Si le prophète trompait les gens il n’aurait pas dupé sa propre personne

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  23 Septembre 2011, 15:13  -  #LE PROPHETE MOUHAMMAD

 

Si le prophète trompait les gens

il n’aurait pas dupé sa propre personne.


mouhamed_by_naderbellal.jpgSi le coran avait été le fruit de l’imagination de notre maître Mohammed et non une révélation divine, aurait-il pu abuser sa propre personne et risquer sa vie?
" Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisais pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. Et Allah te protègera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens mécréants. " (Al-Mâ'ida (LA TABLE SERVIE) : 67).


‘A’ïcha raconte : ‘un soir, le Prophète n’arrivait pas à dormir et je lui ai alors demandé : ‘qu’est ce qui te préoccupe ?’ il me répondit qu’il avait envie que l’un de ses compagnons puisse le protéger ce soir. En ce moment  même on entendit des bruits d’armes. Le Prophète demanda qui ils étaient et on lui répondit :’Sa’d et Houdhaifa pour vous protéger’. Le Prophète se redormit jusqu'à ce que j’entende son souffle. Il eut la révélation de ce verset et sortit sa tête et dit : ‘O Gens, partez, Dieu me protège.’ (Rapporté par at-Tabarâny)


Une chercheuse belge en étudiant la Sirah s’arrêta devant cette histoire et dit : « Si cet homme trompait tous les gens, il n’aurait pas joué de sa vie. Et s’il n’était pas sûr de la protection de Dieu, il n’aurait pas cela (demander aux gens qui le protégeaient de partir) dans une expérience montrant sa confiance en son créateur.» et elle ajouta : « et je dis en toute conviction ‘j’atteste qu’il n’ya pas de Dieu à part Allah et que Mohammed est Son messager.’ »


La Biographie prophétique regorge de preuves et de miracles qui prouve que ce qui a été révélé au Prophète est divin, provenant de Dieu l’Exalté.


Ce que l’on doit faire :
1. Lire la Biographie du Prophète écrite depuis plus de 1400 ans, écouter ses hadiths et le suivre dans ses actes.
2. Comparer ce à quoi il appelle à la raison et la logique.
3. Et si l’on arrive à percevoir sa logique, on la compare à ses paroles.
4. Et si ses actes coïncident avec ses paroles ; il ne nous reste alors que de le croire.