu’il accorde aux musulmans un repentir sincère de cette situation dans laquelle ils vivent, qu’Il les guide vers la vérité, le bien, la droiture et toutes les choses qu’implique l’islam.

 

C’est en cela que résident la perfection, l’équité, la bienfaisance, la bonté et d’autres choses encore que nous ne pouvons toutes citer dans cette assise. Beaucoup de gens savent cela, parmi les musulmans et non musulmans, même les mécréants connaissent les qualités de l’islam et ce qu’il contient, qu’Allah vous bénisse, car l’islam vient d’Allah. Notre Seigneur possède les plus hauts degrés de perfection et Sa législation possède aussi les plus hauts attributs de perfection, elle ne contient ni injustice ni préjudice ni imperfection.

 

Elle est aux plus hauts degrés d’équité, de perfection et de tout ce qui peut élever l’homme dans cette vie et l’au-delà. Traiter la situation de cette façon est une preuve de faiblesse, mais elle est proportionnelle à l'état des musulmans comme on le dit.

 

Le remède ne réside pas dans cette façon de faire. Le remède - et c'est le plus adéquat - est de revenir à notre religion de vérité et que nous empruntions le chemin de la grandeur et de la puissance. Si nous le faisions, ces gens ne pourraient en arriver à rabaisser le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Nous demandons à Allah qu’Il accorde aux musulman de revenir pleinement [vers la religion], car c’est là le vrai remède. »

 

Shaykh Rabi’, qu’Allah le préserve, a dit vrai, ce sont les musulmans qui sont responsables de cette situation. Wallahi !

 

Combien parmi ceux qui prétendent l’islam insultent Allah et Son prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) sans aucun gêne, à longueur de journée, et ceux qui ont pu s’asseoir avec les savants ou lire leurs livres savent que cette question revient très souvent : « Quel est le jugement sur un musulman qui insulte Allah et Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ? »

 

Combien de musulmans, même s’ils n’insultent pas directement le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) se moquent de sa Sunna : untel se moque de la barbe, l’autre du qamîs, du siwak, de certaines de ses paroles… la liste est longue.

 

Shaykh Al-Fawzân dit : « S’il se moque ou rabaisse la religion, il devient mécréant apostat s’il ne se repent pas sincèrement, et il vit sur une religion autre que l’islam, de même s’il se moque d’un des Noms d’Allah, de la prière, de la zakat, du jeûne, du pèlerinage, de la sunna du messager comme le siwak, le fait de laisser pousser la barbe et de tailler les moustaches, ainsi que de tous les actes d’obéissance, même s’ils ne sont que recommandés et pas obligatoires. Celui qui s’en moque est mécréant, car il se moque de la religion d’Allah.

 

Et Allah a rappelé que ce sont les hypocrites qui se moquent de la religion, lorsqu’Il dit : « Et lorsqu’ils vont voir leurs diables », c'est-à-dire lorsque les hypocrites qui prétendent être musulmans vont voir les mécréants, les juifs et d’autres : « Ils disent : nous sommes avec vous, nous ne faisons que nous moquer » (Al-Baqarah, v.14). » (Al-Istihzâ’ bi-Dîn)

 

Et ce sont ces mêmes personnes qui ne connaissent rien de la Sunna du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam), qui ne la pratiquent pas dans leur vie quotidienne, que l’on trouve à manifester dans la rue, à brûler des drapeaux, à appeler au boycott.

 

Mais tout cela ne changera rien dans sa vie, ne le rapprochera pas plus d’Allah, ne l’empêchera pas de tendre la main vers les mécréants pour obtenir des aides sociales, de s’humilier sur son lieu de travail, d’avoir peur de dire qu’il est musulman, qu’il doit faire la prière, que sa femme porte le voile… Crier, brûler un drapeau est très facile, ne plus manger de Krisprolls encore plus, mais les vraies solutions énoncées par shaykh Rabi’ et les savants de la Sunna demandent elles d’être forts et patients. Relisez encore et toujours La voie vers la puissance et la consolidation de shaykh ‘Abd Al-Mâlik Ramadani pour voir plus en détails (et en français) quelle est cette voie vers le succès.

 

Méditez bien sur l’état d’humiliation des musulmans dont ils sont seuls responsables : nous en sommes arrivés à demander aux mécréants de s’excuser de détester Allah et Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam). Allahu Akbar !! Le Qur'ân ne dépasse-t-il plus nos gorges ?

 

Allah dit :

 

« Et si tu les interrogeais, ils diraient : “ Nous ne faisions que bavarder et jouer.” Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru » (Sourate At-Tawbah, v.65-66).

 

Shaykh Al-Fawzan nous explique : « Ils sont venus s’excuser auprès du prophète en disant : « ô messager d’Allah, nous n’avons dit cela que pour plaisanter et passer le temps, nous ne voulions pas nous moquer de la religion ». Mais le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) n’a pas accepté leurs excuses et il leur répondait comme Allah le lui a ordonné :

 

« Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ». Le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ne disait rien de plus et ne s’est pas retourné vers celui qui est venu s’excuser, il ne faisait que lire ce verset car Allah le lui a ordonné :

 

« Dis : “Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? ”. Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien renié la foi après avoir cru ». » (Al-Istihzâ’ bi-Dîn)

 

Les musulmans ont tellement oublié les règles d’Al-Walâ wal-Barâ (l’Alliance et désaveu) qu’ils en arrivent à être étonnés que les mécréants puissent critiquer la religion ou se moquer d’eux. Alors que c’est une caractéristique qu’Allah a rappelé à de nombreuses reprises dans le Qur'ân :

