[Vidéo] Sourate 2 - Al-Baqarah - Verset 1 à 60

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  15 Décembre 2011, 06:26  -  #LE NOBLE CORAN

 

 



 

Sourate  02 - Al-Baqara : La Vache-   - 286 versets -   - Post-hégirien n° 87

 

_____________________________________________________


  Titre tiré des v. 67/73

Le v. 281 a été révélé lors du pèlerinage du Prophète.

  

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1. Alif, Lâm, Mim (1).

 

2. C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux (2),

 

3. qui croient à l’invisible et accomplissent la Salât et dépensent (dans l’obéissance à Allah), de ce que Nous leur avons attribué(3),

 

4. Ceux qui croient à ce qui t’a été descendu (4) (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future.

 

5. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future).

 

6. Il est égal pour les infidèles que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas, ils ne croient pas.

 

7. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment.

 

8. Parmi les gens, il y a ceux qui disent: «Nous croyons en Allah et au Jour dernier!» tandis qu’en fait, ils n’y croient pas.

 

9. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte.

 

10. Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.

 

11. Et quand on leur dit: «Ne semez pas la corruption sur la terre», ils disent: «Au contraire nous ne sommes que des réformateurs!»

 

12. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte.

 

13. Et quand on leur dit: «Croyez comme les gens ont cru», ils disent: «Croirons-nous comme ont cru les faibles d’esprit?» Certes, ce sont eux les véritables faibles d’esprit, mais ils ne le savent pas.

 

14. Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent: «Nous croyons» mais quand ils se trouvent seuls avec leurs diables(5), ils disent: «Nous sommes avec vous; en effet nous ne faisions que nous moquer (d’eux)».

 

15. C’est Allah qui Se moque d’eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement.

 

16. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement. Eh bien, leur négoce n’a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie.

 

17. Ils ressemblent à quelqu’un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l’entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien.

 

18. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement).

 

19. (On peut encore les comparer à ces gens qui,) au moment où les nuées éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort; et Allah encercle de tous côtés les infidèles.

 

20. L’éclair presque leur emporte la vue: chaque fois qu’il leur donne de la lumière, ils avancent; mais dès qu’il fait obscur, ils s’arrêtent. Si Allah le voulait Il leur enlèverait certes l’ouïe et la vue, car Allah a pouvoir sur toute chose.

 

21. O hommes! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété.

 

22. C’est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela).

 

23. Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques.

 

24. Si vous n’y parvenez pas et, à coup sûr, vous n’y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu’alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles.

 

25. Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes œuvres qu’ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux; chaque fois qu’ils seront gratifiés d’un fruit des jardins ils diront: «C’est bien là ce qui nous avait été servi auparavant». Or c’est quelque chose de semblable (seulement dans la forme); ils auront là des épouses pures, et là ils demeureront éternellement.

 

26. Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n’importe quoi: un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu’il s’agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent «Qu’a voulu dire Allah par un tel exemple?» Par cela, nombreux sont ceux qu’Il égare(6) et nombreux sont ceux qu’Il guide; mais Il n’égare par cela que les pervers,

 

27. qui rompent le pacte qu’ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu’Allah a ordonné d’unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants.

 

28. Comment pouvez-vous renier Allah alors qu’Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c’est à Lui que vous retournerez.

 

29. C’est Lui qui a créé pour vous(7) tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient.

 

30. Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: «Je vais établir sur la terre un vicaire «Khalifa»(8). Ils dirent: «Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?» - Il dit: «En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!».

 

31. Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux Anges(9) et dit: «Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques!» (dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu’Adam).

 

32. - Ils dirent: «Gloire à Toi! Nous n’avons de savoir que ce que Tu nous a appris. Certes c’est Toi l’Omniscient, le Sage».

 

33. Il dit: «O Adam, informe-les de ces noms(10) ;» Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Allah dit: «Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez?»

