Qui nous fera voir le bonheur ?

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  8 Janvier 2012, 13:37  -  #INVITATION A L'ISLAM

Qui nous fera voir le bonheur ?

 

Le bonheur est pour ceux qui craignent Dieu. (Salomon).

 

 

A-la-rech-du-Bonheur-La-pense-Positive.jpgCombien de personnes cherchent le bonheur et ne le trouvent jamais, parce qu'elles le cherchent dans les biens matériels, dans les choses éphémères de ce monde, au lieu de le chercher auprès de celui qui en est l'auteur et la source : Dieu lui-même ! Si les hommes connaissent tant de mal être sur terre, particulièrement dans les pays où il y a surabondance de biens, n'est-ce pas parce qu'ils ont oublié quelle heureuse satisfaction peut leur procurer une communion personnelle avec leur Créateur ? Notre civilisation moderne a cru pouvoir se passer de Dieu et de toutes les valeurs morales et spirituelles que sa Parole, le Coran, nous apporte. Cela l'a plongé dans une voie de misère et de mort.

 

Georges Steiner, dans son livre: "la culture contre l'homme", montre comment l'homme moderne est devenu inconscient et aveugle. Orgueilleux de sa culture occidentale, il ne se rend pas compte de sa folie et de son caractère suicidaire. Pour cet auteur contemporain, le glas a sonné pour l'occident. "Notre culture, écrit-il, est une culture morte. Poussée toujours plus vers l'érudition, rendue capable, grâce aux ordinateurs, de tout connaître et de tout emmagasiner, notre culture est devenue morte à la véritable vie des hommes; elle est morte à leurs besoins les plus immédiats ; elle est morte, puisqu'elle est incapable de les aider à résoudre leurs problèmes." Au milieu de ce pessimisme bien compréhensible, Steiner laisse toutefois échapper une lueur d'espoir: "Je m'attends, dit-il, que nous poussions la dernière porte du château, pour découvrir qu'elle s'ouvre sur des réalités hors de la compréhension et de l'autorité humaines ..."!

 

Un auteur contemporain musulman fait un constat similaire. Pour Sheïkh ‘Abd Rahmân ibn Nâsir Sa’dî, les occidentaux, je cite : «  se sont penchés de tout leur cœur, de toute leur passion, et motivation vers ce bas monde, ses plaisirs et ses miettes. Ils se sont investis dans la vie d’ici-bas, et se sont laissés emporter par elle, tout en négligeant l’au-delà. Ni le Paradis ne fait partie de leurs ambitions, ni l’Enfer ne provoque en eux de grands frissons, et ni la confrontation demain entre les mains d’Allah ne les effraye ou ne les dérange. Ils portent en eux tous les signes du malheur, et les germes de leur insouciance vis-à-vis de l’autre monde.

 

Paradoxalement, nombreux sont ces individus qui se distinguent par leur éveil et leur intelligence envers les choses apparentes de ce monde. Il y a vraiment de quoi rester bouche bée et laisser ahuris les esprits les plus avisés. La démonstration qu’ils nous font dans les domaines de l’atome, l’électricité, des transports terrestres, maritimes, et aériens prouve leur avance et leur prééminence. Ils sont par ailleurs tellement imbus de leur quotient intellectuel qu’ils regardent de haut et toisent les autres qui sont incapables de reproduire ce que, grâce à Allah, leurs mains maîtrisent aisément. Ainsi, ils se sont gonflés d’orgueil et sont devenus arrogants.

 

En revanche, pour ce qui concerne leur attachement à la Religion, ils sont dans ce domaine, les plus puérils au monde et les moins conscients de ce qui les attend après la mort. Ils sont les moins au courant des conséquences de leurs actes. Les gens éclairés les ont vus patauger dans l’ignorance, se perdre dans leur égarement, et tâtonner dans le faux. Étant donné qu’ils ont oublié Allah, Il les a fait s’oublier eux-mêmes ; ceux-là sont vraiment les pervers.

 

Puis, ces gens éclairés ont considéré les bienfaits qu’Allah avait concédés à ces égarés. Il leur a doté d’une fine et subtile intelligence concernant les choses matérielles et apparentes de ce monde, bien qu’ils soient privés d’un esprit supérieur. Ces gens éclairés ont compris bien vite que l’ordre des choses revenait à Allah, ainsi que Sa Sentence envers les créatures qui oscillent entre Son soutien et Son abandon. Dès lors, ils ont eu peur de leur Seigneur. Ils L'ont imploré, quand Il leur a octroyé la lumière de la foi et de la raison, de leur attribuer Ses dons. Ils aspirent ainsi parvenir à Lui et d'accéder à Son Royaume. Si toutes ces choses matérielles dont jouissent les égarés étaient associées à la foi qu’ils prendraient pour base, elles seraient capables d’engendrer des perles précieuses et rares, accompagnées d’une vie comblée. Néanmoins, celles-ci ont été basées sur l’athéisme et elles n’ont engendré que la décadence, la cause de leur propre ruine et l’anéantissement. »[Tafsîr e-Sa’dî (3/1327) en explication au Verset : (Ils connaissent la vie d’ici-bas en apparence, mais ils sont distraits de l’au-delà) [Les romains ; 7]]

 

La croyance en Dieu, au Jour du Jugement Dernier, et la soumission à la loi célestes, ont toujours été synonymes de bonheur dans l’Histoire des hommes. Allah révèle : (Les croyants, Juifs, Chrétiens, et Sabéens, qui ont cru en Dieu et au Jour du Jugement Dernier, en s'adonnant aux œuvres pieuses, leur récompense est auprès de leur Seigneur. Ils n'ont aucune crainte, et ne sont pas affligés).[La vache ; 62]

 

L’Ancien Testament le confirme : « Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein ; Heureux s'il observe la loi ! »[ Les proverbes ; 29.18 ] Dans la Bible le mot heureux est utilisé près d'une centaine de fois.

 

Karim ZENTICI

 

source