Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« On ne connaît pas la vérité par les hommes, mais connais donc la vérité, et après tu connaîtras ceux qui la suivent. »


Similitude entre le soufisme et le christianisme !!

Publié par convertistoislam - l'islam pour tous sur 31 Mars 2010, 11:13am

Catégories : #AVERTISSEMENT

L’impact et l’influence du polythéisme des chrétiens sur la communauté musulmane


L’influence du polythéisme des chrétiens, après l’alté­ration de leur religion, sur la communauté musulmane apparaît clairement si l’on considère son impact le plus pernicieux : celui opéré sur la secte des Soufis et sur les dévots de la secte des Djahmia ; le dogme de l’incarnation que ceux-ci adoptèrent est similaire au dogme chrétien de l’incarnation en la personne du Messie !


Les plus extrémistes des Soufis ainsi que tous ceux qui leur ont emboîté le pas, ont suivi, en effet, les chrétiens dans leur croyance en l’incarnation divine, en prétendant que Le Seigneur a choisi des corps pour s’y incarner en éliminant d’eux leurs attributs humains et n’en faire que des corps réservés pour L’abriter. Ils prétendent que ces corps où s’opère cette incarnation sont choisis parmi ceux de Ses élus dont l’obéissance et la servitude Lui sont vouées ; ce sont ceux qu’Il a embellis de Sa guidance et dont Il a démontré la supériorité aux créatures ![12].


El-Halladj n’a t’il pas dit :

Gloire à Qui dévoila son aspect humain,

Sublime secret de l’éclat divin.

Puis parut clairement en Sa création,

Sous l’aspect de qui consomme mets et boissons.

Oui ! Ils le perçoivent et le regardent,

Comme contemple le roi, cour et gardes.


Autre cas similaire de polythéisme : l’erreur commise par certains qui se disent musulmans et qui ont confondu les sentiments éprouvés par les dévots en leurs cœurs, comme la foi, la connaissance d’Allah, l’éclairement du cœur et sa guid­ance, avec la présence réelle de l'Essence du Seigneur[13].


L’influence du christianisme, après son altération, sur la secte des Soufis, la secte Râfidha (chiites), celle des Djahmia et sur toutes leurs semblables est donc incontestable. Elle est la cause de leurs positions extrêmement exagérées vis-à-vis des Prophètes et des personnes pieuses de cette nation. Ces sectes se sont, en effet, comportées envers le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم de façon exagérée ; et les chiites adoptèrent des positions exagérées vis-à-vis du compagnon Ali Ibn Abi Tâlib رضي الله عنه. L’exagération se porta même sur d’autres personnes dont le rang est moindre que celui du Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم et du compagnon Ali رضي الله عنه.


Ces excès se sont traduits par l’élévation des créatures au rang du Créateur. Or, le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم dit : « Ne me vantez pas exagérément comme l’ont fait les chrétiens avec le fils de Mariam (Marie), car je ne suis que la créature et le serviteur d’Allah ; qualifiez donc moi ainsi en disant : le serviteur et le Prophète d’Allah »[14].


Il a dit aussi صلّى الله عليه وآله وسلّم : «Prenez garde de toute exagération religieuse et éloignez-vous en : c’est elle qui a causé la perte de ceux qui vous ont précédés »[15].


On trouve, aussi, comme pratiques parmi les sectes citées auparavant et parmi ceux qui s’attribuent à l’Islam mais sont en fait attachés aux tombes et aux rites des catacombes : la prosternation devant celles-ci et leur utilisation en tant que lieux de cultes.


Le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّمa dit :

« Ceux qui vous ont précédés faisaient des tombes de leurs Prophètes et pieux personnages des lieux de culte. Prenez garde ‑quant à vous - de ne pas faire de même ! Je vous interdis ceci !»[16].


Il a dit aussi صلّى الله عليه وآله وسلّم:

« Parmi les pires personnes qu’Allah ait créées, comptez ceux qui seront vivants lorsque l'heure du Jour de la Résurrection viendra et ceux qui font des tombes de leurs Prophètes des lieux de culte »[17].


Signalons comme manifestations de l’influence chrétienne sur ces sectes, la prétention des chrétiens que le Messie n’est que Lumière[18] et celle analogue ‑en Islam‑ de certains soufis qui exagèrent en disant que le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّمl’est aussi.