 

34. Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l’exception d’Iblis(11) qui refusa, s’enfla d’orgueil et fut parmi les infidèles.

 

35. Et Nous dîmes: «O Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n’approchez pas de l’arbre que voici: sinon vous seriez du nombre des injustes».

 

36. Peu de temps après, Satan(12) les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et Nous dîmes: «Descendez (du Paradis); ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps.

 

37. Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles(13), et Allah agréa son repentir car c’est Lui certes, le Repentant, le Miséricordieux.

 

38. - Nous dîmes: «Descendez d’ici, vous tous! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide(14), ceux qui [le] suivront n’auront rien à craindre et ne seront point affligés».

 

39. Et ceux qui ne croient pas (à nos messagers) et traitent de mensonge Nos révélations, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.

 

40. O enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c’est Moi que vous devez redouter.

 

41. Et croyez à ce que J’ai fait descendre, en confirmation de ce qui était déjà avec vous; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n’échangez pas Mes révélations contre un vil prix. Et c’est Moi que vous devez craindre(15).

 

42. Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité.

 

43. Et accomplissez la Salât, et acquittez la Zakât(16), et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent.

 

44. Commanderez-vous aux gens de faire le bien(17), et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre? Etes-vous donc dépourvus de raison?

 

45. Et cherchez secours dans l’endurance et la salât: certes, la Salât est une lourde obligation, sauf pour les humbles,

 

46. qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul.

 

47. Ô Enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, (Rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l’époque).

 

48. Et redoutez le jour où nulle âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre; où l’on n’acceptera d’elle aucune intercession; et où on ne recevra d’elle aucune compensation. Et ils ne seront point secourus.

 

49. Et [rappelez-vous] lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon; qui vous infligeaient le pire châtiment: en égorgeant vos fils et épargnant vos femmes. C’était là une grande épreuve de la part de votre Seigneur.

 

50. Et [rappelez-vous] lorsque Nous avons fendu la mer pour vous donner passage!... Nous vous avons donc délivrés, et noyé les gens de Pharaon, tandis que vous regardiez.

 

51. Et [rappelez-vous] lorsque Nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant quarante nuits!... Puis en son absence vous avez pris le Veau pour idole alors que vous étiez injustes (à l’égard de vous-mêmes en adorant autre qu’Allah).

 

52. Mais en dépit de cela Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnaissiez (Nos bienfaits à votre égard).

 

53. Et [rappelez-vous] lorsque Nous avons donné à Moïse le Livre et le Discernement(18) afin que vous soyez guidés.

 

54. Et [rappelez-vous] lorsque Moïse dit à son peuple: «O mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes: ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur!»... C’est ainsi qu’Il agréa votre repentir; car c’est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux!

 

55. Et [rappelez-vous] lorsque vous dites: «Ô Moïse, nous ne te croirons qu’après avoir vu Allah clairement»!... Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez.

 

56. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants.

 

57. Et Nous vous couvrîmes de l’ombre d’un nuage; et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles: - «Mangez des délices que Nous vous avons attribués!» - Ce n’est pas à Nous qu’ils firent du tort, mais ils se firent tort à eux-mêmes.

 

58. Et [rappelez-vous] lorsque Nous dîmes: «Entrez dans cette ville, et mangez-y à l’envie où il vous plaira; mais entrez par la porte en vous prosternant et demandez la «rémission» (de vos péchés); Nous vous pardonnerons vos fautes si vous faites cela et donnerons davantage de récompense pour les bienfaisants.

 

59. Mais, à ces paroles, les pervers en substituèrent d’autres, et pour les punir de leur fourberie Nous leur envoyâmes du ciel un châtiment avilissant.

 

60. Et [rappelez-vous] quand Moïse demanda de l’eau pour désaltérer son peuple, c’est alors que Nous dîmes: «Frappe le rocher avec ton bâton». Et tout d’un coup, douze sources en jaillirent, et certes, chaque tribu sut où s’abreuver! - «Mangez et buvez de ce qu’Allah vous accorde; et ne semez pas de troubles sur la terre comme des fauteurs de désordre».