 

« On a embelli la vie présente à ceux qui ne croient pas, et ils se moquent de ceux qui croient. Mais les pieux seront au-dessus d’eux, au Jour de la Résurrection. Et Allah accorde Ses bienfaits à qui Il veut sans compter. » (Al-Baqarah, v.212)

 

« Dans le Livre, il vous a déjà été révélé que, lorsque vous entendez qu’on renie les versets d’Allah (le Coran) et qu’on s’en moque, vous ne devez pas vous asseoir avec eux jusqu’à ce qu’ils parlent d’autre chose. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera tous les hypocrites et les mécréants en Enfer. » (An-Nisâ, v.140)

 

« Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés ceux qui se moquent et jouent de votre religion, parmi ceux qui ont reçu le Livre avant vous, et les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants. Et lorsque vous faites l’appel à la prière, ils s’en moquent et en jouent. Ceci car ce sont des gens qui ne raisonnent point. » (Al-Mâ’idah, v.57-58)

« Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient ; mais ils auront bientôt des nouvelles de ce dont ils se moquent. » (Al-An’âm, v.5)

 

« Telle sera leur récompense, l’Enfer, pour avoir mécru et pris en moquerie Mes signes et Mes messagers. » (Al-Kahf, v.106)

 

« Et quand ils te voient, ils ne cessent de se moquer de toi, en disant : « Est-ce là celui qu’Allah a envoyé comme Messager ? » (Al-Furqân, v.41)

 

« Malheur aux humains ! Nul messager ne leur est venu sans qu’ils ne s’en moquent. » (Yâ-Sîn, v.30)

 

Les versets en ce sens sont très nombreux. Mais arrêtons-nous sur les derniers versets de sourate Al-Hijr dans lesquels Allah nous montre quel doit être notre comportement dans cette situation :

 

« Expose donc ouvertement ce qu’on t’a ordonné et détourne-toi des polythéistes. Nous t’avons effectivement protégé des moqueurs. Ceux qui associent à Allah une autre divinité. Mais ils sauront bientôt. Et Nous savons certes que ta poitrine se serre à cause de ce qu’ils disent. Proclame donc la gloire de Ton Seigneur et Sa louange, et sois de ceux qui se prosternent, Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la mort. » (Al-Hijr, v.94-99)

 

Et voici l’explication de ces versets données par le grand savant de l’exégèse, l’imam ‘Abd Ar-Rahmân ibn Nâsir As-Sa’dî :

 

« Puis Allah ordonna à Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) de ne pas prêter attention à eux (les polythéistes de Quraysh) et à d’autres, et qu’il expose à tous clairement ce qu’Allah lui a ordonné, et que ni les actes ni les paroles des moqueurs ne doivent l’en empêcher. « détourne-toi des polythéistes. », c'est-à-dire ne prête pas attention à eux et laisse leurs insultes et railleries envers toi car « Nous t’avons effectivement protégé des moqueurs. » Nous avons protégé ta personne et ce avec quoi tu es venu, et cela est la promesse d’Allah à Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : les moqueurs ne lui causeront aucun tort, et Allah se chargera de leur faire subir divers châtiments.

 

Et Allah a accompli Sa promesse : personne ne s’est jamais moqué du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ou de ce avec quoi il est venu sans qu’Allah ne le fasse périr et mourir de la pire des morts. Puis Allah les décrit [en montrant] qu’ils [veulent] te causer du tort ô Prophète ! Mais ils veulent également causer du tort à Allah « Ceux qui associent à Allah une autre divinité. » alors qu’Il est leur Seigneur et leur Créateur [...]

 

« Mais ils sauront bientôt. » les conséquences de leurs œuvres lorsqu’ils arriveront dans l’au-delà. « Et Nous savons certes que ta poitrine se serre à cause de ce qu’ils disent. » en raison de leurs mensonges et railleries, et Nous sommes capable de les amener au châtiment et de presser la venue de ce qu’ils méritent. Allah leur laisse un temps mais Il ne les oublie pas.

 

Et quant à toi ô Muhammad ! « Proclame donc la gloire de Ton Seigneur et Sa louange, et sois de ceux qui se prosternent, » C'est-à-dire : rappelle-toi souvent d’Allah, célèbre Sa gloire et Sa louange, accomplis souvent la prière et ainsi ta poitrine s’élargira et s’ouvrira et cela t’aidera dans ce que tu as à accomplir. « Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la mort. » [En arabe : Yaqîn] la certitude, c'est-à-dire la mort. Continue incessamment de te rapprocher d’Allah par différentes formes d’adoration. Il ne cessa de mettre en application l’ordre de son Seigneur et était constamment dans l’adoration jusqu’à ce que la mort lui vienne de son Seigneur. »

 

On retrouve ici le conseil de shaykh Rabi’, c’est dans le retour total à la religion d’Allah que repose le succès de ce monde et de l’au-delà, et les solutions aux problèmes des musulmans. Combien d’entre nous ont mis en application cet ordre d’Allah ? Qui a multiplié le rappel d’Allah ? Les aumônes ? S’est levé la nuit ? A invoqué sincèrement son Seigneur ? Alors ne nous laissons pas tromper par les gesticulations des bonimenteurs ignorants et réveillons-vous !

 

Wallahu ‘alam.

 

Traduit par les salafis de l’Est.

 


manifestation-provocation-prophete-defense-cole-copie-1.png