c'est quoi le repentir ?

par convertistoislam - l'islam pour tous  -  2 Janvier 2012, 12:04  -  #LE REPENTIR

C'est quoi le repentir ?

 


Le repentir, c’est de retourner vers l’obéissance à Allah après avoir commis un péché. Le repentir est un acte très aimé d’Allah le Très-Haut :

 

 

 

« Allah aime ceux qui se repentent et Il aime ceux qui se purifient. »[ La Vache, v. 222.]

 

 

Le repentir est une obligation pour tout musulman :

 

 

 

 

« Ô vous qui avez cru ! Repentez-vous à Allah d’un repentir sincère. »[  L’Interdiction, v.8. ]

 

 

Le repentir est un des moyens d’obtenir le succès [dans l’au-delà] :

 

 

 

 

« Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. »[ La Lumière, v. 31.]

 

Le succès de la personne est qu’il aboutisse à l’objet de son désir et qu’il soit épargné de ce qu’il redoute. Allah pardonne les péchés de quiconque se repentit sincèrement quelque soit l’ampleur et le nombre de ses péchés :

 

 

 

« Dis : ‘Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est lui le Pardonneur, le Très-Miséricordieux. »[Az-Zumar (les Groupes), v.53.]

 

Cher frère, si tu as commis des péchés, ne désespère pas de la miséricorde d’Allah, car les portes du repentir sont ouvertes jusqu’à ce que le soleil se lève du couchant (de l’Ouest). Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit :

 

« Certes, Allah tend la main la nuit afin de pardonner à celui qui a commis des méfaits le jour et Il tend la main la journée afin de pardonner à celui qui a commis des méfaits la nuit, jusqu’à ce que le soleil se lève du couchant (de l’Ouest). »[Muslim, chapitre du repentir (2759).]

 

Et comme sont nombreux les gens qui se sont repentis de leurs nombreux péchés, et à qui Allah a pardonnés. Allah dit :

 

 

 


« Et ceux qui n’invoquent pas d’autre dieu qu’Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf de bon droit, qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition * Et le châtiment lui sera doublé le Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie * Sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre, ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »[Le Discernement, v. 68-70.]

 

Le repentir sincère est celui qui regroupe cinq conditions :

 

- Premièrement : La sincérité envers Allah, c’est-à-dire qu’il est voué à Allah exclusivement, afin d’obtenir Sa récompense et d’échapper à Son châtiment ;

 

 

- Deuxièmement : Le regret du péché commis ; l’avoir commis lui cause tristesse et il aurait souhaité ne l’avoir jamais commis ;

 

 

- Troisièmement : L’arrêt immédiat du péché ; si ce péché enfreint un droit envers Allah, en commettant un acte illicite, il doit le délaisser ; et, si ce péché était l’abandon d’un acte obligatoire, alors il doit recommencer à le pratiquer. De même, si ce péché enfreint le droit d’une personne, il doit s’acquitter de ce droit en lui rendant son bien ou lui demandant pardon et en résolvant le mal causé.

 

 

- Quatrièmement : La détermination de ne pas retourner vers ce péché dans l’avenir.

 

 

- Cinquièmement : Que le repentir n’est pas lieu avant qu’il soit trop tard, c’est-à-dire s’il est en train d’agoniser ou si le soleil se lève du couchant. Allah, gloire et pureté à Lui, dit :

 

 

 

« Mais l’absolution n’est point destinée à ceux qui font de mauvaises œuvres jusqu’au moment où la mort se présente à l’un deux et il s’écrie : ‘Certes, je me repens maintenant.’ »[  Les Femmes, v. 18.]

 

et le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

 

« Celui qui se repent avant que le soleil se lève du couchant, Allah lui pardonne ses péchés. »[ Muslim, chapitre du rappel et de l’invocation (2703). ]

 

Ô Allah, facilite-nous le chemin vers le repentir sincère, et accepte de nous nos œuvres, car Tu es certes l’Audient, le Savant.

 

 

  • Fatwa de Cheikh Otheimine
  • Risâla fi-Sifât is-Salât in-Nabiy, page 44 et 45