 

________

 

Notes : 

 

(1) Les sourates 2, 3, 7, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 19, 20, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 36, 38, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 50 et 68 commencent non pas par des mots, mais par des lettres de l’alphabet, détachées en n’ayant pas de sens particulier. Le Prophète lui-même ne semble pas avoir précisé leur signification, d’où d’innombrables interprétations suggérées par les commentateurs anciens et modernes. Laissons-les alors telles quelles.


(2) Pieux: le mot (Muttaqi) en arabe vient du mot (taqwa) qui signifie piété, c’est-à-dire la crainte de la punition d’Allah si on s’écarte de Ses injonctions et l’espoir en Sa Miséricorde quand on s’y conforme. Guide (Hudan): ce mot qui reviendra souvent, n’a pas d’équivalent en français. Il désigne l’action de guider, le fait d’être guidé ou le guide.


(3) L’invisible: tout ce que nous ne pouvons percevoir et connaître et même tout ce dont nous ne pouvons même pas réaliser l’existence passée, présente ou future. Salât: signifie ici non pas la prière seulement, mais les prières quotidiennes comportant des récitations, des invocations, des mouvements et des attitudes définis. Il y a cinq Salât quotidiennes: à l’aube, peu après que le soleil passe le méridien, tard dans l’après-midi, tout de suite après le coucher du soleil, et enfin à la disparition du crépuscule. Pour les pays près des deux régions polaires, on a dû aménager ces horaires. - La Salât hebdomadaire du vendredi remplace, ce jour-là, la deuxième Salât, celle de midi. - Les Salât des deux fêtes ('idul FiTr et 'idul ADha) sont recommandées par le Prophète, mais non obligatoires. A part le nombre de cycles d’actes (Rak'at), toutes ces Salât se ressemblent quant à la façon de les accomplir: on fait les ablutions (voir S. 5, v. 6) on se met debout et on se tourne vers la Ka'ba à la Mecque (voir S. 2, v. 144) - en Europe occidentale, vers le sud-est - et on formule l’intention de prier. On récite la première sourate du Coran «Al-Fâtiha», en la faisant suivre de quelques versets coraniques ou d’une courte sourate. Puis on s’incline, mettant les mains sur les genoux et on se dresse; ensuite, on se prosterne, posant le front sur le sol, puis on s’assied, et après une deuxième prosternation, on se remet debout. Tout cela constitue un «cycle d’actes», une Rak'a. On fait dans le deuxième cycle (Rakat) à peu près la même chose que dans le premier, mais au lieu de se mettre debout après les prosternations, on reste assis et on récite le tachahhud [glorification d’Allah, salut au Prophète , à soi-même et à tous les bons croyants et témoignage de l’unicité d’Allah]. Si la Salât a deux cycles (comme lors de l’aube), elle se termine par le salut final après le tachahhud. Sinon, on se lève et on fait un nouveau cycle (dans la 4e Salât il y a trois cycles, et dans les 2e, 3e et 5e, quatre cycles), et on termine la Salât en saluant, tournant la tête à droite puis à gauche... Dépensent dans l’obéissance à Allah: en Islam, on est obligé de donner un pourcentage de ce que l’on possède, annuellement, et ce d’après un barème établi: c’est la Zakât. En outre, on donne ce qu’on veut bénévolement. Sont visées dans ce verset toutes les dépenses dans l’obéissance à Allah: la Zakât, la dépense concernant les parents et les proches, les largesses bénévoles, etc.


(4) Ce qui t’a été descendu: il s’agit de Muhammad . C’est ce qu’il faut comprendre, à chaque fois qu’il y a une référence à la seconde personne du singulier non déterminée. Le Prophète transmettait tel quel ce qu’il recevait d’Allah par révélation. Avant toi: allusion aux révélations antérieures à Muhammad et plus particulièrement la Thora et l’Evangile.