De même, il n'y a pratiquement pas d’église où l’on ne trouve pas d’icône du Messie, de Mariam (Marie), de Boutros (Pierre), ou encore de Jarjass (Georges). La plupart des chrét­iens se prosternent ou s’inclinent devant ces icônes et les implorent au lieu de ne le faire exclusivement qu’à Allah عزّ وجلّ!


C’est ainsi, qu’à leur instar, certains adorateurs des « Catacombes » et Soufis disposent des images de leurs maîtres en face d’eux, en direction de la Qibla, et s’inclinent et se prosternent devant elles; d’autres images sont aussi parfois accrochées par la personne ou portées sur soi par espoir de guérison ou pour attirer le bien et le bonheur.


Il est rapporté dans « Sahîh El-Boukhâri », d’après Aïcha رضي الله عنها, que Oum Salama رضي الله عنها a parlé au Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّم d’une église qu’elle avait vue en Abyssinie et des icônes et statues qui s’y trouvaient à l’intérieur ; celui-ci déclara : « Ces gens, lorsque des personnes pieuses d’entre eux mourai­ent, bâti­ssaient au dessus de leurs tombes des lieux de culte et y disposaient icônes et statues. Ces gens sont, pour Allah, les pires créatures qui soient »[19].


Autre témoin de l’influence des chrétiens sur certains musulmans : le pouvoir accordé aux chefs spirituels d’établir lois et doctrines alors que ceci est une prérogative spécifique au Seigneur جلّ جلاله.


Les chrétiens vouèrent une adoration à ces chefs spirituels qui se traduisit par leur obéissance aveugle même lorsque ceux-ci leur demandèrent de rendre licite l’illicite et de rendre l’illicite licite.


Le compagnon `Adiy Ibn Hâtim رضي الله عنه déclare qu’en enten­dant le Prophète صلّى الله عليه وآله وسلّمlire le verset suivant :

﴿اتَّخَذُوا أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَابًا مِنْ دُونِ اللَّهِ﴾ [التوبة: 31].

Traduction du sens :

Ils ont fait de leurs rabbins et de leurs moines des seign­eurs en dehors d’Allah﴿ [Sourate 9 : Le repentir ; verset 31].

Il objecta en disant : « Mais nous ne les adorions pas ! ».

Le Prophète répondit alors : « Ne vous déclaraient-ils pas illicite ce qui était licite et vous leur obéissiez et les suiviez ? Et ne faisaient-ils pas des choses illicites des choses licites et vous les suiviez ? ».

`Adiy acquiesça en disant : « Oui ».

Le Prophète dit alors : « C’est en ceci que consiste l’adoration que vous leur vouiez »[20].


L’influence chrétienne paraît, aussi, clairement dans le comportement de ceux qui suivent aveuglément et fanatiquement leurs doctrines ‑Madhahib‑ et leurs maîtres, même lorsqu’ils voient que leurs positions vont à l’encontre des textes religieux. Cette influence apparaît, de même, dans les comportements de certaines communautés musulmanes qui octroient à leurs parlements et gouvernants le droit de réformer et de changer les préceptes religieux à leur guise sans limites qui seraient fixées en fonction de ce qui s’accorde avec la religion et de ce qui ne s’y accorde pas.


N’oublions pas de citer aussi l’influence chrétienne sur les soufis au niveau de l’ascétisme, du cloître et du célibat monastiques ; de façon analogue, les Soufis prétendent vouloir purifier l’âme en faisant souffrir le corps, et en lui faisant subir maintes épreuves, dures et parfois fatales et en errant à travers les contrées : tout ceci pour suivre l’exemple des moines chrétiens à travers leurs sermons, leurs récits et leur ascèse morale[21].


Voila, donc, les principaux points où se ressent l’influence du polythéisme chrétien sur la communauté musulmane et qui réalisent avec éclat la prophétie annoncée par le Prophète Mohammad صلّى الله عليه وآله وسلّم par sa parole :


« Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédés en mimant ce qu’ils accomplissent parfaitement : s’ils bougent d’un empan, vous le ferez d’un empan; et s’ils le font d’une coudée vous le ferez d’une coudée, à tel point que vous les suivriez même s’ils pénètrent dans la galerie d’un gros lézard ‑Dabb- ! ». Les compagnons l’interrogèrent : Ô Pro­phète d’Allah : est-ce les juifs et les chrétiens ?! Il répondit alors : « Qui donc, alors, sinon eux ? »[22].

 


Et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :