Il m'a été donné d'aimer trois choses..

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  23 Septembre 2013, 20:15  -  #hadith islam sounna compagnons paroles magnifiques

Il m'a été donné d'aimer trois choses..

La louange appartient à Allah...

Le Prophète ( Salla Allahou 'aleyhi wa sallam) a dit :

« Parmi les biens de votre monde, il m'a été donné d'aimer trois choses : le parfum, les femmes et - la fraîcheur de mes yeux - la prière. »

Ce faisant, ses Compagnons étaient assis près de lui.

 

Abû Bakr dit alors: "Tu as dit vrai, ô Messager d'Allâh ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m'a été donné d'aimer trois choses : contempler le visage du Messager d'Allâh , dépenser ma fortune pour la cause du Messager d'Allâh et que ma fille [ Âïsha] soit l'épouse du Messager d'Allâh."

 

'Umar dit: "Tu as dit vrai, ô Abû Bakr ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m'a été donné d'aimer trois choses : ordonner le bien, interdire le mal et porter de vieux habits."

 

'Uthmân dit à son tour: "Tu as dit vrai, ô 'Umar ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m'a été donné d'aimer trois choses : rassasier celui qui a faim, habiller le dévêtu et lire le Coran."

 

'Alî dit alors: " Tu as dit vrai, ô 'Uthmân ! Quant à moi, parmi les biens de ce monde, il m'a été donné d'aimer trois choses : être au service de l'invité, jeûner en été et frapper de l'épée."

 

Sur ces entrefaites, Jibrâ'îl ('alaihi salam) vint les rejoindre et dit : "Allâh le Très-Haut m'envoie auprès de toi [Muhammad] et t'enjoint de m'interroger sur mes préférences, si j'avais été des gens de ce monde. "
[Muhammad] lui demanda: "Quels sont ceux, parmi les biens de ce monde, que tu aimes le plus ? "
Il répondit : " Ramener les égarés sur le droit chemin, fréquenter les dévots esseulés et aider les familles en difficultés."

 

[Jibrâ'îl] ajouta : "Quant à Allâh le Maître de la Puissance et de la Majesté, Il aime trois choses chez Son serviteur : qu'il donne de ce qu'il peut, qu'il pleure quand il regrette et qu'il soit endurant dans la pauvreté". »

 

(Cité par Ibn Hajar al Asqalani dans son Livre des Prédispositions au Jour Dernier.)
Le hadith dans son entièreté est mentionné dans المنبهات على الاستعداد ليوم المعاد. de l'éminent Ibn Hajar Al'Asqalani.

Retranscription : said