(5) Diables: leurs semblables parmi les méchant


(6) Egare: dans une vingtaine de versets et même plus le Coran attribue directement à Allah le fait d’égarer tout comme de guider, mais nous devons être convaincus que trouver la bonne direction, relève de la grâce d’Allah, et que s’égarer en dépit des instructions d’Allah vient de notre propre faute.


(7) Pour vous: pour toute l’humanité.


(8) Khalifa a plusieurs sens:

a) gérant: celui à qui a été donné le pouvoir de gouverner d’autres personnes, comme Allah fit de David dans S. 38, v. 2 b: «Ô David, gouverne les gens avec justice»
b) qui se succèdent les uns aux autres, génération après génération;
c) qui remplace quelqu’un absent ou mort. Ici Khalifa a le sens (a) ou (b).


(9) Il les présenta aux Anges: les êtres dont Allah avait appris les noms à l’homme. Allah démontre ainsi aux Anges qu’il n’y a de science que de Lui.


(10) Informe-les de ces noms: les noms de ces choses.


(11) Iblis: l’aïeul ou le chef des diables ou Satan. L’épisode de la prosternation des Anges et du refus de Satan (voir aussi S. 7, v. 11; S. 15, v. 28; S. 17, v. 61; S. 18, v; 50; S. 20, v. 116) explique la raison pour laquelle Allah a maudit Satan.


(12) Le Diable: toutes les fois que le texte arabe port le mot «Iblis», nous le rendons par Satan.


(13) Paroles: qui ont permis à Adam de demander le pardon d’Allah. Et puisque Allah lui accorda le pardon, l’Islam ne reconnaît pas le péché originel.


(14) Un Guide: un Prophète ou une révélation.


(15) Ce que j’ai fait descendre: le Coran. Ce qui était déjà avec vous: la Thora et l’Evangile. Un vil prix: un profit terrestre.


(16)Acquittez la Zakât (voir aussi v. 3 et 110): les termes mêmes de ces versets montrent qu’il existe une Zakât, distincte de l’aumône en charité, faite «bénévolement». La Zakât st prélevée par les gouvernements islamiques, à des époques fixes, dans des proportions prédéterminées, et avec des sanctions contre l’infraction. Le taux diffère selon les objets imposables: épargnes, récoltes, mines, troupeaux de bestiaux, etc.... L’Islam coordonne le temporel et le spirituel dans un plus grand ensemble, et exige que toutes les actions de l’homme soient marquées par la foi en Allah et conformes à Ses commandements. C’est ainsi que payer la Zakât est un acte d’adoration d’Allah par le moyen des biens, tout comme la Salât est «adoration par corps et esprit». Rappelons que la Zakât sur les épargnes, quoique obligatoire, a quelquefois été laissée à la discrétion du croyant, en ce sens qu’il pouvait la payer directement aux bénéficiaires désignés par le Coran (S. 9, v. 60), sans l’intermédiaire du gouvernement. Le Coran emploie aussi les mots Sadaqât (S. 9, v. 29 & 60) et Haqq (S. 6, v. 141), qui s’appliquent à la Zakât. A l’opposé, le mot «ZAKAT» s’applique exclusivement à la «ZAKAT» imposée.


(17) Le mot arabe «al-Birr» (la bonté pieuse): est un mot qui englobe la saine foi et toutes les bonnes œuvres (S. 2, v. 177). Alors que vous récitez le livre: la Thora. Le reproche qui est fait ici aux Juifs c’est de ne pas croire en la Thora et de ne pas s’y conformer car dans la Thora est mentionnée la venue du Prophète Muhammad .


(18) Le discernement: le moyen de distinguer le vrai du faux et le bien du mal, c.-à-d. ici la Thora elle-même.

 

http://www.coranweb.com/

 

Page2.1.jpg

Page3.1.jpg

Page4.jpg

 

Page5.jpg

Page6.jpg

Page7.jpg

Page8.jpg