Règle et Description du Ghusl

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  15 Décembre 2010, 03:36  -  #SCIENCES ISLAMIQUES

 

http://dc124.4shared.com/img/-dgAg20B/s7/regles_bains.png

 

 

Quant à ce qui est rapporté à propos du ghusl, qui consiste à laver le corps entier avec de l'eau, alors le jugement de base à ce sujet est la Parole d'Allah :

 

« Et si vous êtes pollués “junub”, alors purifiez-vous (par un bain); »  [Sourate Al-Ma'ida : 6]

 


« Ô les croyants ! n’approchez pas de la prière alors que vous êtes ivres, jusqu’à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état d’impureté [pollués] - à moins que vous ne soyez en voyage - jusqu’à ce que vous ayez pris un bain rituel » [Sourate Nisa : 43]

 

Le ghusl est divisé entre ce qui est wajib (obligatoire) et ce qui est mustahab (recommandé).

 

En ce qui concerne le ghusl obligatoire, il doit être fait après des relations sexuelles, qu’il y ait éjaculation ou non. L’homme est obligé de faire le ghusl même si seule l’extrémité de ses parties intimes pénètre (le vagin de la femme), même si c’est pendant une seconde. Ceci est basé sur le hadith d'Abû Hurayra (radyallahu 'anhu) qui a dit : le messager d'Allah (sallallahu ' alayhi wa sallam) a dit : « quand un homme est entre les quatre parties d'une femme et la pénètre, le ghusl devient obligatoire. » Rapporté par Al-Bukhari et Muslim. Dans la version de Muslim, il y a le complément : « …même s'il n'éjacule pas. » Les femmes tombent sous la même règle que les hommes à cet égard.

 

Le ghusl est aussi obligatoire si un liquide séminal s’échappe et que la personne peut en trouver les traces sur lui/elle. Ceci est basé sur le hadith d'Umm Salama, qui a rapporté qu'Umm Sulaim, la femme d'Abu Talha, a demandé au messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) : « Allah n'est pas timide pour la vérité. Donc est-il obligatoire pour une femme de faire le ghusl si elle a une émission nocturne (c'est-à-dire que le liquide séminal sort) ? » Le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a répondu : « oui, si elle voit le liquide. » Ce hadith est rapporté par Al-Bukhiri et Muslim.

 

Quant au ghusl que l'on recommande (mustahab), on recommande fortement le ghusl le jour de Jumu'a, sauf dans le cas où quelqu'un dégage une mauvaise odeur, il est alors obligatoire à cette personne de faire le ghusl d’après le hadith d'Abû Sa'id Al-Khudri (radiallahu 'anhu) dans lequel le messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « faire le ghusl le jour de Jumu'a est un devoir (wajib) sur chaque personne pubère. » Rapporté par Al-Bukhari et Muslim.

 

Ceci est aussi basé sur le hadith de Samura ibn Jundub (radyallahu 'anhu) qui a dit : le messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « quiconque fait al-wudu (les ablutions) le Jour de Jumu'a, c’est bien. Et quiconque fait al-ghusl, alors le ghusl est meilleur. » Rapporté par At-Tirmidhi, qui l'a classé bon (hassan).

 

Quant à la description du ghusl, alors il peut être exécuté dans deux manières :

 

Le ghusl partiel : lorsqu’on se lave la tête et le corps entier

 (à la manière d'une douche, tant que l'eau touche toutes les parties du corps)

 

Le ghusl complet : comme il a été rapporté dans le hadith de 'Aisha (radyallahu 'anha) dans Al-Bukhari et Muslim, dans lequel elle dit : « Quand le messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) fait le ghusl en raison de la Janaba (l'impureté sexuelle), il commençait en lavant ses mains. Puis il versait de l'eau de sa main droite dans sa main gauche et lavait ses parties intimes avec cela (c'est-à-dire la main gauche). Puis il faisait al-wudu (les ablutions). Puis il prenait de l'eau et plaçait ses doigts (humides) sur les racines de ses cheveux. Puis il versait trois poignées d'eau sur sa tête. Puis il verserait de l'eau sur tout le reste de son corps. Puis il lavait ses pieds. » Cette version est rapportée par Muslim. Le hadith est dans Al-Bukhiri et Muslim d’après la narration de Maymuna, (radyAllaahu ' anhaa).

 

Donc cela signifie que : le ghusl complet est précédé par al-wudu (les ablutions), cependant le lavage des pieds est retardé jusqu’à ce que le reste du corps soit lavé.

 
  

Quant à au ghusl partiel, il n'y a aucune ablution qui le précède. Les deux types de ghusl sont valables.

 

 

Une femme n'est pas obligée de défaire ses cheveux (s'ils sont tressés) en faisant le ghusl, en raison du hadith d'Umm Salama (radyallahu 'anha) dans le Sahih Muslim dans lequel elle dit : « ô messager d'Allah, je suis une femme avec beaucoup de tresses. Dois-je les défaire en faisant le ghusl, en raison de l'impureté sexuelle (Janaba) et des menstrues ? » Il (sallallahu 'alayhi wa sallam) a répondu : « non. Il t’est suffisant de verser trois poignées d'eau sur ta tête. »

 

Shaikh 'Abdullah ibn Salih Al-'Ubaylan

 

_____________

 

Article tiré du site al-manhaj.com

Source : Son livre As-Salat (pg. 23-25)

Traducteur : Isma'il alarcon

Traduit en français par les salafis de l’Est